Forum de RP Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesPortailConnexion

Partagez | 
 

 Cruinn As Clachan, le Cercle de Pierre.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cruinn As Clachan, le Cercle de Pierre.   Sam 23 Fév - 19:55

Alladh revenait vers le couple à l’appel de sa maîtresse, suivie de Zarry qui courait derrière elle. Elle aussi avait entendu Meleandra et ne s’était donc pas étonnée de voir la louve faire demi-tour. Quand elle se présenta devant eux, un grand sourire éclairait son visage. Du sang s’étalait sur ses joues et autour de ses lèvres. Ses mains étaient également barbouillées, et une partie du liquide rouge avait dégouliné sur ses vêtements quand elle avait mangé.

Son apparence ne semblait nullement l’indisposer. Et pour cause, elle s’était nourrie de cette façon pendant tout le temps où elle avait vécu avec la meute. D’ailleurs des traces brunes plus anciennes tâchaient déjà ses habits. Elle ne soupçonnait pas un instant la réaction que pourraient avoir Finn et Meleandra en la voyant arriver dans cet état. Pour elle, il n’y avait rien de plus normal.


Dernière édition par Zarryiosiad le Mer 4 Juin - 9:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cruinn As Clachan, le Cercle de Pierre.   Sam 23 Fév - 22:30

Finn avait accepté poliment la nourriture proposée par la Méleandra, sortant également des pièces de viande séchée de ses propres réserves. Ils partageaient ensemble le pain et Finn ne souvenait pas d’avoir vécu une aussi belle rencontre aussi loin que sa mémoire le permettait. Un souffle de plénitude le rendait serein et aimable. Il ne put cependant eut un mouvement de recul lorsque la jeune femme réapparut au coté de la louve. Il se changea vite en rire devant sa mine toute barbouillée de sang séché.

-Je crois que pour le bien être de notre jeune amie, et pour vos gens à la cité, que nous trouvions un point d’eau…un bon débarbouillage lui ferait le plus grand bien. Et puis nous pourrons en profiter aussi pour désaltérer nos montures.

Sur les consignes de Méleandra, ils bifurquèrent en direction d’une source de sa connaissance…

Alors qu’ils cheminaient à nouveau, tous les membres regroupés, Finn reprit la parole à l’intention de la prêtresse.


-Ce qui me désole le plus avec Sashka, c’est son âge avancée pour être consacrée…elle a connut 18 saisons avec le clan de l’Ours…et même si je l’ai recueillit toute bébé, je ne sais son âge véritable. Notre druidesse lui avait fait remarquer cela le jour de son départ, il ya huit de cela, pour la tour de l'Emrys. Mais têtue comme elle est, elle a dut persuadée quelqu’un pour avoir accès au savoir. Etiez-vous tout aussi butée à son âge, Prêtresse Méleandra ?

Finn ponctua sa phrase d’une légère pointe d’ironie, puis un sourire dessiné sur les lèvres, il poursuivit.

-Je me souvins qu’elle était particulièrement douée pour le tir à l’arc, déjà à son âge, aucun enfant ne pouvait rivaliser avec elle…même certains adulte.

Au fond de lui, Finn espérait retrouver sa jeune sœur inchangée, et que peut-être ils reprendraient la route ensemble. Non pas qu’il ne pensait pas que les druides n’avaient pas leur place dans la société ou dans le monde, bien au contraire, mais il voulait s’assurer de la bonne santé de sa protégée et veiller sur elle. Et il savait pertinemment que Sashka était faite pour les champs de guerre…comme lui et Chaihlàn, le fils légitime d’Eiriech. C’était dans se sens qu’ils avaient été éduqués tous les trois.

Ils sortirent de dessous les frondaisons, débouchant sur une petite clairière. Au milieu de celle-ci, un filet d’eau pure coulait et un peu plus bas, une retenue formait une petite mare peu profonde. Au dessus des arbres, on aperçoit le toit des premières demeures de Caer Myrddin. Ils sont arrivés.

Finn libère sa monture qui se précipite vers la fraicheur de la source…Finn se retourne vers la jeune sauvage. Il sourit, se montrant bienveillant. Il s’adresse à elle doucement, parlant lentement, comme quant il le fait pour calmer une bête blessée. Espérant l’attirer, il se dirigeait vers la petite mare d’eau claire.

-Et bien ma jolie, tes amis les loups ne t’ont surement pas apprit à te nettoyer après un repas…regarde dans quel état tu t’es mis…je suppose qu’il y avait de grandes séances de coups de langues collectif…mais chez nous, nous ne partageons pas une telle intimité.

Il se baissa et prit de l’eau en coupe dans ses mains, allant lentement pour que la jeune femme puisse intégrer ses gestes…puis il s’en aspergea le visage à plusieurs reprises, s’essuyant de la paume de la main le visage entre chaque vague. Il ne put retenir un rire sonore, surprit par la fraicheur de l’élément et par l’incongruité de la scène…il tourna son visage dégoulinant vers elle pour l’encourager.

-Tu sais, il faut vraiment que tu fasses quelque chose, je doute que la garde te laisse pénétrer dans la cité ainsi…

Son regard devient sombre, et il se retourna vers Meleandra.

-Croyez-vous qu’elle porte un nom…il lui en faudrait un, en tout cas. Silence. Une chose m’inquiète, elle nous a suivit jusqu’ici, parce que la forêt est son élément, elle pouvait s’enfuir comme bon lui semblait…mais une fois en ville, les bruits, les odeurs et le regard des autres est différentIl ne termina pas sa phrase, la prêtresse saurait où il voulait en venir.
Revenir en haut Aller en bas
Meleandra Sassech
Celtes
Celtes
Meleandra Sassech

Nombre de messages : 57
Points : -11
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: Cruinn As Clachan, le Cercle de Pierre.   Sam 23 Fév - 23:23

Mélia prit un morceau de viande séchée proposée par Finn avec plaisir lorsqu'ils furent arrivés à la source. Elle écoutait toujours avec attention l'histoire du guerrier concernant sa jeune soeur. Elle se tourna alors pour voir Zarry arriver et ne put retenir un hoquet de surprise mais laissa le guerrier tenter de la convaincre de se laver.
Elle se baissa pour tremper un pan de sa grande robe blanche dans l'eau et s'approcha doucement de la sauvageonne pour lui laver le visage avec, sans se rendre compte qu'elle souillait par la même occasion sa robe de sang.
Elle lui prit ensuite les mains en coupe pour y déposer de l'eau et lui montra comment se les frotter, ayant elle même du sang sur les mains, lui permettant de voir l'effet de l'opération.
La druidesse se recula alors pour voir le résultat... Si la peau était maintenant propre, les vêtements de la jeune femme restaient souillés.
La prêtresse se tourna vers son étalon afin de lui prendre sa cape et la déposer sur le dos de Zarry avec un sourire.

Voilà, ainsi, tu devrais ne pas avoir trop de mal à rentrer dans la cité... Nous te trouverons des vêtements propres en ma demeure !
J'en ai d'autre que des robes blanches malgré ce que beaucoup croient !

Mélia adressa un clin d'oeil au guerrier à cette dernière phrase, s'amusant de son ironie.
Voilà ma loupiotte ! Et voilà un nom qui t'irait ! Lupia ! Qu'en penses tu ma belle ?

Elle recommença les gestes de présentation, prononçant ce nom en touchant Zarry, de façon à avoir son approbation, la jeune femme semblait en effet comprendre bien vite.
Attendant l'approbation de l'inconnue, elle tourna les yeux quelques instants vers Finn.

Concernant la vocation de votre soeur, les voies de la Déesse sont inpénétrables ... et être consacrée tard n'est pas plus mal ... à son âge, j'étais déjà mère de l'enfant des feux de Belthane et j'avais reçu le symbole de mon rôle depuis presque 3 ans ... Il est bon d'avoir eu une jeunesse avant le culte et d'avoir connu la vie ... Votre soeur a de la chance de vous avoir ...

La note de regret qu'elle entendit dans sa voix lui déplut profondément et elle continua sur un autre ton, mettant de l'autorité et de la hauteur dans ses paroles.

De toute façon, quiconque vous refuserez l'entrée en ma compagnie dans la cité se verrait foudroyé sur place par ma colère. Et ceux vivant depuis toujours à Caer Myrddin les connaissent bien ... mes colères ... Ils vous laisseront passer, même si leurs lances les démange ! Sinon ils tateront de mon stylet ! Bien moins impressionnant mais tout aussi efficace ! J'ai été entrainée au combat enfant par la plupart des soldats de l'Emrys... Ils savent ce que je vaut !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cruinn As Clachan, le Cercle de Pierre.   Sam 23 Fév - 23:40

Zarry regarda Finn avec étonnement. Il attendait visiblement quelque chose d’elle mais elle ne voyait pas vraiment quoi. Elle comprit de quoi il s’agissait quand Meleandra intervint. Elle se laissa débarbouiller sans broncher. Elle sourit. Ses appréhensions passées, elle se sentait bien avec ces deux humains.
Puis Meleandra recomposa la série de gestes qu’elle avait utilisés pour se présenter, et désignant Zarry, elle prononça un nouveau mot. Il fallut un peu de temps à Zarry pour comprendre où elle voulait en venir. Le mot que Meleandra avait prononcé n’était pas son nom, mais Zarry comprit que c’est ainsi qu’elle parlerait d’elle.

Meleandra parlait de nouveau avec Finn quand une idée germa dans la tête de Zarry. Ils lui avaient trouvé un nom faute de connaître le sien. Elle-même ne pouvait pas prononcer les leurs, mais jusqu’à présent elle avait réussi à se faire comprendre par gestes. Pourquoi ne pas les nommer de la même manière à son tour ?

Elle tira sur la manche de la robe de Meleandra pour attirer son attention. Quand ils furent tournés vers elle, elle désigna Meleandra et portant ses mains de part et d’autre de sa tête, elle les fit descendre tout en agitant les doigts, faisant ainsi référence à sa chevelure bouclée. Puis elle se tourna vers Finn et réfléchit un instant tout en l’observant. Elle l’avait trouvé grand, c’est ainsi qu’elle le désignerait. Elle bomba le torse, se redressant et gagnant un ou deux centimètres par la même occasion, tout en affichant une moue sérieuse, imitation assez réussie de celle que le guerrier affichait lorsqu’il les avait rejointes. Enfin, elle désigna Alladh et renversa la tête en arrière à la manière d’un loup qui hurle. Reprenant une expression normale, elle les regarda l’un après l’autre, attendant de savoir s’ils avaient compris.




Dernière édition par Zarryiosiad le Mer 4 Juin - 9:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cruinn As Clachan, le Cercle de Pierre.   Dim 24 Fév - 20:25

L’apprentissage selon Finn fonctionnait beaucoup moins que celui de la prêtresse…soit. Il ne s’en offusqua pas, cela avait eut au moins le mérite de le rafraîchir, et il avait tenté une approche vis-à-vis de la jeune femme. Le courant avait l’air de passer plus facilement avec la druidesse, au demeurant, plus à même d’entendre ce genre d’apprentissage.

Finn se redressa, écoutant sagement les commentaires de la femme sage. Elle venait de la nommer également…Lupia…cela sonnait bien et la jeune femme semblait avoir comprit et acceptait. Ils allaient se remettre en route, Finn écoutant toujours les propos de Méleandra sur sa sœur…même si il n’était pas tout à fait en accord avec la tournure que prenait les évènements concernant son noviciat, il ne put les formuler…Lupia attira leur attention.


La jeune femme fit une série de signes du même acabit que Méleandra avait utilisé l’instant d’avant. Elle semblait les singer. Un éclair de lucidité traversa son esprit. Puisqu’elle semblait dépourvut de la parole, elle trouvait un autre moyen de les appeler.

-Regardez, Méleandra…notre jeune amie semble nous avoir adopté. Voilà qu’elle nous baptise à son tour. Très bien, Lupia…je serais pour toi
Et il poursuivit en reproduisant le signe qu’elle avait employé pour le décrire, exagérant volontairement ce trait de caractère qu’elle semblait avoir remarqué chez lui. Il ne put empêcher un rire franc de s’échapper. Décidément, cette jeune femme sortait de l’ordinaire et apportait son lot d’imprévus et de fraîcheur.

-Bien, puisque les présentations sont maintenant faites…allons prendre un repos mérité au sein du royaume de notre chère hôte.

Il avait gentiment raillé la jeune prêtresse, oubliant qui elle était un instant…la traversée des bois et la conversation qu’ils avaient eut avait eut pour effet de faire tomber certaines barrières. Finn ne remettait pas en question le respect qu’il avait pour les druides en général, mais Méleandra lui avait apporté un autre soutien à l’écouter de ses histoires. Cela l’avait réconforté, et il éprouvait du respect pour la jeune femme, autre que dut à son rang.

Reprenant les rênes de sa monture, ils se dirigèrent vers la porte de la cité…la grande prêtresse en avant, escortée de ses deux fidèles compagnons, une étrangère portant la cape rouge de son aînée, et un guerrier tenant monture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cruinn As Clachan, le Cercle de Pierre.   Mar 4 Mar - 23:15

Vient de …

Finn Mac Faolchain du clan Thuatha hBeaira assistait à la cérémonie du Don, donnée en l’honneur de la Déesse-Mère. La majorité des habitants avaient suivit la procession des druides armées de leurs bâtons et de serpe d’or, jusqu’au cercle de pierres dressées, c’était toujours une occasion de fête et de retrouvaille pour la petiote citée…une occasion de vaquer à autre chose qu’à ses occupations quotidiennes, et de rendre hommage à leur Mère à tous, dans l’allégresse.

Les plus belles lames et les boucliers de cuivres chargés d’arabesques et de runes, sortis des forges des meilleurs artisans du clan, été sacrifiés en sont hommage. Le Grand Druide de l'Emrys présidait la séance, et tout autour de lui, les druides encapuchonnées de blanc entonnés leur étrange mélopée. La forte odeur d’encens, de branches de sépia vertes et de gui devenait entêtante…les fumées des braseros s’élevaient vers les cieux…porteur des messages priés par les prêtres. Au-delà du cercle, différentes rondes de fidèles se croisaient…reprenant le chant des druides…tout ceci en parfaite harmonie avec Mère Nature…en accord et avec sa bénédiction.

Ce n’était pas la première fois qu’il y assisté, mais comme d’habitude, il se sentait étrangement attiré, comme emporté par les volutes de fumées parfumés. Entouré de part et d’autres par des bras amis, il se laissait guidé au rythme des voix…mais son esprit était tout ailleurs…la sensation de voyage…il se sentait partir…ses yeux se révulsèrent lentement…puis...


Toujours ce même songe, cette vision… Encore cette brume épaisse, cette forêt aux troncs malades, branches mortes qui traînent au sol. Plus de repère, la brume avale tout, ne laissant que des images fantômes derrière elle…il se retrouve à tourner en rond…son torque de bronze pesant sur son torse nu, son épée tirée du fourreau. Encore le bruit derrière lui, se retourne…sait qu’il va y voir la corneille. Se voit dans on œil rond. La louve au ventre rebondie qui surgit à son tour…s’assoit et l’observe à son tour, la langue pendante, haletante. La corneille semble l’appeler...un besoin impétueux de la toucher…mais comme à son habitude, elle fait un bond reculant sous la main humaine tendue vers elle. Elle finit par s’envoler alors qu’il va pour s’en saisir…montant lentement dans les airs…tournoie lentement, puis prend une direction. La louve aux yeux jaunes se lèvent à son tour, le regarde un instant…semble cligner de l’œil avant de prendre la même direction…la brume se refermant sur sa silhouette…le laissant seul une nouvelle fois.

……………..

La cérémonie était finie depuis un moment lorsqu’il ouvrit à nouveau les yeux…les personnes autour de lui avaient quittés le cercle pour se retrouver par affinité autour d’un panier de victuailles qu’ils se partager. Il se senti étrangement vidé, mais détendu également. Il se redressa lentement…et regarda autour de lui. Nullement effrayé par ce qui lui était arrivé…il savait que cela arriver certaines fois…on disait alors que la Déesse communiquait avec l’âme de la personne en transe, sous son influence.
Revenir en haut Aller en bas
Meleandra Sassech
Celtes
Celtes
Meleandra Sassech

Nombre de messages : 57
Points : -11
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: Cruinn As Clachan, le Cercle de Pierre.   Jeu 18 Déc - 5:30

Ambiance

La lutte de la Prime Prêtresse pour unir les deux conseils et désigner le nouveau dirigeant d'Ynys Prydein a repris après son retour. Les mois passent mais ils ne parviennent toujours pas à tomber d'accord et arrêter leur décision malgré les candidats ne manquant pas de qualités pour diriger la cité de la Déesse.

Chaque semaine, la même ritournelle se répète, inlassablement... La réunion des conseils, l'enseignement auprès des aspirantes, l'école pour les enfants de la cité et de ses alentours, l'amour indéfectible pour sa fille éclaire cette succession de taches qui lui semblent plus inutiles de jour en jour.

La longue tournée à travers les terres protégées par la Mère Féconde qu'elle a accompli aurait du la ramener rassérénée et prête à subir à nouveau cette pression qu'elle supporte pourtant depuis sa naissance, mais ce n'est pas le cas.

Les rapports circonstanciés effectués devant les conseils sur l'union des tribus et la fidélité des peuples ont duré des jours et des nuits, les réactions la laissant plus abattue chaque heure passant. En revanche, ce qu'elle a tu à l'Emrys, ses parents, à son retour de voyage, ce sont les visions qui l'ont hantée, envoyées par Elle.

Elle a pu contempler ce qu'elle redoute depuis des années, le fruit de ses observations. Son œuvre d'unification mise à mal par les dissensions politiques. Celles ci qui prennent le pas sur l'importance de la religion druidique, le respect de la Déesse.

Les armées, grâce au détachement des civils des traditions et l'oubli de leur histoire, se formant à nouveau, se développant. Ses Frères et Sœurs de dogme tombant dans la transparence pour les populations avant d'être perdus dans les limbes de l'oubli...

Cependant, ce qu'elle redoute, ce n'est pas cela. Ce qui a figé son cœur dans la crainte et l'a résolue à ne pas partager toutes ces images et ces sensations déplaisantes et alarmantes, c'est la vision de sa fille, Alba, dix, puis vingt ans plus âgée, à son propre rôle de Prime Prêtresse, s'abimant à cette tache pour laquelle plus personne n'a d'égard.

Ce qui a arrêté son souffle au milieu de ses prières au Cercle de Pierres, c'est la superposition des cérémonies présentes et à venir, tombant dans la barbarie, poussée par les impies, les irrespectueux de la Déesse qui prendront le pouvoir si rien n'est fait. Ceux là mettront fin au règne de paix des Druides... et ce sera Alba qui sera sacrifiée sur l'autel, non pas son premier sang mort de femme comme le veut la tradition mais celui de la vie et de celle qu'elle aura engendrée.

Les larmes coulent sur son visage d'albâtre. Ses cheveux flottent au vent alors que son front est appuyé contre la roche froide, en position de prière contre le dolmen central. Si elle est ici, c'est pour dire Adieu à ce lieu qui fut la scène de tant de pans de sa vie.

Vient aussi le moment des excuses, pour ses parents, celles qu'ils n'entendront jamais mais que le souffle de la Déesse portera à leurs oreilles s'ils savent encore l'écouter tel qu'ils l'ont appris à leur descendance. Les excuses pour la Mère elle même, qu'elle a l'impression d'abandonner, même si celle ci ne quittera jamais son cœur ni ses pensées.

La truffe froide et humide d'Alladh, sa louve, vient la tirer de sa méditation en se posant sur son bras nu en dépit du froid. Lorsqu'elle relève le visage vers le ciel pour une supplication silencieuse, elle aperçoit alors Sa bénédiction, le signe que ce qu'elle s'apprête à faire est le bon choix...

La pureté des flocons immaculés habille l'air. Son souffle les fait danser pour elle et les siens, donnant à la prairie et au monde un nouveau visage, celui qu'elle espère qu'il conservera, celui du renouveau et non de la destruction de ce qui est.

Trois montures attendent à l'extérieur du Cruinn. Sur l'une d'elle, des affaires savamment emballées, des vêtements mais aussi des outils, des herbes pour pratiquer cette science qu'elle enseigne depuis bien trop d'années, tout ce qui lui est vital. La seconde n'est pas sellée, libre de tout mouvement mais ne bouge pas, attendant docilement que la Prime Prêtresse la chevauche. La dernière, enfin, porte la vie de celle ci, sa raison de continuer, de chercher ailleurs ce qu'elle ne trouve plus ici, Alba, sa fille, le plus beau cadeau qu'Elle lui ait fait.


Où va-t-on Mère ?
Là où Elle nous guidera...
Reverrais je Ynys Prydein et la Coilltean bho buaile ?
Si Elle le veut pour toi...


L'enfant hoche la tête dignement. La sagesse dont elle fait preuve du haut de ses neuf ans ne cesse d'impressionner sa génitrice. Elle monte à cheval pour prendre la tête de l'ensemble qu'elles forment, trois montures, deux humaines et une louve.

Hatons nous avant que la neige ne nous bloque le chemin, une tempête serait fatale pour retrouver notre chemin dans la Ceinture d'Arbres, il nous faut quitter ces terres avant !

Une dernière fois, Meleandra se retourne vers ce qui fut sa vie durant les vingt-six dernières années. Ses pensées montent vers les lumières de la ville, vers ses parents, ses élèves, chaque personne qu'elle a un jour croisée...

Lorsqu'elle fait face à l'horizon déjà blanc, elle ressert une peau de loup autour d'elle et talonne avec douceur sa jument, à présent, plus un regard en arrière, seul compte ce que leur réserve l'avenir et surtout Celle qu'elle sert depuis sa naissance et qui guidera ses pas.

->
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cruinn As Clachan, le Cercle de Pierre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cruinn As Clachan, le Cercle de Pierre.
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le cercle de pierres, Diana Gabaldon
» Le Cercle de Pierre - Diana Gabaldon
» Les étrangers sont nuls - Pierre Desproges
» Château de sable de Frédéric Peeters et Pierre Oscar Levy
» Pierre Clostermann : Le grand cirque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Human :: Archives :: Archives SAISON 1 :: Archives S1 RP :: Ynys+Orkhon+île du moine-
Sauter vers: