Forum de RP Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesPortailConnexion

Partagez | 
 

 Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.

Aller en bas 
AuteurMessage
Meleandra Sassech
Celtes
Celtes
Meleandra Sassech

Nombre de messages : 57
Points : -11
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.   Mer 27 Fév - 16:12

Là se trouvent les appartements de la Prime Prêtresse. A chaque nomination d'une druidesse à ce prestigieux poste, celle ci obtient le droit de s'installer dans cette demeure, au coeur de Caer Myrddin, au pied de l'Emrys.

Ici vit Meleandra Sassech, ainsi que sa fille Alba et les novices au service de la druidesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.   Mer 27 Fév - 16:35

->

Zarry n’avait rien compris aux évènements de ces dernières heures. Tout ce qu’elle en avait retiré était une grande méfiance vis-à-vis des hommes en armes. Les brûlures de la corde sur ses poignets, ses ongles arrachés en tentant de gratter le sol de sa prison, ses main écorchées d’avoir trop frappé les murs… tout l’incitait à les fuir comme la peste.

Elle se tenait donc prudemment derrière Finn tandis qu’un garde les menait jusqu’à la demeure de Meleandra. Le soleil disparaissait à l’horizon et les premières étoiles s’allumaient dans le ciel. Ils arrivèrent rapidement devant la porte. D’autres gardes, dans lesquels Zarry reconnut nombre de leurs agresseurs, attendaient là. Elle eut un mouvement de recul, mais suivit tout de même Finn à l’intérieur en constatant qu’ils s’effaçaient pour les laisser passer.

Une fois à l’intérieur, Finn échangea quelques mots avec leur guide et celui-ci s’en retourna, fermant la porte derrière lui. Zarry sursauta et son premier réflexe fut de se précipiter vers le panneau de bois. Rassurée en découvrant qu’elle n’était pas verrouillée, elle ouvrit et referma tout de même trois fois la porte pour être certaine qu’elle n’était pas de nouveau prisonnière.

Pendant ce temps Finn avait disparu dans la pièce voisine, Meleandra dans ses bras. Zarry les rejoignit. Son amie était à présent étendue sur un lit. Elle s’approcha de la couche et s’assit par terre à côté. Elle prit la main de Meleandra et resta ainsi à attendre qu’elle se réveille, la poussant doucement de son nez de temps en temps.


Dernière édition par Zarryiosiad le Mer 4 Juin - 9:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.   Mer 27 Fév - 17:17

Vient de …

Finn déposa lentement le corps de la prêtresse sur sa couche…le vieillard se pencha sur son visage, écoutant sa respiration, vérifiant son pouls…puis il releva la tête, satisfait.

-Il n’y a pas de quoi s’alarmer, jeune guerrier…comme je l’ai dit, notre Prime Prêtresse à juste besoin de repos.

Il se déplaça jusqu’à une table, éclairé par la seule lueur des flammes la cheminée…il commençait une mixture. Finn, de son coté, récupéra ses affaires portées par un soldat. Ce dernier s’inclina et sortit à reculons. Il chercha Lupia du regard, craignant une réaction extrême de sa part, d’autant plus que le foyer de la cheminée était ouvert. Certes, les bûches étaient largement consumées, mais l’attention de la jeune femme était toute à sa nouvelle amie.

De la louve, pas de traces. Finn sortit sur le pas de la porte, et alpaga un soldat.


-La Prime Prêtresse à une compagne, une louve…elle a été blessée lors de note arrestation…retrouve là…et apporte des nouvelles positives, notre Prêtresse sera heureuse d’en avoir à son réveil. Va.

Le jeune garde acquiesça de la tête avant de s’enfonçait dans les ruelles sombres…Une fois de retour à l’intérieur, il se cogna au vieux druide.

-Ah, jeune homme…je vous cherchais…votre jeune amie ne semble pas vouloir entendre ce que je dis…mais bon, une tisane infuse en ce moment même…Donnez lui en dès qu’elle réclame à boire…et toujours bien chaud…Je vous la laisse…la bonne nuit.

Fit-il en lui tapotant l’épaule. Le vieillard avait quelque chose de touchant, en tout cas, il s’exprimait toujours avec une pointe d’humour dans la voix, comme si tout était devenu un jeu pour lui…

Finn laissa ses yeux s’habituer à la pénombre, il trouva Lupia roulée en boule au bout du lit. Il en profita pour sortir ses maigres provisions et les étala sur la table. L’odeur attira la jeune femme, lui faisant relever le nez…mais elle dédaigna quitter la couche où reposait sa compagne. Finn sourit, elle avait vécu pas mal d’épreuve en une journée…il lui faudrait du temps pour s’acclimater. Il prit une tranche de pain noir et de viande séchée et le lui apporta. Elle tourna la tête. Il les déposa donc dans une écuelle de bois à sa portée. Puis il lui expliqua par la parole et par signe que si son amie Méleandra se réveillait, qu’elle devrait venir le chercher. Il s’empara d’un bout de fromage et sortit de la demeure.

Trouvant un billot de bois, il s’en servit comme siège, adossant son dos contre la paroi chaude de la maison. Il sortit une pipe à long tuyau et commença à la bourrer de tabac sortit d’une petite bourse en cuir. Il se l’alluma à l’aide de son briquet de silex et recracha un panache de fumée par ses narines. Il ferma les yeux, savourant enfin ce moment de calme.

Un peu plus tard, il irait vérifier si tout aller bien, relever la bouilloire pour que la tisane garde sa chaleur sans trop frémir. Il reprendrait sûrement son poste devant la maison pour la nuit…là, il profitait de cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Meleandra Sassech
Celtes
Celtes
Meleandra Sassech

Nombre de messages : 57
Points : -11
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.   Jeu 28 Fév - 2:18

->

La porte s'ouvrit à la volée et une petite furie rousse entra. L'enfant n'était pas bien grande et toute fine, des taches de rousseurs mangeaient ses joues, soulignant ses yeux d'un bleu perçant où brillaient d'ordinaire les étincelles de l'innocence. Mais ce soir là, c'était la fureur qui les faisait scintiller et faisaient rougir ses pommettes. Dans son empressement, elle n'avait pas vu le guerrier à la porte.
Elle heurta de plein fouet un tabouret tiré dans la salle principale qu'elle n'avait pu distinguer dans l'obscurité. Un petit cri de douleur lui échappa alors que la louve de sa mère la rejoignit.
Lorsqu'elle avait vu arriver celle ci, blessée, dans la demeure des novices où elle tenait compagnie à sa grande amie Sashka, elle s'était précipitée pour la soigner, suivie de nombre des novices en présence. Elle savait qu'Alladh ne quittait presque jamais sa maman, la considérant comme faisant partie de son clan, c'est ainsi que Meleandra lui avait expliquée leur relation quand l'enfant lui avait demandé.
La louve s'arrêta devant la porte et jappa en voyant le guerrier installé là, amenant la fillette à revenir sur ses pas. Elle se planta devant lui, les poings sur les hanches, arborant une mimique semblable à celle de sa mère.


Ma maman ? Où est ma maman ? Alladh est venue toute seule me chercher chez Sashka ! Ma maman est malade ? Elle est blessée ? Pourquoi Alladh était-elle blessée ? Où est elle ? Dans sa chambre ?

Sans attendre de réponse, la tornade d'énergie qui venait d'arriver traversa la pièce, empruntant le couloir faiblement éclairé pour pousser les battants de la lourde porte des appartements de sa mère avec ses petits bras, utilisant toutes ses forces pour l'ouvrir assez pour entrer en se faufilant, se dirigeant vers la couche à la lueur de la bougie.

Déjà, Alladh s'était précipitée sur le lit, sautillant après quelque chose que la petite ne put voir d'où elle était. Elle s'approcha à nouveau, ralentissant son pas en voyant la silhouette de sa maman allongée là, pâle.


Maman ? Maman ? Maman réveille-toi ! Sashka me donnait une leçon et nos n'avons pas vu l'heure ! Tu n'es pas venue me chercher !

Alba tirait sur la manche de sa mère avec ses petites mains, la secouant pour la réveiller. La druidesse gémit dans son sommeil, attrapant inconsciemment la main de sa fille pour la caresser du pouce. Ses paupières frémirent, l'éveil arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.   Jeu 28 Fév - 8:32

Épuisée par les derniers évènements, Zarry avait fini par s’endormir par terre à côté du lit de Meleandra. Elle fut réveillée en sursaut par l’arrivée de la petite fille accompagnée de la louve. Zarry observa cette enfant qui lui était inconnue et fut frappée par sa ressemblance avec Meleandra. C’était la même mais en plus petit.

La petite ne semblait pas l’avoir remarquée. Alladh non plus d’ailleurs. Elle observa son comportement. L’enfant avait prononcé plusieurs fois un mot qui réveillait de très vieux souvenirs chez Zarry mais sans qu’elle puisse vraiment parvenir à la saisir. Une vague silhouette à la chevelure blonde s’imposait à son esprit mais presque immédiatement, l’image plus nette de sa mère louve venait la remplacer.

Entendant un bruit derrière elle, elle tourna la tête et vit Finn qui s’engouffrait dans la pièce par la porte entrebâillée. Il avait sans doute suivi l’enfant. Elle l’interrogea du regard. Non pas qu’elle se méfie de l’enfant, sa ressemblance avec Meleandra et l’attitude d’Alladh vis-à-vis d’elle lui indiquaient qu’elle aussi faisait partie de la meute. Mais simplement elle éveillait sa curiosité.


Dernière édition par Zarryiosiad le Mer 4 Juin - 9:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.   Jeu 28 Fév - 15:39

Une véritable tornade avait réveillé toute la maisonnée, et malgré sa stature, la fillette n’avait été nullement impressionnée par Finn. Alors qu’il allait lui répondre, la fille de Méleandra, la ressemblance ne faisait pas de doute, elle courait à l’intérieur, la louve soignée sur ses talons.

Finn pressa le pas et entra à leur suite. Déjà, la fillette était au chevet de sa mère, essayant de la réveiller. Finn s’approcha et se baissa à sa hauteur.


-Chut, petite…ta maman à besoin de repos…elle est fatiguée, tu comprends ?

La petite fille se retourna vers lui, le front buté, et la moue boudeuse, ne lâchant pas l’étreinte de sa mère. Son regard était aussi profond que sa mère en colère quelques heures auparavant.

-Qui est-tu, toi.

-Nous sommes des amis de ta maman, Finn écarta son bras, désignant Lupia également. La louve Alladh faisait la navette entre eux tous, mais dés qu’elle s’approchait de la literie, elle gémissait.

-Je me nomme Finn et je te présente Lupia. Il avait également joint le geste à la parole, et la fillette le regarda bizarrement. Finn eut un sourire. Je fais les gestes que ta mère emploie pour parler à Lupia, Continua-t-il, Elle ne parle pas, et nous pensons qu’elle a vécu avec les loups…
Finn mimait sa conversation à l’intention de Lupia, essayant de lui comprendre que cette jeune personne devait être la fille de son amie au cheveux longs bouclées, que c’était la même meute…geste inutile au regard de la jeune femme qui avait parfaitement saisit la nuance…mais bon, Finn essayait toujours de communiquer avec elle.
-Mais, je crois que nous nous connaissons un peu tout les deux.

-Ah bon, Fit-elle sur ses gardes. Pourtant vous n’êtes pas de Caer Myrddin.

Sa rapidité de déduction et sa force de caractère n’échappèrent pas au guerrier. Cela le fit sourire encore plus.

-Il est vrai, jeune fille, tu as raison…Mais tu as parlé tout à l’heure d’une autre jeune femme…Sashka…il s’agit de ma sœur.

Une voix féminine s’éleva derrière eux, les faisant se retourner.

-Il dit vrai, Alba…je te présente Finn Mac Faolchain, dit le loup du clan des Ours, mon frère…

Finn se releva à l’approche de la ravissante jeune femme qu’elle était devenue. Ils se regardèrent en silence, quelques instants, puis s’étreignirent passionnément. Ils étaient heureux de se retrouver, mais la situation était mal venu pour eux de faire plus d’éclats à leur retrouvaille, aussi se séparèrent-ils pour avoir plus d’attention vers l’enfant. Sashka se baissa à son tour et prit l’enfant tout contre elle.

-Alba, je crois que Finn à raison…si ta maman n’est pas venue te chercher ce soir, c’est qu’elle devait être très fatiguée…on va la laisser dormir encore un peu

-Mais non, regardez…ses yeux vont s’ouvrir.

-C’est vrai AlbaFinn c’était déplacé jusqu’au foyer, tirant de la bouilloire, une louche de tisane. Je pense d’ailleurs que boire ceci l’aidera…veux-tu le lui faire passer.

La fillette ne répondit pas, mais bondit hors des bras protecteur de son amie. Elle se saisit du récipient et alla le porter aux lèvres de sa mère. Secondée par Sashka, elle fit couler le breuvage dans la bouche, soulevant doucement sa tête. Méleandra voulut parler, mais aucun son ne sortit de sa bouche, ses yeux trahissait son amour pour sa fille…une communion silence se fit entre elles. Mais, lasse, la prêtresse referma les yeux et se laissa emporter par le sommeil réparateur. Sashka se redressa et entraîna son frère hors de la chambre, laissant la porte entrebâillée…

-Ca ne risque rien avec votre…amie. L’interrogea sa sœur à propos de l’enfant-loup.

-Tout au tant qu’avec Alladhironisa Finn. Je pense qu’elle prend Méleandra…la Prime Prêtresse comme sa nouvelle chef de meute…

Ils s’éloignèrent tout deux pour se retrouver à discuter autour d’une infusion chaude. Ils avaient tant de choses à se raconter, la nuit serait bien trop courte pour eux deux, installés autour de la lourde table en chêne, à portée de voix au cas où…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.   Ven 29 Fév - 8:10

Zarry observa attentivement la scène tout en se tenant à l’écart. Une nouvelle femme avait fait son entrée. Au comportement de Finn, elle avait compris qu’elle aussi faisait partie de la meute. Mais la femme ne sembla pas faire particulièrement attention à elle. Zarry releva simplement un regard méfiant à son intention quand ils sortirent de la pièce.

Elle-même resta près de Meleandra avec la petite fille. Elle hésita à tenter d’établir le contact avec l’enfant, mais préféra attendre. La petite semblait très préoccupée par l’état de Meleandra et Zarry préféra rester dans son coin à la tête du lit. Elle sombra à nouveau dans le sommeil.

C’est la douleur qui la réveilla en sursaut. Meleandra, toujours endormie venait de lui agripper la main. Elle la lâcha presque aussitôt. Son sommeil était agité. La petite à son chevet murmurait toujours ce même mot que Zarry avait repéré, d’une voix angoissée.[/i]

Maman ? Maman ?

[i]Zarry tenta de la rassurer par un coup de langue sur la joue, mais l’enfant recula avec une expression de dégout sur le visage. Zarry n’insista pas et quitta la pièce pour chercher Finn. Elle le trouva dans la pièce principale en compagnie de la femme qui les avait rejoints. Elle s’approcha silencieusement et tira sur la manche de Finn pour l’emmener avec elle. En même temps elle désignait la porte de la chambre, espérant lui faire comprendre que Meleandra avait besoin de lui.


Dernière édition par Zarryiosiad le Mer 4 Juin - 9:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.   Ven 29 Fév - 9:24

Tiré de sa conversation d’avec sa sœur, Finn suivit néanmoins Lupia jusqu’au chevet de la druidesse. Alba releva les yeux embuées vers eux, apparemment dépassé par les évènements. Finn la prit dans les bras, un peu autoritaire…et sortit dans le couloir, direction la salle…non sans avoir jeté un coup d’œil complice à sa sœur.

-Viens avec moi, Alba…laissons Sashka s’occupait de ta maman, elle saura quoi faire…Je suppose que tu n’as rien mangé…allons nourrir ton corps…même si ton esprit s’y refuse…Tu sais, je ne pense pas que ça fasse plaisir à ta mère si tu te nourris pas…Et puis, la Déesse Mère n’aimerait pas ça non plus…

Il installa la fillette sur le banc et lui découpa une grande tranche de pain…puis il fit couler une tisane revigorante dans un bol de bois.

-Tu crois que ma maman va mourir ?

Cette question arrêta son geste, il se retourna vers la jeune fille, se mit à sa portée et la regarda dans les yeux.

-La Déesse Mère ne laisserait pas faire ça…Alba…soit rassurée…ta mère sera en pleine forme demain…

Alba le regardait incrédule…mais elle mordit à pleines dents dans le morceau de fromage dont elle c’était armée. Lupia, elle, semblait tournée en rond, ne sachant que faire. Finn l’invita également à table…outre le lapereau de la fin de journée, elle non plus n’avait rien avalée. Il déposa un morceau de viande sur le rebord de la table…elle le renifla tout d’abord…ce qui fit rire aux éclats la petite rousse qui lui faisait face….c’était déjà ça de gagner…

Finn s’essaya sur un tabouret à l’écart des deux jeunes femmes qui rivalisaient d’espièglerie en avalant un bout.


De l’autre côté de la paroi, Sashka venait de faire boire la potion chaude préparée à l’intension de la Prime Prêtresse…elle était à son chevet, passant un linge humide sur son front…Méleandra avait un sommeil agitée, ce qui pouvait être impressionnant pour une fillette n’avait rien d’alarmant pour une personne de savoir…le mal serait combattu et au levé du jour, il n’y paraîtrait plus.


---------------------------------------

L’aube Alba et Lupia enroulées ensemble sur la couche de la fillette, sous le regard bienveillant du guerrier…Sashka, quant à elle, avait veillé le sommeil de la Prime Prêtresse…qui, lentement, émergeait de son long sommeil…
Revenir en haut Aller en bas
Meleandra Sassech
Celtes
Celtes
Meleandra Sassech

Nombre de messages : 57
Points : -11
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.   Ven 29 Fév - 11:18

Dans son sommeil, Meleandra s'agita, semblant revivre la scène de la veille avec les gardes. Un cri retentit dans la maison, Alba s'éveilla en sursaut pour se précipiter dans la chambre de sa mère, sautant sur le lit et attrapant la main de la druidesse pour la secouer.

Maman ! Réveille toi ! Maman !
SASHKA ! LUPIA ! FINN ! S'il vous plait... venez... maman ne va pas bien.


Lorsque les "grands" arrivèrent dans la pièce, la petite tenait tant bien que mal la main de sa génitrice qui se débattait comme une folle entre les draps tendant la main comme la veille pour tenter d'attraper le guerrier et la sauvageonne. De son cauchemar, on devinait le contenu par des plaintes, appelant ses compagnons de la veille et grondant contre la garde. Alors qu'elle appelait la jeune femme blonde, tendant toujours la main, Lupia mêla ses doigts aux siens, comme comprenant ce qu'elle cherchait.
Immédiatement, Mélia la serra et ses yeux s'ouvrirent, comme sortant de la spirale des songes.
Elle regarda autour d'elle, l'azur de ses globes oculaires foncé par la crainte et l'angoisse, telle une bête traquée.
Elle tenta de parler mais du se reprendre, sa gorge la brulant. la prêtresse prit une grande inspiration avant de voir sa fille et de lacher sa main pour la poser sur la joue de l'enfant avec un regard d'amour.
Soudain, elle sembla se rendre compte de la situation et du soleil se levant, perçant à travers les volets de bois de sa chambre.


Que ... ? Qu'est ce que je fais là ? Que s'est il passé ?

Alba ma puce... pourquoi n'es tu pas avec Sashka dans la maison des novices ?
Finn ? Lupia ? Vous avez été relaché ?
Mon Dieu qu'est ce que je fais dans mon lit ? Depuis combien de temps suis je ici ?


D'un geste, elle repoussa les draps et lança ses jambes pour s'assoir sur le bord de sa couche, tirant sur la main de Lupia qu'elle n'avait toujours pas lâchée. Un souffle bref et brutal retint son attention, il provenait de la jeune femme. Intriguée, elle amena sa main à proximité de son visage, celui ci prit un air effaré en apercevant les blessures la constellant, ses ongles en partie arrachés, ainsi que les jointures de ses articulations râpées au possible. Des croutes s'étaient formées, indiquant qu'aucun soin n'avaient été donné à la malheureuse.

La druidesse sentit la colère monte en elle, sans pouvoir reconnaitre si elle provenait de sa rage de n'avoir pu surmonter son malaise et montrer sa faiblesse ou si la vue des plaies non soignées de la jeune femme dans sa maison où les novices passaient sans cesse l'avait révoltée.

Elle se redressa, faisant fi de l'étourdissement qui ne voulait se dissipait, appelant d'un ton sec la novice qui devait être là puisque sa fille se trouvait à ses côtés.


SASHKA ! SASHKA ! SASHKA ! Jeune fille ! Comment peux tu laisser cette pauvre créature à nos côtés sans prendre soin d'elle ? Que t'ai je enseigné ? Tu sais être une de mes favorites parmi les novices dont je suis la tutrice, devenant presque votre mère, néanmoins, tu me déçois ! Va et soigne là ! Je ne saurais tolérer qu'elle reste ainsi et ne veux imaginer la douleur de cette pauvre enfant ! Tu devrais la subir pour le comprendre ! Et je devrais te l'imposer si j'étais comme mes prédécesseurs !


Son ton était sans appel, autoritaire sans être cassant, ainsi que le voulait son rôle. Elle oublia dans la circonstances les liens de Finn avec la novice. Celle ci ne sembla pas se formaliser plus que ça du coup d'humeur de son enseignante, hocha sagement la tête, néanmoins la prêtresse ne releva pas le yeux, elle connaissait la lueur qui devait sans aucun doute briller au fond du regard de la jeune fille et pourrait bien devenir moins avenante encore en l'occasion.

Elle porta la main à son front pour refouler une migraine qui s'insinuait dans ses pensées et s'inquiéta du sommeil des uns et des autres auprès de Finn, comme si de rien était, attendant que ses ordres en sa demeure soient suivis, ainsi que toujours. Si elle pouvait se montrer aimante et maternelle avec ses "filles" ainsi qu'elle les appelait, Alba et Sashka savaient combien elle pouvait être dur en cas de défaillance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.   Ven 29 Fév - 11:43

Réveillée par la voix de Meleandra et les appels de la petite, Zarry s’était également précipitée à son chevet. Parmi les mots de son amie, elle reconnut le nom qu’elle lui avait donné. Naturellement, en réponse à cet appel qu’elle devinait, elle glissa sa main dans celle tendue de Meleandra.

Cependant, quand cette derrière affermit sa prise, Zarry ne put retenir une grimace et un hoquet, silencieux, de douleur. Meleandra à présent réveillée observa alors les blessures de ses doigts. Elle entra aussitôt dans une colère impressionnante.

Se méprenant sur l’origine de cet accès de fureur, Zarry profita d’un instant de distraction de Meleandra alors qu’elle s’adressait à l’inconnue, pour dégager sa main. Elle se réfugia dans le coin opposé de la pièce et s’empressa de cacher ses mains blessées dans son dos. Elle ne comprenait pas trop ce qui se passait, mais visiblement, leur état mettait son amie en colère.

Tandis que Meleandra s’adressait à présent plus calmement à Finn, Zarry lui jetait des regards craintifs, anxieuse de sa réaction. Elle ne voulait pas être rejetée de la meute.


Dernière édition par Zarryiosiad le Mer 4 Juin - 9:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.   Ven 29 Fév - 12:46

La grande Prêtresse se réveillait enfin, et l’instant d’après donnait déjà de la voix. Finn sourit à toute cette agitation que son réveil avait déclenchée, il restait immobile au centre de la pièce, les bras croisés devant lui.

Sa jeune sœur baissa juste la tête, subissant l’orage que sa négligence avait engendré. Elle se baissa prés de la femme loup et prit délicatement ses mains entre les siennes. Elle les examina soigneusement, sentant le trouble chez Lupia. Ne sachant pas le langage de son enseignante, elle chantonna doucement, reprenant l’exemple de son frère pour calmer les chevaux et ou les mâtins. Elle afficha son plus joli sourire, tendant de la mettre en confiance, puis elle se redressa et, maintenant toujours ses mains entre les siennes, se dirigèrent vers la pièce principale…là, elle trouverait tout le nécessaire pour lui faire les soins appropriés. Alba les suivit, fuyant la colère de sa mère…même si elle n’était pas dirigée contre elle, elle se sentait un petit peu responsable.

Ils étaient à présent seuls dans la pièce, la Prime Prêtresse et lui-même, Finn le guerrier. Sentant que la jeune femme luttait encore contre ses étourdissements, il la saisit par l’avant bras en guise de soutien. Elle venait de l’interroger, mais Finn ne répondit pas de suite. Il la raccompagna jusqu’à sa couche.

-Je sais que vous allez me contredire…mais asseyez-vous un instant encore…reconnaissez votre état de faiblesse…il n’est que passager.

Il la lâcha, puis alla tirer une louche du breuvage restait toute la nuit au dessus du feu. Versé dans un bol, il lui tendit avant de s’asseoir à son tour, sur un tabouret, face à elle.

-Nous sommes heureux de vous revoir en grande forme, Prime PrêtresseIl y avait de l’humour dans sa voix. Il lui compta donc ce qu’il c’était passé depuis son évanouissement, puis il enchaîna sur le résumé des évènements de la nuit.

C’était un art qu’il maniait avec dextérité, en bon guerrier, il avait appris jeune à faire un compte-rendu court et détaillé. Il n’était pas nécessaire qu’elle sache que sa sœur avait veillé à son chevet, et que lui-même était resté dans la pièce principale à attendre le lever du jour…un œil sur les filles.

-Je prendrais congé bientôt, Prime Prêtresse…je dois accomplir le Don, et votre père me fait l’honneur de présider la cérémonie…je dois m’acquitter de cette tâche. J’ai put m’entretenir avec ma chère sœur sous votre toit, c’est plus que ce que j’espérait. Je reviendrais vous voir avant mon départ…lorsque vous serez en meilleur forme…j’ai toujours une demande à vous faire. Si vous le permettez, je vais me retirer maintenant, vos gens vont venir s’occuper de vous,…à moins que vous ayez besoin de ma personne, dans ce cas, je suis tout dévoué à votre tâche.

Il porta sa main, poing fermé, sur son cœur, la tête légèrement baissé en avant.

------------------------------------

Pendant ce temps là, dans la pièce d’à coté, un grand bac d’eau fumante venait de faire son entrée, et Sashkar tentait de débarrasser Lupia de ses loques…sous les rires clairs d’Alba. La tâche ne semblait pas gagner d’avance…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.   Ven 29 Fév - 21:25

Après lui avoir soigné les mains, l’inconnue avait entrepris de remplir un grand récipient d’eau. Zarry l’avait regardée faire intriguée. La petite fille aidait la jeune femme dans sa tâche. Quand le bac fut rempli, la femme s’approcha d’elle et voulut lui enlever ses vêtements. Zarry se déroba et se réfugia de l’autre côté de la pièce. Pourquoi voulait-elle donc la déshabiller ? Elle allait avoir froid ! Elle n’avait toujours retiré ses vêtements que pour les remplacer par des plus grands.

La femme s’approcha à nouveau, tandis que la fillette riait aux éclats. Zarry enroula ses bras autour d’elle et fronça les sourcils pour montrer son désaccord. Comme la femme ne renonçait pas et s’approchait toujours d’elle, Zarry se déroba à nouveau et trouva refuge sous la table, renversant une chaise au passage. La petite fille riait de plus belle. Un sourire naissait également sur les lèvres de la femme.

Néanmoins, la femme tenta avec force gestes de faire comprendre à Zarry que le but de l’opération était qu’elle entre dans le bac et récupère ses vêtements après. Zarry ne comprit pas tout mais finit par se laisser faire, ne sentant pas de menace. N’opposant plus de résistance, elle se retrouva alors rapidement nue et dans l’eau. La température la surprit. Elle n’avait jamais traversé de rivière avec une eau aussi chaude.

N’ayant aucune notion de pudeur, elle n’était nullement gênée par la situation. Au contraire elle observait avec attention les gestes de la femme. Celle-ci lui passa sur le corps un étrange objet glissant qui au contact de l’eau formait une sorte d’écume. L’odeur inhabituelle n’était pas désagréable. La femme lui passa également le mystérieux objet sur le visage. Elle avait de la mousse partout. Témoin de la scène, la petite fille riait toujours.

Voulant participer elle aussi, Zarry prit de la mousse dans le creux de sa main et l’étala tout naturellement sur le visage de la femme. Celle-ci d’abord surprise éclata de rire son tour. La toilette dégénéra vite en bataille d’eau et de mousse en règle. Le sol fut rapidement à moitié inondé. Zarry nue et couverte de mousse était sortie du bac, et toutes les trois couraient à travers la pièce, se poursuivant mutuellement en se lançant de la mousse.


Dernière édition par Zarryiosiad le Mer 4 Juin - 9:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meleandra Sassech
Celtes
Celtes
Meleandra Sassech

Nombre de messages : 57
Points : -11
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.   Sam 1 Mar - 20:04

La druidesse se laissa ramener à sa couche en râlant, refusant de s'y allonger mais s'asseyant tout de même.
Elle écouta Finn lui conter les derniers évènements, attentive, fronçant parfois les sourcils.


Je ne me sens pas faible, je ne peux me permettre d'être affaiblie ! Jamais !

Son ton était sans appel, elle avait relevé le menton, se redressa, jetant ses pieds fins devant elle pour se relever, faisant fi de son étourdissement.

Elle se mit sur pieds et commença à faire les cent pas à côté du guerrier, semblant réfléchir intensément en écoutant ce qui ressemblait à un salut.
Ainsi son père mènerait le don. Sa mère n'avait du supporter l'affront.
La mention de la demande de Finn la fit relever la tête de ses pensées.
Intriguée , elle s'arrêta dans sa marche pour le regarder fixement, sans pouvoir définir si elle le voyait ou non tant ses yeux paraissaient perdu dans le lointain de son esprit. Lorsqu'elle reprit la parole, l'hésitation marquée sur son visage n'était en rien en sa voix.


Une demande ? Que pourriez vous bien avoir à faire comme demande à une Prime Prêtresse qui n'a même pas été capable de se faire obéir des gardes pour vous accueillir en ville ?

L'ironie de son ton était mordante, presque agressive, le ressentiment l'habitait.

A moins que le Don ne soit à l'instant et qu'il vous enlève le temps de formuler votre requête, faite ! Je suis sur pied, prête à entamer ma journée ! J'ai quelques personnes à ... sanctionner.

A la pensée des soldats l'ayant défiée la veille, elle sentit la colère monter en elle, serrant inconsciemment les poings.

Je vous demanderais cependant de vous attarder en Caer Myrddin après la cérémonie, si cela vous est possible. J'ai quelques personnes à consulter auparavant mais j'aurais moi aussi une demande à vous faire savoir.

Des bruits d'éclaboussures montèrent de la pièce voisine, suivi de rires, dont celui reconnaissable entre tous de sa fille.
Lorsqu'elle se précipita pour le rejoindre, elle fut consterner de voir tout le monde trempé et une partie de sa demeure transformée en baignoire. Cependant l'humour de la situation fut plus fort et elle partit dans un rire clair et haut, le joignant à ceux des trois jeunes femmes et fillette. Même si aucun son ne sortait de la bouche de ZArry sa joie était évidente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.   Mar 4 Mar - 23:13

Finn avait suivit la jeune femme, intrigué également par les bruits venant de la pièce voisine. La scène le fit sourire, mais c’était bien plus le revirement d’attitude de Méleandra qui le surprit. Aussi savait-elle rire et s’amuser des choses simples de la vie. Il la préférait la voir ainsi, et non pas quant la colère lui brûler au fond des yeux. Certes, elle avait sûrement de bonnes raisons pour l’être, mais quel quelles soient, Finn avait apprit à ne pas se formaliser de petits désagréments…le spectacle était plutôt bienvenue, il laissait s’échapper la tension à travers le rire qu’il déclenchait.

Mais, sa sœur ne remit rapidement dans la réalité…lui rappelant que la présence d’un homme n’était pas souhaitée. Il s’en excusa, fit une révérence marquée à la Prime Prêtresse…


-J’aurais l’honneur de vous entendre à nouveauIl sous-entendait qu’il répondait favorablement à sa requête, si lui, le guerrier qu’il était pouvait acquiescer à sa demande. Il se sortit de la maison à reculons, récupérant ses affaires au passage, évitant de regarder en direction de Lupia…chose rendu difficile par le débordement d’énergie dont la jeune femme faisait preuve.

Va à …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.   Jeu 6 Mar - 14:00

La bataille de mousse faisait rage. Les rires fusaient de toute part, l’eau inondait le sol… bref, la bonne humeur régnait dans la pièce. Et elle était contagieuse ! Quand Meleandra entra dans la pièce, suivie de Finn, elle laissa également libre court à un rire franc et clair. Finn cependant s’éclipsa rapidement, alors même que Zarry remarquait leur présence à tous les deux.

Désireuse de faire participer Meleandra au jeu, Zarry s’approcha d’elle et s’empressa de lui tartiner le visage de mousse. Elle regrettait de ne pas avoir pu en faire autant avec Finn. Ignorante de la pudeur, elle n’imaginait même pas que sa nudité était la cause de son départ aussi précipité.

Rapidement, la jeune femme reporta son attention sur la fillette et la louve qui étaient les participantes les plus actives de la bataille. Soudain une idée lui vint. Elle s’approcha du baquet d’eau déjà à moitié vide et le souleva. Elle s’approcha alors de l’enfant et le lui vida sur la tête, un grand sourire aux lèvres.

C’est à ce moment là que retrouvant son sérieux la femme inconnue se tourna vers Meleandra et s’adressa à elle.

Peut-être faudrait-il trouver des vêtements propres pour votre amie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.   Mer 4 Juin - 17:04

Le temps du jeu terminé, Zarry s’était laissée vêtir et coiffer par Meleandra. Elle avait à présent meilleure allure, et bien que cette notion lui soit étrangère, elle était plutôt jolie. Ses longs cheveux blonds avaient été en partie tressés afin de lui dégager le visage. La prime prêtresse avait jugé bon de lui faire enfiler une tenue utilisée par les guerrières celtes, estimant que ces vêtements seraient les plus appropriés pour la jeune femme.

Malheureusement, la nouvelle amie de Zarry dut s’absenter et lui fit comprendre qu’elle ne pouvait l’accompagner. Elle quitta alors la demeure en compagnie de la femme inconnue qui l’avait lavée. La jeune femme se retrouva donc seule dans la demeure et bien vite se mit à tourner en rond. Elle avait commencé par observer avec curiosité les objets qui se trouvaient autour d’elle mais s’en était vite lassée. Rester enfermer lui pesait. Seule sa confiance en la prime prêtresse l’incitait à ne pas bouger.

Elle aurait d’ailleurs attendu sagement son retour si son ouïe, affinée par sa vie au milieu des loups, ne lui avait pas apporté un sujet de distraction. Au loin, à l’extérieur de la ville, un hurlement que Zarry aurait reconnu entre mille : c’était un des membres de sa meute. Sa famille à quatre pattes l’avait-elle suivie ? Est-ce elle qu’il appelait ainsi ? La compagnie des loups lui manquait et sa première expérience du contact humain ne lui laissait pas que de bonnes impressions. Zarry n’hésita pas longtemps avant de se ruer à l’extérieur.

Elle courut dans les rues de Caer Myrddin, retrouvant facilement son chemin jusqu’à la sortie. La joie de retrouver les siens lui donnait des ailes et elle ne prêtait aucune attention aux regards qui la fixaient sur son passage. Une fois hors de la ville elle piqua directement vers la forêt en direction du hurlement qui la guidait. Au début elle avait l’intention de retourner voir Meleandra, mais quand elle se trouva entourée de la meute, elle oublia bien vite son amie humaine.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Boireannach Taigh, Maison de la Première Femme.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il nous reste la poésie
» Première femme pilote de Rafale
» Lulu Femme Nue de Davodeau
» Moi pis ma femme
» Lisons ensemble - Folie d' une femme séduite de Susan Fromberg SCHAEFFER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Human :: Archives :: Archives SAISON 1 :: Archives S1 RP :: Ynys+Orkhon+île du moine-
Sauter vers: