Forum de RP Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesPortailConnexion

Partagez | 
 

 Un village Berbère au milieu du désert d'As'Afar

Aller en bas 
AuteurMessage
Madeleine
Amazones
Amazones
avatar

Nombre de messages : 420
Age : 43
Localisation irl : Drôme, France
humeur : A la recherche de son coeur...
Points : 145
Date d'inscription : 13/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: Adès
Occupation, métier: Reine de Suméria
Localisation: Avec son époux

MessageSujet: Un village Berbère au milieu du désert d'As'Afar   Mer 26 Mar - 1:43

7- Musique


Précédemment pour Adès et Madeleine
Départ des trois protagonistes (Ecrit de Karayan)


Madeleine avait été réveillée par Danaé, avant d'en faire autant avec Adès. Elle lui souria et lui dit qu'il été l'heure de se préparer pour le voyage qui s'annonçait. Tout en s'affairant, une phase du jeune homme ne cessait de lui traverser l'esprit :
- ne t'inquiètes pas je ne nous mettrai pas en péril et je me ferai une joie en obéissant dans les domaines que tu voudras chère compagne...

Quand il avait posé sa main sur son ventre, elle l'avait laissé faire... oubliait-elle déjà Audrey ? N'était-elle pas en train de tomber amoureuse de son sauveur ? Tout à ses réflexions elle n'entendit pas que quelqu'un venait de franchir l'entrée de la tente. Antiope, en personne, vint les voir dans la tente de Danaé. Madeleine blanchi en la voyant... mais une pression sur son bras la ramena à la raison juste à temps avant qu'elle ne fasse un impair de plus. Elle suivit des yeux le bras qui la maintenait, et arriva sur le visage d'Adès un sourire complice sur les lèvres. Elle se reprit donc grâce à lui encore une fois.

- Altesse firent en coeur Adès et Madeleine, en baissant la tête dans sa direction.

L'amazone quant à elle, se mit à genoux pour saluer sa reine.

- Relève toi Danaé. Etes vous prêt à partir ?
- Oui Altesse. Nous sommes à vos ordres, fit la jeune femme tandis que son hôtesse obéissait à sa souveraine.
- Fort bien ! Suivez moi dans ce cas.

La Reine sortit, suivie de près du couple que formait Madeleine et Adès. Danaé fit de même derrière eux. Tout le monde les regardèrent passer, sans oublier de saluer leur souveraine comme il se devait. Celle-ci y faisait à peine attention, préoccupée par la mission que le groupe devait accomplir. Elle s'arrêta en face d'une jeune femme (encore de dos) qui contrôlait le harnachement de sa monture. La souveraine prit la parole pour donner les dernières recommandations à sa messagère puis se fut le tour des présentations :
- ... et au sujet des deux voyageurs dont je t’ai parlé, ils t’accompagneront. Ils te seront peut-être plus utiles qu’ici.. Quand tu auras terminé ta mission, envoie moi un messager. De mon côté je vais préparer l’armée des amazones et nous nous reverrons aux portes d’Asgard.

Karayan hocha silencieusement la tête et regarda Antiope faire un pas de côté… Une femme et un homme furent guidés jusqu’à elles.

- Je te présente Madeleine, d’après ce que l’on m’a rapporté, elle est une excellente guerrière et saura protéger tes arrières, si besoin est. Quand à l’homme, il possède des atouts non négligeables, je pense.. à conditions qu’il se montre docile…

Antiope se tourna vers se dernier pour lui lancer un terrible regard et s’adressa à Madeleine :
- tu es donc à partir de maintenant responsable de lui. Fais en sorte qu’il ne crée aucun problème à Karayan, où elle n’hésitera pas à se débarrasser de vous. Elle a une mission à remplir, et vous aurez à la seconder au mieux. Vous êtes désormais sous son commandement.. Karayan.. qu’Athéna vos protège.

L'ancienne mercenaire acquiessa de la tête mais ne put s'empêcher de penser : ** Oui si elle arrive à nous tuer ! Si tu crois qu'on va la laisser faire sans vendre chèrement notre peau c'est que tu ne nous connais mal !**

D’un bond souple, l'amazone monta en selle, et voyant qu’on avait amené des montures aux deux voyageurs, elle fit un signe pour saluer sa reine, puis poussa un cri pour lancer Pégase au galop, à travers la vallée qui précédait le vaste désert d’As’Afar. Adès et Madeleine se jettèrent un regard qui voulait dire : "Ca commence bien !"
Puis sautèrent; à leur tour, à dos de cheval, prirent la monture servant de baudet, saluèrent Antiope et Danaé et filèrent rattraper l'amazone.

Cela fut fait peu de temps avant l'entrée dans le désert, lors d'une halte à un point d'eau. Laissant les chevaux s'abreuver le couple s'approcha de l'amazone qui pensait déjà à la suite du voyage.

- Tu aurais pu nous attendre tu crois pas !
- Je peux accomplir ma mission seule mais bon la Reine a jugé bon que vous m'accompagnier. Ce n'est pas une raison pour perdre notre temps en palabre inutile.
- Tout de même il y a un minimum. Et puis, il se pourrait qu'un jour tu sois bien contente de nous trouver...
- Comme si jamais besoin d'un Homme pour me défendre Répondit-elle sûr d'elle.
- Je suis un homme en effet ! Et ça ne m'empêche pas de savoir me battre ! Je suis prêt à te le prouver quand bon te semblera !
- Adès je t'en prie ! le coupa t-elle devant le regard assassin de l'amazone. Ok... Changeons de sujet ! Peux tu nous dire où nous allons ?
- Dans le désert d’As’Afar jusqu'au Prince des Nomades. On a une longue route à faire. Dès que les chevaux auront finit de s'abreuver, on repart. On doit, absolument, atteindre le prochain oasis d'ici la nuit.
- Parfait merci. **Et bien on est pas sortit de l'auberge, moi je vous l'dit!! **

Un quart d'heure plus tard, tous trois étaient remontés à cheval et marchaient en direction du désert. Le galop ne fut repris qu'une fois, l'entrée du désert atteinte, ainsi les chevaux avaient eu le temps de se reposer un peu. Ils atteignirent, comme prévu par Karayan, à la nuit tombée, le campement d'un peuple appellé Berbère, installé au creux d'un oasis. Ils y furent reçus comme des princes et y passèrent une nuit tranquille. Madeleine expliqua à Adès comment elle avait "obtenu" de la Reine qu'il l'accompagne et la raison de cette responsabilité dont elle avait parlé tandis que l'amazone demandait à leur hôte le chemin, le plus court et le plus rapide, pour se rendre auprès du prince.


Dernière édition par Madeleine le Mer 26 Mar - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ades
Orientalis
Orientalis
avatar

Nombre de messages : 343
Age : 48
Localisation irl : Dans le rêve d'une Cancer
emploi irl : guerrier
humeur : en devenir
Points : 253
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: Amanda
Occupation, métier: Roi de Ur
Localisation: Summeria

MessageSujet: Re: Un village Berbère au milieu du désert d'As'Afar   Mer 26 Mar - 11:10

Après être arrivé à l'oasis, les nomades leurs présentèrent de quoi boire et manger.
*Ces gens ont un sens de l'hospitalité dont devraient s'inspirer les amazones!* pensa Ades.

Ils passèrent une nuit tranquille car les chevauchés de la veille et de ce jour les avaient épuisés. Ades était encore une fois contre Madeleine la serrant dans ses bras. Ils étaient au bord de l'eau un peu isolés. Ades regarda Made dans les yeux et sentit que cette dernière se posait des questions sur eux deux.

- J'ai appris à te connaitre Made. Maintenant l'amitié du début se transforme. L'envie de te protéger et d'être au plus près de toi plus forte.

- Pour moi aussi il se passe quelque chose. Mes idées sont confuses.

Madeleine tourna le dos à Ades pour ne pas montrer ses sentiments qui apparaissaient dans ses yeux. Ades se plaqua contre son dos épousant ainsi la forme de Madeleine. Il serra Made de son bras droit après avoir rabattu la couverture sur eux et l'embrassa dans le cou.

- dors bien ma bien aimée. Lui souffla-t'il.

- Toi aussi mon ange-gardien.
Le lendemain L'amazone demanda le chemin pour arriver au prince le plus rapidement possible.
*encore une journée à cheval! Je me demande de quoi à l'air ce prince!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karayan
Amazones
Amazones
avatar

Nombre de messages : 98
Points : 45
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Un village Berbère au milieu du désert d'As'Afar   Jeu 27 Mar - 22:00

5.

( avant, village amazone)

Sana Illic: Korana

Une première journée avait touché à sa fin. Soulagée de parvenir au campement berbère, Kara posa un pied à terre et alla saluer le chef de tribu. Ils furent bien accueillis comme à chaque fois que les amazones leur rendaient visite. Une tente fut attribuée aux trois voyageurs, mais Kara préféra bivouaquer à la belle étoile, admirant la voûte étoilée de cette superbe nuit. L’homme et la femme, Madeleine semblaient être en couple, ce qui en quelque sorte l’arrangeait. Les premiers contacts n’avaient pas été faciles et Karayan devina que la suite allait être plutôt tendue..

Les voyageurs ne semblaient pas avoir compris qui étaient réellement les amazones. Ils avaient été recueillis après avoir été trouvé en pleine errance dans le désert, et la règle voulait que tout voyageur en mauvaise posture soit secouru, mais ensuite le reste regardait uniquement le chef de tribu, en l’occurrence Antiope, reine des amazones.. Karayan était une guerrière exemplaire et quoique lui demanderait sa reine, la jeune femme s’exécuterait.. chose qu’encore une fois ne semblait pas très claire à leurs yeux. Mais bon, du moment qu’ils ne lui créaient pas d’ennui, seulement Karayan commençait à avoir de sacrés doutes, cette façon de lui reprocher un tout et un rien. Sur le moment elle s’était abstenue de faire un commentaire, préférant ne pas perdre de temps et reprendre très vite la route, mais viendrait un moment où elle risquerait de ne plus accepter ce genre de remarque, elle n’avait que faire de leurs reproches, ou de leur revendications....

La nuit accorda aux voyageurs un moment de répit. Puis une nouvelle aube éclaira le ciel immense.. Karayan fit quelques ablutions à l’étang de l’oasis, puis veilla à bien remplir son outre avant de l’accrocher sur le flanc de Pégase. Elle roulait sa couverture quand Adès sortit de sa tente non loin de là. Quand il la vit, il s’approcha pour la saluer.

- Bonjour, bien dormi ?

Karayan le dévisagea un instant et tout en accrochant la couverture à la selle de Pégase lui répondit.

- bonjour, oui.. merci..
- Sais-tu quand nous rejoindrons ce fameux prince du désert ?
- non.
- non ? mais je croyais que nous devions le voir dans la journée.
- si tout va bien.
- tu n’en es pas sûre ? Sais-tu au moins de quel côté nous devons nous diriger ?

Exaspérée par cet homme qui n’avait pas vraiment saisi où était sa place, l’amazone se tourna vers lui, lâchant les sangles retenant sa couverture pour poser une main sur sa hanche.

- Qu’est-ce que cela va changer pour toi dis-moi ?
- il y a que j’aime savoir où je vais en principe.
- hmm… Adès.. c’est bien ça ?... Il faut que tu comprennes une chose, c’est que ce que tu aimerais, ou ce que tu veux, ou désires ne m’importe aucunement.
- Il y a un problème ? Adès ?

Karayan se tourna pour voir Madeleine sortir à son tour de la tente. Poussant un soupir, elle lui lança en se détournant de l’homme..

- Tu devrais lui dire d’éviter de m’ennuyer avec ses questions.. S’il a des doléances, qu’il s’adresse à toi, je ne veux quand à moi rien en entendre..

Puis en regardant droit dans les yeux d’Ades, Karayan ajouta sur un ton dur.

- Mais je vais quand même effacer tes doutes quand à la direction que nous prendrons dans ces prochains jours.. Le désert n’a aucun secret pour moi, j’y ai grandi et je saurai m’y diriger les yeux fermés. Pour ta gouverne, apprends que le prince du désert fait partie d’un peuple nomade et que les nomades sont des gens du voyage, ainsi il se peut très bien qu’il ne soit pas à l’oasis du Burkinja.
- mais alors comment allons-nous faire pour le trouver ?
- le bouche à oreille…
- pardon ?
- depuis notre arrivée hier, j’ai fait circuler l’information que je cherche à le voir.. si tout va bien, nous devrions le rencontrer à cette oasis. Avec de la chance, il recevra mon message et viendra à notre rencontre là-bas, s’il n’y est pas déjà.

Puis grimpant en selle, elle ajouta en les regardant tour à tour…

- il est temps de nous mettre en route. Remplissez vos outres, vous en aurez bien besoin..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madeleine
Amazones
Amazones
avatar

Nombre de messages : 420
Age : 43
Localisation irl : Drôme, France
humeur : A la recherche de son coeur...
Points : 145
Date d'inscription : 13/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: Adès
Occupation, métier: Reine de Suméria
Localisation: Avec son époux

MessageSujet: Re: Un village Berbère au milieu du désert d'As'Afar   Jeu 27 Mar - 23:59

8-
Conquest Of Paradise

- il est temps de nous mettre en route. Remplissez vos outres, vous en aurez bien besoin..
- Oui ! Bien sûr. Répondit Madeleine en s'exécutant.

Adès et elle remplirent leur outre, et se mirent en selle presque simultanément. Karayan s'était avancée afin de saluer le chef du campement en les attendant. Une fois qu’ils furent arrivés à sa hauteur, elle jeta un œil à Madeleine pour s’assurer qu’il était prêt et élança sa monture.

Ils quittèrent l’oasis, havre de paix à la flore luxuriante pour une immensité de sable formée de dune par le vent soufflant quasiment continuellement. La reine avait signifiait l’urgence de la mission et l’amazone s’y conformait : ils galopaient dès que le terrain s’y prêtait. Ainsi quant il traversèrent une étendue de dunes, ils restèrent au pas. Adès en profita pour demander à Madeleine :

Ca va ? Pas trop fatiguée ?
Non ! Non ! Tout va bien.
On dirait pas… depuis notre départ, tu fais une tête de trois pieds de long !
- Faut dire que notre allure ne prête guère à deviser !

Voilà que par deux fois, Adès se vit rabrouer. Karayan, encore, il pouvait comprendre, mais voilà que l’ancienne mercenaire en faisant de même. Ce qu’il ne savait pas, c’était qu’elle avait rêvé de ses retrouvailles avec Audrey et cela lui parut si vrai, qu’elle se réveilla en sursaut son nom à la bouche. Madeleine avait eu du mal à reprendre ses esprits : un relent de culpabilité la travaillant au sujet des sentiments qu’elle portait ou non à Adès. Totalement perdu dans ses pensées, elle ne vit pas apparaître, au sommet d’une dune sur leur droite, une caravane de marchand. La jeune amazone les avait pas vue, elle par contre comme le guerrier, et se dirigea à leur encontre. Adès la suivit de près puis se fut le tour de Madeleine de réagir. La jeune amazone discuta quelques instant avec celui qui semblait le chef, dans une langue inconnue de ses accompagnateurs.

Karayan redémarra en gardant toujours le même cap. Madeleine poussa sa monture afin de la rattraper et lui demanda après avoir bien réfléchit à comment le faire sans la vexer :

- Les nouvelles sont-elles bonnes ?[/font]
- Oui ! Les nouvelles sont bonnes. Répondit Karayan

Il poursuivirent leur périple jusqu’à l’oasis du Burkinja. Madeleine vit ainsi un lézard se réfugiait sous le sable, un scorpion mais aussi un vol de vautour au-dessus de leur tête. Toutefois, tout se passa à merveille et il arrivèrent alors que le soleil quitter juste son zénith. Le campement était formé d’un ensemble de tente posé dans un écrin de verdure. Après avoir salué le chef, Madeleine et Adès s’installèrent sous la tente qui leur fut attribuée. Encore une fois, Karayan préféra dormir à la belle étoile. Cependant pour l’instant il était bien trop tôt pour penser à dormir.


Dernière édition par Madeleine le Ven 4 Avr - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karayan
Amazones
Amazones
avatar

Nombre de messages : 98
Points : 45
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Un village Berbère au milieu du désert d'As'Afar   Lun 31 Mar - 17:40

6.

Lisa Gerrard: Man on fire

Les dernières heures du jour étaient les plus douces et combien celles que Karayan préférait. Assise autour du feu de camp que les nomades avaient allumé, elle avait le nez levé vers les étoiles.. Tout était si paisible qu’on aurait pu croire qu’ici le temps s’arrêtait. Il n’y avait plus rien d’autre qu’eux au autour de ce feu de camps.. Un homme se pencha devant elle, il lui apportait une tasse de ce thé si sucré et particulièrement apprécié des nomades. Karayan le remercia d’un signe de tête et saisit délicatement la petite tasse brûlante d’où se dégageait le parfum épicé du thé.. Un sourire tranquille sur son visage, elle inspira profondément, goûtant à cet instant qui ne durerait pas. Un mouvement dans son dos la fit se retourner…

- Te voilà Madeleine… J’ai cru que vous vous étiez isolés toi et Adès pour profiter d’un moment d’intimité..

Le ton était léger et Karayan avait volontairement fait un sous entendu que la femme en face d’elle serait libre de saisir ou pas..

- tu veux un peu de thé ?
- euh oui volontiers..

Kara appela l’homme qui l’avait gentiment servie et il apporta aussitôt une seconde tasse après l’avoir remplie de la boisson fumante.

- pas trop fatiguée après cette première journée ?
- non, ça va..
- bien.. il y en aura bien d’autres ainsi.. Ce n’est que le début du voyage.
- Sais-tu si le prince est là ?
- on m’a dit qu’il arriverait ce soir ou demain matin.. en tout cas ils l’attendent..
- je vois..

A son tour, Ades arriva auprès d’elles et s’assit aux côtés de Madeleine. Karayan l’ignora superbement, n’ayant après tout rien à lui dire. De la même manière, elle n’écouta pas les échanges entre le couple et se laissa absorber dans la contemplation des flammes, l’esprit ailleurs..

- A quoi ressemble ce prince du désert ?.. l’as-tu déjà vu ? et pourquoi le nomme t’on ainsi…est-ce lui qui gouverne ces terres ?

Karayan haussa un sourcil perplexe devant ce déluge de questions, mais y répondit en se retournant vers le feu..

- Je ne l’ai jamais vu non, en fait peu de gens l’ont aperçu… On l’appelle ainsi car il est comme le vent du désert, il est partout et nulle part, il est là quand on s’y attend le moins et repart de la même manière. Mais quand la tempête se lève, il devient aussi dangereux qu’elle…
- hm je vois que les amazones apprécient toujours autant les légendes…… Je la trouve quand à moi un brin exagérée..

Karayan ne l’avait pas entendu arriver.. Elle se leva avec précipitation et dévisagea l’inconnu qui lui faisait face. Il était vêtu à la manière des guerriers touaregs, son visage presque entièrement dissimulé par une ample chèche, un cimeterre accroché à sa taille...

- J’ignore si elle est exagérée, je me contente de rapporter ce qu’on m’a enseigné..
- ne vous mettez pas sur la défensive mademoiselle, je voulais seulement plaisanter..

La jeune guerrière sentit un étrange silence planer autour d’elle et regarda les visages des nomades qui avaient cessé toute discussion. Elle revint à l’inconnu et lui demanda :

- Vous semblez avoir de bonnes connaissances sur la culture amazone.
- Cela va de soit !

L’homme s’inclina devant elle et se présenta.. Elle ne voyait que ses yeux mais au ton de la voix, elle jura qu’il souriait.

- Je suis Jared Ben'Jami, pour vous servir.. On m’a dit que vous me cherchiez ?

Karayan espéra qu’il faisait suffisamment sombre pour qu’il ne vit pas son visage s’empourprer.. Ainsi donc elle était face au prince du désert… Elle aurait voulu lui retourner quelques mots bien placés, mais à présent qu’elle connaissait son rang, la jeune femme se contenta de lui rendre son salut, s’inclinant une main sur son cœur.

- Je suis honorée de vous rencontrer, votre altesse. Je suis Karayan, et c’est Antiope qui m’envoie..
- oui, on m’en a parlé.. Et voici vos suivants ?

Karayan avait presque oublié Madeleine et Ades.

- Ils m’accompagnent oui..
- allons dans ma tente, vous m’exposerez votre problème..

La jeune amazone s’inclina et le suivit sans voir que Madeleine et Ades les regardèrent s'éloigner.. Une fois dans la tente du prince qui était bien gardée, l’homme s’écarta vers un angle de la pièce et se défit de sa chèche, dans des gestes précis, tout en gardant le dos tourné…. En lui faisant face à nouveau, et constatant que Karayan n’avait pas bougé de l’entrée, l’invita à s’assoir..

- veuillez prendre place je vous prie, et racontez moi ce qui inquiète votre reine..

Kara s’assit très droite sur les sièges de cuir et entra dans le vif du sujet… Elle lui expliqua en quelques mots le problème entre Utopia et Asgard et ce que prévoyait Antiope en comptant sur les autres peuples, particulièrement les nomades qui avaient toujours été leurs alliés. Le prince l’écouta attentivement et resta longtemps songeur, accoudé à son fauteuil, son menton callé contre son pouce, il fixait la jeune femme qui commença à se sentir nerveuse ainsi observée. Malgré tout, elle se garda d’interrompre ses pensées et fut soulagée quand enfin il prit la parole.

- Quelle est votre prochaine destination ?
- nous nous rendrons auprès du sultan des royaumes réunifiés.
- je vois… Bien ma chère Karayan, je vous accompagnerai jusqu’à Djamila..

La voyant ouvrir la bouche pour protester, le prince se redressa et leva sa main lui intimant de le laisser poursuivre..

- il se trouve que je dois justement aller le trouver. Le désert connait en ce moment d’important soucis entre les tribus nomades.. Des bandes de voleurs sévissent parmi eux, et certaines tribus ne respectent plus le code. La rumeur circule comme le poison qui supprime ceux qui ont trop parlé… Il se trame des complots qui mettent en péril notre code. Je ne peux admettre que notre peuple se retrouve divisé de la sorte. Je vous accompagnerai donc dans votre voyage à Djamila..
- oui mais…
- vous êtes bien impatiente mademoiselle…. Quand vous aurez réuni votre armée, envoyez-moi un émissaire et je serai votre serviteur… Cela me permettra d’ici là, je l’espère, de résoudre ces problèmes au sein de mon peuple…

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madeleine
Amazones
Amazones
avatar

Nombre de messages : 420
Age : 43
Localisation irl : Drôme, France
humeur : A la recherche de son coeur...
Points : 145
Date d'inscription : 13/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: Adès
Occupation, métier: Reine de Suméria
Localisation: Avec son époux

MessageSujet: Re: Un village Berbère au milieu du désert d'As'Afar   Ven 4 Avr - 22:25

9-
Elysium Gladiator
Madeleine salua d'un mouvement de la tête quand le Prince demanda si Adès et elle accompagnait la jeune amazone. Celle-ci le suivit alors sous sa tente.

Le couple resta là à l'attendre. Adès, cependant, maugréait sur le fait que Karayan aurait pu les présenter. Madeleine quant à elle, restait silencieuse. Elle ne pouvait s'empêcher de penser à Audrey et Kadunsès tout en sachant qu'elle devait accepter leur départ. La jeune femme était tiraillée entre ces sentiments passés et actuels, mélée d'un zeste de mauvaise impression de trahison.

Adès finit pas cesser de raler devant les regards des autres nomades, mais resta aux cotés de l'ancienne guerrière, attendant que Karayan ait transmis le message de la Reine des Amazones. A son retour, Madeleine avait un visage impassible et se leva prête à repartir pour la prochaine étape de leur long voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karayan
Amazones
Amazones
avatar

Nombre de messages : 98
Points : 45
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Un village Berbère au milieu du désert d'As'Afar   Dim 6 Avr - 16:20

7.

La discussion était close.. Le prince avait dit qu’il serait là au moment voulu, et Karayan savait parfaitement qu’elle pouvait compter sur sa parole.

- bien..je vous remercie de votre offre.. Quand partons nous ?
- demain matin.. A présent que nos affaires sont réglées, peut-être accepteriez vous de boire un café avec moi, et me parler un peu de vous, Karayan…

La jeune femme haussa un sourcil, surprise par la demande et par la voix qui se faisait soudain plus chaude .

- De moi ? Je ne suis qu’une des guerrières d’Antiope venue vous délivrer un message.
- et moi je ne suis qu’un homme à la tête d’un peuple qui a l’honneur de recevoir une belle amazone.. Voyez vous ma chère, ce n’est pas parce que vous comme moi, avons des devoirs à accomplir que cela nous interdit de faire plus ample connaissance..
- Je n’en vois pas l’utilité.

Le prince laissa échapper un rire et répliqua :

- ainsi pour vous, tout doit toujours être utile.. Vous oubliez le côté agréable d’une conversation, le plaisir qu’on peut en retirer.
- Je ne suis pas là pour le plaisir, Prince Jared..
- non ? … c’est bien dommage..

Karayan croisa le regard énigmatique du prince qui lui souriait..

- bien, alors je ne vais pas vous retenir plus longtemps.. Tâchez de vous reposer, Karayan..
- merci.. vous aussi, prince Jared..

La jeune femme le dévisagea une dernière fois avant de lui tourner le dos et se retirer. Elle rejoint Madeleine et Adès qui étaient restés auprès du feu. Le regard absent elle s’assit à nouveau et fut tiré de ses pensées par la voix de la jeune femme.

- tout s’est bien passé ?
- oui.. très bien.. Le prince nous accompagnera demain matin jusqu’à Djamila.. Puis ensuite nous nous retrouverons plus tard, il a des affaires à régler de son côté..
- plus tard mais quand ?
- quand nous parviendrons aux portes d’Asgard.. Mais pour l’instant il s’agit de nous reposer afin d’être en forme pour le voyage de demain. Nous partirons aux aurores..
- Djamila est loin d’ici ?
- non..une demi journée de chevauchée, si tout va bien..
- et… quels genres d’ennuis pourrions nous rencontrer ?
- des voleurs.. des pirates… ils sont nombreux à guetter les voyageurs afin de les piller de leurs biens et accessoirement les laisser sans vie sur le chemin.. Rien que nos montures se vendent à prix d’or. Soyez toujours sur vos gardes et l’un peut assurer les arrières de l’autre, ainsi il se peut qu’un jour prochain l’on se rende mutuellement service, qui sait !
- Je comprends… et sachez que vous pouvez compter sur nous.

Karayan dévisagea Madeleine puis Adès..

- Peut-être…

Et la jeune femme alla chercher sa couverture pour s’installer pour la nuit, comme à son habitude, autour du feu, comme quelques autres nomades…

- bonne nuit..
- hm bonne nuit ..


Dernière édition par Karayan le Dim 13 Avr - 12:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madeleine
Amazones
Amazones
avatar

Nombre de messages : 420
Age : 43
Localisation irl : Drôme, France
humeur : A la recherche de son coeur...
Points : 145
Date d'inscription : 13/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: Adès
Occupation, métier: Reine de Suméria
Localisation: Avec son époux

MessageSujet: Re: Un village Berbère au milieu du désert d'As'Afar   Dim 6 Avr - 19:57

10-

Karayan passa le message au prince et quand elle revint auprès d'Adès et Madeleine, elle annonça le départ pour l'aurore prochaine. Puis elle s'installa pour la nuit. Adès se leva alors et invita la guerrière à la suivre. L'ancienne mercenaire le suivit et tous deux s'allongèrent, l'homme la prenant dans ses bras avant de s'endormir comme une masse.

En revanche, la jeune femme ne parvint pas à en faire autant et au bout d'un moment, se tourna afin d'observer son voisin en train de dormir. Elle se sentait mal de par cette situation. Elle n'avait qu'une envie mourir même si elle savait que ce n'était pas la bonne solution. Mais accepter d'avoir des sentiments pour Adès signifiait tourner la page, l'oublier, la trahir et cela elle ne pouvait s'y résoudre.

Elle finit par se relever et alla marcher un moment autour du campement avant de se rasseoir devant le feu où se reposer la jeune amazone. Tour à tour, elle l'observa puis plongea son regard dans le feu qui s'éteignait. Tout à coup, elle sentit quelqu'un derrière elle et lui face en un éclair prête à dégainer son arme. MAis ce n'était qu'Adès qui la cherchait et qui lui dit :

- Olà du calme...
- Désolée mais tu m'as fait peur !
- Et bien nous voilà à égalité... j'ai cru qu'on t'avait enlevée quand j'ai vu personne à ta place.
- Ah ... excuse moi... je n'arrivais pas à dormir. Je ne voulais pas te déranger.
- Mais tu trembles... attend je t'apporte une peau !

L'homme fit demi-tour, entra sous la tente et en ramena une qu'il déposa délicatement sur les épaules de Madeleine.
- Merci lui fit-elle.
- Vas tu me dire maintenant ce qui te pertube à ce point ?
- Rien ... va donc dormir que demain on a un long voyage à faire.
- Je vois bien que ça ne va pas ... alors ne me dit pas "rien" ! Et puis toi aussi il faut que tu te repose.

Devant le silence de la jeune femme, Adès s'asseya à ses cotés l'observa un instant avant de lui redemander ce qui la tourmentait au point de l'empêcher de domir.
- Laisses moi ! Lui répondit-elle d'un ton sec en se levant d'un bond.

Elle partir vers l'eau de l'oasis jusqu'à ce que l'aurore pointe son nez. Adès ne la quitta pas des yeux, inquiet, de sa réaction. Toutefois, quant elle revint pour préparer les montures, il accepta son silence. Ils attendirent tous deux, ainsi, le réveil de Karayan et son ordre de marche.


( suite à Djamila: Palais Selam)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un village Berbère au milieu du désert d'As'Afar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un village Berbère au milieu du désert d'As'Afar
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» question débile.... a quoi sert la wheel (bouton central)
» construire son village de sylvanians
» VENTE VILLAGE LEMAX NOEL HALLOWEEN
» [Gommes] à quoi elle sert
» Un village hippie va disparaître

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Human :: Archives :: Archives SAISON 1 :: Archives S1 RP :: Swizz+croisées des chemins+au-delà-
Sauter vers: