Forum de RP Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesPortailConnexion

Partagez | 
 

 L'Ile du Moine - présentation

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'Ile du Moine - présentation   Mer 13 Fév - 19:23

* * *





* * *


Au cœur de la nuit, le Délictueux, sloop vif et rapide affrété au transport des passagers entre le continent et l’Ile du Moine, fendait les flots aux reflets noirs et argent, filant droit vers son objectif.
Sur le pont avant, à l’écart des autres passagers, une silhouette encapuchonnée bravait le vent et les embruns, le regard fixé sur les lumières du rivage.
L’île du moine était en vue.


Citation :
L’île du Moine

Ile découverte il y a quelques dizaine d’année par un moine défroqué qui en fit son quartier général.
Pirate et malfrat de renom, il organisa les lieux pour accueillir les pires racailles du coin.
Ici se reposent et s’organisent les escrocs en tout genre, du cambrioleur au pirate en passant par le joueur professionnel et l’escroc
Vous y trouverez aussi receleurs usuriers filles de joie qui gravitent autour de ce joyeux petit monde
L’ile est actuellement aux mains des « frères », organisation héritée du Moine, dirigée par un conseil dont les membres se nomment les "Frères."
Cependant on dit que le Moine serait encore en vie et qu’il dirigerait tout en sous main, pourtant nul ne peut se vanter de l’avoir déjà vu.
Bienvenue à l’ile du Moine


*Le Port : permet d’accéder à l’Ile grâce à un système de navette avec un sloop nommé le Délictueux. C'est là aussi où mouillent les bateaux pirates entre deux attaques.

*Le Mona Lisa : Au cœur de la ville sur la grand place, on y accède soit en bateau à fond plat par les canaux du port , soit par un dédale de ruelles et de pontons - Taverne et lieu de rencontre privilégié des Défroqués

*Le capuchon du Moine : dans la ville dite ferme, sur la place du marché - herboristerie et recel de reliques tenue par Dante



Les cris des marins organisant le débarquement résonnait dans tout le port, qui s’éveilla brusquement.
Curieux, tire-laines filles de joie affluèrent sur le quai espérant glaner informations et monnaies.
Le mystérieux passager attendit patiemment que le gros du flot soit dispersé avec les marins avides de plaisirs et d’alcool.
Puis il prit la passerelle et quitta le bateau sans un regard en arrière.
La cape flottant autour de lui comme une aura sombre, le visage dissimulé dans les replis du tissu, il s’engagea dans la ville.
Dans un dédale de canaux , de pontons, de ponts et de ruelles sombres et crasseuses mais non point vide.
Outre les rats téméraires qui s’enfuyaient à peine devant ses pas, préférant continuer leur quête de nourritures dans les immondices du canal au centre de la rue, d’autres ombres autrement plus inquiétantes témoignaient de la vie nocturne de l’Ile.
Il y avait aussi les groupes de filles de joie qui lui proposaient leurs services de leur air effronté, las et cupides, les mendiants estropiés qui faisaient tinter leurs escarcelles d’un air geignard, leurs yeux et oreilles grandes ouvertes pour glaner des informations qu’ils revendraient ensuite.
Il déboucha enfin sur une petite place pavée éclairée par la lumière hésitante de lampadaires à chandelles de suif à l’odeur désagréable et caractéristique.
La place était animées par l’habituelle faune que l’on pouvait trouver sur l’Ile mais c’était aussi un lieu d’amusement où jongleurs saltimbanques et autres troubadours amusaient la galerie tandis que leurs comparses faisaient la quêtes et détroussaient les bourses.
Au centre, un attroupement se faisait autour d’un panneau de bois affichant les annonces diverses et variées et l’on pouvait pour ceux ne sachant ni lire ni écrire louer un scribe pour une piécette afin qu'il s’acquittat de cette tache pour vous.
Dans ce joyeux flot des marchands à la criée proposaient gobelets de boissons, friands et oublies délicieusement sucrées.
Tout autour de la place, se dressaient des maisons hautes à encorbellement dont le rez de chaussée était souvent en pierre tandis que les étages étaient en bois.
Un seul établissement échappait à la règle, la taverne la plus célèbre de l’Ile car elle accueillait les membres de la confrérie qui dirigeait l’Ile de Moine, les Défroqués.
Le bâtiment tout de pierres massives et grises comptait deux étages et était clairement identifié grâce à son enseigne suspendu à un crochet de fer et sur laquelle était dessinée un sublime portrait de femme au sourire énigmatique.
Il s’agissait en d’un portrait de l’aïeule du propriétaire de lieux, une virtuose célèbre dans le milieu des cambrioleurs, qu’avait peint un de ses amants, la dame étant aussi connue pour ses frasques.
La silhouette encapuchonnée ne s’arrêta pas devant la porte en bois renforcée de métal de la taverne mais poursuivit son chemin.
Une fois la place dépassée, les canaux cessaient et l’on gagnait des rues à la terre plus fermes mais non moins mal ou bien famées selon de quel coté on se plaçait.
Le passager déboucha sur une autre place plus petite mais bordée d’échoppes, et en son centre se tenait le marché une fois par semaine.
La silhouette longiligne gagna une des maisons qui servait de magasin, un panneau de bois accroché au dessus de la porte montrait des herbes, potions et autres onguents et le passant qui savait lire pouvait déchiffrer Le Capuchon du Moine - Herboristerie écrit dans une belle calligraphie.
Le voyage touchait à sa fin, ou plutôt à son commencement…


* * *
Revenir en haut Aller en bas
 
L'Ile du Moine - présentation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation Rismo : Ile de la Réunion, HTC HD2, Orange
» Personnage de BD : Moine-Guerrier du XVIIIème (inspiration)
» Présentation video: Classic Superstars 26
» Livre de présentation de photos "temporaires"
» Présentation du perso , tac tac boum boum sa déchire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Human :: Archives :: Archives SAISON 1 :: Archives S1 RP :: Ynys+Orkhon+île du moine-
Sauter vers: