Forum de RP Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesPortailConnexion

Partagez | 
 

 Gjälleborg - La foire totale

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Kalisha
Orientalis
Orientalis
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation irl : Auprès de son maître
emploi irl : Génie
humeur : Vive et enjouée
Points : 56
Date d'inscription : 12/07/2008

Feuille de personnage
Affinités: mon maître
Occupation, métier: Génie
Localisation: Dans sa lampe lol

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Mer 21 Jan - 15:56

47.

Elle n’avait pas pu se cacher bien longtemps. Déjà son maître la rappelait à lui. Seulement elle ne s’était pas du tout attendue à une telle réaction. Et elle qui croyait qu’il lui en voudrait pour ne pas avoir agi, pour ne pas avoir empêché ces malheureux évènements, elle ne savait que dire, ou que faire. Elle qui avait attendu le moment où il lui déclarerait sa flamme, ce moment se faisait dans les larmes, après que le roi eu perdu sa couronne.

Triste de le voir si blessé, elle lui rendit ses baisers et se laissa aller à son étreinte, appuyant doucement sa tête sur son large torse, la mine défaite, le regard éteint, et tenta de le consoler avec des excuses qui arrivaient sans doute trop tard.

- je suis désolée… je n’ai rien fait pour empêcher tout ça.. Tout c’est passé si vite, j’ai été si surprise, je ne m’attendais pas à ce que tu renonces à ta couronne, je ne m’attendais pas à ce que les valkyries emmènent Lady Sparrow. C’est de ma faute. Il m’aurait suffit d’un peu de magie pour réparer le tout..mais je n’ai pas su intervenir au bon moment. Et tu n’aurais sans doute pas voulu.. Je fais une bien piètre concubine, et pas beaucoup mieux en tant que génie. Regarde… Tu as dans tes mains, le plus précieux des trésors, dit-elle en lui posant la lampe dans ses grandes mains.
Et je ne te suis d’aucun secours… A présent demande-moi ce que tu veux, et je réaliserai ton vœux…

Kalisha se défit de son étreinte, les yeux baissés..

- laisse moi être pour toi, le génie que je fus pour d’autres maîtres avant toi. Ils ont voulu la gloire, je la leur ai donnée. Ils ont voulu la fortune, je la leur ai offerte, rien ne m’est irréalisable car je suis le génie de la lampe.. Alors Ragnar, si tu le souhaites, je peux te rendre ton royaume.

Elle le regardait à nouveau, attendant qu’il lui fit part de ses désirs, attendant qu’il saisisse l’occasion que Kalisha lui offrait pour le rendre à nouveau heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Mer 21 Jan - 21:41

MUSIQUE

Sahar attend sagement dans la salle du bas.
Elle a même commandé un chocolat chaud qu'elle sirote tranquillement.
La porte s'ouvre mais elle n'y prête pas attention.
Des bottes claquent sur le sol et une voix résonne sui fait chavirer son esprit et la laisse paralysée

Olà Aubergiste et bonjour !
Vous reste-t-il des chambres ?

Ah mon gars avec la foire, y a pas trop de risque mais t'as une chance de cocu on dirait !
La petite dame là bas vient de libérer la sienne à l'instant, je te la loue si tu veux !

Un regard vert qui croise un regard jaune

Par Allah !!

Par Apophis !

SAHAR !

SEKRET !

Rhâââââ (rugissement de victoire Djamilien dont l'équivalent en viking est Rhääääää)
je te tiens traitresse

Et effectivement le jeune homme a bondit pour saisir Sahar qui tente de se libérer.
Cela ne choque personne les moeurs viking consistant ma foi en d'étranges joutes prénuptiales du même acabit.
L'aubergiste demande juste

Donc la chambre vous la prenez à deux finalement ?

*ah le coup de foudre on ne peut rien quand le ciel vous tombe sur la tête* haussement d'épaule fataliste

Sekret entraine de force Sahar dans un coin plus tranquille de la grand salle.
Le jeune homme ne sent plus la fatigue du voyage malgré les heures perdues à cause de la neige et le fait qu'il se soit perdu dans le brouillard.
Non seule la vengeance compte...
La vengeance ? Seulement ?
Pourquoi son coeur bat-il si vite ? Ses mains sont-elles si moites ?...
L'espion fait abstraction de tout cela (ou au moins essaie) et dit d'une voix rauque

Je tiens cette fois, tu va me rendre la perhhhhhhhhaaaargh

Mange ça fourbe d'espion !

Sahar vient de lui filer un méchant coup de pied dans le tibia et s'apprête à prendre la tangeante mais c'est sans compter sur la vigilance de Sekret qui n'est pas pas prêt de lacher l'affaire (en l'occurence la voleuse)

Fourbe !!??
Ah ca te va bien traitresse qui m'a conduit dans les geôles ...

QUOÄ!!!
euh... QUOÂ ?!!!
Alors là TU ABUSES !! C'est toi qui m'a enfermé puis livrer en esclavage sur les ordres du Sultan !
J'aurais du savoir que tu ferais passer Jawharia avant moi !

En plus tu nies et tu m'accuses !
Quel culot !
Et le faux diamant ! et la lettre !

Quel faux diamant ? quelle lettre ?
M'enfin de quoi parles-tu ?

Le débat se fait à grands renforts de faites de corps, passes, esquives et contre-esquives, si bien que Sekret finit par la coincer contre le mur, collée à elle, tout proche, tout contre, dangeureusement contre.
Son regard accroche le sien, et les voilà noyés dans les yeux l'un de l'autre.
Le corps de la jeune femme s'ammolit et elle cesse de se débattre, le souffle de Sekret se raccourcit...

Oh non non non tu ne m'aura pas comme ça cette fois....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Hélios
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 154
humeur : bonne
Points : 64
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Jeu 22 Jan - 8:10

69. ( avant sur les routes d'Asgard)


Découvrez Queen!




Peut-être était-ce la chance, ou bien était-ce le destin, mais dès le lendemain, Hélios repartait avec un Orion reposé, et lui-même bien plus en forme que la veille, habillé à la viking, grâce à la jeune serveuse de l’auberge. Et grâce à elle, il avait appris où se rendre pour avoir une chance de retrouver Sahar au plus vite, car dans tout le pays, on parlait du grand conseil qui devait avoir lieu à Gjälleborg, et de la présence des Valkyries. Il mena l’étalon à fond de train pendant plusieurs heures, traversant en un temps record, les vastes plaines d’Asgard, avec la peur d’arriver trop tard…

Car il n’oubliait pas que Sekret avait pris beaucoup d’avance sur lui et qu’Hélios risquerait de manquer la jeune femme de peu, à cause de ce traître. Mais plus décidé que jamais, il était résulu à la retrouver, et puis à présent, il ne pouvait plus se permettre d’échouer, car de la réussite de sa mission, dépendait la liberté de son frère. Sahar, il était si impatient de la revoir..

L’arcadien parvint bientôt aux portes de la ville des marchands, et après s’être renseigné à plusieurs reprises, on lui indiqua le château de dame Isolde. Mais là une surprise de taille l’attendait, et il put enfin résoudre l’énigme de l’oracle. La châtelaine répondit volontiers à ses questions et lui parla d’une jeune femme accompagnant un roi dont la ressemblance était frappante avec l’une des valkyries, mais elle était déjà partie..

Désespéré, Hélios s’était dit que cette fois, tout espoir était perdu. Et pourquoi était-elle en compagnie d’un roi ? Plus il semblait s’approcher du dénouement de sa quête, et plus le mystère s’épaississait autour de la jeune femme. Mais à cet instant, le destin sembla lui donner un dernier coup de pouce, en la personne de Smorvi. Les raisons de pourquoi ce viking connaissait Sahar restèrent floues pour Hélios, mais il lui avait dit le principal… il avait à présent une nouvelle piste, une auberge au cœur de la cité.

Il s’y rendit en quelques chevauchées, et pénétra dans la taverne, en coup de vent. C’était là, sa dernière chance. En silence, alors que plusieurs têtes s’étaient tournées vers lui, Hélios scruta la salle, à la recherche de ce visage qu’il aimait. Et si la plupart des clients buvaient calmement leur verre, ce n’était pas le cas d’un couple qui se tenait un peu à l’écart. Si proches l’un de l’autre, si intimes..

Le cœur d’Hélios manqua plusieurs battements quand il la reconnut elle d’abord, puis lui. Il lui sembla que le sol s’ouvrait sous ses pieds, alors dans la taverne, tous sursautèrent en attendant le rugissement de l’athlète.

- Sekret !! Tu es un homme mort !

Et en deux pas, il fut derrière lui, le tira violemment en arrière, le faisant tomber sur le sol, et s’apprêtait à fondre sur lui, comme un aigle sur sa proie, poing levé, prêt à frapper, jusqu’à ce que plus personne ne saurait le reconnaître. Sa rage se trouvait décuplée de l’avoir découvert aussi proche de celle qu’il pensait être le seul à aimer. La vérité lui avait éclaté au visage, aussi douloureuse que les coups qu’il s’apprêtait à donner à ce Sekret. Une vérité qu’il s’était efforcé d’ignorer jusque là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sekret
PNJ
PNJ
avatar

Nombre de messages : 119
Points : 73
Date d'inscription : 09/09/2008

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Jeu 22 Jan - 15:03

Sekret était perdu dans la lumière de son regard.
Elle...
Si aimée, désirée, haïe, celle pour qui le désir de vengeance et la passion brulait du même feu dans ses veines.
Alors qu'il allait céder à l'instinct de l'embrasser, une voix s'éleva

Sekret !! Tu es un homme mort !


et il roula au sol, jeté sans ménagement.
Le premier coup de poing le frappa de coté au visage faisant entrechoquer violemment sa machoire.
Il entendit à peine la voix surprise de Sahar

Helios ?!!

Cependant bien que sonné, il réussit à rouler vivement et à esquiver le second coup qui lui était destiné et d'un saut acrobatique, il se releva.
Portant la main à sa lèvre qui saignait, fendue, il eut un sourire mauvais et ironique...

L'Arcadien, toujours là au mauvais endroit au mauvais moment...

Le combat tant attendu commença, Helios se jetant enragé sur son adversaire.
Sekret put l'éviter facilement, sa seule chance était sa vivacité.
Il était fort conscient de ne pouvoir battre l'athlète arcadien, rompu à la lutte et ancien soldat, hormis par la ruse du serpent (traduction djamilienne : de dos, la nuit, avec un poignard).
Celui ci était entrainé aux arts du combat et Sek n'était qu'un espion, voleur, roublard et menteur à ses heures, mais pas vraiment guerrier, hormis quelques échauffourée de taverne.
Les paris se faisaient gentiment dans l'auberge où on observait la joute, spectacle fréquent en Asgard, où une femme se conquiert par les muscles et se garde par ... bref ...
Une fille de taverne secoua Ysao restée bêtement les bras ballants de stupeur, son cerveau refusant d'enregistrer la réalité de la scène.

Hé tu paries sur qui toi ?

hein ? le grand blond là, l'est plus fort non ?
quoique l'autre a l'air hargneux aussi
mais qu'est-ce que j'raconte moâ ??!!!

HE HO !!!
JE SUIS LA !!!
CA VOUS DERANGERAIT DE CESSER DE VOUS BATTRE ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Jeu 22 Jan - 15:34

Pendant ce temps, dans la chambre, Ragnar finissait d’écouter le génie qui avait les clés de son cœur lui présenter des excuses qu’il ne comprenait pas. Il la regardait en souriant, d’un air sans doute un peu béta, comme tous les grands baraqués quand ils sont amoureux. Ragnar se délectait du son de la voix de la Djamilienne, si parfaitement heureux d’avoir retrouvé sa jolie compagne qu’il en oubliait un peu d’écouter ce qu’elle disait.
Quand Kalisha lui posa dans les mains la lampe en lui disant qu’il tenait là le plus précieux des trésors, il se réveilla un peu de son songe tout en rose avec des petits angelots portant des pagnes en fourrure voletant de ci de là. Il la regarda lui proposer encore une fois le monde et fut ému de la solennité qu’elle pouvait mettre dans sa proposition.
Quand Kalisha eût fini, il lui prit la main, posa la lampe à côté de lui sur le lit, et attira sur ses genoux la belle danseuse blonde aux yeux de nuit.

Shhh… Kalisha. C’est maintenant que je tiens dans mes mains le plus précieux des trésors. Et ce trésor, c’est toi.
Tout à l’heure, j’ai perdu mon royaume, mais j’ai surtout eu peur de te perdre. J’ai été furieux de me faire ridiculiser, c’est sûr, mais toutes les larmes que j’ai versées étaient pour toi.
Tu n’as rien à te reprocher. Tu n’es responsable de rien, et ta magie n’y pouvait rien.
C’est moi qui ai tout gâché. Snorri ne m’avait pas assez bien préparé à cet entretien. Si j’avais su que les Valkyries pouvaient tout se permettre en Asgard, j’aurais fait autrement.
J’ai eu la stupidité de les croire quand elles ont dit qu’elles venaient juste assister au débat. C’était une ânerie monumentale. Une femme qui se fait passer pour une déesse ne fait pas dix jours de cheval juste pour venir se distraire. J’aurais dû comprendre tout de suite qu’elles étaient là pour imposer leur loi. A partir de ce moment, c’était fini. Ta magie n’aurait rien pu faire. Aucun objet au monde n’aurait pu faire pencher la balance en ma faveur. C’était les cœurs qu’il aurait fallu pouvoir influencer, les esprits. Tu n’as rien à te reprocher mon amour.


Le grand guerrier fit une pause pour embrasser sa compagne.
Ce n’était pas habituel pour lui de tant parler. Il fallait qu’il reprenne son souffle. Et puis… il en avait envie, voilà. Faut quand même pas de justificatifs pour embrasser la femme qu’on aime, non ?

Tu es une concubine merveilleuse, une femme merveilleuse. Ma femme. Dès qu’on pourra.
Et nous allons avoir besoin de ta magie très bientôt.
Mais là, maintenant, c’est inutile. Les Valkyries ont gagné. Que Whilhelm se débrouille avec le royaume. Toi et moi avons autre chose à faire.


Ragnar attira sa jeune compagne contre lui pour l’embrasser à nouveau, tandis que ses mains commençaient à chercher justement ce qu’elles pouvaient bien faire pour s’occuper sur la peau de la belle danseuse pendant que les lèvres et la langue étaient en conférence.
Mais, au moment où le berserker roulait sur le lit avec Kalisha, ils heurtèrent un sac qui ne leur appartenait pas.

Oh, fiente, c’est le sac de Sahar. Faut que je le lui apporte.
Ah oui, parce que l’ambassadrice s’appelle Sahar. T’inquiète pas pour elle, elle va bien.
Elle doit être en bas en train de se taper quelque chose de costaud.
Je lui descends son sac et je remonte tout de suite, mon joli génie. Comme ça on sera tranquille.


S’arrachant à regret de la douce prison des bras de la belle danseuse, et joignant le geste à la parole, Ragnar fila vers la porte avec le sac en peau de choses de Sahar et sortit.
Puis il rentra à nouveau.

J’avais oublié la lampe !

Il accrocha la lampe à sa ceinture, embrassa une fois encore son petit génie personnel au passage, et débaroula dans l’escalier.
En arrivant en bas, le grand guerrier avisa la Djamilienne, juste au moment où elle se mettait à brailler.

HE HO !!!
JE SUIS LA !!!
CA VOUS DERANGERAIT DE CESSER DE VOUS BATTRE ?


Il vit deux types qu’il ne connaissait pas et qui étaient manifestement en train de se cogner sérieusement aux pieds de Sahar qui se relevaient, l’air mauvais, se remettant en garde, et prêts à en découdre.
Ca ne le concernait pas vraiment, il aurait certainement dû attendre, mais Kalisha attendait là-haut et euh… c’est meilleur quand c’est chaud, comme on dit, hein ?

Hé dis, Sahar. Voilà ton sac, tu l’avais oublié dans la chambre.

Quand il vit les deux lutteurs tourner un regard noir vers lui, il se dit qu’il avait encore dû dire un truc qu’il n’aurait pas dû. Y’a des jours comme ça…

Euh, salut… Moi, c’est Ragnar.
Revenir en haut Aller en bas
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Dim 25 Jan - 20:34

Sahar se défoula de sa frustration sur Ragnar qui descendait et se retrouvait au milieu de la bagarre.

Oh toi, Sa majesté c'est pas le moment !!!

Elle vit le sac dans les bras du viking, et cela la calma instantannément.
Elle le lui prit des mains.

Ah t'as mon sac ? euh ...merci cest gentil...
J'vous présente Hélios, un ami euh... très proche et Sekret, un fourbe de menteur et de traitre.
Et voici son ex majesté d'Asgard, Ragnar.

L'espion fusilla Sahar du regard mais il ne dit rien pour le moment

Par comment ils ont atterrit ici j'n'en ai vraiment aucune idée..

Sahar sourit et s'approcha d'Hélios

Par contre ça me fait plaisir de te voir toi !

Sekret était furieux et ne prêtait pas garde au viking pour le moment.
Il gronda à voix basse.

je te préviens Sahar, tu n'ira nul part avec ce sac hormis à Jawharia.
A moins que tu me la confies...

Mais j'peux pas !!!
Elle est pas au Sultan !
Je sais pas comment il l'a eu mais elle est pas à lui!
Il faut que je la rende à Jezz !

Jezz ? Mais c'est qui celle là ?
Ah et puis zut ! C'est inutile de discuter !
On retourne à Djamilia

Nan

Si

Naaaaaaaaan !!!

Par Allah si !!!

Nan j'irais pas et encore moins avec toi

*ton boudeur, bras croisés*

Rhaa qu'Allah ait pitié de moi !!
Cette femme va me rendre fou !
Très bien donne-moi cette perle et je retournerais seul à Djamilia

Mais t'es sourd ou tu le fais exprès?!!
Je peux pas te la donner !!!
La Perle je dois la ramener à Sunliao c'est sa vraie place !!
Et en-plus-tu-peux-pas-la-toucher-là-là-lèèèèère

Sahar avait porté la main à son collier en souriant d'un air ironique et Sekret comprit où était la perle.
D'un geste vif il porta la main au cou de la jeune femme.
La décharge psychique qu'il se prit le fit reculer deux pas et choir au sol, blanc comme un linge.
Et il ne l'avait même pas touché, à peine effleurer le bijou dans lequelle elle était cachée.
Une paire de bottes fourrées étaient près de lui, il leva les yeux et son regard tomba sur une lampe de métal jaune accrochée à une ceinture.
Il eut un hoquet de surprise et resta le souffle coupé.

Par Allah c'est impossible !
La Lampe d'Al Râdin !

Pendant ce temps Sahar avait un sourire en regandant Sekret le cul par terre

Bien fait

Elle en profita pour enlacer Hélios

Dis donc si je m'attendais à te revoir !
Et ici en plus ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Hélios
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 154
humeur : bonne
Points : 64
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Dim 25 Jan - 22:35

70.

Hélios se prit un dernier coup, son attention détournée par l’appel de Sahar qui perdait patience. Le souffle court, il se redressa en même temps que Sekret, sans doute autant surpris que lui de l’arrivée du viking. Et puis le reste s’enchaîna si vite qu’il eut du mal à bien comprendre le tout. Le viking que Sahar avait appelé Sa majesté semblait être son ami.. mais son ami comment ? Et pourquoi lui ramenait-il son sac ? Par contre Hélios avait très bien entendu la façon dont Sahar avait présenté Sekret au dénommé Ragnar. L’Arcadien ne réalisa pas qu’il souriait à cet instant, et il sourit de plus belle en voyant la jolie djamilienne s’approcher de lui :

- Par contre ça me fait plaisir de te voir toi !

Il allait la prendre dans ses bras, mais c’était sans compter sur Sekret qui de son côté, n’avait qu’une seule préoccupation : ramener Sahar. Non, faux, ce n’était pas elle qui l’intéressait mais.. mais de quoi parlaient-ils ? Le regard d’Hélios allait de l’un à l’autre, ne comprenant rien à leur échange. Par contre, il n’allait pas laisser Sekret l’emmener, ça, ce traître pouvait l’oublier. Et il fut encore plus soulagé de constater que Sahar n’avait pas du tout l’intention de le suivre. Ainsi c’était décidé, Sekret ne pourrait pas la forcer, ou alors il aurait affaire à lui.

Mais à nouveau, les faits lui échappèrent, Sekret voulant s’emparer du bijou de Sahar se retrouva pratiquement foudroyé avant de tomber au sol, pour la seconde fois depuis l’arrivée d’Hélios. Il eut ensuite des propos étranges au sujet d’une lampe. Puis Sahar fut dans ses bras, et l’athlète oublia tout le reste, il était si heureux..

- Dis donc si je m'attendais à te revoir !
Et ici en plus ?
- Si tu savais…

Mais au lieu de lui expliquer, il avait un vide à combler immédiatement… un besoin qu’il avait ressenti dès la première fois qu’il l’avait vue.. Basculant légèrement sa nuque en arrière, il l’embrassa en mettant dans ce baiser, toute l’intensité de ces longues semaines passées loin d’elle. La jeune femme lui avait cruellement manqué, et à présent qu’il goûtait à nouveau à ses lèvres, il réalisait combien..
A bout de souffle, il finit par relâcher son étreinte, sans vraiment la laisser lui échapper.

- Ca n’a pas été facile, mais tout ce qui compte, c’est que je t’ai retrouvée. J’aurai presque envie de remercier ton frère..
- mon frère ?
- moui… Sekret… c’est ce qu’il a voulu me faire croire, je me suis bien fait avoir..

Hélios lança un regard méprisant à Sekret qui faisait face au viking..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Lun 26 Jan - 15:22

La journée avait été fertile en évènements. On aurait pu croire que le destin allait prendre des vacances, mais non. Faut toujours qu’il en rajoute.
Déjà Ragnar n’avait pas bien compris au départ qui étaient ces deux étrangers, mais bon : deux types qui se battent aux pieds d’une jolie fille, même un viking peut deviner ce qui se passe. Enfin, à peu près.
D’autant que la Djamilienne avait présenté le grand beau gars costaud comme son homme, ou quasiment, et le petit mal taillé comme un sale traître. Pas trop de surprise donc.

Le guerrier avait donc rendu son sac à Sahar, sans trop faire attention à sa mauvaise humeur. Et s’apprêtait à repartir retrouver Kalisha, qui était tout ce qui lui importait en ce moment, lorsque le fourbe étranger commença à demander à l’ex ambassadrice de lui rendre la perle. Ca, c’était intéressant. Parce que Ragnar, lui aussi, l’avait trouvée drôlement attirante cette perle ! Enôôôôôôôrme qu’elle était ! Un vrai trésor !
Sauf que, quand le roi déchu vit le dénommé Sekret essayer de la prendre et se retrouver proprement balancé par un coup venu de nulle part, Ragnar se dit tout d’un coup qu’il avait bien fait d’écouter son génie préféré qui lui avait conseillé de ne pas toucher à cette perle !

Par contre, le berserker ne s’attendait pas à ce que l’étranger à l’air aussi sournois qu’un marchand de drakkars d’occasion remarque sa lampe ! Encore moins qu’il semble la connaître !
Comment, il avait dit déjà ? La lampe d’Al Râdin ? Donc elle était connue, cette lampe… Donc il pouvait y avoir des gens qui savaient des choses à son propos. Peut-être même comment sortir Kalisha de là ?
Au moment où Ragnar allait questionner l’étranger qui était tombé à ses pieds pour en apprendre plus sur cette lampe, il remarqua dans les yeux du dénommé Sekret une lueur de convoitise qui lui fit froid dans le dos.
Si ce type savait le nom de cette lampe, il connaissait aussi ses pouvoirs et savait comment s’en servir ! Kalisha lui avait bien dit qu’un jour quelqu’un viendrait essayer de lui voler sa lampe…
Seulement ça commençait à bien faire pour la journée… Il avait surmonté sa rage d’avoir perdu son royaume parce que, finalement, ça lui apportait un certain soulagement d’un autre côté. Mais il était hors de question que quelqu’un lui vole Kalisha en plus ! Rien qu’à cette idée, il se sentait venir des envies de meurtre.

D’ailleurs, la première idée qui lui vint fut de dégainer son épée et de trancher la tête de l’étranger pour être sûr qu’il n’essaierait pas de lui voler la lampe.
Oui, mais voilà… Il n’était plus roi… Et on ne trucide pas comme ça des gens en Asgard. Surtout à Gjallerbörg ! Un client c’est sacré…

Partagé entre l’envie de questionner l’étranger et celle de protéger la lampe, Ragnar finit par se dire que cette journée n’avait pas été spécialement chanceuse pour lui jusqu’à présent… Mieux valait donc ne pas trop tenter le destin.
Posant sa grosse main pleine de doigts sur la lampe, et adressant à l’étranger un regard plus noir que l’âme d’un usurier, il partit à reculons et retourna jusqu’à la chambre ou Kalisha devait l’attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Mar 27 Jan - 12:13

Sahar reste volontiers dans les bras protecteurs d'Hélios.
D'autant que ça proximité ne lui est pas indifférente, hein après plusieurs mois d'abstinence, ses hormones frétillent, une femme reste une femme ! ^^
Son regard se porte toutefois sur Sekret qui reste bouche bée devant la retraite précipitée du viking.
Elle rit, admirative tout de même devant ce diable d'espion

Mon frère ?
Ah il t'a dit ça ?!!!
Quel culot quand même !!


Sekret se relève et s'approche du couple foudroyant du regard Hélios.
Puis l'ignorant ostensiblement


Sahar...
Il faut que je te parle mais je dois d'abord voir ce viking.
Attend moi s'il-te-plait.
Ne serais-ce que pour... élucider cette histoire de lettre.
Attend-moi, je reviens tout de suite.


Sahar fait une petite moue mais il faut dire que elle aussi la lettre la turlupine.
Qu'est-ce que c'est que cette histoire ?
Il ne pousserait quand même pas la comédie à ce point.
Quelqu'un se serait-il joué d'eau ?
En ce cas, elle avait déjà sa petite idée sur la personne.
Elle hausse les épaules

D'accord

Sekret lui adresse un sourire rayonnant, étincelant même qui éclaire jusqu'à son regard vert sombre.
Il lui prit la main et l'embrasse doucement


merci, rayon de miel, je reviens tout de suite

Les sourcils fronçés par la reflexion, elle regarde pensivement Sekret grimper les escaliers quatre à quatre.
Sortant de ses pensées, elle lui crie

La deuxième porte à gauche

Elle rit de nouveau en secouant sa crinière dorée

Mon frère !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Sekret
PNJ
PNJ
avatar

Nombre de messages : 119
Points : 73
Date d'inscription : 09/09/2008

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Mar 27 Jan - 14:28

Après un dernier regard à la femme qui faisait encore et malgré tout battre son coeur, Sekret emprunta les escaliers par lesquels avait disparut Ragnar.
Et si avec la belle Djamilienne tout n'était que malentendu ?
Et si par perfidie, on lui avait volé des instants précieux, voire même son amour maintenant que l'arcadien était aussi dans la course.
Mais Khesce... son ami, aurait-il par jalousie produit une fausse lettre?
Jusqu'à maintenant cela aurait parut inconcevable à l'espion...
Pas SON ami !!!
Et pourtant ne s'aveuglait-il pas sur la nature de cet homme ?
N'était-ce pas celui là même qui avait porté la main sur Sahar?
Il soupira mais n'eut pas le temps de se poser plus de question.
Déjà face à la porte indiquée par Sahar, il frappa.

TOC TOC TOC

S'il vous plait ?
Rajnâr ?
(le Djamilien eut du mal à prononcer le prénom guttural du viking)
Il faut que je vous parle !!!!
C'et très important !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélios
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 154
humeur : bonne
Points : 64
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Mer 28 Jan - 13:52

71.


Découvrez Mylène Farmer!



Hélios observa cet homme qu’il avait appris à détester, sourire à Sahar, avoir des gestes et des mots tendres pour elle. Il se souvint alors dans quelle position, il les avait trouvé tous les deux, et sa mâchoire se crispa, tandis que Sekret montait à l’étage.

- oui moi aussi, je me suis demandé pourquoi il a voulu se faire passer pour ton frère.

Puis avisant une table libre, il l’invita à aller s’assoir pour discuter tranquillement. Et après qu’ils eussent commandé à boire, Hélios continua son récit :

- Mais peu à peu j’ai compris, il voulait juste m’utiliser pour obtenir des renseignements afin de te retrouver. Il ne s’attendait pas à ce que je lui propose de l’accompagner, dès qu’il m’a dit que tu avais des ennuis. Pas plus que je m’attendais à ce qu’il parte seul de son côté en nous laissant Jason et moi aux mains des Celtes.
- Jason ?
- oui il nous a accompagnés, du moins jusque chez les Celtes. Je t’expliquerai mais d’abord, il faut que nous parlions de nous..

La colère brillait encore dans le regard de l’athlète.

- Sahar, aujourd’hui je t’ai retrouvé, mais je me demande si j’ai bien fait de me lancer à ta poursuite. J’ignore tout de ta vie, et de ton passé. Par contre lui, semble en savoir bien plus à ton sujet. J’ai vu à la manière dont il te regarde qu’il éprouve les mêmes sentiments que moi pour toi….

Puis devant l’air surpris de Sahar, Hélios sourit, et lui prit les mains, à travers la table.

- hé oui.. Je n’ai d’abord pas voulu l’admettre, mais quand tu es partie, tu as laissé un si grand vide.

Il la regarda avec une lueur indéfinissable dans le regard, puis baissa les yeux.

- je ne suis pas très doué pour parler de ces choses. Enfin à présent, je constate qu’il y a un autre homme dans ta vie. Moi qui te voyais si indépendante et qui ne voulais pas te retenir contre ton gré, je comprends aujourd’hui, qu’en fait tu as peut-être déjà quelqu’un dans ta vie. Sans parler de cette histoire de fiançailles.

Hélios émit un rire désabusé. Il se rendait compte qu’il s’était montré bien naïf avec Sekret mais aussi avec Sahar. Il était tombé amoureux d’une inconnue, d’une femme dont il ne savait pratiquement rien et s’était lancé à sa poursuite bercé par ses propres illusions, s’imaginant qu’elle aurait pu vouloir de lui, comme lui la voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Mer 28 Jan - 20:18

Sahar avait été distraite au début du discours d'Hélios, ne pouvant s'empêcher de loucher vers l'escaler.
Il faut dire qu'elle était curieuse comme un poux et que cette histoire et de lampe et de lettre l'intriguait au plus haut point.
Mais Hélios reussit finalement à capter son attention entière en évoquant des Celtes.
Sahar l'écouta sons moufter d'un centimètre.
Petit à petit Sahar se sentit fondre littéralement, cet homme là était un amour, un amour pétri de naïveté mais un amour quand même !
Jusqu'à la dernière phrase qui la ramène à l'instant présent


Sans parler de cette histoire de fiançailles

Sahar regarde stupidement Hélios en répétant

de fiançailles?


oui avec le prince pour qui travaille l'autre là

Sahar le regarde incrédule

Khesce ?
Tu crois que je vais me fiancer avec Khesce?!!!


Sahar manque de s'étouffer de rire sous le regard choqué d'Hélios

oh oh excuse moi...hiiii
C'est que c'est trop drôle...
je pense que ce type a plutot envie de me voir lapider en place publique que de m'épouser !! hiiiii hiiiiiiii


Sahar se penche par desus la table pur clore le bec d'Hélios d'un baiser avant qu'il ne proteste.

Laisse moi t'expliquer ce qui s'est passé à Djamilia et pourquoi Sek me cherche...
Je ne viens pas d'ici mais je me suis installée à Djamilia il y a quatre ans
J'y ai ouvert un établissement de distractions, le Loukhoum, fréquenté par tout le gratin de Jawharia! ^^
C'est comme ça que j'ai connu Sek.
Il était, il est, le Maitre espion du Sultan Samoâ Ier et contre son aide pour certaines...choses, il avait chez moi accès à une foule d'informations sur mes clients.

Il y a quelques temps suite à une affaire, j'ai rencontré le Prince Khesce. *soupir*
et on est devenu intimes, bon je vais pas te faire un dessin.
Mais cet homme est aussi cruel que beau j'l'ai vite appris à mes dépens.


Sahar esquissa instinctivement u geste de la main vers sa pommette

C'est à c'moment là que mon ancienne vie a commencé à me démanger sérieusement.
Alors Ysao Les mains Vives a repris du service et j'ai fait le casse de ma vie !
J'ai volé le Diamant Rose de Djamila.
Oui en toute modeste, je suis la meilleur voleuse de la génération, hé hé 8)
En même temps,il se trouve que j'ai aussi mis la main sur une perle qui a bien plus de valeur que le Diamant.
Malheureusement les choses ont commencé à mal tourner.
Sekret est venu chez moi et m'a juré de m'aider et bon euh...ca faisait longtemps que ... bref enfin...l'excitation du moment Rolling Eyes
je te fais toujours pas dessin

Mais après alors que je dormais, j'ai été attrapée, droguée, séquestrée et vendue comme esclave.
J'ai toujours pensé que c'était Sekret qui m'avait livrée profitant de ma confiance.
Et voilà que maintenant il me dit que lui aussi était en prison...
Alors tu comprends je crois que c'est peut-être le prince qui nous a vendus, par jalousie...

[i]voilà...
Aujourd'hui, je n'ai plus le diamant, mais j'ai toujours la Perle.
C'est ça qu'est venu chercher Sekret car elle est magique et est censée garantir la prospérité de Djamilia.
Sauf que la Perle je dois la ramener à Sunliao car c'est sa vraie place.


Sahar sourit

Donc on peut pas vraiment dire que j'ai UN homme dans ma vie.
J'en ai eu quelques uns dans mon lit, c'est vrai mais...

et toi...toi tu es vraiment très chou


*sourire ultra bright*

Maintenant raconte moi cette histoire de Celtes et de Jason ??

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Kalisha
Orientalis
Orientalis
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation irl : Auprès de son maître
emploi irl : Génie
humeur : Vive et enjouée
Points : 56
Date d'inscription : 12/07/2008

Feuille de personnage
Affinités: mon maître
Occupation, métier: Génie
Localisation: Dans sa lampe lol

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Sam 31 Jan - 0:25

48.

Le génie s’était réfugié dans les bras solides du viking, gouttant avec un plaisir non dissimulé aux baisers du grand guerrier, puis en entendant ses douces paroles, Kalisha se sentit toute chose, et devint guimauve entre ses mains…
Mais les délicieux baisers, et les adorables paroles prirent soudain un goût acidulé pour le joli génie qui se tendit légèrement, et les sourcils froncés, écouta le reste du discours de son grand viking de maître. Elle ne pouvait imaginer qu’il ne réalisait pas quelle était sa magie ? Elle pensait qu’il l’avait compris, certes ses pouvoirs se limitaient à faire apparaître et disparaître des choses, et même toute une armée, il suffisait pour ça de demander. Mais de là à dire que sa magie n’y pouvait rien, voilà qui était bien vexant pour tout génie digne de ce nom. Du coup, elle passa un peu à côté des projets de mariage de Ragnar et de ses projets tout court, toute à ses réflexions. Elle aurait voulu lui montrer l’étendue de ses pouvoirs, mais brusquement, son maître décida de quitter la pièce pour une sombre histoire de sac, plantant là, le génie comme un vulgaire sac ! oui aussi !

- Mais !!!!!!!

Mais il était inutile de protester, il était déjà parti !

- oui mais noN !!! ROH mais !

Encore une fois, elle pouvait bien s’énerver, il ne l’entendrait pas ! Alors Kalisha posa ses mains sur ses hanches, fixant la porte d’un regard noir. Il avait pourtant bien commencé et Paf, en plein milieu, il l’abandonnait.

- M’enfin !! Je veux bien que je suis juste un génie de la lampe, enfin quoique.. un peu plus que ça ! Mais quand même !!!! Ce sac pouvait bien attendre un peu ! Qu’est-ce qu’il lui prend ??

Kalisha poussa un soupir exaspéré, les hommes oubliaient parfois d’avoir un peu de tact. On ne laissait pas tomber sa concubine après avoir entamé l’apéritif, et sans avoir même touché au menu principal ! ET voilà, à présent, elle n’avait plus qu’à attendre que monsieur le viking daigne revenir.

- Et moi je n’ai plus qu’à attendre sagement ?!....roh.. non non non… pas question..je lui exécute ses quatre volontés, d'accord, mais de là à rester ici sans bouger. J’ai envie de m’amuser moia ! Attendre, pendant des siècles, je n’ai fait que ça !

Le génie regarda le décor simpliste de cette chambre. Mais elle se trouvait où au fait ? La jeune femme s’approcha des carreaux et observa les allées et venues des passants au dehors. La taverne où elles étaient venues avec Lady Sparrow..enfin qui n’était plus vraiment lady Sparrow.
Soudain, elle se dit qu’elle n’avait aucune raison d’attendre sans rien faire. Mais comment un génie s’occupait-il ? Bonne question. Peut-être pouvait-elle s’entraîner un peu avec sa magie ? Puisque Ragnar avait l’air de douter d’elle…
Kalisha se mit à arpenter la pièce, sa main sur son menton… Bon les Valkyries , le roi qui n’était plus, Wilhelm qui allait prendre le relais.. cogite..cogite..
Non, rien n’y faisait, elle était à court d’inspiration. Peut-être allait-elle tomber malade ? Peut-être que c’était comme dans la légende ? Si quelqu’un ne croyait pas en la magie, elle allait mourir ? Mais c’était atroce !!!! Elle ne voulait pas mourir ! NON ! enfin oui bon, il ne fallait pas s’emballer, Ragnar croyait en sa magie oui, il doutait juste qu’elle puisse changer quoique ce soit à ce qui s’était passé dans la vaste salle du château de Dame Isolde.

Pourtant il était une époque ou Kalisha était très douée pour manipuler son monde et comploter contre les hautes sphères de la cour, et c’était du reste ce qui l’avait envoyé tout droit dans cette lampe. Peut-être qu’elle pourrait renverser le pouvoir des valkyries ? Si le sien était plus fort ? Mais comment prouver que le sien était plus puissant ? Et c’était quoi déjà le boulot des Valkyries ? mener les guerriers morts au combat vers le Walhalla ? Bon là, il fallait déjà savoir où ça se trouvait ! Mais diriger une armée, ça, c’était faisable.. une armée.. cogite.. une armée.. elle pourrait montrer qu’elle était aussi forte que ces valkyries …

Et au fur et à mesure que Kalisha réfléchissait, si concentrée que ses paupières se plissaient, dans la chambre apparurent, deux, puis trois, puis quatre soldats, et cinq et dix, et quinze et vingt et bientôt ils étaient si nombreux qu’elle dut grimper après le montant du baldaquin pour ne pas être écrasée.

- Bon on reste bien calme, il va falloir que je fasse le plus difficile à présent, tous vous envoyer au Walhalla ! déclama-t-elle en s’accrochant après le lit.

Peut-être que si elle prononçait une sorte de formule magique…..
Mais c’est là que la porte s’ouvrit sur Ragnar.

- Ah te voilà ! je m’entrainais juste un peu, j’avais peur de perdre la main, tu comprends, et comme tu avais d’autres chats à fouetter…

Elle lui adressa un grand sourire..

- attends, le clou du spectacle ! Abraaacadabraaaaaaaaa !!! Tout le monde au walhalla !!!

POuffff !!!!
Tous les soldats disparurent en laissant derrière eux, un nuage de paillettes bleutées.

- hey, ça marche !!! Tu vois que je peux faire aussi bien que les Valkyries, décréta fièrement le joli génie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélios
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 154
humeur : bonne
Points : 64
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Sam 31 Jan - 22:44

72.

Elle le trouvait chou.. Voilà qui laissait Hélios perplexe, car encore une fois elle jouait les mystérieuses, mais il craint que cela ne voulait dire qu’une chose. Aussi préféra-t-il ne pas insister et répondre à sa question au sujet de Jason.

- Quand nous avons traversé Ynys Pridein, nous nous sommes trouvé face à un escadron de guerriers celtes..

Et Hélios lui expliqua comment ceux-ci les avaient emmené jusqu’à leur camp, d’après le récent décret du général qui exigeait que tout étranger voyageant sur leur terre, fut aussitôt arrêté. Il lui parla des attaques vestaliennes et comment ils avaient été soupçonnés, puis la rencontre avec la vate. Il évoqua comment Sekret avait demandé à s’entretenir seul avec Gallisée, et qu’ensuite il leur avait faussé compagnie. Puis il lui parla de la demande de la vate qui désirait rencontrer la voleuse afin de lui demander un service. Et qu’afin de s’assurer qu’Hélios ramènerait Ysao aux celtes, ils avaient gardés en quelques sortes, Jason en otage, même si Gallisée avait promis à l’arcadien que son frère serait bien traité.

- voilà tu sais tout ce que je sais. Mais à présent, tu pourras peut-être en savoir plus si Sekret veut bien te dire ce qu’il a promis à Gallisée en échange de sa liberté.

Sahar était pensive et Hélios brusquement emprunté. Il aurait souhaité la prendre dans ses bras et la mener directement dans une des chambres de l’étage, mais à présent, il ne savait plus trop comment se comporter avec elle, aussi lui posa-t-il la première question qui lui passa par la tête.

- dis moi, ce Ragnar..c’est qui ? et cette histoire d’Al Râdin ?


[allez on sort sa petite idée de sa ptite …. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Dim 1 Fév - 12:40

Y a des celtes qui veulent me rencontrer ? Shocked
Je suis flattée que ma renommée soit arrivée jusque là mais ...


Sahar semble songeuse avec une moue dubitative aux lèvres.

Mouai bizarre ...
Je me demande comment ils sont au courant...
Sekret ?! Twisted Evil


Elle revient à Hélios après qu'il eut posé sa question sur Ragnar.
Y avait-il comme une pointe de jalousie dans sa voix ?
Elle adoooore les hommes jaloux !
Ça l'émoustille terriblement, que voulez vous à chacun ses vices !
C'est d'ailleurs cette terrible particularité qui lui a souvent valut moult déboires dans sa vie privée!
Mais là honnêtement il n'a rien à dire!


Al Râdin ? Je ne sais pas du tout de quoi Sekret veut parler.
Pour moi c'est juste une vieille lampe pourrie.
J'en avait d'ailleurs acheter une autre à Ragnar mais il l'a refusé, peuh sympa !
Faites des cadeaux diplomatiques ! J'vous jure !
Ah oui, qui est Ragnar ?
C'est le Roi d'Asgard
Enfin l'ex-roi d'Asgard, il vient juste d'abdiquer..
Pour une femme !


Ysao fait exprès de charrier Hélios et éclate de rire à sa tête.

Pas moi gros bêta
Pour Kalisha, sa concubine !
Et aussi pour une histoire de valkyries semi-divines et d'un peuple par trop superstitieux, enfin j'ai pas tout suivi...

Sahar fait le tour de la table et vient s'asseoir sur les genoux d'Hélios.

Comme je repartais, il m'a accompagné pour chercher Kalisha en ville.
Et d'un coup il lui a pris la lubie de s'enfermer dans ma chambre
Un gros coup de fatigue sans doute !


Elle passe ses bras autour de son cou et l'embrasse juste sous l'oreille

Du coup je n'ai plus de chambre *soupir*




[HRP : et toc ! C'est Sekret qui la dans sa petite tête ^^ ]

_________________


Dernière édition par Sahar le Lun 2 Fév - 9:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Hélios
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 154
humeur : bonne
Points : 64
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Lun 2 Fév - 8:51

73.

La voix de Sahar l’enivrait alors qu’elle contait avec entrain ses dernières aventures en Asgard. Hélios fut donc soulagé de constater qu’elle se portait à ravir, et les dieux seuls savaient comment elle était parvenue à faire partie de la cour d’un roi, mais avec Sahar, il avait appris qu’il devait s’attendre au plus surprenant. Seulement quand elle vint s’installer sur ses genoux, pour lui susurrer à l’oreille qu’hélas sa chambre n’était plus disponible, ajoutant à ce délicieux sous entendu un baiser sucré dans son cou, il en oublia vite ses récits pour ne plus penser qu’à une chose, rattraper le temps perdu. C’est que lui aussi était longtemps resté abstinent.

- une chambre ? lui dit-il en lui souriant malicieusement.. Nous n’avons que faire d’une chambre.. Viens !!

Et sans tenir compte du cri de surprise de Sahar, il l’entraîna à sa suite à l’extérieur de la taverne..

- heu mais il fait plutôt froid dehors..
- pas là où je t’emmène..

En effet derrière l’écurie, il avait vu la grange à foin, et là haut, une fois emprunté l’échelle, ils y seraient tranquilles et au chaud dans un lit des plus particuliers..

- Ici ??
- oui ici… Sahar… laisse-moi te montrer combien tu m’as manqué..

Soudain Hélios se jeta sur elle et la souleva comme un fétu de paille pour la renverser sur son épaule, ignorant les protestations entre deux rires de la belle djamilienne. Il n’eut aucune peine à la porter en grimpant l’échelle pour ensuite la jeter dans un confortable tas de foin. Et devant les mines mi amusées, mi troublées de la jeune femme, Hélios commença à retirer ses vêtements emprunté à un viking.

Puis souriant alors qu’elle se mordait la lèvre d’envie, il la rejoint dans son lit de paille et tout en la dévorant de baisers, il la déshabilla à son tour, dans des gestes de plus en plus impatient, gagné par une fièvre qui ne le quitterait qu’une fois qu’il aurait possédé cette femme jusqu’à ce qu’il l’aurait entendu ses gémissement de plaisir et qu’elle crie son nom dans la douce chaleur de cette grange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Lun 2 Fév - 15:09

Y’a des jours comme ça, il vaudrait mieux rester couché.
C’est la pensée profonde que méditait Ragnar en remontant quatre à quatre les escaliers de l’auberge.
Quoi qu’il fasse aujourd’hui, tout se retournait contre lui. Il avait beau avoir les meilleures intentions du monde, il se trouvait toujours quelqu’un pour lui dire qu’il avait encore fait quelque chose qui n’allait pas. Et, melon sur la pièce montée, voilà qu’un étranger ayant officiellement reçu le label rouge du traître infâme décerné par la fausse ambassadrice, sans doute experte en matière de mensonges, voulait maintenant lui voler sa précieuse lampe.
Non mais quelle journée pourrie !
Et elle n’était pas terminée…
Qu’est-ce qui allait lui tomber sur le nez maintenant, se demandait Ragnar en poussant la porte.

Aheuh ! …

Oui, ben essayez de trouver un truc plus intelligent à dire quand vous ouvrez la porte d’une chambre d’auberge où vous avez laissé votre fiancée et que vous vous trouvez soudain nez à nez avec quarante soldats en armes, serrés comme des sardines dans la petite pièce, avec la dite fiancée montée sur le lit qui surveille la scène.

La pensée que Kalisha ait pu vouloir meubler sa courte solitude de quelques amants effleura bien le viking, mais ils avaient tous l’air habillés.
Soudain, les quarante soldats disparurent dans un nuage de magie, laissant Kalisha rayonnante face à Ragnar. Quand elle eut fini d’expliquer à son ex-roi que ce tour de magie faisait d’elle l’égale des Valkyries, le berserker sentit des larmes lui monter aux yeux. Pas de doute, cette femme-là, c’était une femme faite pour un viking. On a un problème, on cogne. On a un gros problème, on cogne plus fort. On a un énorme problème, on appelle les copains pour cogner encore plus fort. Oui, décidément, pour Ragnar, Kalisha était la femme idéale.
Le grand guerrier n’avait pas trop bien compris ce que sa danseuse espérait prouver par là, mais, alors qu’il ouvrait la bouche pour le lui demander, on frappa à la porte.
Une voix à fort accent du Sud parvint de l’autre côté.
C’était le traître !
Il voulait que Ragnar lui ouvre la porte.
Ben voyons…

Prestement, le viking bondit près de Kalisha et lui murmura à l’oreille :

Vite, Kalisha, on a besoin de ta magie !
Le type qui veut entrer est un traître, c’est Sahar qui me l’a dit.
Et là, il connaît ta lampe, la lampe d’Al Râdin comme il l’appelle. Je suis sûr qu’il veut la voler pour te mettre à ton service.
Ecoute, on va lui ouvrir la porte et, dès qu’il entre « pouf ! » tu crées une cage d’acier autour de lui, et nous on en profite pour filer.
D’accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Mar 3 Fév - 13:33

Renouer avec le plaisir après trois mois d'abstinence et de désir exacerbé s'avéra bref et intense, les laissant enivrés mais insatisfaits.
La première fièvre apaisée, d'autres caresses succèdent aussitôt aux premières, d'autres baisers entrecoupés de soupirs qui rallument aussitôt la flamme et l'envie de l'autre.
Sahar répond avec une passion sans faille à l'ardeur d'Hélios, s'abimant dans un océan de sensations trop longtemps oubliées à son goût.
Faut-il avouer qu'elle se jette avec d'autant plus d'ardeur dans les bras de l'athlète qu'avoir revu Sekret a réveillé une vieille douleur enterrée et qu'elle trouve là un moyen de mettre sa souffrance à distance ?
Gouter la peau dorée de l'arcadien, respirer son odeur l'aide à dissoudre les douloureux souvenirs de cet autre aimé qui l'a trahi.
Le fait que cette trahison puisse être remise en question la trouble également car c'est la colère qui l'a aidée à surmonter l'épreuve de la captivité durant les premier temps, jusqu'à ce que Hélios entre dans sa vie de façon plus intime.
S'il savait tout cela nul doute qu'Hélios en serait chagriné mais pour Sahar en l'état actuel des choses, le sexe est un bon moyen d'oublier tout cela et l'athlète n'a pas vraiment à ce plaindre en cet instant précis.
Le corps souple de la voleuse s'arque sous le sien, tandis qu'elle l'accueille en elle en gémissant de plaisir.
Elle le saisit aux hanches pour l'attirer plus profondemment en elle et ne peut s'empecher de crier quand l'orgasme la saisit, vague de plaisir contractile qui la submerge au point qu'elle perd conscience de son environnement, de tout hormis de l'exquise sensation qui la soulève contre lui.
Le souffle de son amant se fait rauque, et elle ne tarde pas à le sentir la rejoindre au septième ciel dans une explosion de plaisir intense.

Des brins de paille tombe du grenier vers l'écurie, et le palfrenier époussète son épaule et regarde vers la mezzanine d'ù proviennent moults soupirs et grincement du plancher

*et ben y en a qui prenne du bon temps là haut...soupir envieux*

se dit-il.
Il prend la bride du cheval qu'il doit amener à son cavalier et sort en rêvant à la serveuse ma foi fort gironde.
Au dessus, Sahar nue et pantelante se colle à son amant qui reprend son souffle après cet exercice intense et reprend doucement contact avec la réalité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Kalisha
Orientalis
Orientalis
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation irl : Auprès de son maître
emploi irl : Génie
humeur : Vive et enjouée
Points : 56
Date d'inscription : 12/07/2008

Feuille de personnage
Affinités: mon maître
Occupation, métier: Génie
Localisation: Dans sa lampe lol

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Jeu 5 Fév - 14:49

49.

Kalisha surprise par l’empressement soudain du roi, le dévisagea un instant sans réagir. Elle n’était pas certaine d’avoir comprit le discours du viking qui semblait plutôt énervé, mis à part qu’il voulait qu’elle enferma dans une cage, celui qu’il s’apprêtait à laisser entrer dans la chambre. Ce n’est qu’après quelques secondes de plus qu’elle réalisa que l’homme en question avait eu connaissance de la lampe. Alors reprenant ses esprits, la mine à présent aussi affolée que celle de Ragnar, elle s’exclama :

- mais comment a-t-il su ??? je te promets que j’ai fait très attention pourtant ! et.. et.. oh !

Ragnar ouvrit la porte sans plus attendre et Kalisha se trouva face à un jeune homme à la peau halée, yeux clairs et vif qui la dévisagea à son tour, avant de regarder en direction de la lampe toujours accrochée à la ceinture du viking.

- Comment avez-vous eu cette lampe ??
- Kalisha ?!!

Le génie sursauta, sortant de sa stupeur pour exécuter la demande de son maître. Sa main fit un geste léger et rapide face à elle, et aussitôt l’homme qui avait fait quelques pas dans la chambre se retrouva prisonnier d’une cage sur mesure, aux jolis barreaux dorés, tel un oiseau captif.

- hm désolée, enfin je vous ai offert ce qui se fait de mieux en matière de cage.
- Kalisha, c’est pas le moment de bavarder, allez viens !

Et le viking l’entraîna par la main pour une folle course dans les escaliers.

- mais attends ! Où allons- nous comme ça ? et .. et où est Lady Sparrow ! euh enfin je veux dire Sahar ??

Et puis pourquoi courraient-ils ainsi ? Kalisha eut bien dans l’idée de lui proposer un moyen de transport hyper rapide, mais Ragnar ne paraissait pas d’humeur à discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélios
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 154
humeur : bonne
Points : 64
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Ven 13 Fév - 11:12

74.

L’image est exquise, une jeune femme se tenait assise sous un rayon de lumière qui filtrait par une ardoise brisée du plafond. Le soleil avait percé les nuages pour venir éclairer d’un rayon, la nudité de cette belle madone. Et dans son dos, l’unique spectateur de cet aguichant tableau, s’enivrait de cette vision enchanteresque. La cascade de cheveux blonds ne rendait la vision que plus séduisante.

Hélios se pencha pour embrasser l’épaule offerte, puis glissa sa main dans la soyeuse chevelure pour dégager la nuque et lui infliger de nouveaux baisers doux et sensuels.
Puis avec un sourire amusé, il dégagea une brindille de paille qui avait profité de leurs ébats passionnés pour se loger dans les cheveux d’or…

- j’aimerai que le temps s’arrête, et me laisse profiter encore un peu de toi..

Nouvelle série de baisers tendres et sensuels sur la peau parfumée, mais la réalité les rejoignait déjà.

- mais il nous faut songer à reprendre la route. Je ne veux pas que Jason croie que je l’ai oublié.. *soupir* Alors, tu veux bien m’accompagner jusque chez ce général MacLeod ? Quoiqu’il te demande ensuite, je serai là.. pour t’aider… * et veiller sur toi*

Cette dernière pensée, il n’osa la lui avouer. Il ne voulait pas qu’elle se sente trop liée, il préférait lui laisser le temps de choisir, de poursuivre sa route avec lui, ou de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sekret
PNJ
PNJ
avatar

Nombre de messages : 119
Points : 73
Date d'inscription : 09/09/2008

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Ven 13 Fév - 20:03

Citation :
- hm désolée, enfin je vous ai offert ce qui se fait de mieux en matière de cage.


Voilà qui laissa Sekret muet de stupeur au milieu des barreaux dorés

Par Allah mais...
Attendez !!!


Mais c'est déjà trop tard les deux personnes s'étaient sont enfuies, le laissant croupir dans sa prison.
Pas pour longtemps !
On est pas espion de Sa majesté sans savoir crocheter une serrure.
En plus celle ci est simple comme une cage pour oiseau.
Décrochant la broche qui attachait sa cape, il soupira et se concentra pour ouvrir la porte.
Ce n'est pas si simple sans les outils adéquats.
En même temps, son cerveau fonctionnait furieuse pour résoudre cette énigme.
Sekret se demandait ce que fasait la lampe d'Al Rhadin entre les mains de ce barbare et surtout pourquoi le génie était une femme, ravissante d'ailleurs.
A moins qu'Al Rhadin ne puisse choisir sa forme ?
non non, le viking l'avait appelée Kalisha.
Kalisha quel charmant prénom bien en accord avec sa silhouette voluptueuse.

*clic*

Le léger déclic fit sursauter Sekret qui sortit de ses pensées.
Il bondit et dévala les escaliers mais les deux lascars avaient déjà disparus.
Seulemnt Sahar connaissait le grand baraqué là, Ragnar, oui c'était ça....Ragnar.
Elle saurait put etre où les trouver.
Et il y avait la Perle aussi.
Il fallait qu'il discute avec la voleuse de toute urgence.
mais où diable était-elle passée ?
Son sac était encore là, elle ne devait pas être loin.
Sekret se résigna à l'attendre tout en fouillant le baluchon de la jeune femme, il en apprendrait peut-être plus ainsi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Mar 17 Fév - 12:56

En arrivant au bas des escaliers, Ragnar fit une pause. C’était bien joli de courir, mais maintenant ?
Au départ, il avait pensé interroger l’espion dans sa cage. Lui demander ce qu’il savait sur la lampe. Au cas où ça leur aurait des indices pour libérer Kalisha de sa malédiction.
Seulement, il avait dû avoir l’air si inquiet en entrant dans la chambre, que, une fois le traître certifié emprisonné, la jolie Djamilienne avait filé à toute allure dans l’escalier.
Attrapant au vol leur bagage, Ragnar avait emboîté le pas à son adorable compagne, et ils avaient donc déboulé tout deux dans la salle d’auberge.

Voilà voilà... Ils y étaient. Qu’est-ce qu’ils allaient faire maintenant ?

Ragnar n’avait pas trop envie de prendre des décisions en cet instant précis. Tout ce qu’il avait fait ou dit dans la journée s’était retourné contre lui. Ce devait être un jour où les runes étaient contre lui… Du coup, il aurait bien remis toutes les décisions à prendre au lendemain. Voire à le semaine prochaine, pour plus de sûreté. Avec les Nornes, on se sait jamais…
Seulement, là, il y avait urgence.
Ragnar essaya de réfléchir rapidement. Evidemment, pour un viking, c’est déjà dur de réfléchir posément… alors prendre une décision rapide dans une situation complexe qui ne peut pas se résoudre à coup d’épées, c’est presque mission impossible.
Du coup, Ragnar opta pour une décision qui lui permettait de temporiser.

Bon, le Djamilien avait l’air de connaître cette lampe. Donc, si on va à Djamila, on a de bonnes chances d’apprendre quelque chose.

Attirant Kalisha dans un coin isolé de la salle, sous l’escalier, il lui demanda de créer discrètement une bourse de voyage qui leur permettrait de régler leurs dépenses matérielles : il fallait acheter des chevaux, de quoi camper, des fourrures…
La jolie génie exécuta avec le sourire les ordres de son Maître et amant.

Pour remercier Kalisha, Ragnar l’embrassa. Tendrement. Puis vraiment tendrement. Et puis vraiment très très tendrement.
Puis il la colla carrément contre le mur de l’auberge et commença à l’embrasser fougueusement dans le cou tandis qu’elle passait une jambe autour de sa taille et ses bras autour de son cou pour mieux répondre à son baiser.
D’une main fébrile, Ragnar dégrafa la ceinture de sa compagne et entreprit de la débarrasser de son pantalon qui devenait un obstacle à ses projets, tandis que Kalisha, prise de la même fièvre, entreprenait de repousser la veste du viking afin de pouvoir passer à loisir ses mains fines sur le torse puissamment musclé du guerrier.
Soudain, tout fut sombre autour d’eux. Ragnar jeta un œil et s’aperçut que Kalisha venait de créer un placard à balais sous l’escalier pour camoufler leurs ébats. Ca, c’était la toute bonne idée, ça…
Du coup, perdant toute retenue, Ragnar colla à nouveau sa compagne contre le mur, l’embrassant à bouche que veux-tu, tandis qu’elle enroulait ses deux jambes, désormais nues, autour de sa taille de viking. Leurs respirations s’emballaient, leurs mains aussi…
C’est dans des situations comme ça qu’un pagne s’avère vraiment pratique.
Porté par un désir indomptable, le grand viking prit sa belle danseuse d’un coup de rein sauvage, puis entrepris de la posséder complètement à grand coup de boutoir puissants, tandis qu’elle lui labourait la peau du dos de ses jolies griffes en poussant des exclamations de plaisir à chaque nouvelle poussée qui la repoussait contre le mur, petits cris involontaires que Ragnar l’aidait à camoufler en la bâillonnant de baisers fougueux. Tandis qu’il la possédait à grand coups de reins presqu’animaux, elle l’enserrait dans l’étau de ses cuisses fuselées, se raccrochant à son torse puissant en y plantant ses ongles, en mordant la chair de son cou, ce qui avait le don de le rendre encore plus fou et plus animal encore dans ses mouvements, toujours plus vite, toujours plus haut, toujours plus fort.
Finalement, l’un et l’autre explosèrent ensemble de plaisir, toujours enlacés, toujours s’embrassant à pleine bouche pour essayer de masquer la voix aiguë de Kalisha et ses cris d’extase.
Puis ils retombèrent en glissant le long du mur, haletants, en sueur…
Ragnar, à genoux, s’appuyait d’une main sur le mur, tandis que Kalisha, à quatre pattes, tentait de reprendre son souffle.
Mais le grand viking n’avait pas encore épuisé son désir… Le simple fait de voir le corps irrésistible de sa compagne, d’entendre sa respiration encore haletante, de voir ses cheveux blonds collés sur sa peau au hâle émouvant, tout cela réveilla en lui les instincts animaux, pas encore calmés par leurs ébats.
Prenant les hanches de sa compagne et les attirant vers lui, il la posséda une nouvelle fois avec vigueur et force, dans un mouvement viril accompagné d’un grognement guttural. Kalisha, toujours à quatre pattes, poussa un cri de surprise mêlé de plaisir, puis elle se laissa aller aux mouvements puissants que lui imposaient son homme, enfouissant sa tête dans la veste de cuir qu’elle lui avait arraché des épaules un peu plus tôt, mordant dedans à pleine bouche pour tenter d’étouffer les cris de plaisir qu’elle ne pouvait retenir complètement.
De nouveau, les hanches de Ragnar battirent celles de Kalisha en de puissants va et vient, les propulsant tout deux dans un délire de plaisir charnel irrésistible. Chaque mouvement de Ragnar arrachait à sa Djamilienne des gémissements qui décuplaient à leur tour le désir du grand viking.
Bientôt, ils furent de nouveau saisis par une déferlante de plaisir qui fit se cambrer leurs corps dans une explosion d’extase qui les balaya tout deux comme des fétus de paille.

Ragnar reprit ses esprits un peu plus tard, allongé au sol, encore un peu essoufflé, les cheveux de sa compagne collés sur son torse, et Kalisha dans ses bras qui ronronnait presque comme une chatte, un sourire comblé aux lèvres.
Il lui fallut encore un moment pour arriver à parler, dans la semi obscurité du placard à balais.

Wow… ça fait du bien… ça remet les idées en place…

Mais c’est pas le tout, tout ça… dit-il en se relevant et en remettant debout la jolie danseuse. On a des courses à faire. Un voyage ça nécessite plein de choses…

Il ponctua sa dernière phrase d’une claque sur les fesses fermes de Kalisha, marque de tendresse et d’amour appréciée chez les vikings, sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Mer 18 Fév - 10:13

"mais il nous faut songer à reprendre la route. Je ne veux pas que Jason croie que je l’ai oublié.. *soupir* Alors, tu veux bien m’accompagner jusque chez ce général MacLeod ? Quoiqu’il te demande ensuite, je serai là.. pour t’aider…"

Malgré son bien être, ou peut-être à cause e lui, Sahar est soudain méfiante.
N'essaye-t-on pas de l'entrainer dans un nouveau piège?
Avec Sekret dans les parages, méfiance...
Elle observe Hélios en silence, tant de candeur pourrait-elle lui nuire ?
Oui s'il était manipulé par un fourbe de sale petit espion....
Elle soupire et cède finalement devant le regard plein d'espoir de l'athlète après cette petite lutte intérieure

D'accord, allons voir ce général...

Mais avant il faut que parle à Sekret.
On a quelques petites choses à mettre au point tout les deux, notamment à propos de la perle et aussi
....

Sahar s'extirpe du foin et se secoue, avant de se rhabiller, déjà concentrée sur sa future confrontation avec Sekret.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Kalisha
Orientalis
Orientalis
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation irl : Auprès de son maître
emploi irl : Génie
humeur : Vive et enjouée
Points : 56
Date d'inscription : 12/07/2008

Feuille de personnage
Affinités: mon maître
Occupation, métier: Génie
Localisation: Dans sa lampe lol

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Mar 24 Fév - 20:15

50.

Les jambes vacillantes, chose fort étonnante pour un génie, le souffle encore court, le corps encore vibrant du plaisir ressenti, Kalisha poussa un cri, encore un autre, tandis que le viking lui claquait les fesses. Elle se retourna pour le dévisager, ébahie, se demandant encore ce qui lui avait pris de…enfin ce qui leur avait pris. Elle n’avait du coup plus tous ses esprits, et il lui fut difficile de réfléchir à ce qu’il venait de lui dire..

- des courses ? un voyage ? Quel voyage ?

La jeune femme réajusta ses vêtements sans dessus dessous, et récupéra ceux qu’il lui avait ôté. Pas facile de se rhabiller dans un placard à balais, et encore moins avec un viking à la carrure aussi large en face. Finalement ne voulant pas se donner plus de peine que nécessaire pour se rhabiller, Kalisha usa de ses pouvoirs pour être vêtue en un clin d’œil

- enfin si tu veux pour les courses, mais sache que quoique tu aies besoin, je saurai te le procurer, du cheval au navire, du chariot à un palais s’il le faut. Rien n’est trop compliqué pour moi.

Kalisha fronça les sourcils, ces mots paraissaient soudain étrange dans sa bouche. Surtout après s’être faite culbutée de la sorte dans un placard à balais. Mais elle pouvait considérer cela sous un angle tout à fait louable, après tout elle n’avait fait qu’exécuter la volonté de son maître, enfin s’était plutôt faite exécutée.. Encore une fois, elle ne savait plus très bien. Ils sortirent enfin et une fois dans la rue tombèrent sur l'ambassadrice et un grand blond qui s’échangeaient un baiser amoureux.

Le génie sourit.

- haaaa… mais je vois que j’ai raté pas mal de choses.. Lady Sp… euh.. enfin

Elle regarda tour à tour Ragnar et l’ambassadrice. Puis haussa les épaules, en se disant que la suite n’était pas de son ressort, et qu’elle finirait bien par comprendre qui était cet homme si complice de la jeune femme.

- je ne me souviens plus du nom que tu m’as donné Ragnar… Bon alors on fait quoi à présent, une ballade au marché ? ce fameux voyage ? et un voyage pour aller ou ? Enfin si vous avez besoin de chevaux, vous savez à qui demander..

Encore sur son nuage, si l’on pouvait dire, Kalisha oublia de surveiller ses paroles et de rester prudente quand à ses pouvoirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   Lun 2 Mar - 21:31

Attends moi ici s'il te plait Helios, je voudrais parler à Sekret entre quatre yeux.

Mais...

Ne t'inquiète pas, il ne me fera pas de mal, je t'assure!

Mais à l'évidence ce n'est pas ça qui inquiéte l'athlète !!!!
Sahar agite la main et montre la danseuse qui a l'air de planer, étrange...

Ah bah tiens tu n'as qu'à faire la causette avec Kalisha, vous n'avez qu'à parler canassons puisqu'elle a l'air de s'y connaitre!
Etonnant !


Les plantant tous au milieu de la cour, Sahar entre dans la taverne et un soupir collectif monte des clients dans la salle.
La seconde partie des feux de l'amour va pouvoir débuter, ils commençait à s'ennuyer !
La voleuse s'approche de la table où est assis Sekret surveillant son sac.
Elle s'assoit en face de lui et ils se regarde un moment en chien de faience.
Sekret tend la main machinalement vers la voleuse pour lui retirer un brin de paille dans les cheveux.
Il joue avec pensif, elle rougit, un ange passe et se barre à tire d'aile.

Alors ?...Tu ne vas pas venir avec moi à Djamilia ?

Non...

Cette lettre ce n'est pas toi qui l'a écrite ?

Je ne sais même pas de quoi tu parles
Raconte moi...

Alors Sekret lui raconte sa version de l'histoire et Sahar fait de même ajoutant aussi la légende de la Perle de Sunliao dont Sekret ne connaissait qu'une partie.
Il ne faut pas être grand clerc pour comprendre qui les a embrouillé ainsi.
Sekret est blanc comme un linge en apprenant que celui qu'il pensait son ami l'a trahi.

Je ne rentre pas à Djamilia, je dois à Sunliao rendre la perle.
Tu connais son histoire à présent tu comprends pourquoi je dois le faire


Sekret soupire et acquiesce

et nous ?

Nous quel nous ?
Y -a-t-il jamais eu un nous, Sek ?


Sekret soupire de nouveau

Peut-être que non mais j'aurais bien aimé...

Moi aussi en d'autre temps

En d'autre temps ...
Tu veux dire le temps d'avant ta rencontre avec le grand dadais là ?!!


Sahar sourit de la jalousie de l'espion et hausse les épaules

Ca, ça ne te regarde pas

Tu crois ?

Un silence

Tu me condamnes à ne pas rentrer chez moi en ne me donnant pas la Perle.
Je pourrais... je pourrais rester avec toi, nous pourrions partir ensemble, où tu voudras


C'est trop tard Sek...
On ne peut pas revenir en arrière, effacer le passé
Et loin de Djamilia tu dépérirais, je te connais...


Je n'ai plus qu'à retrouver la lampe alors, c'est le seul moyen de me faire pardonner auprès de Semoa Ier.
Mais je ne rennoncerais jamais à te rconquérir

Quelle lampe ?

La Lampe d'Al Rhadin mais tes amis là la danseuse-génie et le Barbare, au passage tu as le chic pour faire de drole de rencontres; ils ont un artefect majeur de Djamilia entre leurs mains.
Faudra qu'on m'explique comment ils l'ont eu


Ah ben tu devrais leur demander, ils sont dehors

QUOI !!!!!

Sekret bondit de sa chaise et se rua dehors.
Lui qui pensait qu'ils avaient pris le large, non ils étaient à 20 mètres dehors !!!
Pourvu qu'ils ne soient pas partis !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gjälleborg - La foire totale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gjälleborg - La foire totale
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Exposition Japon à la foire de Lyon du 19 au 29 mars 2010
» Foire médiévale de souvigny
» Sortie Foire de Liège 17/10/2010
» Foire de Liège 17/10/2010 - les photos
» Foire du Livre - Brive-la-Gaillarde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Human :: Archives :: Archives SAISON 1 :: Archives S1 RP :: Asgard-
Sauter vers: