Forum de RP Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesPortailConnexion

Partagez | 
 

 Le Camp d'Enomis

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le Camp d'Enomis   Lun 2 Mar - 19:35




Encore une fois le temps est à la grisaille. Rien d’étonnant dans ce pays où il ne fait jamais vraiment beau, ou alors quand il fait beau, c’est la sécheresse. Monde de contraste, terres hostiles et rarement cultivables, et quand elles le sont, une bataille réduit à néant les espoirs des paysans. Vie minable pour celui qui espère un monde meilleure. Vie ordinaire pour celui qui s’est adapté.
Pas de surprises, bonnes ou mauvaises… la routine tout simplement.

Et cela convient parfaitement à Reese. De toute façon elle se fiche bien du temps, elle n’aime ni le soleil ni la pluie, elle n’aime rien, mais s’adapte de tout sans se plaindre. Elle est rôdée à cette vie là, vie de guerres, d’expéditions, de combats, laissant la culture des terres, le soin de combler les besoins journaliers des soldats, aux imbéciles. Elle n’est pas une imbécile. Elle leur a fait comprendre que pour elle, la seule place possible est au cœur d’une bataille, au combat.
Et ça fait longtemps que plus personne n’essaie de prétendre le contraire. Le dernier se rappelle encore de la cuisante raclée que lui a mise Thunder.
Il espère avoir sa revanche un jour. Elle le sait, et elle l’attend.

Reese son épée en main, se dirige vers le terrain d’entraînement, comme chaque jour. La veille, elle est restée longtemps autour du feu, buvant son café sans se préoccuper de la conversation autour d’elle. Elle a écouté les plaisanteries sans les trouver amusantes et cette fois encore, personne n’a osé lui adresser la parole. Tant mieux, ou tant pis, Reese n’a rien contre une bagarre de temps en temps et parfois les provoque volontairement, ce qui fait qu’on l’évite de plus belle.

Alors ce matin, son besoin d’exercice, est encore plus aiguisé que d’ordinaire, il l’étouffe, et à peine arrivée sur le terrain, Reese lâche sa veste sur le sol, et empoigne son épée à deux mains. Elle se met alors à faire des moulinets de la lame, à une belle vitesse, enchaînant parfaitement chaque mouvement, avec une précision quasi surnaturelle, regardant droit devant elle.

Mais elle va la laisser de côté un instant, sinon le mannequin de bois ne résistera pas longtemps à ses assauts. Ainsi Reese prend son élan et jette son épée qui se fiche dans le sol à quelques mètres du mannequin. La jeune femme se rapproche d’un pas décidé et face au mannequin de bois et rembourré de sacs de jute, elle se met en position de combat.
Les coups se mettent à pleuvoir, des coups aucunement retenus et qui finissent par marquer sa peau pourtant résistante. Comme d’habitude, Reese ne s’épargne pas, coups de pieds, manchettes, coups de poing, et elle frappe encore et encore, finissant par haleter, le souffle court, fatiguée par cet entraînement intense qu’elle s’impose. Mais ça, ce n’est rien à côté des batailles, alors elle continue, encore, frappe, grogne de rage, crie, et frappe à nouveau, jusqu’à ce qu’elle n’en puisse plus.


- Thunder, le chef te demande.


Mains sur ses genoux, penchée en avant, comme si le malaise allait la saisir, Reese redresse la tête, la respiration toujours courte. Son regard acéré détail l’homme qui a osé l’interrompre. Un soldat d’Enomis, dont elle ne sait plus le nom. C’est bon signe pour lui. La réponse fuse, sèche :

- pourquoi ?

- je ne sais pas. Il a dit tout de suite.
- qu’il aille se faire foutre.
- mais je..

Mais Reese a attrapé son épée qu’elle se remet à faire tourner autour d’elle, sans plus prêter d’attention au soldat. Celui-ci voyant qu’elle ne se décide pas à y aller, hausse les épaules et plutôt que d’insister, il préfère se contenter de jouer les messagers.
Reese n’en a cure, elle ira quand elle en aura fini avec ses exercices.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Camp d'Enomis   Sam 7 Mar - 0:23

-2-


Les bras relâchent leur effort, et l’épée vient marquer le sol devant la jeune femme qui se tient immobile ou presque, son corps soulevé par une respiration haletante. Sa vue est trouble, elle s’est encore une fois épuisée dans son entraînement, sans se ménager, sans pitié pour ses muscles qui à présent protestent douloureusement.

Tout à coup elle se souvient qu’Enomis l’a convoquée. Il va encore râler, elle va encore s’énerver. Reese soupire, anticipant la réaction du général Kurgan, bras droit de Viktor Kurgan. Depuis que le seigneur des Kurgans est parti sur le continent unique, c’est Enomis qui dirige le pays. Et Reese trouve que cela lui monte trop à la tête. Enfin avec elle, jamais il n’abusera de ses pouvoirs. La jeune femme ne peut imaginer qu’il en aille autrement.

Elle jette un dernier coup d’œil au mannequin salement amoché et son regard s’anime d’une étincelle qui aurait pu éventuellement s’accompagner d’un sourire satisfait, si elle avait su sourire.
La guerrière se décide enfin à quitter le terrain pour rejoindre la tente de son chef. Elle soulève le pan de toile et pénètre dans une tente trop luxueusement aménagée aux yeux de Reese.

Elle trouve l’homme en train de faire trempette dans une bassine d’eau, aidé par deux femmes qui aux sourires qu’elles échangent, font très vite comprendre à Reese la vraie raison de leur présence.


- ahh te voilà, je ne t’attendais plus !

- je peux repasser, je vois que tu es occupé.
- non non, ça ne me gêne pas tu sais. Tu n’as qu’à profiter pour admirer le spectacle héhé..

Reese le foudroie du regard, elle n’a pas du tout envie de rire, et surtout n’a pas envie d’assister à ça. La voilà qui tourne les talons sans rien ajouter.

- mais attend, Reese !!

La jeune femme entend des éclaboussements d’eaux, et sent une main qui la retient par le bras. C’est Enomis, une serviette enroulée autour de la taille. D’un geste brusque, elle se dégage de son emprise, ne cachant pas une grimace écoeurée.

- Je reviendrai plus tard, je ne suis pas obligée d’assister à … ça !!! Et la prochaine fois que tu me touches, je t’arrache le bras !


Après avoir craché avec mépris ces quelques mots, Reese lui jette un dernier regard assassin avant de s’en aller. Et cette fois Enomis ne tente pas de la retenir.

( suite , sur les chemins d'Orkhon)
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Camp d'Enomis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Camp de SISSONNE
» Birkenau, camp de la mort...
» le camp du Struthoff
» Montage Camp chez Pie
» Amérique : Jésus camp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Human :: Archives :: Archives SAISON 1 :: Archives S1 RP :: Ynys+Orkhon+île du moine-
Sauter vers: