Forum de RP Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesPortailConnexion

Partagez | 
 

 La Mandragore pendue - taverne (rive droite)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Sam 21 Aoû - 8:40

c'est la taverne la plus réputée chez les voleurs et autres canailles.
Ici on sert à boire, du pain et du fromage. Il n'y a pas de repas chaud et vous ne pourrez pas y dormir.
Vous y croiserez de nombreux défroqués. Ici pas de risque de miliciens. Ici se préparent de nombreux coups. le Patron c'est Atropa. On le dit proche de Donatien. On dit qu'il serait le chef des Assassins. On le surnomme la Main Gauche de la Nuit.
Il y a toujours de l'animation ici quelques soit l'heure de la journée ou de la nuit. Si vous voulez apprendre les rumeurs de la ville, c'est ici qu'il faut venir. Au bar il y a plusieurs serveurs, ainsi qu'en salle et des videurs convaincants assurent la tranquillité du lieu.
"On s'assassine dehors Messieurs" aime à rappeler Atropa.



ATROPA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Dim 21 Nov - 21:01

<<avant

La diligence était entrée à la nuit tombée et avait traversé la ville, et Donatien en se penchant par la fenêtre avait crié une adresse au cocher.
Ils n'étaient que deux dans la diligence et pour le porteur d'un sceau diplomatique, autant dire que le conducteur ne trouva rien à redire.
C'est ainsi que la diligence s'arrêta devant la taverne de la Mandragore pendue.
Donatien sauta à bas de la voiture et donna un généreux pourboire au cocher tandis que Mad descendait à son tour.
La rue comportait des maisons dont le porche était parfois éclairé par une lanterne. Il y avait des boutiques mais elles étaient fermées à cette heure. Seule la taverne accueillait du monde. Un mendiant était assis à quelques mètres de la porte de la taverne et quémandait quelques pièces en agitant son écuelle. Il s'agissait en fait d'un espion, et un deuxième était même dissimulé dans l'ombre un peu plus loin. Il eut un geste discret en langage des voleurs à l'attention de Donatien, tout était tranquille ce soir. Le voleur entraina donc Mad dans la taverne

Allez Don Juan, ici ce sera ton pied à terre en attendant ton nouveau poste.
Le patron est de mes amis.


Il faisait chaud à l'intérieur, il y avait de la musique, un brouhaha de rire, de chant, de conversations bruyante. L'ambiance était bonne enfant, deux videurs y veillaient sans compter Atropa lui même.
Donatien se dirigea vers lui et lui donna une accolade amicale.

Atropa mon ami

Atropa était sans doute le seul à connaitre la véritable identité de Donatien, il l'avait percé un jour un soir de beuverie. ne dit-on pas que la Vérité est au fond de la bouteille ? Depuis il était le plus fidèle et loyal ami de Donatien sans qu'il y eut quoique ce soit d'équivoque entre eux. Donatien le relacha et se tourna à demi vers Mad Martigan pour le présenter.

Atropa voici Mad.
je l'ai recruté pour une mission.
Tu peux lui trouver un coin où dormir pour ce soir


Bien sur, la chambre sous la sous pente est libre.
Enchanté Martigan.


Le barman tendit la main pour serrer celle du guerrier.
Donatien tournait la tête de droite et de gauche, cherchant quelque chose, visiblement inquiet.
N'y tenant plus, il demanda sotte vocce

Où est Lorenzo ?
Ça se passe bien ?


Impeccable, ne t'inquiète pas.
regarde il est là bas, il aide les filles en salle.
Il se débrouille bien.
Je dois juste l'avoir à l'oeil pour ne pas qu'il détrousse mes clients !


Atropa rit et demanda

Je vous sers quelques chose à boire ?

Oui, on va prendre la table là bas, envoie une des filles, on passera commande.
Je meurs de faim !


Je vais arranger ça

La table était prise mais à peine Donatien s'approcha-t-il, en faisait un geste assorti d'un sourire que les deux joueurs de dés qui l'occupaient s'éclipsèrent avec un salut de tête. Ils s'installèrent plus loin dans un coin, à même le sol.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Mad Martigan
Vikings
Vikings
avatar

Nombre de messages : 75
emploi irl : Mercenaire
Points : 67
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Affinités:
Occupation, métier:
Localisation:

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Mar 23 Nov - 22:18

12.



Mad était intrigué par l’ambiance de ces lieux, elle semblait vouée au jeu, aux plaisanteries, et autres plaisirs plus particuliers à voir les mains des gars glisser sous les jupes. Mad sourit.

- Sympa le pied à terre.

Il jeta ensuite un coup d’œil au dénommé Lorenzo, avant de se tourner vers Donatien, voyant sur son visage une étrange expression qui se troubla. Y’avait vraiment un truc bizarre avec ce type, et Mad resta admiratif en le voyant, ou plutôt en ne le voyant rien faire pour obtenir une place occupée un instant avant.

- Hé bien, t’es vachement respecté dans le coin. Si tu m’en racontais plus à ton sujet ? Dit Mad en s’installant. T’es qui pour ces gens ?

Il insistait mais tout à l’heure, Donatien était resté très évasif sur sa réponse à sa question.

- Toi aussi t’as un don on dirait….

Il s’interrompit face à la serveuse qui s’était amenée pour prendre leur commande.

- Que prendront ces messieurs ?

Il ne manqua pas de repérer le sourire aguicheur et la façon dont elle avait de se pencher, poitrine parée à déborder de son bustier. Sacrés arguments. Il s’efforça de ne pas trop y regarder, pour se concentrer sur ce qu’elle disait… le menu..

- Ouais, le menu, poulette, ça sera parfait. Y’a un dessert avec ?

Son regard glissa encore une fois, dans le décolleté généreux de la femme.

- C’est comme monsieur voudra.
- Okay, je verrai ça plus tard alors.

Puis leur commande prise, il se tourna vers Donatien.

- Peut-être ou peut-être pas. Dis-moi la demoiselle que je dois séduire, elle est du genre ….qu’on ne peut pas trop toucher, ou ça fait partie du contrat ? Je risque de me faire pendre par les parents ou l’amoureux transit ? Parce que si pour ce boulot, je dois me mettre au régime, autant en profiter avant de s’y mettre. Elle est plutôt appétissante, la serveuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Mer 24 Nov - 11:53

Donatien sourit aux questions de Martigan

Oui tu peux ! Et c'est même le but que le fiancé soit au courant !
Par contre en effet, il y a toujours un risque de duel ou que sais-je...
Tu ne pensais pas être payé 2000 florins pour un travail sans histoire ?
Cependant ne t'inquiète pas trop, je tacherais d'assurer tes arrières au maximum.
Ce sera dommage qu'on abime une si joli gueule !


Il ne put s'empêcher d'avoir une moue de contrariété à la demande de Mad concernant la serveuse. C'était parfois embêtant ce costume de Donatien ! C'était qu'il était carrément à son gout le mercenaire... Sahar/Donatien avait toujours eu un faible pour les hommes d'armes et les escrocs, il cumulait les deux, ça frisait la perfection, surtout qu'il était drôle, charmeur, avec un corps...hummm plutôt graou graou ! Elle secoua sa chevelure, ce qui donna surement un mouvement de tête étrange à l'illusion de Donatien. Poussant un soupir, elle renonça à compter depuis combien de temps elle n'avait pas eu un homme dans son lit, frustration quand tu nous tiens !!!
Finalement Donatien proposa à contrecœur

Si tu veux une fille pour ce soir, pas de problème, ça peut s'arranger...
Tant que ça ne te démotive pas pour ta mission, mais j'ai idée qu'il t'en faut plus que ça pour te démotiver !
Comme je t'ai dit Atropa est de mes amis, un très bon ami et c'est lui le patron ici.

Mais comme tu as deviné j'ai moi aussi quelque influence ici à Belladonna.
En contrepartie, il est des choses que je ne peux pas me permettre comme me compromettre ouvertement dans l'affaire qui nous occupe.


La frustration s'assombrissant son humeur, Donatien finit par ajouter en marmonnant pour lui même

Les responsabilités ont un prix parfois pesant.

Puis une idée germa dans le cerveau machiavélique de Donatien.
Il sourit brusquement, sa belle humeur retrouvée

Je ne suis pas sure que ça pourra être cette fille, mais une autre te conviendra sans doute ?
Je t'arrange ça avec Atropa !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Mad Martigan
Vikings
Vikings
avatar

Nombre de messages : 75
emploi irl : Mercenaire
Points : 67
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Affinités:
Occupation, métier:
Localisation:

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Jeu 25 Nov - 22:04

13.

Mad leva les mains devant lui dans une attitude défensive.

- Ah non mais je sais bien ce que je risque et puis j’ai l’habitude tu sais. J’voulais juste pas .. comment dire… par exemple compromettre la fille dans une position délicate si toi tout ce que tu voulais c’était que j’ la séduise. Ptêtre que tu voulais pas que j’y touche.

Il lui fait un sourire entendu. Lui il s’était dit que peut-être le Donatien, il aurait voulu se la garder pour lui au final. Un peu comme le coup du mari cocu, désirant écarter les amants. Enfin Mad était plus doué pour séduire que pour tirer les bonnes conclusions.

- Donc du coup pas de souci, si je peux avoir le beurre et l’argent du beurre.

Il s’esclaffa en se reculant contre sa chaise, se frottant sans manière les pectoraux. Et en plus Donatien voulait lui présenter une fille….. une fille à mettre dans son lit cette nuit. L’idée était des plus alléchantes.

- Ouais ouais, du moment qu’elle est jolie et bien faite, et surtout pas timide… ça me va. T’es vraiment un gars qu’il fait bon connaître. J’adore faire affaire avec toi.

Il s’interrompit à l’arrivée de la serveuse qui lui rejoua le même manège, arrachant à Mad un soupir d’aise. Il devinait que ce travail allait beaucoup lui plaire. C’est avec un bel appétit qu’il dévora son assiette.

- Hmm eqchellent.. vraiment ! J’aime beaucoup che pied à terre.

Il leva enfin son gobelet de vin et trinqua après avoir dégluti:
- À toutes les belles femmes de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Ven 26 Nov - 22:11

Donatien trinqua distraitement

ouai c'est çaaaaa...

Il chipota son assiette deux minutes et finalement se leva brusquement.

Je dois y aller, à demain.
Atropa te dira où dormir.


Et il planta là le mercenaire.

--------------

Dans l'arrière salle, Donatien désactiva son pendentif et l'illusion cessa, le faisant redevenir Sahar. Avec une moue, elle ôta sa cape et baissant le regard secoua la tête en regardant sa mise quelque peu négligé. Elle monta vite fait à l'étage des filles de salle et se dégota une robe qu'elle enfila . Ça ferait l'affaire. Elle prit quelques minutes pour se faire une beauté et redescendit dans la salle. Son regard se porta sur Mad Martigan et un sourire en coin étira ses lèvres mais alors qu'elle s'approchait, elle aperçut Lorenzo dans la salle et elle se figea. Mais qu'est-ce qui lui prenait ? Elle ne pouvait quand même pas se jeter à la tête de cet homme en jouant les prostitués sous le regard de son fils !? Elle avait carrément perdu l'esprit !
Alors elle modifia sa trajectoire, après un dernier regard de regret sur le beau mercenaire et rejoignit son fils qui débarassait une table

Lorenzo ! Bonsoir mon fils
Ça se passe bien ton travail ?


Maman ?

s'exclama Lorenzo à haute voix avant de reprendre plus bas

maman, qu'est-que tu fais là ?

Sahar sourit, amusé de l'air embarrassé et même exaspéré de son fils qui n'osait pas lui dire qu'elle dérangeait. Elle s'amusa.

Tiens je vais m'installer ici puisque tu viens de débarrasser.
Tu m'apportes une bière s'il te plait ?


Mais...

hé on ne proteste pas, on sert les clients !!
allez zou !


Lorenzo partit en ravalant son bougonnement, poursuivit par le rire clair de sa mère. Qu'il n'aimait pas quand elle faisait ça alors que du haut de ses dix ans, il se prenait déjà pour un homme !

_________________


Dernière édition par Donatien le Sam 27 Nov - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Mad Martigan
Vikings
Vikings
avatar

Nombre de messages : 75
emploi irl : Mercenaire
Points : 67
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Affinités:
Occupation, métier:
Localisation:

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Sam 27 Nov - 21:34

14.

Mad ne se formalisa pas sur le départ rapide de Donatien. Après tout le bonhomme devait être très occupé avec toutes ces activités, ces responsabilités dont Mad ignorait tout bien sûr. Bon de toute façon ce n’était pas là sa majeur préoccupation. Il soupira en terminant son vin, jambes étendues sous la table et c’est là qu’il avisa cette beauté qui parlait au jeune gars dont Donatien s’était préoccupé un peu plus tôt. Il sourit en songeant à son toast… ah oui les belles femmes. Elles semblaient être légion dans ce pays. Donatien lui avait dit à demain, il avait donc la nuit devant lui…

Il finit par se lever et alla demander à Atropa si Donatien lui avait fait part de sa requête. Mais à la simple expression d’Atropa, Mad devina que non. Le viking fit une grimace dépitée et tapa dans le dos d’Atropa.

- Bah c’est pas grave, j’crois que j’aurais d’autres occasions pour … enfin bref.

C’est à cet instant qu’il vit la jeune femme installée à table, seule, buvant sa bière. Ah ça ce n’était pas commun, une femme d’une telle beauté, trinquant la bière. Il saisit l’occasion.

- Oublions ça, à la place si tu pouvais me faire servir une bière aussi, on ne va pas laisser une aussi jolie femme boire toute seule. Ah oui, je sais ce que tu vas me dire. Peut-être qu’elle attend quelqu’un, dans ce cas, je saurai peut-être la convaincre que la personne qu’elle attend n’est pas celle qu’il lui faut.

Il rit de sa propre plaisanterie, et sans attendre une réponse de l’aubergiste, se dirigea à la table de la demoiselle, tira la chaise et s’installa.

- Mademoiselle,

Il lui offrit son plus beau sourire.

- Navré de m’imposer ainsi, mais voir une femme aussi belle, seule dans un lieu aussi mal fréquenté que celui-ci, je n’ai pas pu m’empêcher de m’inquiéter pour …. Votre sécurité. Vous devriez faire attention. C’est plein de voleurs dans le coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Dim 28 Nov - 14:01

Sahar leva la tête lorsque Mad s'approcha de sa table et s'assit tout de go . Elle jeta un coup d'œil involontaire à Atropa qui haussa les épaules signifiant qu'il n'y pouvait rien. Le patron de la taverne eut alors l'idée géniale aux yeux de Sahar d'envoyer Lorenzo finir le service à la cuisine avant d'aller se coucher. La jeune femme se détendit alors et eut un sourire franchement amusée à l'approche drague de Mad, bien sur il ne devait pas se douter qu'elle avait déjà eut un aperçu de ses méthodes. Les yeux pétillants, elle répondit

Des voleurs ? Ici ? vraiment vous êtes sur ?
Heureusement que je suis tombée sur vous dans ce cas pour me mettre en garde.
Je suppose que je dois être reconnaissante de vos avertissements ?
C'est si rare de nos jours les hommes prévenants et chevaleresques !


Son sourire s'accentua et finalement elle rit en le regardant avec une certaine affection. Ce drôle de personnage était attachant malgré ou peut-être à cause de la roublardise naturelle et sans gène qui coulait dans ses veines et qu'elle appréciait depuis leur rencontre le matin même.

Et si je vous disais que je ne me suis pas perdue par ici par hasard ...
qu'en concluriez vous Monsieur le Chevalier Servant ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Mad Martigan
Vikings
Vikings
avatar

Nombre de messages : 75
emploi irl : Mercenaire
Points : 67
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Affinités:
Occupation, métier:
Localisation:

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Mar 30 Nov - 16:23

15.

Le sourire de Mad s’accentua. Elle était joueuse, ça se voyait à son regard, à la façon dont elle se tenait, lui souriait, et ça lui plut beaucoup.

- Et si je vous disais que je ne me suis pas perdue par ici par hasard ...
qu'en concluriez vous Monsieur le Chevalier Servant ?


Il poursuivit donc le jeu, et prit un air désespéré.

- Ne me dites pas que vous attendiez quelqu’un ? Vous me briseriez le cœur. Et moi qui pensais avoir affaire à une femme en détresse, je m’étais empressé de venir vous offrir ma lame… ou.. tout ce que vous voulez, en échange d’un seul de vos sourires. Mes services de chevalier servant, comme vous pouvez le voir, ne coûtent pas cher. Mais….

Il se recula alors que l’instant d’avant, il s’était penché au dessus de la table pour frôler sa main. Il afficha un air triste.

- Vous n’avez sans doute pas besoin de moi. Dommage…. J’aurais aimé offrir mon corps en armure pour vous protéger des dangers qui peuvent vous guetter sur ces terres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Mar 30 Nov - 21:36

Tout ce que je veux ?
Vous n'avez pas peur ?
La vénalité des femmes est dit-on sans limite !


Un sourire un peu sarcastique accompagna la phrase, mais il se poursuivit en un sourire plus enjoué.

Mais vous avez perdu !
Je n'attends personne.
Voilà votre cœur sauvé ! Ouf vous l'avez échappé belle !
Remerciez-moi en me tenant compagnie, ce n'est pas drôle de boire seule.

Saisissant sa main proche, elle fit mine de le retenir.
Elle le lâcha aussitôt pour lui indiquer le banc en face d'elle.

Vous êtes nouveau par ici non ?
Vous détonnez quelque peu dans le paysage et vous n'avez pas l'air conscient des dangers qui vous guettent !
Peut-être est-ce moi qui vais devoir vous protéger !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Mad Martigan
Vikings
Vikings
avatar

Nombre de messages : 75
emploi irl : Mercenaire
Points : 67
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Affinités:
Occupation, métier:
Localisation:

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Mer 1 Déc - 21:30

16.

Mad ne put retenir un rire face à la proposition.

- Vous me défendre ? Mais contre qui pardi ? Même si…vos courbes m’ont l’air des plus harmonieuses, *regard qui glissa vers le décolleté*, je crains que niveau force..

Il fit gonfler ses muscles…

- Vous ne puissiez égaler ceci. Maiiis par contre, c’est sûr que vous avez l’air très maligne…

Là il resta croché encore une fois sur son décolleté et eut toutes les peines du monde à reporter son regard sur son visage.

- … vu la manière dont vous m’avez démasqué. Je ne puis donc rien vous cacher, oui je suis nouveau venu ici. A la recherche de belles femmes en mal de compagnie qui boivent seules dans les tavernes. Je leur fais la conversation, et….. ensuite, éventuellement, comme parfois les nuits sont froides, si elles se sentent vraiment seules…

Cette fois, l’allusion était sans équivoque, de même que le sourire de Mad qui se sentait en forme ce soir. Les leçons de Rool lui avaient été fort utiles. Et il savait depuis longtemps les mettre en pratique. Un compliment, un sourire, une allusion à sa sauce, et le tour était joué. Là il espérait bien que la sauce prit avec cette fille, car elle était vraiment à son goût.

- Je les réchauffe du mieux que je peux. Et si je cours un danger en votre présence, c’est de me noyer dans vos si beaux yeux…

Sourire ravageur, tandis qu’il saisit sa main pour l’effleurer d’un baiser.

- Et vous, beauté ? Parlez-moi de vous…. Par quel heureux hasard nos routes se sont-elles croisées ce soir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Jeu 2 Déc - 18:06

Sahar sourit à tout ce déballage de techniques de séduction, à croire qu'il lui sortait le manuel de Casanova mais elle lui abandonna sa main bien volontiers.

Connaissez Monsieur Casanova ?
Vous avez bien des points communs avec lui.


Elle rit puis claqua de la langue pour signifier que cela n'avait pas d'importance, c'était juste une boutade.
Elle expliqua sans trop s'écarter de la vérité.

Je viens souvent ici, je trouve cette taverne charmante, pas vous ?
Quelquefois je viens pour affaire, mais pas ce soir, enfin pas tout à fait...


Elle étira ses jambes sous la table, de telle sorte que son mollet s'appuie sur celui de Martigan.

Et vous en trouvez souvent des jeunes femmes solitaires et frileuses ?
En tout cas, je bénis ce heureux hasard qui vous mena ici.
C'est toujours agréable de croiser un nouveau visage, surtout quand il a toutes ses dents


Elle fit mine de frissonner

Il fait un peu froid non ?

_________________


Dernière édition par Donatien le Ven 3 Déc - 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Mad Martigan
Vikings
Vikings
avatar

Nombre de messages : 75
emploi irl : Mercenaire
Points : 67
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Affinités:
Occupation, métier:
Localisation:

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Ven 3 Déc - 22:43

17.

Qui était ce Casanova dont elle semblait avoir gardé un si bon souvenir? Un ancien fiancé sans doute. Aussi il fut soulagé qu’elle éluda elle-même la question, car dans ce genre de moment, il ne faisait jamais bon parler de ses anciens petits amis ou petites amies…. Qu’est-ce qu’elle aurait dit elle, s’il s’était mis à lui parler de la pirate ? Non franchement, ce n’était même pas le moment d’y penser. Surtout après ce qu’elle venait de lui dire.

- Ah oui c’est terrible, il va falloir que je trouve le moyen de vous réchauffer.

Spontanément il se leva, manquant de renverser le banc et lui tendit sa main.

- J’ai peut-être une idée, mais il faut que je vous montre ça…. Ailleurs, hum…dans ma chambre si vous n’avez pas peur que je vous dévore toute crue.

Il lui offrit un sourire éclatant, se demandant pourquoi elle avait fait cette remarque sur les dents. Peut-être qu’il avait un bout de persil coincé entre les dents ? Dans le doute, il cessa aussitôt de sourire, et se passa la langue sur les dents à la recherche de l’intrus…

- Hmm…. Moi aussi je bénis ce dieu si bon et généreux qui m’a permis de croiser votre route et je bénirai demain matin un ami qui m’a guidé jusqu’ici. Il aurait du rester, il a manqué la plus belle femme qui soit.

Sa main dans la sienne, il tira soudain sur son bras de façon à ce qu’elle se retrouva enlacée tout contre lui et son visage à quelques centimètres à peine du sien.

- En fait non, il aurait pu tenter de vous séduire, et j’aurais été obligé de le supprimer..

Ces lèvres étaient si tentantes, si proches, son corps contre le sien si chaud… hum…elle ne semblait pas trop souffrir du froid la belle… Lui par contre avait très chaud tout à coup.

- Allez hop, je vous enlève avant que votre cas ne devienne trop sérieux.

Et sans plus de façon, il glissa un bras sous ses genoux et la souleva comme si elle n’avait pas pesé plus lourd qu’une plume. En passant devant Atropa l’aubergiste, il lui demanda les clef de sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Sam 4 Déc - 21:45

Sahar fut surprise de se faire enlever ainsi mais cela l'amusait. Elle aimait l'imprévu et c'est ce qu'elle regrettait le plus dans sa vie actuelle où son emploi du temps était bien trop souvent réglé par ses obligations.
Elle fit un clin d'œil amusé à un Atropa quelque peu estomaqué.
Celui ci après une légère hésitation indiqua la chambre.

Par les escaliers, au troisième.
C'est la seule chambre sous les combles.
Le verrou se ferme de l'intérieur.



Sahar s'accrocha à Mad Mardigan, appréciant ses épaules musclées au passage. C'était vraiment un bel homme, tout à fait au gout de la voleuse, en plus ses méthodes qui devaient en exaspérer plus d'une, l'amusaient, ça ne gâchait rien. Elle devait bien dire aussi que son intérêt était flatteur. A trente ans passés et un fils de 10 ans, avec la vie rangée que devait mener Sahar tandis que Donatien remplissait son rôle, elle n'avait plus guère l'occasion de jouer au jeu de la séduction. Il lui semblait que ça faisait une éternité qu'elle n'avait pas rencontrer quelqu'un et partagé un moment d'intimité. C'était d'autant plus agréable et elle avait bien envie de ne pas laisser s'échapper ce moment. Sahar avait toujours fait fi des convenances et avait depuis belle lurette décidé de mener sa vie comme un homme, prenant le plaisir quand il se présentait en envoyant valser les commérages et les bonnes mœurs.
Aussi, approcha-t-elle sa bouche de l'oreille de son porteur pour murmurer en riant tout bas

Trois étages ?
Êtes-vous sur de vouloir me porter jusqu'en haut ?


_________________


Dernière édition par Donatien le Sam 26 Fév - 16:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Mad Martigan
Vikings
Vikings
avatar

Nombre de messages : 75
emploi irl : Mercenaire
Points : 67
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Affinités:
Occupation, métier:
Localisation:

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Jeu 9 Déc - 12:31

18.

Mad fronça les sourcils :

- Douteriez vous que je puisse le faire ?

Mais avant qu’elle ne réponde, il la laissa reposer ses pieds au sol, mais c’était juste pour pouvoir mieux l’embrasser, l’acculant contre le mur, assouvissant une première envie qui devint vite dévorante, se moquant bien qu’on puisse les surprendre là, au beau milieu des escaliers. Au contraire, c’en était que plus excitant.
Il avait saisit son visage entre ses deux mains, mais ses mains ne restèrent pas longtemps en place, glissant sinueusement vers le cou, soutenant sa nuque … puis glissèrent vers les formes affolantes et.. Zut, il fallait qu’il se reprenne, il se comportait en vulgaire type qui n’avait plus eu sa dose depuis…Bref, il dut prendre sur lui pour ne pas poursuivre là au beau milieu des escaliers. Il était un gentleman non ? Ouais des fois c’était lourd de devoir jouer les gentlemans, mais c’était comme ça qu’il séduisait la plupart des filles et non en se comportant comme un mufle.

- Excusez-moi très chère, vous êtes si…….. tu es si belle… Allez viens, on ne va pas s’arrêter en si bon chemin, n’est-ce pas ?

Il la souleva à nouveau dans ses bras, et la mena sans plus s’arrêter jusqu’à leur chambre, lui laissant le soin d’ouvrir, puisqu’il avait les mains occupées. Il la déposa ensuite sur le lit, avant de se débarrasser de sa tunique, bientôt torse nu devant elle, et remettant à plus tard le retrait du pantalon, pour préférer s’occuper d’elle. Il la rejoint enfin dans le lit, afin de la couvrir de baisers de plus en plus brûlants et gourmands, prenant soin de faire glisser sa robe, peu à peu entre chaque baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Mar 14 Déc - 11:11

Un instant dans l'escalier, elle eut un flashback et la vision d'un capitaine impatient et dominateur, dont elle ne savait s'il était le père de Lorenzo, mais celle ci fut très fugace, le séduisant Mad Martigan ayant une façon bien lui de chasser les souvenirs
L'excuser de quoi ? se demanda-t-elle dans une bulle de rationalité, un court instant avant qu'il ne la soulève de nouveau pour se rapprocher du 7ème ciel, ou à tout le moins de la chambre!
Les gestes d'amour et les baisers s'enchainaient naturellement, sans contrainte, chacun donnant son corps (à défaut de son âme) et recevant celui de l'autre sans arrière pensée.
Ils étaient sur la même longueur d'onde dans la quête du plaisir charnel dans l'instant, sans que cela les engage ou les lie pour le futur, sans qu'il y ait de recherche d'un bénéfice autre que le plaisir lui même.
Sahar sourit dans la pénombre, peut-être que pour elle il y avait le plus de savoir s'il était si bon amant que cela pour la mission à effectuer.
Elle l'aida à la déshabiller complètement mais refusa de se départir de son médaillon qui resta niché entre ses seins.
Sahar déséquilibra Mad pour le renverser sous elle et appuyant ses mains sur ses épaules pour le maintenir et le dominer, l'observa un moment avec un sourire aigü. Elle se pencha pour l'embrasser lentement, avant peu à peu de rendre les armes avec une certaine volupté pour le laisser reprendre la main du jeu qu'ils menaient savamment.
Alors elle ne pensa plus à rien et se laissa emporter dans un tourbillon de sensations au milieu des soupirs, des cris et des râles de plaisir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Mad Martigan
Vikings
Vikings
avatar

Nombre de messages : 75
emploi irl : Mercenaire
Points : 67
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Affinités:
Occupation, métier:
Localisation:

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Jeu 16 Déc - 22:35

19.

Mad se laissa aller dans les oreillers, frissonnant encore de plaisir, et tout sourire. Il fixait le plafond avec cet air comblé sur son visage qui ne trompait pas. Wow…. C’était quelque chose. Ca lui changeait de ces filles pudibondes qui s’effarouchaient souvent sous ses caresses, trop osées dans cette bonne société. Mais elle, elle avait pris l’initiative, elle s’était offerte à lui sans tabou et diable que ça lui avait plu. Une fois qu’il eut récupéré ses esprits, il l’attira contre lui, et tout sourire lui demanda .

- Mademoiselle est-elle bien réchauffée ? En tout cas ce qui est sûr, c’est que tu n’as pas froid aux yeux, et ça me plait beaucoup.

Il souleva son menton de sa main et l’embrassa langoureusement.

- Dommage que je doive partir, demain sans doute, j’ai un travail important qui m’attend, sinon je t’aurai volontiers réchauffée d’autres nuits encore. Humm tu es si délicieuse..

Il caressa son épaule, ses doigts s’égarant dans le sillon entre les seins, et prit une mine triste pour conclure dans un soupir :

- Mais voilà la vie est cruelle, elle vous fait de magnifiques cadeaux dont vous ne pouvez pas profiter pleinement. Est-c e que tu restes encore un peu avec moi ? ou tu vas disparaitre comme par enchantement ? De la même manière que tu es apparue dans ma triste vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Ven 17 Déc - 23:27

Sahar souriait en écoutant Mad parler, jamais il n'arrêtait son numéro ? Ou alors il se prenait lui même à son propre jeu. Elle décida de le tester un peu et soupira, un soupir languide accompagné d'un regard de biche désolée.

Quel dommage que tu doives travailler.
On aurait pu passer quelques nuits ensemble sous la couverture, on dit que le temps va rester frais ces prochains jours.


Elle mordilla sa lèvre inférieur d'un air de chatte tentatrice.

Est-ce important ce travail ?
Ne peux-tu le remettre à quelques jours ?
Si tu voulais, je pourrais rester un peu avant de m'évanouir par Magie.


Elle enroula une jambe autour de Mad Martigan dans une pose suggestive et provocatrice et laissa glisser un index sur son torse. Un éclat moqueur dans le regard, elle eut un sourire qui dévoila ses petites dents blanches et aiguës.

A moins que tu ne craignes que je t'épuise ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Mad Martigan
Vikings
Vikings
avatar

Nombre de messages : 75
emploi irl : Mercenaire
Points : 67
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Affinités:
Occupation, métier:
Localisation:

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Lun 20 Déc - 10:26

20.

Raah la vile tentatrice, elle jouait avec ses nerfs, enfin non pas ses nerfs, mais bon. Mad avait bien du mal à lui résister. Résister ? Enfin quoi ? Il n’était pas là pour lui résister ! Alors il saisit son poignet, la bascula sur le dos pour la dominer de tout son corps. Le sourire de canaille, il gronda gentiment.

- Tu es une vile tentatrice. Comment pourrais-je te dire non ? Tu me tentes tellement que je suis prêt à te refaire l’amour là tout de suite, et …oui, j’aimerai que tu restes encore un peu.

Il commença à l’embrasser, par petits baisers déposés sur le coin de ses lèvres, ici et là, dans son cou, allant jusqu’à lui mordiller l’oreille, son cou, laissant sa main s’emparer d’un des seins et … oui, il n’allait pas la laisser repartir de sitôt, surtout qu’il tenait à nouveau la forme, la chipie ! Il adorait ça.

Mad s’appliqua cette fois à lui prodiguer bien plus de caresses pour elle que ce qu’il en attendait en retour, il prit le temps de l’aimer encore, de découvrir d’autres parcelles de son corps, et puis céda enfin à ses envies et la prit sans aucune façon, renversée sur le ventre, pour aller jusqu’au bout de leur plaisir.

Après ces ébats passionnés, il se refusa à la laisser partir, et la serra dans ses bras, ne tardant pas à s’endormir après ces quelques exercices. Mais au matin, quand elle se réveilla, elle le trouva en train de s’habiller, remontant ses pantalons et attachant sa ceinture, chemise ouverte sur les épaules.

- Oh tu es réveillée ? Dors seulement mon ange. Il faut que j’y aille…. Je sais… je sais que tu aurais préféré que je reste, mais que veux-tu. Il faut bien que je gagne ma vie, même si je t’assure que je préfèrerai folâtrer avec toi au lit.

Il se pencha par-dessus le lit pour venir lui voler un baiser, sourire de conquérant.

- Mais cette auberge reste mon pied à terre pour quelques temps, repasse donc me voir quand tu veux ?

Il lui fit un clin d’œil et s’éclipsa, tout en terminant d’ajuster sa tenue. Il ne savait pas trop quand Donatien allait le rejoindre, mais il préférait être en bas quand il arriverait. Et puis il lui fallait un café histoire de se remettre de cette nuit agitée, délicieusement agitée. Il poussa un soupir, réalisant qu’il ignorait son nom, et c’est avec un large sourire qu’il dévala les trois étages pour venir se planter devant Atropa.

- Salut l’ami ! Ne me demande pas si j’ai bien dormi….. j’ai trop peu dormi pour te répondre…héhé… ah cette fille, c’est… non allez, je ne te dis rien. Je ne veux pas t’ennuyer avec ça. Tu me sers un café ? J’attend Donatien, je suppose qu’il va bientôt passer. Aaah et si tu pouvais m’apporter un petit déj… j’ai une faim de loup, cette fille m’a mis en appétit !

Et c’est tout guilleret que Mad alla s’installer à l’une des tables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Mar 21 Déc - 14:15

Après le départ de Mad, Sahar se laissa tomber en arrière dans le lit en soupirant. Elle était bien là et n'avait pas envie de bouger, hélas le devoir l'appelait, il était temps de rendosser le costume de Donatien. Cependant la nuit l'avait ravigotée malgré son peu d'heures de sommeil et elle se sentait en pleine forme. Ces moments agréables étaient trop rares dans son quotidien et d'autant plus précieux et Mad s'était révélé un amant très agréable.
Bondissant hors du lit comme un diable hors de sa boite, elle fila discrètement pour aller se laver et revêtir son costume de chef de guilde. Elle se prépara donc sans oublier de tourner l'amulette pour activer la Magie du Dragon. Capuchon rabattu sur le nez, elle sortit par la porte arrière pour refaire son entrée par la grand porte de la taverne...

----------------

Atropa avait écouté Mad Martigan fanfaronner en retenant un sourire, mi-amusé mi-exaspéré à dire vrai, par l'attitude conquérante du mercenaire. A cette heure matinale, la taverne étaient fermée, mais il fit tout de même apporté par la Lorenzo, déjà à son service en cuisine, de quoi le sustenter, café d'Orient et oublies au miel et aux noix, à la fois délicieuse et nourrissante. Se doutant que Donatien ne tarderait pas à faire son apparition, Atropa demanda à Lorenzo d'installer deux couvert, ce que fit le garçon sans sourciller. Il apporta un plateau bien chargé à la table de Mad, café, deux bols, oublies, rien ne manquait.

Voilà M'sieur
Bon appétit


L'œil vif et curieux de l'enfant dévisagea le mercenaire, s'arrêtant un court instant sur les armes de celui ci.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Mad Martigan
Vikings
Vikings
avatar

Nombre de messages : 75
emploi irl : Mercenaire
Points : 67
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Affinités:
Occupation, métier:
Localisation:

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Mar 28 Déc - 20:57

Mad avait bon appétit, et après une nuit comme celle-là, son appétit s’en trouvait exacerbé, aussi devant les étranges plats servis, fit-il une moue désappointée. Qu’était-ce que cela ? Était-il en pays païen ? Non, ce n’était pas possible, pas avec une ville voisine comme Sixtine. Il observa les plats avec méfiance et remarqua soudain l’air curieux du jeune gars.

- Euh c’est le ptit déj ça ?
- Oui m’sieur.
- Arf, je vois. Bon ben merci ptit gars. Tiens tu sais si Donatien va bientôt venir ?

Mad saisit une des pâtisseries et figea son geste tandis qu’il venait de mordre dans le met particulier.

- Hmm ché pas mal….un peu chucré mais ché pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Mer 29 Déc - 12:31

Le regard du jeune Lorenzo brilla d'excitation. Il n'avait vu le Donatien que rarement (ou du moins le croyait-il) dont cette fois sur le pont qui l'avait directement expédié ici au service d'Atropa.

Vous avez rendez-vous avec Donatien ?
hé ben...


Il y avait une note d'admiration dans sa voix et aussi de cette dévorante curiosité qu'il tenait, il fallait l'admettre, de sa mère.
Que pouvait bien avoir à faire ce mercenaire avec le chef de la Guilde des voleurs ? Quelle affaire secrète et sans doute dangereuse autant que palpitante se tramait-il ici dans les sombres recoins de la taverne. Lorenzo soupira, comme il aurait aimé pouvoir comme ses ainés vivre de palpitantes aventures ! Mais pour le moment, le plus palpitant dans sa vie était la chasse aux rats dans le cellier de la Mandragore.

Si vous n'aimez pas, je peux vous apporter autre chose, dans le genre salé.
Fromage, paté, pain...

---------------------------------

Après avoir frappé rapidement le code secret qui permettait qu'on lui ouvre à cette heure du jour, Donatien entra dans la taverne.
Il aperçut Lorenzo en discussion avec
Il n'aimait pas côtoyer son fils sous son déguisement, ayant toujours peur que celui ci ne le perce à jour même si cela ne s'était jamais produit. Atropa comprenant le pourquoi de son hésitation, renforça l'action de l'amulette en lançant à haute voix.


Donatien, mon ami.
Le petit fini de servir le mercenaire.


LORENZO !
Dépêche au lieu de tailler le bout de gras, la vaisselle d'hier va pas s'faire toute seule !!


Donatien retint un sourire amusé en voyant son fils soupirer et se diriger vers la cuisine. Il estimait qu'il était trop jeune pour se débuter sa carrière au sein de la guilde, oubliant par là même que lui même avait commencé vers cet âge si ce n'est plus jeune. Mais au moins ici Lorenzo apprenait à ouvrir ses oreilles, qualité non négligeable pour un voleur.
Laissant l'enfant se rendre à ses corvées, Donatien rejoignit Mad Martigan à sa table et s'asseyant, se servit un café.

Bonjour Mad !
Passé une bonne nuit ?


Et il eut un fin sourire équivoque en disant cela.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Mad Martigan
Vikings
Vikings
avatar

Nombre de messages : 75
emploi irl : Mercenaire
Points : 67
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Affinités:
Occupation, métier:
Localisation:

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Jeu 30 Déc - 21:12

22.

Mad secoua négativement la tête, la bouche encore pleine de ce truc tout miel.

- Non cha ira merchi.

Il lui fit grâce d’un sourire vu la curiosité du gosse et cette étincelle d’admiration qu’il avait vu briller dans son regard, et leva le nez en entendant la voix de Donatien.

- Ah quand on parle du loup !
- Bonjour Mad !
Passé une bonne nuit ?


Mad avala le truc qu’il venait de mâcher, et adressa un nouveau large sourire à Donatien.

- Salut l’ami. Ouaip, excellente vraiment excellente. J’sais pas si tu y es pour quelque chose dans cette rencontre que j’ai faite hier soir, mais quoiqu’il en soit, la rencontre fut hum. Comment dire concluante. Les hommes de ce pays sont vraiment chanceux de côtoyer de telles beautés. Même si cette nuit, j’ai fait un peu plus que côtoyer.

Mad gloussa, avant de se servir de café, et celui-là fut tout à fait à son goût.

- Hum et toi ? passé une bonne nuit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Ven 31 Déc - 9:53

Si il y était pour quelque chose, tu m'étonnes John et pas qu'un peu !! Mais les explications risqueraient d'être compliquées, mieux valait se la jouer profil bas. Aussi Donatien secoua-t-il vaguement la tête dans un geste qui aurait aussi bien pu signifier oui ou non, et même les deux !!
Le nez dans sa tasse de café il manqua s'étouffer à la question de Mad Martigan et répondit avec un sourire énigmatique

Comme toi... Bonne soirée et excellente nuit...

J'espère que t'es pas trop épuisé on a un programme chargé ce jour d'hui.
D'abord on va passer chez la couturière, elle t'attend pour prendre tes mesures pour ton uniforme de garde. Ensuite on passera à l'armurerie et à la Guilde des Mercenaires pour t'enregistrer comme garde et te faire engager dans la maison de la demoiselle. Figure toi qu'hier soir, elle a failli se faire agresser en allant à l'Eglise, les rues ne sont vraiment pas sures...Du coup ses parents ont décidés de lui prendre un garde du corps privé. Tu entres en scène ce soir pour les présentations. Ton boulot sera de l'accompagner la journée, le soir comme elle est dans la maison de ses parents, tu as quartier libre. Tu pourras loger à ta convenance dans le quartier des gardes ou ici, Atropa est d'accord.
Devant les parents, discret hein, garde ton numéro de charme pour les tête à tête...Le plus dur sera d'évincer son chaperon, m'enfin pour ça je te fais confiance.
Une fois que tu seras dans la place, je propose qu'on se retrouve ici au moins une fois tous les deux jours pour que tu me fasses ton rapport de l'avancé de l'affaire. Dans tous les cas, je serais là tous les soirs une heure après vêpres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Mad Martigan
Vikings
Vikings
avatar

Nombre de messages : 75
emploi irl : Mercenaire
Points : 67
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Affinités:
Occupation, métier:
Localisation:

MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   Sam 1 Jan - 16:44

23.

Le sourire entendu de Donatien, ne lui échappa pas. Assurément le bonhomme devait avoir sa cour de jeunes femmes prêtes à tout pour être dans son lit. Mad sourit et après cette entrée en matière, écouta les consignes de son commanditaire.

- Non rassures-toi, je suis en pleine forme. Une guilde des mercenaires dis-tu, je suis curieux de voir ça. Elle ne doit pas trop ressembler à celle à laquelle j’ai appartenu autrefois, une solide guilde de guerriers, des barbares sans pitié qui ne laissaient aucun survivant sur les champs de bataille.

Mad haussa les épaules.

- Les temps changent, aujourd’hui c’est contre un chaperon que je vais devoir lutter.

Il rit avant de conclure.

- Je devrais en effet trouver le moyen de me retrouver seul à seul de temps en temps avec la demoiselle, sans éveiller les soupçons de ses parents. Après, si la demoiselle tombe sous mon charme, je ne garantis pas quelques débordements. Elles sont toujours difficilement raisonnables une fois qu’elles désirent quelque chose.

Mad termina son café.

- Biens donc tu m’accompagnes chez la couturière et après, je dois aller voir cette guilde et hum donc ils vont m’engager sans problème pour m’occuper de la demoiselle ? Après le reste me parait clair. Rdv ici un soir sur deux, pas de problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Mandragore pendue - taverne (rive droite)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Mandragore pendue - taverne (rive droite)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cours au Madison (Rive droite LORMONT) Tangomania33
» Cours au Madison (Rive droite LORMONT) Tangomania33
» Cours au Madison (Rive droite LORMONT) Tangomania33
» Les double voies disparues...
» Cours au Madison (Rive droite LORMONT) Tangomania33

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Human :: Liberty-Human, un nouveau monde: (RP) :: Cosme :: Belladona-
Sauter vers: