Forum de RP Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesPortailConnexion

Partagez | 
 

 Le Livre des Dragons

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Sage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 318
Points : 374
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Le Livre des Dragons   Mar 31 Aoû - 16:34


Vous avez toujours rêvé de tout savoir sur les dragons ? Alors ouvrez ce livre, et découvrez leurs légendes et leur façon de vivre au travers d’écrit de plusieurs observateurs courageux qui ont eu la chance de les approcher de près, voir … de très près !


Pour commencer, voici quelques références venant de livres de l’ancien monde :

Classification des dragons :

Le dragon occidental : (Le Sage )

" Dans la tradition européenne, le dragon est une créature ailée s'apparentant à un reptile géant, et capable de cracher du feu. Il évoque l'idée de chaos primordial duquel il est souvent né. Le dragon occidental, dans son sens le plus restreint, est généralement dépeint comme une grande créature quadrupède et ailée, semblable à un dinosaure, et capable de cracher du feu. Dans un sens plus large il englobe des créatures telles que la vouivre ou le lindworm.
Représenté souvent comme une créature ailée, le dragon occidental se terre souvent dans des lieux fermés, une tanière souterraine telle qu'une grotte, ce qui rappelle son affiliation avec les serpents (qui furent eux même l'objet de nombreux cultes en Europe et Moyen Orient) et autres créatures reptiliennes. "


Le dragon asiatique :

Contrairement à son pendant européen, le dragon asiatique, bien qu'associé aux forces de la nature, est dangereux mais pas vraiment hostile. Ils ne montrent pas le caractère souvent violent des dragons occidentaux. Ils diffèrent aussi de par leur apparence: ils sont plus fins et aériens et ne possèdent pas spécialement d'ailes. On retrouve une représentation fort semblable du dragon notamment en Chine, au Japon, en Corée et au Vietnam. Ses caractéristiques physiques et symboliques ne varient que de façon minime entre ces civilisations: esprits associés au climat, ils sont puissant et vénérés. On les associe régulièrement au pouvoir en place.

Le dragon des civilisations mesoaméricaines : Quetzalcoatl, le dragon à plume



Quetzalcóatl (« Serpent à plumes » en nahuatl) est le nom aztèque d'une divinité du Mexique, l'un des principaux dieux des civilisations de l'aire mésoaméricaine.

Quetzalcoatl se retrouve fréquemment dans la religion et l'art mésoaméricains pendant près de 2 000 ans jusqu'à la conquête espagnole. Parmi les civilisations qui pratiquaient son culte, on trouve les Olmèques, les Mixtèques, les Aztèques, le peuple maya et surtout les Toltèques. La vénération de Quetzalcoatl incluait parfois des sacrifices humains, bien que certaines traditions affirmaient qu'il était opposé à ces pratiques.

Prêtres et rois prenaient quelquefois le nom du dieu avec lequel ils étaient associés, ce qui fait que Quetzalcoatl ou Kukulkán est aussi le nom porté par des personnages historiques.



Et voici ce que la légende raconte à leur sujet :

Les dragons n’ont pas toujours été ces êtres féroces et sanguinaires tels qu’on les a décrit dans tant de légendes occidentales. Certes, il faut savoir qu’un dragon est une créature carnivore et que pour se nourrir, il lui faut chasser pas mal de gibier. Et voilà ce qui créa le début de la fin du règne des dragons.
Car pour se nourrir les dragons avaient besoin de vastes terrains de chasse et parfois s’en prirent aux troupeaux de bovins ou autres animaux élevés par les hommes. Ceux-ci mécontents de se voir voler ce qu’ils considéraient comme leur propriété, se mirent en tête de chasser les êtres nuisibles.

Alors ils oublièrent les conseils des anciens, ignorèrent leurs recommandations, et tuèrent une bonne partie des dragons. Mais les attaques des dragons sur leurs troupeaux n’étaient que prétexte pour ne plus avoir à affronter cette réalité si dévalorisante pour l’être humain, savoir que ces créatures possédaient un intellect plus développé que le leur..
Car voilà ce qu’aucune légende ne raconte, sauf peut-être celle des Toltèques, le dragon possède un savoir ancien et une sagesse infinie, du moins pour ceux qui ne sont pas devenus aigris par les agissements des hommes. Ceux-ci ont contribués à ternir l’image des dragons, tuant de rage et de désespoir nombres d’humains. L’homme ne s’entêta que plus à les éradiquer et y parvint presque.

Les dragons qui sont des animaux vivant plusieurs centenaires, avaient presque totalement disparu.. Les plus sages avaient migrés vers des terres où l’homme eut la sagesse de craindre leur fureur, d’autres parvinrent à vivre longtemps dans le royaume du soleil levant où l’homme avait plus de considération pour eux. Ces derniers subirent cependant quelques mutations intéressantes: ils perdirent leurs ailes, et prirent un aspect bien moins reptilien que les dragons occidentaux.

Jusqu’au temps des derniers dragons... Ainsi, les dragons disparurent du monde ancien et plus personne ne revit jamais ces magnifiques créatures fendre le ciel de leur vol majestueux…
Jusqu’à aujourd’hui.

Mais il y a Liberty Human, et la magie qui fut révélée à cette terre promise, permettant enfin le retour de ces magnifiques créatures.
Il leur faudrait cependant beaucoup de temps pour repeupler cette terre, comme autrefois, au temps des anciens quand nul ne pouvait ignorer leur existence, vu leur nombre et que nul ne pouvait ignorer la puissance de ces créatures.

Ce sera à vous aujourd’hui, d’apprendre à les connaître.





Voici quelques détails et conseils qui vous aideront à mieux les comprendre.

Morphologie :
Les dragons sont de type « reptile ». La plupart du temps recouvert d’écailles, ils peuvent aussi arborer fourrure et plumes dans des cas plus rares. Presque tous ont des ailes pour voler, excepté de rares cas de dragons-serpents. On en trouve de toutes les tailles, de 15 mètres d’envergure à un mètre.

Longévité :
Ils peuvent vivre plusieurs siècles si l’environnement s’y prête.

Couple :
Les dragons sont des êtres solitaires qui ne vivent jamais en couple, ou très rarement. Et si accouplement il y a, ce sera exceptionnel et jusque là, nullement observé par l’homme. La femelle porte alors un seul et unique œuf, pendant une durée très brève. Puis elle trouvera alors un endroit le plus caché possible pour l’y déposer.

Reproduction :

- Tous les dragons sont ovipares ( pondent des œufs), mais chaque œuf aura une durée de « maturation » différente pour parvenir à éclosion.
Elle dépendra de plusieurs facteurs,

  • - si l’œuf est laissé à lui-même, il peut survivre oui, mais vous aurez alors affaire à un véritable dragon sauvage, suivant plus ses instincts que sa raison et pouvant devenir dangereux pour l’homme qu’il considèrera comme sa proie. Dans ce cas, l'éclosion peut survenir seulement trois à cinq ans plus tard. Une année seulement si l'oeuf est couvé par sa mère.
  • - Si l’œuf est amené à maturation grâce à l’attention d’un humain ou toute autre créature, l’éclosion pourra être plus rapide, ou pas. Encore une fois d’autres facteurs entrent en considération pour pouvoir donner une durée précise. Dans ce cas vous aurez affaire à un dragon sociabilisé, capable d’assimiler et de s’exprimer dans le langage appris. Notez toutefois que ces animaux sont si intelligents qu’ils apprendront tout très rapidement. C’est pourquoi il est important qu’il tombe en de bonnes mains qui sauront lui donner les bases pour devenir un grand dragon.
  • - Conditions climatiques. Le gel retardera bien sûr son éclosion et transformera les capacités du dragon, de même qu’un territoire sec, aride où les températures sont élevées, donnera un dragon précoce, avec des facultés d’adaptation étonnantes vis-à-vis de son environnement.
    Ainsi, exposer un dragon des glaces à des températures volcaniques peut le tuer. De même qu’un dragon des terres volcaniques aura du mal à supporter un climat glacial. Ce sont des créatures puissantes et très intelligentes, mais pas immortelles….à quelques exceptions près ^^


A noter que : La femelle porte toujours un seul et unique œuf, pendant une durée très brève. Puis elle trouvera alors un endroit le plus caché possible pour l’y déposer.

A noter qu’il vaut mieux éviter d’approcher un œuf de dragon, si la mère est dans les parages.

Relation à l’homme :
Le dragon est une créature farouche et même s’il a été socialisé, il gardera ses distances d’avec les hommes, adorant se réfugier pour dormir dans des grottes ou des lieux lointains et oubliés de tous. N’oublions pas que c’est un solitaire et qu’il considère la plupart du temps, l’homme comme son inférieur.
Et encore plus, si nous avons affaire à un dragon sauvage, ce qui le rendra totalement hostile à l’homme.

Exception :

  • Pour le maître dragon. C’est la personne qui a veillé sur l’œuf avant éclosion et sur les premières années de la vie du jeune dragon
    Important : Il faut savoir que le caractère et les capacités psychiques du dragon dépendront grandement de la façon dont le maître dragon s’est occupé de lui.
    Pour cette personne et suivant le niveau d’attention reçu, le dragon gardera à jamais un respect et une dévotion toute particulière.

  • Pour le ménestrel : C’est un cas de figure des plus rares, mais il faut savoir que même un dragon sauvage peut être socialisé. Mais ça, seul un ménestrel est capable de le faire.
    Qui est le ménestrel ? Un peu comme son nom l’indique, c’est un magicien des mots, un poète au cœur pur qui par ses paroles, saura envoûter et apprivoiser à jamais le cœur du dragon.
    Mais ne vous arrêtez pas aux apparences, il n’est point nécessaire d’avoir le verbe aisé pour connaître le langage des dragons. Il suffira de savoir lui parler avec le cœur et ça, le dragon l’entendra.


Peut-être y a-t-il sur Liberty, des élus, de fameux ménestrels capables d’enchanter un dragon ? A vous de voir.

Capacités psychiques : N’importe quel dragon est doué de téléphatie. Il saura non seulement lire dans vos pensées, mais lire dans votre cœur. Vous comprendrez pourquoi ils se sentent supérieurs.
Et au ménestrel, il partagera avec lui un puissant lien télépathique et empathique.

Le Sage aime à dire : « Quand on partage une amitié avec un dragon, on lui partage aussi son cœur »

* * * *

A suivre, l'histoire des 9 Dragons gardiens de Liberty Human.

_________________

Un click sur la bannière et tu en sauras un peu plus à mon sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Sage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 318
Points : 374
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Le Livre des Dragons   Ven 3 Sep - 19:30


Nom : Pygmalion
Surnom : Le Sage
Royaume : Aucun, et tous à la foi, puisqu’il est le gardien des gardiens.
Age : Immortel
Sexe : Mâle

Description physique : Dragon bleu, il est le plus grand des dix dragons gardiens.
écaille lisse et irisée, tonalité de bleu changeant suivant la lumière. Ailes fines et résistantes. Quatre pattes, toutes équipées de griffes, et puissants antérieurs. Les supérieurs lui servent comme des mains. Cornes et piques hérissant le front, l’arrière et la crête dorsale, jusqu’à la queue dont il se sert comme d’un puissant fouet.

Histoire : cliquez sur ma bannière ^^

Spécificité : Sait lire dans les cœurs de chacun, trouver le bon du mauvais. Il est le juge suprême de Liberty, intervenant partout où il le désire, appliquant la loi de Liberty, des préceptes d’équité, et de justice. Il était autrefois Le Joker, le fou du roi, un personnage qu’il a incarné, en espérant un jour que la magie soit libérée.

_________________

Un click sur la bannière et tu en sauras un peu plus à mon sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Sage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 318
Points : 374
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Le Livre des Dragons   Ven 3 Sep - 19:33


Nom : Blizzard
Surnom : Le blanc
Royaume : Asgard
Age : un an, dragon précoce ( grandit plus vite que tout reptile ordinaire)
Sexe : Mâle

Description Physique : Dragon blanc comme son surnom le dit :
Il est de taille moyenne. Elégant, long cou, ailes bien déliées, membres longs et musclés, écaille petite et fine. De blanche à parfois plus sombre suivant la lumière. Mais voir le dragon blanc des neiges en éblouit plus d’un. Quatre pattes, sa queue se termine par une flèche tranchante qui coupe aussi bien que la lame.

Histoire :
Elevé par Sigrün, la deuxième Valkyrie, il en a hérité le caractère farouche et sauvage et mis à part quelques rares élus, dont les deux soeurs de la jeune femme, ne se laisse approcher de personne. Jeune dragon, il ne parle pas, si ce n’est des grognements, grondements, ou sifflements.
En plein apprentissage, il vous fera bientôt découvrir la puissance de son souffle.

Spécificité : Vigoureux, il a grandi au milieu des glaces, et se montre particulièrement résistant et endurant. Sauvage, il n’intervient qu’en défenseur.
Sa particularité : Flaire le danger partout sur Asgard.

_________________

Un click sur la bannière et tu en sauras un peu plus à mon sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Sage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 318
Points : 374
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Le Livre des Dragons   Ven 29 Juil - 16:25


Nom : Quetzalcoatl
Surnom : Serpent à plumes
Royaume : Gardien des îles du Crâne et des peuples M.A.I.
Age : Immortel
Sexe : Mâle

Description physique : C'est le plus petit des dragons, mais non moins impressionnant de par les couleurs qui sont son apanage. Un corps particulièrement long et sinueux à l'instar des serpents, il est orné de plumes multicolores du sommet de son crâne à ses ailes entièrement de plumes, jusqu'à sa queue. C'est donc le plus beau des dragons, du moins à son avis.

Histoire : Quetzalcoatl fait partie des légendes de son peuple..... Mais l'histoire raconte qu'il était autrefois, un homme parmi les hommes.... voici cette légende:

Citation :
La légende du Serpent à plumes

«Au Mexique, au Xe siècle, autour du village de Tolla, s’étendait un jardin merveilleux, où “le coton poussait déjà teint” et où les épis de maïs étaient si “gros qu’on ne pouvait en faire le tour avec les deux bras”.

Dans cette antique cité toltèque régnait Quetzacoatl, le dieu barbu au visage laid et à la tête longue. On disait qu'il possédait toutes les richesses du monde, en or, en argent et en pierres précieuses, et aussi un grand nombre d'arbres de cacao dont il avait appris, à ses vassaux, la culture.

Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, mais vint le temps où s'acheva la fortune de Quetzacoatl. Trois sorciers, envieux de leur bonheur et de leur richesse, vinrent à la rencontre de Quetzacoatl. L'un d'eux, le magicien Titlacauan prit la forme d'un vieillard chenu et lui dit :

"Seigneur, je t'apporte un breuvage qui est bon et qui enivre celui qui le boit; il t'attendrira le coeur, te guérira et te fera connaître la route de ton prochain voyage au pays où tu retrouveras la jeunesse".

Quetzacoatl bût, s'enivra et perdit la tête. Il fit brûler toutes ses maisons d'argent et de coquillages, et enterrer ses trésors dans la montagne et dans les lits des rivières. Il transforma les arbres de cacao en une autre espèce qui ne donnait pas de fruits.

Il partit pour le pays où il pensait retrouver la jeunesse, en direction du soleil levant, vers l'est. Il embarqua, paré de plumes, sur un radeau fait de serpents entrelacés, en promettant de revenir un jour, lors d'une année placée sous le signe du roseau. Il rapporterait à son peuple tous les trésors du Paradis.

1519, le mirage du Serpent à plumes

La découverte du chocolat serait-elle la conséquence d'une erreur sur la personne comme le veut la légende ?

Dans le calendrier aztèque, 1519 était une année placée sous le signe du roseau et Moctezuma, roi des Aztèques, attendait avec impatience le retour de Quetzacoalt.

Et voilà que débarquèrent des hommes étincelants dans leurs armures semblables à des écailles de serpent, coiffés de plumes et dont le chef portait une barbe... Dans l'esprit de Moctezuma, il n'y avait aucun doute : c'était Celui qu'il attendait ! Il lui fit bon accueil et lui remit son royaume.

Celui qu'il croyait être Quetzacoatl s'appelait en réalité... Hernán Cortès et ses intentions étaient beaucoup moins pacifiques que celles de Christophe Colomb.

C'est ainsi qu'Hernán Cortès, parti à la conquête de la Nouvelle Espagne, se retrouva couvert d'or et à la tête de ce qui valait, pour les Aztèques, tous les trésors du monde : une plantation de cacaoyers.

Hernán Cortès comprit très vite la valeur économique du cacao et fit envoyer, en 1524, une première cargaison de cacao à Charles Quint, souverain d'Espagne. Quatre ans plus tard, il lui apporta les fèves et les aliments nécessaires à la préparation du chocolat : de la cannelle, des grains de poivre, des clous de girofle, de la vanille, du musc et de l'eau de fleur d'oranger.

Avec l'introduction en Espagne de cette nouvelle boisson, une nouvelle conquête allait commencer, toute pacifique celle-là... La conquête de l'Europe

Spécificité : Maître de la fertilité et du savoir, protège son peuple de toute intrusion étrangère, gardien des légendes et des secrets de longévité des M.A.I (Mayas-Aztèques-Incas)

_________________

Un click sur la bannière et tu en sauras un peu plus à mon sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Livre des Dragons   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Livre des Dragons
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'AGE DES DRAGONS (Tome 1) BITTERWOOD de James Maxey
» HAROLD ET LES DRAGONS (Tome 7) COMMENT BRISER LE COEUR D'UN DRAGON de Cressida Cowell
» [Jasper Fforde] Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragons
» (Livre) A Game of Thrones : tome 5.
» Recherche auteur pour livre éducatif pour enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Human :: Le Rôle Play :: Introduction-
Sauter vers: