Forum de RP Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesPortailConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Le marche d'Arcadie

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sinouhey
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Localisation irl : Paris
emploi irl : Dev
Points : 127
Date d'inscription : 11/10/2010

Feuille de personnage
Affinités: câlin :p
Occupation, métier: Griffon
Localisation: Arcadia

MessageSujet: Le marche d'Arcadie   Sam 16 Oct - 21:29

Il arrive au marche, c'est l'aube.
Il est fatigue, il a chasse toute la nuit, sans grand succes: chasser en vol est nouveau pour lui, il est bruyant et maladroit, pas un seul rat ne s'y est laisse prendre.
Il a faim.
Depuis que les enfants ne le nourrissent plus, tout va de mal en pis et il sent bien qu'il s'affaiblit chaque jour davantage.
Il faut a tout prix trouver a manger.
Manger.
Alors cette fois ci, il a decide de tenter le tout pour le tout, il va attaquer l'etal du boucher.
Il sait que c'est risque, le boucher est une armoire a glace, agressif avec ca, Griffon se souvient d'avoir plusieurs fois du s'enfuir en catastrophe pour eviter une volee de pierres.
Mais cette fois il a calcule son coup, il attend l'ouverture pour chaparder une grosse piece avec laquelle il compte s'enfuir.
Le boucher arrive bientot et commence a sortir les etalages sur lesquels il disposera bientot les carcasses de la journee.
Griffon le regarde faire, a l'affut du premier morceau de viande qui sera depose.
Enfin, le boucher apporte un quartier de boeuf qu'il depose sur la planche et des qu'il rentre a nouveau dans l'echoppe, l'animal prend son vol, droit sur l'etal, et saisit la viande dans son bec.
A l'instant ou il pense repartir, son butin obtenu, des cris se font entendre dans son dos.
Il bat des ailes plus rapidement, cherchant a s'eloigner hors de portee car ce qu'il a entendu lui a fait froid dans le dos: le boucher a demande son arc.
Malgre tous ses efforts, le vent lui est contraire et il peine a prendre de la hauteur.
Soudain, une douleur fulgurante lui dechire l'aile gauche, et dans un piaillement de douleur, il lache sa proie si durement acquise, la laissant retomber au sol.
Son vol devient pire qu'hasardeux, il evite de justesse une coupole, manque s'assommer dans un portique et finalement, epuise, atterrit tant bien que mal sur le toit d'une des maisons du port.
Sa blessure le fait atrocement souffrir et il sent confusement que ce sera encore pire quand le muscle aura refroidi.
Griffon se couche la, trop fatigue pour retourner a son abri habituel
Il a toujours aussi faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ejmana.fr
Lady Sparrow
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2763
Age : 47
Localisation irl : Suisse
emploi irl : Femme au foyer
humeur : Pas embêter!!tention
Points : 932
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: alone
Occupation, métier: Pirate!
Localisation: Sur le White Star

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Sam 16 Oct - 23:21

4. (avant, sur le White Star)

Bon première bonne nouvelle, Arcadia était bien là où elle devait être ! Deuxième bonne nouvelle, ils atteignirent sans incident le port où les navires de pêche s’écartèrent bien gentiment pour les laisser passer, admirant au passage la ligne de ce navire des plus particuliers. Le port du pays, n’était pas des plus fréquentés, enfin du moins pas par des étrangers, les voyageurs avaient plutôt tendance à choisir des endroits moins hors normes. Car qui sait ce qui pouvait vous attendre au moindre tournant dans ce royaume de chimères ?

Jesse en tout cas, ne se doutait pas des rencontres qu’elle allait faire sur ces terres, mais née pour partir à l’aventure, elle se fit un plaisir de descendre à terre pour une première exploration. Ils furent accueillis par un garde du port qui leur posa les questions de circonstance. Qui était-elle, où allait-elle, que transportait-elle, combien de temps le navire allait rester à qui.

- Lady Sparrow… pour vous servir mon brave. Jesse s’était inclinée.
- Je vais… ici et là, partout et nulle part, là où le vent me mène.
- Ne vous foutez pas d’moi !
- Hum je me rendais au marché pour compléter mes réserves. Nos cales sont pratiquement vides, j’ai fait un très long voyage.
- Aucune marchandise à déclarer ?
- Non.. je viens de vous le dire !
- Vous repartez quand ?
- Aucune idée !

L’homme la regarda d’un air sévère, puis nota quelque chose sur son calepin. Il lui donna les tarifs pour un navire à quai, et Jesse fit la grimace. Dedieu, c’était pas donné ! Elle haussa les épaules, et fit un signe à Xit qui l’accompagnait, de lui filer quelques écus d’or. L’autre prit la monnaie, l’examina…et regarda la pirate s’éloigner. Il leva alors le nez vers la figure de proue, immobile, fronça les sourcils, nota les couleurs du pavillon, puis tourna les talons. Oui il était certain que Jesse n’allait pas laisser le pavillon pirate flotter au grand-mât. Seul le pavillon du White star tombait mollement contre le mât, l’étoile blanche au milieu de l’étoffe rouge.

Ils étaient quatre pour cette première sortie, elle, Xit, l’intendant du maître coq, Tamil, et un fier à bras, Goltech. Et c’est d’un pas tranquille qu’ils prirent la direction du marché, la trouvant sans peine, grâce à quelques renseignements très vite obtenus, de force ou de gré…
Comme elle n’avait pas pris le temps de déjeuner, Jesse avisa le stand de pain dont le parfum flotta jusqu’à elle.

- Hum….. ça donne faim tout ça… Bon alors qu’est-ce qu’on doit acheter, Tamil ?

Le jeune sortit une liste que lui avait donné Manca et commença à l’énumérer.

- Mouais, ça manque de consistance tout ça. Ce soir Manca nous préparera un repas de fête !! Je veux que tous les estomacs soient repus, jusqu’à ce qu’ils menacent d’exploser. Je veux de belles pièces de viandes rôties, de beaux légumes frais, enfin… de quoi nous rassasier pour un moment, parce qu’ensuite, j’ignore ce qu’on mangera à terre.

Elle jeta un regard soupçonneux en direction d’un étal qui proposait des produits du pays.

- Moui… faisons des réserves. Tamil commence à chercher ce qu’il te faut, Goltech va nous louer un chariot à bras. Oh bon sang, me demande si je vais trouver du rhum ici !!

Elle regarda autour d’elle, si elle repérait une enseigne avec la fameuse bouteille, ou tout autre signe qui ressemblerait à du rhum, mais ne vit rien.
- Hmm.. voilà qui est bien ennuyeux. Un bon repas n’est pas réussi sans un bon accompagnant. Et puis les réserves ont prix un coup depuis notre départ de Summeria.

Jesse hésita à sortir sa boussole afin de lui poser la question au sujet du rhum. Mais ici au milieu de ce marché, cela paraitrait suspect. Elle fit la grimace, et se dirigea vers le stand du boucher, une pomme apparue comme par magie dans sa main qu’elle croqua à belles dents. Le tenancier du shop, semblait très énervé.

- Fichtre, pourquoi tient-il un arc ? Tu crois que c’est avec cette arme qu’il tue son veau ? mouahah !

Jesse éclata de rire, même pas imitée par Xit. C’est vrai qu’il n’avait pas beaucoup d’humour le Taïnos, mais bon, il avait assez de qualités pour s’en passer. Mais au lieu de poursuivre la plaisanterie, elle porta une oreille attentive à la conversation. Ah ouais, forcément la langue lui était étrangère. Elle tenta dans sa propre langue, le libertien :

- Que se passe-t-il l’ami ? Un client ne vous aurez pas payé votre commande ?
- Non non c’est cet oiseau de malheur !
- Hm ? un oiseau de malheur ?
- Ouais, cette chimère qui tente à présent de me voler. Elle terrifie les gosses et à présent, elle se met à voler.
- Plutôt normal pour un oiseau ? nan ?

L’autre la dévisagea d’un air ahuri, mais la colère reprit le pas. Il récupéra une pièce de viande tombée au sol, et retourna en bougonnant dans sa boutique.

- C’est pas un oiseau comme les autres, juste une sale chimère de mes deux. En tout cas, elle ne recommencera pas de sitôt, je l’ai pas ratée avec ma flèche.

Jesse cessa de mâcher sa pomme, pour regarder comme d’autres badauds dans les airs, par delà les toits des maisons. Elle ne vit rien de particulier, mais sa curiosité avait été piquée au vif.
Qu’avait-il voulu dire par chimère ?
Elle avait peut-être mal compris.

_________________

* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-human.meilleurforum.com
Sinouhey
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Localisation irl : Paris
emploi irl : Dev
Points : 127
Date d'inscription : 11/10/2010

Feuille de personnage
Affinités: câlin :p
Occupation, métier: Griffon
Localisation: Arcadia

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Dim 17 Oct - 18:34

Alors qu'il gisait vautre sur le toit, une conversation attira son attention

- ... c’est cet oiseau de malheur !
- Hm ? un oiseau de malheur ?
- Ouais, cette chimère qui tente à présent de me voler. Elle terrifie les gosses et à présent, elle se met à voler.
- Plutôt normal pour un oiseau ? nan ?
- C’est pas un oiseau comme les autres, juste une sale chimère de mes deux. En tout cas, elle ne recommencera pas de sitôt, je l’ai pas ratée avec ma flèche.

Pauvre con!
Bien sur que non qu'il ne l'avait pas rate, mais Griffon savait qu'il recommencerait, parce qu'il avait si faim que si on ne le nourrissait pas, il finirait par bouffer un gosse!
Et ca quand meme... Il se souvenait tout de meme d'avoir ete l'un d'entre eux... Enfin... S'il n'avait pas reve, c'etait si loin maintenant, si flou...
N'empeche, il n'etait pas un oiseau, ne le comparez pas a une de ces mouettasses criardes qui envahissaient le port!
Il en aurait bien pris une pour son repas si elles avaient ete moins bruyantes, mais il y en avait toujours eu une pour avertir celle qu'il etait sur le point d'attraper, et il y avait renonce de puis longtemps.
De toute facon, si les hommes ne mangeaient pas les mouettes, c'est que ca devait etre infame, n'est-ce pas?
Il se consolait comme il pouvait.
Et d'abord, il ne terrifait pas les gosses!
Enfin... Si... Maintenant, c'etait vrai.
Pourtant il se souvenait encore de cette epoque ou les tous petits s'approchaient les yeux brillants, envoyes par des plus grands qui craignaient pour leurs doigts.
Il s'etait laisse carresser, comme un animal... Mais etait-il autre chose qu'un animal desormais?
Des semaines, des mois peut-etre, il ne comptait plus, sans le moindre contact amical, sans que qui que ce soit le regarde autrement qu'avec crainte, degout ou colere...
Les adultes l'avaient toujours ignore ou chasse, les gamins ne s'interessaient plus a lui...
Qu'est-ce qui lui restait maintenant, a esperer?
Au mieux, voler de quoi survivre, au pire, crever la, de faim, comme un pauvre chien...
Pire qu'un chien...
Un chien etait toujours regrette par un gamin des rues, un petit, un a qui on avait defendu de s'approcher mais qui l'avait fait quand meme quand les autres avaient le dos tourne, un qui avait partage son quignon avec son nouvel ami...
La solitude avait toujours ete pesante, mais elle devenait insupportable maintenant qu'il avait besoin d'aide.
Il savait qu'avec cette blessure, il etait foutu s'il n'etait pas nourri. Il ne pourrait jamais guerir dans l'etat de faiblesse dans lequel il etait. Quelles options avait-il?
Attendre ici que l'engourdissement le prenne, vivre la lente agonie de la faim, ou de la maladie?
Il n'etait pas encore tout a fait un animal, il ne voulait pas survivre a n'importe quel prix.
Cette vie de misere, il etait encore en son pouvoir de la quitter!
Il etait libre de son destin! libre de ses choix! Libre de mourir comme il le desirerait!
Lentement, il recula et se redressa, puis soudain pris son elan et bondit du toit.
Depliant brutalement ses ailes, il passa devant le soleil, nimbe de lumiere, projetant son ombre fantastique sur la rue et les badauds.
Pendant une seconde, il fut libre, il se sentit a nouveau digne, plus humain qu'il ne l'avait ete depuis sa metamorphose.
La seconde ecoulee, l'air s'engouffra dans ses plumes, faisant vibrer la fleche, et la douleur fut telle qu'il s'ecrasa au sol, fauche en plein vol, en plein reve.
Il roula sur quelques metres, se blessant au flanc sur une pierre tranchante et piaillant de douleur, avant de s'immobiliser.
Il etait en plein milieu de la ruelle, juste devant l'etal du boucher, aux pieds d'un petit groupe.
L'ironie du sort ne lui echappa pas, et il releva faiblement la tete pour regarder le monstre qui viendrait surement l'achever: il ne regrettait rien, il avait choisi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ejmana.fr
Lady Sparrow
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2763
Age : 47
Localisation irl : Suisse
emploi irl : Femme au foyer
humeur : Pas embêter!!tention
Points : 932
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: alone
Occupation, métier: Pirate!
Localisation: Sur le White Star

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Dim 17 Oct - 19:57

5. Ost avatar

L’ombre avait soudain surgi au dessus de leur tête, inquiétante et menaçante, arrachant à la foule curieuse quelques cris de terreur. Puis le vol de la créature se brisa et elle vint s’écraser avec brutalité au sol, à quelques mètres à peine des pieds de la pirate. Certains s’étaient écartés dans un réflexe naturel, elle, elle n’avait pas bougé, mais la pomme roula sur le sol en voyant ce que l’autre avait appelé chimère.

Figée, elle ne put rien dire pendant quelques secondes, détaillant la créature au sol. Puis comme le boucher s’armait d’un couteau, dans le but sans doute de mettre fin à la vie de la chimère, celle-ci releva la tête, faiblement pour fixer celui qui allait le tuer.

Xit qui était resté aussi sidéré qu’elle, se mit à marmonner des prières en nahuatl, et c’est peut-être le fait qu’il prenait la chimère pour une créature envoyée par Kukulkan, ou le fait que le boucher allait lui faire son affaire, si elle n’intervenait pas qui la fit sortir de son mutisme. Elle fit un pas en avant en retenant l’arme du boucher.


- NON ! Vous ne ferez pas ça !

D’abord interloqué, l’homme fronça les sourcils tentant de dégager son bras.

- Et pourquoi pas ? Vous croyez que je vais laisser ce voleur s’en sortir comme ça ?
- Elle ne vous a rien volé que je sache ! répliqua sèchement Jesse.
- Ouais, parce que je suis intervenu à temps.
- Alors cette affaire est réglée. J’aimerai vous acheter cette pièce de viande qui est malencontreusement tombée sur le sol, et aussi … tout ce que vous avez sur votre étal.

Et arrivant à point nommé, Tamil et Goltech avaient trouvé un chariot à bras. Jesse regarda la créature qui respirait lentement, soulagée de voir qu’elle était toujours vivante. La flèche fichée dans son aile rendit l’expression de la pirate plus sévère lorsqu’elle regarda à nouveau le boucher. Elle sortit une bourse pleine d’écus d’or qu’elle lui tendit.

- Cela pour toute votre marchandise, vous l’amènerez sur le quai à bord du White Star. Vous ne pourrez pas le manquer, c’est le plus gros navire du port.

Puis se tournant vers Xit et Goltech :

- Vous deux, aidez moi à ….la mettre sur le chariot.
- Mais capitaine ?
- SANS DISCUTER !

Jesse fut la première à se pencher, prudente vu la taille du bec de l’animal. Il était peut-être blessé, mais sans doute tenterait-il de résister. Elle se trouva soudain bête à lui parler pour la rassurer. Que pouvait-elle faire d’autre ?

- Làà, je ne vais pas te faire de mal, promis, on va juste… je crois que tu as juste besoin que quelqu’un s’occupe de toi.

Elle adressa un regard noir au boucher, mais revint rapidement sur la créature. Elle regarda la flèche fichée dans l’aile, le sang qui souillait les plumes, des plumes aussi ternes que la fourrure du fauve, maigre et décharné. .

- C’est navrant de voir des choses pareilles, quel abruti ce boucher
, marmonna-t-elle pour elle-même. Xit, ça vient ?
- Mais… mais mon capitaine, il..elle.. va nous réduire en charpie.
- Tu as vu dans quel état elle est ?? Tu crois vraiment qu’elle est en état de nous attaquer ? Faites attention à son aile, dit-elle à Goltech qui finalement se montrait moins craintif que Xit.

Puis avisant un drap qui couvrait un étal, elle s’en empara pour le poser sur le chariot, sans tenir compte de la foule qui s'était amassée autour d'eux.

_________________

* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-human.meilleurforum.com
Sinouhey
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Localisation irl : Paris
emploi irl : Dev
Points : 127
Date d'inscription : 11/10/2010

Feuille de personnage
Affinités: câlin :p
Occupation, métier: Griffon
Localisation: Arcadia

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Dim 17 Oct - 23:18

Griffon vit briller la lame dans les mains de son ennemi et ferma doucement ses yeux d'or.
Voila, c'etait termine, il ne souffrirait bientot plus.
Une faible litanie le bercait, un langage etrange qu'il ne comprenait pas mais qui l'apaisait.
Il avait le sentiment de mourir comme un homme.
Un cri interrompit de ce qui lui avait semble etre des prieres.
Il rouvrit les yeux, la tete bourdonnante. pensant qu'il avait reve. Quelqu'un se tenait devant lui, lui cachant le boucher qu'il entendait pourtant.
Il ne comprenait pas bien ce qui se passait et les cris resonnaient dans sa tete, et puis il la vit!
La magicienne, la cause de ses miseres, elle se tenait juste devant lui!
Un eclat vengeur passa dans son regard et il caressa un instant l'idee de se jeter sur elle toutes griffes dehors.
Puis sa vision s'eclaircit et il vit qu'il s'etait trompe: ce n'etait pas Circee, c'etait une autre femme.
Il lui etait bien egal que ce soit elle plutot que le boucher qui mette fin a ses jours, mais par Zeus, qu'elle se depeche...


- Làà, je ne vais pas te faire de mal, promis, on va juste… je crois que tu as juste besoin que quelqu’un s’occupe de toi.

S'occuper... de lui?
Il avait du mal comprendre: personne ne souhaitait s'occuper de lui, surtout maintenant.
Pourquoi ces gens s'interessaient-ils a lui?
Griffon etait sale, pele, deplume, et maintenant doublement blesse.
Elle cria sur les hommes qui etaient avec elle, il ne savait pas non plus pourquoi, il n'entendait plus que son sang qui battait dans ses tempes.
Il sentait la peur de cet homme qui le regardait comme une bete sauvage, dangereuse.
Dans son etat, il en aurait ri si cela lui avait ete possible: il ne presentait de risque pour personne.
Puis ils le souleverent, lui arrachant une plainte quand son aile toucha le bois de la charrette.
Que lui voulaient ces gens?
Griffon etait fatigue, il ne pensait pas avoir la force de resister a ce que voudraient ces gens.
Sans compter qu'en verite, il s'en moquait: quels que soient leurs projets, ca ne pouvait guere etre pire que de tomber dans les mains du boucher, n'est-ce pas?

La femme se tenait toujours a cote de lui quand la charrette se mit a rouler.
Pourquoi? Surtout maintenant, qu'esperaient-ils de lui? Il n'etait plus bon a rien.
Et ce qu'il avait mal, en plus.
Les maisons defilaient, ils se rendaient au port.
Ils n'allaient pas quand meme faire tout ceci pour finalement le noyer dans l'eau?
Il poussa un piaillement plaintif, comme un cahot le secouait.
Il se demandait vraiment pourquoi ils l'avaient sauve, regardant tour a tour chacun des membres du groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ejmana.fr
Lady Sparrow
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2763
Age : 47
Localisation irl : Suisse
emploi irl : Femme au foyer
humeur : Pas embêter!!tention
Points : 932
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: alone
Occupation, métier: Pirate!
Localisation: Sur le White Star

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Lun 18 Oct - 14:13

6. "Rain Man"

La foule s’écarta pour laisser passer l’étrange convoi. Et tandis qu’ils parvenaient sur les quais, Jesse gronda Xit après une nouvelle plainte de la créature qui souffrait de toute évidence. Au fond de son cœur, elle souhaita ne pas être arrivée trop tard, avec cet étrange sentiment qu’elle ne pourrait se pardonner si la chimère ne survivrait pas.

Elle qui avait parcouru tant de mondes, exploré tant de terres incognita, ne pouvait comprendre comment les hommes étaient capables de tant de cruauté, envers une créature aussi extraordinaire. Oh la cruauté entre les hommes, elle connaissait ça oui, mais là, ça dépassait son entendement. Ils n’avaient pas saisi la chance qu’ils avaient de côtoyer un tel animal, ils n’avaient pas compris que leur mission était de le protéger, comme on protège tout trésor extraordinaire. Quelque chose de rare, de précieux et qu’elle voyait pourtant dans un état terrible de délabrement.

Avec d’infinies précautions, les hommes soulevèrent la créature en soutenant le drap, pour l’emmener sur le pont.

- Dans ma cabine, dit simplement Jesse ignorant les exclamations des autres membres de l’équipage et les signes de prières qu’ils faisaient.

Elle précéda Xit, Goltech et Tamil dans sa cabine, dégageant rapidement la table de tout ce qui l’encombrait.


- Va chercher Teho, vite ! dis-lui qu’il prenne tous ses onguents et tout ce qu’il a pour soigner les blessures.

Quand Xit eut tourné le dos, elle envoya Tamil chercher des bassines d’eau chaude et des vieux chiffons, puis Goltech chercher de l’eau fraîche et... elle hésita. Qu’est-ce que ça mangeait une créature comme ça ? Bon de l’eau pour commencer, ça serait déjà bien. Puis elle s’approcha, levant la main encore une fois pour rassurer la chimère.

- Ne t’inquiète pas, je ne te ferai pas de mal…enfin on va juste essayer de te soigner. Je crains que ça ne se fasse pas sans douleur.

Jesse fit une grimace en voyant la flèche qui dépassait de l’aile. C’est là qu’un battement d’aile la fit sursauter, elle en avait oublié Ruby qui observait la scène l’œil inquiet.

- Ah Ruby, tu es là... je t’avais presque oublié. Dis-moi tu crois que notre ami ci-présent apprécierait comme toi quelques fruits ?
- Krô… répondit l’ara Macao, n’osant venir se percher sur l’épaule de la pirate. Il semblait effrayé lui aussi par la créature. C’est qu’elle était de taille plutôt impressionnante.

Mais si celle-ci avait vraiment voulu attaquer, ce serait fait depuis longtemps. Au lieu de quoi, elle semblait étrangement résignée, si ce n’était ce regard qui suivait chacun de leurs mouvements, ce qui laissait penser qu’elle écoutait peut-être ce que la pirate lui disait.
A ce moment la porte de la cabine s’ouvrit sur Teho qui avait emporté sa large besace et ses grigris de shaman maya. Il resta figé un instant à l’entrée, alors qu’il s’attendait à trouver un homme blessé.

- Il a besoin de soins de toute urgence.

Jesse dévisagea le shaman avec espoir et celui-ci marmonna quelques paroles incompréhensibles dans sa barbe avant de s’avancer vers la créature. D’un coup d’œil il jugea de la situation et fronça les sourcils.

- Salement amochée…. Je vais faire de mon mieux.

Il sortit alors de sa besace, un premier flacon qu’il versa sur un bout d’étoffe, et prenant la créature par surprise, il enserra son bec du chiffon, tenant bon malgré quelques secousses de résistance. Puis la chimère sombra dans un profond sommeil. Alors le shaman put commencer un examen approfondi. Heureusement l’aile n’était pas brisée, ni aucun des membres, mais il avait une sérieuse entaille sur le flanc sans parler de la flèche qui avait transpercé l’aile, brisant l’une des rémiges secondaires.

Ils commencèrent par nettoyer les parties blessées, les désinfectèrent. Ensuite avec l’aide de sa capitaine, et sous le regard ébahi de Tamil qui passait de temps en temps un chiffon au shaman, celui-ci retira la flèche et soigna la créature qui se retrouva au final l’aile bandée et plaquée contre son corps pour éviter tout mouvement mettant en péril la guérison de la blessure. Ils terminèrent par celle sur le flanc qui nécessita quelques points de suture. Puis le shaman se déclara satisfait.


- Il ne lui reste plus qu’à se reposer à présent et puis… à espérer qu’il reprenne des forces. Il n’a pas du manger souvent à sa faim ces derniers mois. Il est d’une maigreur à faire peur.

Le shaman dévisagea la pirate, expression indéfinissable, puis remballa ses affaires.


- Je repasserai régulièrement le voir. En attendant s’il se réveille, il serait bien qu’il se tienne tranquille, peut-être devrais-tu veiller à le faire attacher.

Voyant l’expression de sa capitaine, il soupira, comprenant qu’il serait inutile de discuter, puis quitta la cabine, suivi par Tamil. Quant à Jesse, elle profita que la chimère était encore inconsciente pour laver le reste de ce mélange si surprenant de fourrure et de plumes. Et tandis qu’elle finissait de nettoyer les puissantes serres, elle murmura tout haut.

- Peut-être que je devrais suivre le conseil du shaman…. Si elle décide de m’attaquer avec ça, je ne donne pas cher de ma peau !

Puis soupirant, elle secoua la tête...

- Non… tant pis, on verra bien.

Elle déroula les manches de sa chemise qu’elle avait retroussées pour mieux s’occuper de la chimère, puis alla vers son bar personnel pour se servir une bonne dose de rhum. Enfin bouteille à la main, elle s’installa sur l’une des chaises, pour veiller sur la créature.

_________________

* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-human.meilleurforum.com
Sinouhey
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Localisation irl : Paris
emploi irl : Dev
Points : 127
Date d'inscription : 11/10/2010

Feuille de personnage
Affinités: câlin :p
Occupation, métier: Griffon
Localisation: Arcadia

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Lun 18 Oct - 18:07

Ses perceptions se perdaient dans un épais brouillard. Il se sentit transporté, déposé, puis cette femme à nouveau qui lui parlait... Est-ce qu'elle avait compris ce qu'il était?
Non, c'était impossible...
Elle parlait pour le rassurer, comme à un animal.
Et puis un homme était entré, un homme qui sentait désagréablement fort, les herbes et les potions.
Griffon n'avait pas confiance, il voulut se redresser et aller se cacher sous le lit, mais avant même qu'il ait pu bouger, l'autre l'étouffait avec un chiffon qui sentait si mauvais, si mauvais... si fatigué...
Il perdit connaissance sous l'effet du narcotique.

Bien plus tard, il émergea lentement, son cerveau embrumé cherchant a rappeler a lui les détails de ce qui avait
précédé ce lourd sommeil.
Ah oui, le boucher, la flèche, sa décision, la chute, et puis cette femme, le charriot, l'homme au tissu qui sentait mauvais et... plus rien.
Il voulut se relever pour regarder autour de lui et retomba lourdement, déséquilibré. Il constata qu'ils avaient attaché son aile.
Les traitres!
L'empêcher de voler, c'était ignoble!
Il commença à se débattre, piaillant furieusement, et réussit enfin a se mettre à quatre pattes sur la table.
Rien à faire, l'infâme personnage qui avait fait ce lien l'avait bien serré!
Griffon réalisa alors deux choses: d'une part, ils n'avaient pas entravé ses mouvements et d'autre part, il avait beaucoup moins mal qu'avant. Il ne sentait plus son sang pulser de manière désordonnée dans ses veines et maintenant qu'il avait repris ses esprits, il n'avait plus ce voile devant les yeux.

En vérité, il se serait senti parfaitement bien s'il n'avait pas eu aussi faim, et il se rassit pour s'économiser un peu.
La femme sembla comprendre ce qu'il en était et poussa vers lui un quartier de viande.
Il se jeta sur le boeuf comme une bête qui n'aurait pas mangé depuis plusieurs jours, ce qui était son cas.
Tout en s'empiffrant, il la surveillait du coin de l'oeil: il la trouvait étrange, il voyait bien qu'elle faisait attention a ses doigts, et pourtant elle venait vers lui, elle s'était plusieurs fois tenue très près sans s'en inquiéter plus que ça. Ou en tout cas, sans le lui montrer.
Bien sûr qu'il aurait pu lui arracher un doigt d'un coup de bec, mais pour quoi faire?
Etre regardé autrement qu'avec dégoût, ça le changeait agréablement.
Il lui semblait même qu'elle l'admirait, et il s'en trouva tout ému.
Griffon n'était donc pas moins que rien et bon à jeter pour tout le monde?
Il sauta a bas de la table et s'avança vers la chaise occupée par la blonde. Lentement, sans gestes brusques, il se pencha pour poser sa tête sur les genoux de cette inconnue, poussant un piaillement de reconnaissance.
Il ignorait pourquoi elle l'avait fait, mais il comprenait qu'elle l'avait sauvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ejmana.fr
Lady Sparrow
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2763
Age : 47
Localisation irl : Suisse
emploi irl : Femme au foyer
humeur : Pas embêter!!tention
Points : 932
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: alone
Occupation, métier: Pirate!
Localisation: Sur le White Star

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Lun 18 Oct - 18:47

7.

Jesse se réveilla en sursaut, tirée de ses songes par l’agitation de la créature. Fichtre, elle s’était endormie depuis combien de temps ? Mais elle n’eut pas le temps d’approfondir la question vu comment la chimère se démenait pour se défaire de ses pansements.

- Non attend, arrête !!

Soudain la créature s'assit en la regardant. Alors Jesse s'empressa de lui tendre une pièce de viande pour que la créature oublie qu'elle était captive. Cela marcha à la perfection. Même que la chimère dévora avec une gloutonnerie effarante cette nourriture dont Jesse avait hésité à lui offrir, un instant plus tôt, ne connaissant pas le régime alimentaire de la chimère. Visiblement il lui faudrait renoncer à tenter le coup avec des fruits. Rapace ou fauve, la viande paraissait tout à fait à son goût.

Soulagée par cet instant de répit, elle se laissa tomber sur sa chaise, et observa la créature à tête d’aigle déchiqueter la viande. Qu’allait-elle faire à présent ? le Shaman avait dit qu’il lui faudrait du repos et une periode de convalescence pour s’en remettre. Une chose était certaine, il semblait s’être rapidement remis de sa blessure, présentant une résistance hors-norme à la plus grande surprise de Jesse qui écarquilla les yeux en voyant la créature approcher.

- Tu veux encore manger ? hein ? ah parce que si c’est ça, je peux.. euh

Elle s’interrompit quand la créature posa sa tête sur ses genoux, mendiant une caresse ? Ca en avait tout l’air. Mince, si elle s’était attendue à ça ! Ce boucher était prêt à tuer cette malheureuse créature et la pirate découvrait qu’elle semblait tout à fait inoffensive. Doucement, Jesse leva la main pour venir flatter le plumage encore terne de la chimère. Elle caressa lentement la tête, un simple effleurement des plumes la sentant frémir sous ses doigts.

- Il t’aurait tué, juste parce que tu avais faim..

Elle soupira, lui donnant une nouvelle prudente caresse. Elle ne souhaitait pas l’effrayer.

- Que vais-je faire de toi ? Je ne peux te rendre ta liberté, il faut que tu guérisses avant. Si je te laisse partir à présent, tu seras pour ces imbéciles, une proie facile… Et ça je ne les laisserai pas faire.

Elle pensait à voix haute, sans attendre de réponse bien sûr, comme elle avait l’habitude de le faire avec Ruby qui appréciait bien qu’elle lui fasse la conversation. Du reste ce dernier ne manquait pas une miette du spectacle, faisant des petits pas à gauche puis à droite sur son perchoir, encore affolé d’avoir vu la créature se mettre en mouvement.

- Roooh, ennemi à triboooord !!!
- Ne dis pas de bêtise, Ruby….. il n’est pas un ennemi… sauf si tu as peur qu’il te pique ton casse-croûte. Quoique je crois que vous n’avez pas les mêmes goûts.

Jesse regarda les reliefs de viande qui témoignaient encore du repas qui venait d’être servi et laissa échapper un rire.

_________________

* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-human.meilleurforum.com
Sinouhey
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Localisation irl : Paris
emploi irl : Dev
Points : 127
Date d'inscription : 11/10/2010

Feuille de personnage
Affinités: câlin :p
Occupation, métier: Griffon
Localisation: Arcadia

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Lun 18 Oct - 21:02

Il ne s'était pas attendu à ce geste et il tressaillit à son contact, surpris de constater qu'il avait oublié la sensation d'une caresse.
C'était si doux. Il se sentait bien, apaisé.


- Il t’aurait tué, juste parce que tu avais faim..

Elle devait être étrangère, cette inconnue, pour s'étonner de choses pareilles... Depuis la nouvelle aube, une partie des gens pourchassaient les animaux fantastiques, c'était comme ça, il fallait s'y résigner.
Elle glissa a nouveau ses doigts sur ses plumes et la moitié de lui qui était lion en aurait ronronné de plaisir si elle avait pu. Manque de bol, la moitié aigle en était physiquement incapable.
Puis elle eut cette réflexion pour elle-même, se demandant ce qu'elle allait faire de lui.
Hélas, bien sûr qu'il n'était pas en état de se débrouiller, il s'en rendait bien compte, mais il n'avait nulle part ou aller.
Il redressa la tête pour observer le perroquet qui piaillait et s'agitait.
Il piaillait aussi fort qu'une mouette, mais il était moins moche, il fallait le lui reconnaitre.
Et il était probablement tout à fait comestible!

Elle faisait la conversation toute seule et il avait un peu honte de lui laisser croire qu'il ne pouvait pas répondre, ou même comprendre.
Pourtant, il n'osait pas lui parler; accepter son apparence était une chose, admettre la transformation en était une autre.Pas sûr que si elle savait la vérité elle le tolère aussi bien.
De plus, elle aurait pu avoir peur, croire qu'il était maudit, les possibilités étaient multiples.

Il plongea ses yeux dorés dans ceux noisettes de l'inconnue, cherchant à sonder ses intentions, sans succès.
Quoi qu'elle décide pour la suite, les soins et le repas étaient déjà plus qu'il n'avait rêvé d'obtenir...
Il revint vers elle et frotta sa tête contre l'épaule de la pirate.
Il ne savait pas combien de temps elle le garderait ici, mais autant en profiter: il avait encore faim et si elle voulait conserver sa mouette colorée intacte, il vallait mieux lui lester l'estomac!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ejmana.fr
Lady Sparrow
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2763
Age : 47
Localisation irl : Suisse
emploi irl : Femme au foyer
humeur : Pas embêter!!tention
Points : 932
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: alone
Occupation, métier: Pirate!
Localisation: Sur le White Star

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Lun 18 Oct - 22:17

8.

Voilà qu’elle revenait se frotter contre son épaule. Elle n’était pas du tout farouche comme chimère. Jesse n’en avait jamais rencontré auparavant, mais elle s’était imaginée une créature sauvage qui aurait eut plus envie de la déchiqueter que mendier des câlins. Pour un peu elle se laisserait attendrir. Non trop tard, elle s’était déjà laissée avoir. Même cet abruti de Ruby avait réussi à l’attendrir alors une chimère. C’était une créature si mystérieuse. Jesse était fascinée.
Tout comme la chimère sembla soudain fascinée par Ruby qui manifesta son inquiétude.

- Hola, attention, tu ne touches pas au perroquet. Bon on va faire un marché… Je continue à prendre soin de toi, et toi tu ne mords ni ne griffes aucun des membres de cet équipage, Ruby y compris, et moi aussi bien sûr.

Elle fit la grimace. C’était ridicule, voilà qu’elle causait à un animal. Elle croisa le regard intrigué de la chimère et se demanda si elle pouvait vraiment la définir comme un animal ? Ce regard qui brillait d’intelligence, elle avait le sentiment d’être écoutée, voir comprise.

Brusquement Jesse se releva. Le rhum lui tapait sur le système. Elle perdait les pédales.

- Tu peux rester à bord, si tu le souhaites, du moins pour le moment c’est recommandé. Oh par tous les diables, voilà que je recommence à lui parler !!

Elle fit quelques pas dans la cabine, se passant une main sur la nuque, l’autre tenant toujours la bouteille. De toute façon dès qu’elle avait posé les yeux sur cette surprenante créature, elle n’avait jamais eu l’intention de la chasser loin d’elle. Au contraire, elle avait ressenti le besoin d’en prendre soin, de la protéger quoiqu’il arrive. Et cela la troublait bien plus encore, car le seul être qui était parvenu à obtenir ça d’elle, c’était Parangon.

Elle se laissa à nouveau tomber sur la chaise et remarqua enfin le regard insistant de la chimère pour le panier à provision qu’on avait déposé sur le bureau un peu plus tôt.

- Je vois.. en plus tu as encore faim… Ben ma parole, tu vas me coûter cher en pension toi. Va peut-être falloir que je trouve un moyen de rendre ça rentable…hmm… tout le monde a hurlé de frayeur en le voyant au marché… ce que je peux comprendre… Très impressionnant…. Ça peut être un atout lors d’attaques. Et puis dès qu’il saura voler, il pourra surveiller de haut ce qui se passe à des lieues à la ronde et… mouais…. Bon c’est pas gagné. Pour commencer c’est sûr, faut qu’il se remplume un peu. Bon sang t’as fais quoi à tes plumes ?

C’est là qu’on frappa à sa porte, quelques coups prudents de celui qu’ils avaient délégué pour venir prendre des nouvelles de leur capitaine, après sa longue absence. Peut-être que la créature l’avait dévoré ?

- Entrez !

La porte s’entrouvrit sur un Xit qui était près au moindre signe d’alerte à rebrousser chemin. Voyant que sa capitaine allait bien, il fut soulagé, mais voyant la créature tourner la tête vers lui, il fut tenté de refermer aussitôt la porte. Mais non, il devait voir si la capitaine avait besoin de quelque chose.

- Mon capitaine, on fait quoi à présent ?
- Quoi on fait quoi ?
- Les réserves ont été remplies comme vous l’avez ordonné. L’eau, mais quant au rhum, nous n’avons pas trouvé de fournisseur au port.
- Mais qu’est-ce que tu fabriques ? Pourquoi tu me parles à moitié caché derrière ta porte ?
- Euh.. mais c’est que …
- Bon te fatigue pas j’ai compris… *soupirs* ma foi va bien falloir trouver un fournisseur. En plus il me faudrait trouver la personne qui puisse me servir de guide… la boussole m’a pourtant indiqué cet endroit. C’est donc ici que je trouverai l’homme qui connait le nouveau Liberty. En plus ici, j’ai bien l’impression que ça pourrait beaucoup nous servir.

Elle glissa un regard vers la chimère.

- Ça va être risqué de s’aventurer dans les rues, si on ne sait pas trop sur quoi tomber. Mais bon c’est après tout le tribu d’une aventurière ! Mais qu’est-ce que je vais pouvoir faire de toi quand je m’absenterai hein ? Je ne vais pas pouvoir te laisser ici tout seul, je sens que tu vas me faire une tonne de bêtises.

Puis voyant Xit toujours immobile planqué derrière sa porte, elle ordonna :

- Dis à Manca de préparer le repas pour commencer, ça m’aidera peut-être à trouver une idée lumineuse. Pfeuh… *moue peu convaincue*

_________________

* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-human.meilleurforum.com
Sinouhey
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Localisation irl : Paris
emploi irl : Dev
Points : 127
Date d'inscription : 11/10/2010

Feuille de personnage
Affinités: câlin :p
Occupation, métier: Griffon
Localisation: Arcadia

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Mer 20 Oct - 21:29

Elle venait de lui offrir de rester?
Il n'avait pas exactement d'autre endroit où rentrer, ou qui que ce soit qui l'attendait...
Il prit bonne note que la mouette ne se mangeait pas. Pour ce qui était de ne pas griffer les membres de l'équipage, ça dépendrait aussi comment ils se comporteraient: Griffon ne promettrait rien sans savoir.
Et puis elle parla d'argent et il se sentit à nouveau comme une bouche inutile.
Il était certain qu'il n'allait pas aider à hisser la grand voile ou tenir la barre entre deux serres...
C'est alors qu'un des hommes qui avaient poussé la charette revint et s'ensuivit un discours difficile à comprendre, guide, boussole, mais où comptaient-ils donc aller?
En attendant d'en savoir plus, il fit main basse sur le panier à provisions pendant que la pirate mangeait le plateau que l'autre lui avait rapporté.
Tout en engloutissant son deuxième déjeuner, il ne put s'empêcher de noter qu'il était vexé qu'elle dise qu'il allait faire des bêtises s'il était laissé tout seul: il n'était plus un gamin!
Il aurait peut-être dû lui parler, mais ne pouvait s'y résoudre. En plus au fond, il ne savait rien des intentions de la blonde à son égard, elle semblait bien disposée mais enfin... Il n'avait aucune envie d'être vendu comme bête de foire!
Il imaginait déjà le tableau, en musique
"Approcheeeeeeeez, venez voiiiiiiir
Les phénomènes de foiiiiiiiire
L'enfant-tronc la femme calamar
L'griffon qui parle, le plus bizarre!"
Pas question!
Et puis la dernière fois qu'une femme s'était intéressé à lui, voilà comment ça avait finit, métamorphosé en chimère, il ne la connaissait pas après tout, Circée aussi avait l'air gentille au début, elle s'était même montrée très aimable... Hum bref!
Tout ça pour dire que si elle croyait l'acheter avec un morceau de viande et le revendre pour se faire du bénéfice sur son dos, elle pouvait toujours se brosser!
D'abord les femmes, il ne fallait pas leur faire confiance!
Un bisou par ci, un calin par là, et on se retrouvait à avoir promis des choses qu'on ne pouvait pas tenir, ou alors transformé en griffon...
Encore que là du coup, en griffon, peu probable qu'elle lui fasse un faux numéro de charme, puisqu'elle ne pouvait pas savoir s'il aurait pu y être sensible. D'ailleurs lui non plus il n'en savait rien, pour le moment il était surtout intéressé par la barbaque, mais aussi par le fait de ne pas être traité totalement comme une offense à la face des dieux.
Ayant avalé tout ce qu'il restait à manger dans le panier, il s'assit sur son arrière-train et se mit à lisser ses plumes qui avaient été bien négligées.
Sa toilette terminée, il s'approcha prudemment de la mouette rouge et bleue, drôle de couleur quand même cette mouette, et l'observa qui allait et venait sur son perchoir pendant quelques minutes.
Puis brusquement, il se dressa sur ses pattes arrières, posa ses deux serres sur le perchoir, juste à côté de Ruby, et piailla amicalement à l'intention de l'oiseau: s'il devait rester là un moment, autant devenir ami avec cette mouette, il pourrait toujours lui parler quand personne ne serait là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ejmana.fr
Lady Sparrow
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2763
Age : 47
Localisation irl : Suisse
emploi irl : Femme au foyer
humeur : Pas embêter!!tention
Points : 932
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: alone
Occupation, métier: Pirate!
Localisation: Sur le White Star

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Mer 20 Oct - 22:45

9.

Jesse qui terminait son assiette, s’essuya la bouche du revers de la serviette, en observant le manège de la créature. Celle-ci semblait vouloir faire ami ami avec Ruby, au grand dam de ce dernier qui paraissait proche de la crise cardiaque et roulait des yeux effarés en direction de la chimère. Le perroquet finit par s’envoler, pour venir se poser sur l’épaule de la pirate, puis jetant un regard vers la créature, s’ébroua avant de picorer la joue de la pirate, à la recherche d’une gratouille rassurante que Jesse lui donna.

- Ça va, Ruby, je ne pense pas qu’elle te fera du mal.

Puis en posant la serviette sur le plateau, et s’adossant contre la chaise, elle fronça les sourcils en ne lâchant pas des yeux l’incroyable créature.

- Hum.. en attendant il me faut trouver une solution. Il va me falloir à un moment ou à un autre descendre à quai. Et un, il est hors de question que je te laisse seul ici, deux, il est hors de question que je t’emmène. Il faudrait que tu te reposes un peu… hum… l’a pas l’air bien fatiguée là… et puis trois… non.. non oublions la troisième possibilité.

Elle soupira en se grattant la nuque.

- Je crois qu’il ne me reste plus qu’une chose à faire… Rester ici avec toi. Du reste après un tel repas, je n’aurai rien contre une petite sieste. Ah ben voilà ce que je vais faire…

Jesse se redressa et alla ouvrir la porte de sa cabine pour hurler :

- Tamil ! viens me voir !


Sans doute le mousse ne l’entendrait-il pas, mais un autre homme lui transmettrait bien le message. C’était imparable. Quand Jesse se retourna, elle eut la surprise de voir que la créature l’avait suivie.

- Non non… on sortira plus tard.. à présent c’est dodo pour tout le monde !

Tamil frappa enfin à la porte qui s’ouvrit sur Jesse. Le jeune garçon vit la créature derrière elle et écarquilla les yeux. Elle était bien plus impressionnante animée qu’inconsciente.

- Va me chercher hum…une de ces panières à provision, une des grandes.. ça devrait être assez grand pour notre euh ami..e ..

Et sans attendre elle referma la porte, se ravisa, l’ouvrit pour appeler Xit et lui fit savoir qu’ils iraient à terre demain. Mais qu’il pouvait déjà emmener quelques hommes aux renseignements, en restant bien sûr des plus prudents. Quand Tamil lui apporta la panière, il ne lui fallut même pas dix secondes pour entrer dans la cabine, la déposer dans un coin et ressortir tout aussi vite, en osant à peine regarder la chimère, ce qui amusa Jesse.

- Moui finalement demain nous irons en ville tous les deux, ça promet d’être intéressant. Enfin on n’ira pas seul. Je n’aimerai pas que quelqu’un s’en prenne à toi. On ne sait jamais, déjà le boucher là….


Elle soupira en allant s’assoir sur le bord de son lit. Et comme la créature la regardait avec ses yeux dorés si vifs et brillant d’intérêt, elle lui montra le panier où elle avait déposé une couverture.

- Allez, je crois qu’on pourra mieux aviser après une sieste… toi tu dors là, et moi ici….


Elle s’assura d’avoir bien glissé la clef de la porte dans sa poche, pour éviter de prendre des risques avec la chimère, et après avoir difficilement retiré ses bottes, se laissa enfin tomber sur le lit. Elle se tourna et retourna pour se mettre enfin dans le sens inverse, tête appuyée sur ses bras, pour observer la chimère qui dédaignait le panier.

- T’aime pas ton lit ? hmm.. me demande où tu dormais avant…. Me demande pourquoi t’étais dans un tel état… pourquoi personne n’a essayé de t’aider.. humbll.. sans doute trop superstitieux.. faudrait queje te raconte un jour la légende maya sur le serpent à plume.. ça devrait te plaire…. Je suis sûr qu’une fois guéri, tu seras aussi beau que Kukulkan… humpff.. du reste, faudrait qu’on te trouve un nom… créature, chimère, on pourrait trouver mieux..


Elle bailla en proie au démon de la digestion, vu le gargantuesque repas qu’elle venait de faire.


- Mais peut-être que quelqu’un t’avait déjà donné un nom avant… si seulement je pouvais le savoir…

Et elle s’endormit.

_________________

* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-human.meilleurforum.com
Sinouhey
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Localisation irl : Paris
emploi irl : Dev
Points : 127
Date d'inscription : 11/10/2010

Feuille de personnage
Affinités: câlin :p
Occupation, métier: Griffon
Localisation: Arcadia

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Jeu 21 Oct - 20:36

- Allez, je crois qu’on pourra mieux aviser après une sieste… toi tu dors là, et moi ici….

C'était une plaisanterie??
Elle comptait le faire dormir dans le panier, comme un vulgaire toutou?
Et puis quoi encore? Le promener en laisse aussi?


- T’aime pas ton lit ? hmm.. me demande où tu dormais avant…. Me demande pourquoi t’étais dans un tel état… pourquoi personne n’a essayé de t’aider.. humbll.. sans doute trop superstitieux.. faudrait queje te raconte un jour la légende maya sur le serpent à plume.. ça devrait te plaire…. Je suis sûr qu’une fois guéri, tu seras aussi beau que Kukulkan… humpff.. du reste, faudrait qu’on te trouve un nom… créature, chimère, on pourrait trouver mieux..

Non en effet, il n'aimait pas son lit, pas du tout, et d'ailleurs ce n'était PAS un lit.
Il n'y dormirait pour rien au monde, il préférait encore se vautrer par terre, même si un vrai lit aurait été bien plus confortable...
Il la regarda sombrer dans le sommeil, obnubilé par sa réflexion: oui, il avait eu un nom, enfin, il lui semblait bien... Griffon, c'était la manière dont la magicienne l'avait désigné, ça n'était pas son nom.
Il fouilla en vain ses souvenirs, rien ne lui revenant comme désignation que griffon, bon à rien et abruti...
Il avait pourtant forcément eut un nom quand il était un homme!
A moins qu'il ait rêvé tout ça? Qu'il ait toujours été une chimère, qu'il se soit inventé des souvenirs?
Cette idée le torturait: peut-être que tout était un rêve, c'était si flou...

Finalement, lui aussi avait sommeil après avoir aussi bien mangé et tant réfléchi, mais il ne pouvait se résoudre à se coucher dans ce panier.
Il regarda la pirate, remarqua que le lit était grand et semblait moelleux...
Sans bruit, il s'approcha et grimpa, assez peu gracieusement avec son aile immobilisée.
C'était en effet très moelleux!
Satisfait, il s'étala de tout son long, faisant grogner la pirate qui se poussa un peu.
Baillant à se décrocher le bec, il ferma les yeux et s'endormit à son tour, goûtant avec délices la sensation béate de l'estomac plein.
Il fut réveillé brutalement par un bruit sourd et ouvrit un oeil pour constater qu'à force de se vautrer sur le lit, il avait flanqué la pirate par terre.
Oups!
Machinalement, l'esprit encore embrumé par le sommeil, il s'excusa

- Désolé!
La seconde d'après, il réalisa son erreur et piailla d'un air contrit en la regardant, comptant que réveillée en sursaut comme lui, assommée par la chute peut-être, elle croirait avoir rêvé le mot prononcé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ejmana.fr
Lady Sparrow
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2763
Age : 47
Localisation irl : Suisse
emploi irl : Femme au foyer
humeur : Pas embêter!!tention
Points : 932
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: alone
Occupation, métier: Pirate!
Localisation: Sur le White Star

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Jeu 21 Oct - 21:22

10.

BOUM !

Jesse se redressa comme un ressort, comme si on venait de lui déclarer la guerre, jetant autour d’elle un regard totalement désorienté.

- Désolé !
- Quoi ?

Qui l’avait réveillé ? Et pourquoi ?

- Xit ?

Mais non, ce n’était pas lui qui venait de lui parler. Elle baissa les yeux vers la créature qui la dévisageait avec un air contrit. Et pendant un instant elle crut que…. NON, non voyons !


- Mais qu’est-ce que tu fiches dans mon lit toi ??? Et qui a osé interrompre de la sorte mon réveil ?! Ruby ?


Elle plissa les yeux, regard soupçonneux, mais le perroquet s’ébroua comme si elle l’avait elle-même réveillé. La pirate secoua la tête, et se frotta les yeux, se laissant retomber assise sur le lit.

- Je crois que je suis légèrement surmenée… Ce long voyage, ça faisait peut-être trop longtemps. Je suis peut-être trop vieille. Erf mais non voyons, ça ce n’est pas possible….


Elle se leva et enfila ses bottes avant de regarder la créature toujours couchée sur son lit.


- Hum… et moi qui croyais que tu avais dormi dans la rue, de toute évidence j’ai du me tromper. Ta maîtresse avait peut-être l’habitude de t’accepter dans son lit, mais pas chez moi. Les animaux ne dorment pas dans mon lit !

_________________

* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-human.meilleurforum.com
Sinouhey
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Localisation irl : Paris
emploi irl : Dev
Points : 127
Date d'inscription : 11/10/2010

Feuille de personnage
Affinités: câlin :p
Occupation, métier: Griffon
Localisation: Arcadia

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Jeu 21 Oct - 22:06

Animal hein...
Il lui jeta un regard empli de reproches et descendit finalement du lit.
Il poussa un soupir à fendre l'âme et se roula en boule dans le panier.
Un animal...
Même s'il ne l'avait pas toujours été, c'est ce qu'il était devenu, il faudrait qu'il se fasse à l'idée d'être traité comme tel.
Elle l'avait nourri, sauvé de la mort, parce qu'il lui faisait pitié, comme elle aurait sans doute sauvé un oiseau blessé ou un chien errant.
Ca restait mieux que ce quiconque avait fait pour lui dans cet état.
Mais en vivant seul, il n'avait pas vraiment été confronté à ce changement de statut au regard des autres.
Peut-être que s'il lui avait parlé...
Non, pour quoi faire, elle le prenait pour un animal, elle ne le croirait sûrement même pas...
Il fallait juste qu'il se mette ça dans le crâne: il était juste un animal.
Il était Griffon et rien d'autre, plus vite il oublierait les idées saugrenues qu'il s'était mis en tête Zeus sait comment et mieux il se porterait.
Ses yeux d'or se fixèrent sur celle qui venait de lui ouvrir les yeux, puis sur ses propres pattes, ses plumes et son pelage... Définitivement, qu'avait-il en commun avec un être humain?
Sa vision se troubla et il cacha soudain sa tête dans son plumage: il était juste une bête, désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ejmana.fr
Lady Sparrow
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2763
Age : 47
Localisation irl : Suisse
emploi irl : Femme au foyer
humeur : Pas embêter!!tention
Points : 932
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: alone
Occupation, métier: Pirate!
Localisation: Sur le White Star

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Ven 22 Oct - 10:58

11.

Il n’y avait pas besoin d’être spécialiste en chimère pour que Jesse devine qu’elle l’avait vexé. Ou pire blessé par ses paroles. Elle soupira s’en voulant aussitôt. Elle avait oublié un peu vite que cette créature n’était pas vraiment un animal comme les autres. En fait, elle ignorait tout au sujet des chimères et à cet instant précis, Jesse se dit qu’elle ferait tout pour y remédier.

Elle se redressa et vint s’accroupir face au panier, pour lever une main hésitante qui finit par aller caresser le dos de la créature roulée en boule.


- Désolée… Je ne voulais pas te faire de peine. Tu sais… c’est la première fois de ma vie que je rencontre une créature comme toi. J’ignore… j’ignore ce que je devrais faire, ou dire ou ne pas faire ou ne pas dire. Mais j’apprendrai, comme j’ai appris à naviguer, à devenir une pirate, à m’en sortir dans chaque nouvelle situation. Même si celle-ci est bien plus complexe que toutes celles que j’ai connue avant.

Elle se redressa lentement et se dirigea vers son journal de bord qu’elle effleura du bout des doigts…


- J’ai parcouru tant de mondes, fait tant de rencontres, découvert tant de secrets et de choses que tu ne peux même pas imaginer et aujourd’hui ma route a croisé la tienne. Et j’aimerai comprendre qui tu es, d’où tu viens… bref je crois que j’ai encore un long chemin à faire.

Jesse passa une main dans ses cheveux, ne sachant plus qu’ajouter d’autre, alors elle conclut :

- Je vais te laisser te reposer un peu, demain nous irons sans doute visiter ce pays. Peut-être seras-tu assez en forme pour m’accompagner, ou pas.. Je vais voir si Xit a su me trouver quelques renseignements au sujet de ce pays.

La pirate quitta donc la cabine en refermant doucement la porte derrière elle, pour voir Xit passer la passerelle et monter sur le pont suivi d’un type vêtu d’une cape, de hautes bottes, et d’un chapeau en pointe à plume.
*Il est armé Jesse, méfie-toi..*

Elle plissa les yeux en voyant Xit s’approcher et l’autre jeter un regard curieux sur le pont du White Star.


- Mon capitaine, cet homme désirait vous parler,
dit-il en Nahuatl.
- Tiens et pourquoi donc ?
- Il a dit qu’il aurait des informations intéressantes à vous donner à propos de… de la créature qu’on a ramenée.
- Hmm…

Jesse dépassa Xit, et fit quelques pas en direction du type, avant de s’arrêter, croisant ses bras sur sa poitrine et s’adressa à l’homme dans la langue que tout habitant de Liberty connaissait.

- Messire, quel bon vent vous amène ?

- On m’a dit que vous aviez recueilli un griffon à votre bord.

La pirate ne laissa passer aucune émotion sur son visage, cependant elle venait d’apprendre quelque chose d’important.

- En effet, et en quoi cela vous amène-t-il à venir me parler ?

- Je suis venu vous prévenir, tout Arcadia ne fait pas bon accueil aux chimères. Beaucoup offrent des primes pour les chasser de chez eux.

Jesse comprit brusquement à qui elle avait affaire, en même temps que Parangon lui soufflait :
*chasseur de prime*
C’est d’une voix teintée de rage froide qu’elle répondit :

- Je vois… Dans ce cas vous avez fait le déplacement inutilement. Pour autant que ce griffon sera avec moi, il sera sous ma protection et le premier qui essaiera de toucher à une SEULE de ses plumes…euh ou de ses poils, aura affaire à Lady Sparrow. Hum, au fond non, vous n’êtes pas venus pour rien. Prévenez vous amis les chasseurs que je passerai à la lame de mon sabre le premier chasseur de chimère qui se présente sous mes yeux…


Elle le fixa alors d’un regard glacial.

- Dépêchez vous !!! Que faites vous encore là ?? Gronda-t-elle en brandissant son sabre.

L’autre ne demanda pas son reste et manqua tomber en reculant, alors il fit promptement demi-tour et quitta rapidement le pont. Jesse s’approcha de la lisse pour le voir se retourner encore une fois tandis qu’il détalait sur les quais. Puis se tournant vers Xit qui l’avait suivie, elle ajouta.

- Tu as trouvé d’autres renseignements intéressants au sujet de ce que je t’avais demandé ?

- Oui mon capitaine… Désolé pour cet homme, il insistait tellement.
- Tu ne pouvais pas savoir, il vaut mieux de toute façon qu’on sache à quoi s’attendre pour la suite. Alors ?
- Et bien on m’a dit qu’il y avait une personne à Arcadie, la capitale d’Arcadia qui saurait répondre à toutes vos questions. On l’appelle l’Oracle de Delphe.
- Hum… la capitale. Alors c’est là que nous irons demain. Envoie Goltech en ville louer un fiacre ou chariot fermé… et je me recommande sur ce dernier point : il faudra qu’il soit couvert.


Et Jesse retourna à sa cabine, pour …. Pour voir si le Griffon allait bien, mieux ? Elle s’assit sur une chaise face à lui…

- Et bien je suis contente, j’ai eu de la visite, et à présent, je sais au moins ce que tu es…. Un griffon. Comme quoi, tout espoir n’est pas perdu… Par contre je sais aussi que ce pays, Arcadia engage des chasseurs pour ….pour chasser des créatures comme toi. C’est navrant….
- Enfin à présent je comprends mieux pourquoi je t’ai retrouvé dans cet état.

_________________

* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-human.meilleurforum.com
Sinouhey
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Localisation irl : Paris
emploi irl : Dev
Points : 127
Date d'inscription : 11/10/2010

Feuille de personnage
Affinités: câlin :p
Occupation, métier: Griffon
Localisation: Arcadia

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Ven 22 Oct - 14:13

Il en était resté si stupéfait qu'il n'avait pas bougé, stupéfait qu'elle se soit excusée.
Il ne savait plus quoi penser, à se demander si elle aussi, elle n'était pas bien en peine de saisir ce qu'il était. Comment l'aurait-elle pu, puisque lui-même ne le savait plus exactement.
Après son départ, il s'était levé et avait réitéré son offre d'amitié auprès du perroquet, qui s'était à nouveau sauvé, la sale bête!
Griffon se retint de le réduire en pâtée, l'ingrat!
Puis, un peu honteux mais dévoré par la curiosité, il était allé lire le journal qu'elle avait regardé le matin même: il en avait fait des voyages, ce bateau!
Elle ne mentait pas en disant avoir parcouru de nombreux mondes!
Ce n'était pas n'importe qui, cette femme, elle n'était peut-être pas magicienne, mais capitaine de navire quand même, et d'un navire qui avait à ce point vu les quatre coins de Liberty, ce n'était pas rien!
Il était plongé dans un récit passionnant quand le bruit de la poignée le fit retourner brusquement. Il s'assit par terre et se mit en devoir de lisser ses plumes de l'air le plus naturel possible.
Trop préoccupée par ses pensées sans doute, elle s'était assise devant lui sans rien remarquer.


- Et bien je suis contente, j’ai eu de la visite, et à présent, je sais au moins ce que tu es…. Un griffon. Comme quoi, tout espoir n’est pas perdu… Par contre je sais aussi que ce pays, Arcadia engage des chasseurs pour ….pour chasser des créatures comme toi. C’est navrant….
- Enfin à présent je comprends mieux pourquoi je t’ai retrouvé dans cet état.


Il s'approcha d'elle et frotta sa tête sur l'épaule de la pirate, émettant un étrange bruit de contentement, mi ronronnement, mi roucoulement, cherchant à exprimer sa reconnaissance, mendiant des caresses.
Ainsi donc, elle avait appris son nom, ainsi que l'existence des chasseurs de prime.
C'était donc ça les infâmes qui l'avait pourchassé jusqu'à épuisement, l'autre jour, ils faisaient ça pour de l'argent...
Il se demanda si c'était mieux ou pire, et puis choisit de l'oublier: il savait qu'il était en sécurité ici.
Une fois gratté de manière satisfaisante, il piailla en ouvrant le bec sur un ton qui ne laissait pas de doute quand à l'interprétation: c'était maintenant à nouveau l'heure de diner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ejmana.fr
Lady Sparrow
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2763
Age : 47
Localisation irl : Suisse
emploi irl : Femme au foyer
humeur : Pas embêter!!tention
Points : 932
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: alone
Occupation, métier: Pirate!
Localisation: Sur le White Star

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Ven 22 Oct - 21:47

12.

Bon c’était reparti pour une séance de câlinages. Elle devenait une véritable guimauve, mais comment résister à ces yeux d’or ? Le Griffon savait comment s’attirer les grâces de la pirate qui face à la créature, laissait tomber son armure de fière pirate. Enfin la séance ne dura pas longtemps, le griffon lui faisant comprendre qu’il avait faim.

- Ben toi alors, t’es un véritable estomac sur pattes ! Il va falloir qu’on étudie la question de la chasse.. hum.. la chasse ? ça t’évoque quelque chose ?

La pirate attendit une réaction, mais le griffon ne fit que piailler une fois de plus. Jesse se demanda pourquoi elle semblait attendre une réponse du Griffon. Elle renonça donc à la question de la chasse et fit monter un nouveau plateau bien lesté de morceaux de viande fraîche, et d’une assiette d’un menu un peu plus frugal pour elle.
Après le repas, elle proposa au griffon de sortir sur le pont du White Star, histoire de prendre un peu l’air. Ce qui ravit Parangon qui put sentir sur ses planches les griffes du griffon.


- Voilà donc celui dont tout le monde parle ?
- Tout le monde ?
- Oui .. tu te doutes que la présence d’un griffon à bord du White Star, ça fait beaucoup parler les Tainos. Ils croient en un signe de leurs dieux. Ils hésitent encore pour l’instant à dire si c’est un bon signe ou un mauvais signe.

Parangon rit, de son beau rire grave et plein de chaleur.

- Mais moi je sais.. je sais que c’est un très bon signe. Et j’espère que ce griffon saura se remettre rapidement de ses blessures.

Jesse sourit et regarda le griffon, croisant une fois de plus son regard doré.
- Je le crois aussi, un très bon signe…

Ils restèrent encore quelques minutes sur le pont, puis Jesse annonça qu’il était temps qu’elle aille se coucher. Demain, ils se lèveraient tôt. Parangon leur recommanda la prudence et leur souhaita une bonne nuit. Quand elle revint à la cabine, Jesse se déshabilla, laissant tomber comme à son habitude ses vêtements sur le sol, puis elle regarda le panier et son lit. Elle s’installa sous les couvertures, puis voyant que le griffon attendait, elle soupira et lui sourit.

- Bon ce lit est assez large pour nous deux mais.. attention, c’est chacun de son côté..


Elle trouva très étrange ce qu’elle venait de dire, mais chassa cette impression pour se laisser tomber la tête dans l’oreiller, gloussant quand sous l’impulsion et le poids du griffon, elle rebondit sur le matelas.

_________________

* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-human.meilleurforum.com
Sinouhey
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Localisation irl : Paris
emploi irl : Dev
Points : 127
Date d'inscription : 11/10/2010

Feuille de personnage
Affinités: câlin :p
Occupation, métier: Griffon
Localisation: Arcadia

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Sam 23 Oct - 21:04

Ouioui la chasse bien sûr, elle voulait qu'il chasse quoi, avec une aile bandée, hein?
Enfin elle l'avait nourri à nouveau et il la suivit avec plaisir dehors, sursautant comme une voix venue de nulle part commentait son arrivée.
Il ne sut pas d'où elle venait et interrogea la pirate du regard, mais elle se contenta de répondre à l'autre qu'elle pensait aussi que lui, Griffon, était un bon présage.
Ah oui?
Lui, il trouvait surtout que c'était eux les bons présages, enfin les bons samaritains, parce que s'ils n'étaient pas intervenus, enfin elle, il serait mort à l'heure qu'il était.
Est-ce que c'était un esprit? Un être invisible?
Il y avait tout de même de drôles de choses sur ce navire...
Elle annonça l'heure de dormir, et comme il baillait en cachette depuis plusieurs minutes, action combinée de la fatigue et de la digestion, l ne se fit pas prier.
C'est là que les choses se gâtèrent: elle se déshabillait purement et simplement, comme ça, sous ses yeux, sans la moinde gêne.
Enfin, normal, elle ne réalisait pas... Mais lui, il eut tout le loisir de réaliser qu'il n'y était pas insensible... Loin de là!
Il aurait sûrement dû regarder ailleurs, détourner les yeux, mais il ne pouvait pas: après tout, ça n'avait pas tant d'avantages que ça d'être métamorphosé, il n'allait pas cracher sur ceux qui se présentaient!
Il profita donc du spectacle, sans en perdre une miette, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien à voir et soupira.
C'était vraiment dommage d'être un griffon dans des moments pareils!
Répondant à son invitation, il sauta d'un bond sur le lit, la faisant rire en atterrissant lourdement à côté d'elle.
C'était la première fois depuis la transformation qu'il dormait à nouveau avec une femme à côté de lui.
La sensation étaient étrange, de s'allonger à côté de quelqu'un.
Bien plus agréable que de passer la nuit tout seul par terre, c'était indéniable!
Il la regarda s'endormir avant de finalement s'étirer de tout son long et de fermer les yeux à son tour.
Après une nuit paisible, il s'éveilla de très bonne humeur, ayant largement empiété en dehors de la moitié du lit, vautré en diagonale.
Paresseusement, il roula sur le dos et sauta à bas du lit.
Pour changer, il avait faim...
Il aurait bien attendu, mais de son expérience, une femme pouvait dormir très longtemps, et lui, il avait vraiment faim!
Il poussa donc doucement la porte et sortit, provoquant la stupeur de l'équipage.
Assis au milieu du pont, il se mit à piailler doucement en fixant celui qui avait apporté la viande la veille.
Après une hésitation, Xit produisit une nouvelle pièce de viande qui fut engloutie comme les précédentes et Griffon le poursuivit ensuite à travers tout le navire pour ronronner contre lui, à la grand surprise du Taïnos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ejmana.fr
Lady Sparrow
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2763
Age : 47
Localisation irl : Suisse
emploi irl : Femme au foyer
humeur : Pas embêter!!tention
Points : 932
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: alone
Occupation, métier: Pirate!
Localisation: Sur le White Star

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Sam 23 Oct - 22:51

13.

Jesse se réveilla doucement, sortant peu à peu de sa torpeur, s’étira et puis se redressa finalement pour se dire qu’il y avait un détail qui ne collait pas dans le tableau . Un détail de taille ! La porte ouverte, elle comprit soudain que le griffon n’était plus là. En quelques secondes, elle revêtit sa chemise et son pantalon, et c’est en essayant de l’attacher qu’elle fit irruption sur le pont, parée à donner l’alerte, à mettre tout l’équipage à la recherche du griffon, mais son cri mourut sur ses lèvres quand elle vit le griffon se faire cajoler par Xit. Le géant Xit qui s’était laissé attendrir, et prenait un vif plaisir à flatter la créature.

- M’enfin qu’est-ce que ça signifie, protesta Jesse, contrariée.
- Mon capitaine ? Il avait faim alors je lui ai donné à manger.
- Quoi ? Encore ???
- Euh je n’aurais pas du ?

- Si… si bien sûr que si.. hum euh notre attelage est-il prêt à partir ?
- Oui mon capitaine, Goltech vous a trouvé un chariot couvert. Nous y avons installé des couvertures et quelques.. euh vivres au cas ou.
- Je vois, bien anticipé Xit. Bien alors il ne me reste plus qu’à euh…

Elle regarda le griffon..

- Aller finir de m’habiller, nous partons dans quelques instants.

Elle ne pouvait l’avouer, mais elle était contente de voir que le griffon n’était pas parti comme elle l’avait cru en voyant la porte ouverte. Elle était soulagée à présent de savoir qu’il était simplement sorti sur le pont et qu’il n’avait donc pas essayé de quitter le navire, sans rien dire..
Enfin…façon de parler.

C’est donc avec un bel entrain qu’elle retourna finir de se préparer, bottes, chapeau, manteau, baudriers et ceintures, ainsi que sabre et pistolet... Quand elle sortit, elle ordonna à Xit et à Goltech de les accompagner, laissant la surveillance du navire aux autres taïnos. Elle s’était dit qu’elle pourrait profiter de ce voyage pour recruter des nouveaux hommes d’équipages, mais elle était moins certaine à présent de trouver parmi les habitants d’Arcadia, des hommes à la hauteur des Taïnos pour les compléter. Bien trop intolérants à son goût, une qualité qui était importante pour tout aventurier qui se risquait à rencontrer des populations très différentes les unes des autres.

Mais bon, si cette visite d’Arcadia avait peut-être mal commencé, ou pas, tout dépendait sous quel angle, on envisageait la journée de la veille, cela ne signifiait pas que le reste se poursuivrait dans le même registre. Comme bien souvent, tandis qu’elle invitait le griffon à monter à l’arrière du chariot, à l’abri des regards, elle se dit qu’ils verraient bien ce que ce voyage donnerait, avant de conclure trop vite. Elle espérait au moins trouver ce guide puisque c’était ici que la boussole l’avait guidée quand elle lui avait posé la question.

Jesse prit les rênes en main, assise à l’avant à côté de Goltech et lança les chevaux au trot à travers la ville du port. Elle se tourna à un moment vers Xit et le griffon pour s’assurer que tout allait bien pour la créature.

- J’espère qu’il supportera le voyage en chariot. M’est avis qu’il n’a pas du en faire souvent. Xit, tu me signales s’il y a un problème ok ?


Puis Jesse fit claquer sa langue pour faire accélérer un peu l’attelage.

_________________

* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-human.meilleurforum.com
Sinouhey
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Localisation irl : Paris
emploi irl : Dev
Points : 127
Date d'inscription : 11/10/2010

Feuille de personnage
Affinités: câlin :p
Occupation, métier: Griffon
Localisation: Arcadia

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Dim 24 Oct - 22:39

M'enfin! Elle aurait pu s'habiller avant de débarqu... Hum... Il fallait qu'il tienne la bride à son imagination galopante, lui...!
Et il avait bien compris le message, on trouvait qu'il coûtait cher à nourrir... Eh bah c'tait pas sa faute s'il avait du muscle à reconstituer, d'abord!
Quelques minutes plus tard, ils étaient dans un charriot, ce qui lui plaisait assez peu: d'abord il y avait peu de place, ensuite les cahots le propulsaient en l'air sans arrêt, sensation assez désagréable, et pour couronner le tout, ce petit espace clos ne lui plaisait pas, mais alors paaaas du tout!
Xit remarqua probablement son malaise et lui donna une caresse qui se voulait rassurante, amenant Griffon à se rouler sur les genoux du Taïnos pour en obtenir davantage.
Il n'avait même pas conscience de l'étrangeté de son attitude, il cherchait le contact humain par réflexe, parce qu'il s'était senti trop seul pendant ces mois d'errance, et recevait chaque caresse avec une joie simple.
Bercé par le discours du Taïnos qui lui racontait quelque chose dans une langue à laquelle il ne comprenait pas un traitre mot, il finit par s'endormir, vautré sur le dos, les 4 pattes en l'air et la tête sur les genoux de Xit.
Il faisait un rêve magnifique dans lequel il y avait de la viande à volonté apportée par des belles jeunes filles aux trois quart dévêtues quand un bruit sourd le réveilla en sursaut.
Le Taïnos était déjà aux aguets et Griffon le rejoignit près de l'ouverture avant du charriot, d'où un murmure de voix étouffées lui parvenait, qu'il n'arrivait pas à comprendre.
Xit lui fit signe de se taire, et il hocha la tête en signe d'assentiment, faisant tiquer son interlocuteur.
Il réalisa alors qu'ils étaient arrêtés, pourtant personne leur avait demandé de descendre.
Se concentrant davantage sur la conversation, il saisit au vol une histoire de chargement et de taxe: gardes ou brigands?
Il ne souhaitait rencontrer ni l'un ni l'autre!
Il se tapit au fond, dans l'ombre, se faisant le plus discret possible, espérant que si ceux qui étaient dehors étaient des taxes portuaires, ils ne le remarqueraient pas.
Vu sa taille, il y avait quelque chose de dérisoire dans cette tentative.
Poussant un soupir, il attendait la suite, quand dans l'encadrement de l'arrière du charriot, apparut un homme

- Tiens tiens tiens, qu'est-ce que nous avons là?
Griffon se tenait prêt à parer à la moindre éventualité, attendant un geste de Xit ou l'arrivée de la pirate pour décider comment agir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ejmana.fr
Lady Sparrow
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2763
Age : 47
Localisation irl : Suisse
emploi irl : Femme au foyer
humeur : Pas embêter!!tention
Points : 932
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: alone
Occupation, métier: Pirate!
Localisation: Sur le White Star

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Dim 24 Oct - 23:22

14.

Jesse avait regardé le garde posté en bord de route d’un œil méfiant, et avait murmuré à Goltech de se tenir sur ses gardes. L’homme était sorti de nulle part pour procéder à ce qu’il disait être une vérification de la marchandise qu’ils pouvaient transporter et pour leur faire payer la taxe de passage à Argos. Dans ce cas il manquait quelque chose au tableau. Il n’y avait aucun post de garde en arrière plan, rien, pas la moindre niche, pas la moindre construction. Mais comme son collègue se tenait au milieu de la route, elle n’avait pas eu d’autre choix que d’arrêter son charriot.

A présent son instinct lui soufflait qu’elle ferait mieux de repartir aussitôt, mais déjà l’homme faisait le tour du chariot et relevait le pan qui cachait le contenu et donc Xit et le Griffon.


- Tiens tiens tiens, qu'est-ce que nous avons là?

Jesse adressa un signe de tête à Goltech en lui tendant les rênes et descendit du chariot, pistolet en main, prête à faire feu. Elle regarda autour d’elle, les bois qui cernaient le chemin des deux côtés. Ça ne sentait vraiment pas bon cette histoire.

- C’est un griffon, fit-elle, son arme cachée derrière elle.
- Savez-vous que ce n’est pas très légale de transporter une telle créature en Arcadia ?

Quelque chose lui dit qu’il racontait n’importe quoi, ayant sous doute compris qu’il avait affaire à des étrangers tout comme elle commençait à se faire une sacrée idée d’à qui elle avait affaire.

- Je croyais que les chasseurs de prime avaient toute légalité pour agir ?
- Prime ? chasseurs de prime ? ça doit bien rapporter ça !

Ca devait être le mot clé… car aussitôt toute une bande de brigands surgirent hors des bois en poussant des cris terribles visant sans doute à impressionner les malheureux voyageurs. Sauf qu’en l’occurrence, ils n’avaient pas affaire à de simples voyageurs. Jesse brandit son pistolet, visant celui qui avait donc donné l’alerte.

- Ouais mais vous faites erreur sur la personne ! Goltech fonce !!


Seulement des hommes barraient le passage aux deux chevaux de traits qui malgré les ordres de Goltech s’agitèrent, mais ne firent pas un seul pas. Et quand Jesse vit l’autre sortir une arme ressemblant à la sienne, elle fit feu avant qu’il ne le fasse. Ils attaquaient en nombre, il leur fallait fuir très vite. Mais pour cela, il fallait dégager la voie. Elle s’empara de son pistolet et fonça à l’avant du chariot pour tirer sur l’un des hommes qui tentait à présent de maintenir l’un des deux chevaux.

Xit surgit à son tour du chariot et usa de son puissant cimeterre pour faire reculer les bandits. A lui tout seul, il pouvait venir à bout de nombres de ces hommes, mais pas indéfiniment. A l’avant Jesse avait brandit son sabre pour affronter l’autre type qui barrait le passage, mais c’est là qu’une pierre heurta violemment sa tempe, la sonnant suffisamment pour lui faire perdre ses moyens l’espace d’un instant.

Elle avait crié, et porté la main à sa tempe, pour constater qu’elle saignait … Et derrière elle un homme arrivait armé d’une vulgaire hache pour achever le sale boulot sans doute…
Elle voyait Xit mener un combat sévère, dagues contre cimeterre, mais pas celui qui s’apprêtait à la frapper.

_________________

* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-human.meilleurforum.com
Sinouhey
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Localisation irl : Paris
emploi irl : Dev
Points : 127
Date d'inscription : 11/10/2010

Feuille de personnage
Affinités: câlin :p
Occupation, métier: Griffon
Localisation: Arcadia

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Lun 25 Oct - 13:11

Des cris, un coup de feu, Xit descendit et Griffon n'hésita pas davantage, bondissant hors du charriot.
Ils étaient encerclés et le griffon se mit à courir en rond autour du Taïnos, semant la panique sur son passage.
Ayant donné un peu de liberté de mouvement à l'arrière, il courut à l'avant, inquiet pour la capitaine et l'homme qu'elle appelait Goltech.
Il la vit recevoir une pierre à la tête et remarqua du coin de l'oeil le barbare qui arrivait lâchement dans le dos de la pirate, hache en main.
Griffon savait qu'il arriverait trop tard, sauf si... Au prix d'un violent effort, il déploya ses ailes et prit son envol pour atterrir sur le dos de l'homme, qu'il laboura de ses serres. Plus pratiques que des mains, ces griffes, tout de même!
Le brigand tomba en poussant un cri et la pirate se retourna en chancelant: elle était encore un peu sonnée et déjà un autre bandit s'avançait.
Sans réfléchir, il sauta à côté d'elle, ordonnant d'un ton sans réplique:

- Grimpe!
Il réalisa qu'il venait de parler, tant pis, cas de force majeure.
L'air hébété, elle s'exécuta et il battit des ailes pour s'élever, juste avant d'être rejoint par un autre imbécile au sabre qu'il renvoya dans les brancards d'un coup de patte arrière bien appliqué.
L'esprit en ébullition, Griffon cherchait quoi faire, il ne pouvait pas abandonner les deux autres, il ne voulait pas non plus laisser la pirate quelque part, il ne savait pas s'il pourrait voler longtemps lesté d'un poids supplémentaire, si léger soit-il.
Un vieux dicton lui revint soudain en mémoire: La meilleure défense, c'est l'attaque!
Virant brusquement de cap, il s'abattit sur l'un des hommes que Xit combattait, lui griffant sauvagement le dos avant de s'élever à nouveau.
La pirate avait eu la présence d'esprit de coller un coup de sabre dans les côtes d'un autre et comme Xit et Goltech se démenaient de leur côté comme des beaux diables, les agresseurs encore valides prirent la fuite en hurlant

- Ha les lâches!
Impitoyable, il leur fonça dessus, piaillant de manière menaçante, prenant plaisir à les voir détaller comme des lapins.
Ensuite, il put retourner vers le charriot, piaillant un joyeux cri de victoire, encore vibrant de l'excitation du combat.
Il se posa alors avec soulagement, laissant la pirate descendre.
Epuisé, il se vautra au sol aussitôt qu'elle eut mis pied à terre, essoufflé mais l'oeil brillant, haletant.

- QUelle bande de minables, hein!
L'air halluciné des trois humains qui le regardaient lui rappela soudain le problème et il prit un air mi-amusé mi-penaud pour déclarer
- Hum moui je vous avais pas dit que je parlais?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ejmana.fr
Lady Sparrow
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2763
Age : 47
Localisation irl : Suisse
emploi irl : Femme au foyer
humeur : Pas embêter!!tention
Points : 932
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: alone
Occupation, métier: Pirate!
Localisation: Sur le White Star

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Lun 25 Oct - 21:07

15. (ost-Emperor's club)

C’est sans réfléchir que Jesse se cramponna à la fourrure du Griffon pour échapper à la bande de malfrats qui les avaient attaqués. Bien trop nombreux, elle craint pendant un instant qu’ils n’en réchapperaient pas. Mais c’était sans compter sur l’aide inespérée du Griffon qui surgit tel un diable de sa boîte se défaisant d’un battement d’aile de ses pansements et dont les attaques furent providentielles. Ainsi aux Taïnos qui auraient encore douté des bonnes intentions des dieux auxquels ils pensaient devoir l’arrivée du Griffon, voilà qui allait définitivement les rassurer. Enfin quand ils seraient rentrés pour leur raconter, et quand Jesse aurait réglé un petit détail, mais de taille !

- Hum moui je vous avais pas dit que je parlais?

Jesse souffla une mèche de cheveux de devant son visage, et réajusta sa tenue, se donnant ainsi quelque contenance, le temps de trouver les paroles appropriées à adresser à une chimère dans une telle situation. Il lui vint d’abord l’envie de le gronder, mais elle se souvint une certaine sensibilité et ne tenait pas à blesser le griffon par des paroles inutilement acerbes. Pourtant elle avait beaucoup de mal à digérer le fait qu’il les avait trompé, qu’il l’avait trompé elle surtout. Et puis il était terriblement déstabilisant de constater qu’il possédait une intelligence bien au-delà de ce qu’elle avait imaginé, et tout à fait impropre à un animal. Elle l’avait sous estimé et elle lui en voulait de l’avoir laissée se fourvoyer ainsi.

- Tu as effectivement omis de m’en parler. Comme tu m’as laissé sciemment croire que tu ne pouvais pas le faire. Ce faisant tu as prouvé que tu ne me faisais pas confiance. J’aurai pu t’en vouloir pour ça, après ce que j’ai fait pour toi mais…

Elle posa un genou à terre, pour être à la hauteur de ses yeux, se refusant à le regarder de haut.

- Je ne t’en garderai pas rancune, après tout … vu ce que t’ont fait subir les êtres humains comme moi, je peux comprendre. Et j’accepte de payer pour les autres.

Elle hésita

à présent, puisque je constate que tu t’es rapidement remis et que ta convalescence est terminée, Ce qui l’avait fort surprise du reste.. peut-être souhaites- tu partir de ton côté ?Après tout tu es libre… Cependant..… si tu souhaites poursuivre ton chemin avec moi, ce sera un honneur pour moi. Seulement, je te demanderai de ne plus me mentir, et j’aimerai avoir ta confiance désormais, comme tu auras la mienne puisque tu viens de me sauver la vie… Merci Griffon, je t’en serai toujours reconnaissante.

_________________

* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-human.meilleurforum.com
Sinouhey
Arcadiens
Arcadiens
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Localisation irl : Paris
emploi irl : Dev
Points : 127
Date d'inscription : 11/10/2010

Feuille de personnage
Affinités: câlin :p
Occupation, métier: Griffon
Localisation: Arcadia

MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   Lun 25 Oct - 22:31

Elle avait l'air assez mécontente... Oui c'est vrai, il avait menti, enfin il l'avait induite en erreur en tout cas...

- Tu as effectivement omis de m’en parler. Comme tu m’as laissé sciemment croire que tu ne pouvais pas le faire. Ce faisant tu as prouvé que tu ne me faisais pas confiance. J’aurai pu t’en vouloir pour ça, après ce que j’ai fait pour toi mais…

Oui, vu comme ça... Il baissa le nez, penaud, mais elle descendit à sa hauteur pour dire qu'elle comprenait, et il se sentit vraiment honteux de ne pas lui avoir dit la vérité.
C'était vrai qu'elle avait fait beaucoup pour lui, et que lui de son côté l'avait soupçonnée d'intentions inavouables, mais il ne la connaissait pas...Il ne pouvait pas savoir...
La tête basse, il regardait le sol, qu'il grattait machinalement d'une serre.
Elle venait de lui rendre sa liberté, mais que pouvait-il en faire?
Lentement, il releva les yeux pour plonger son regard dans celui de cette femme étonnante qui décidait de ne même pas se fâcher.
Honteux, il se releva et tourna les talons, la queue basse, pour aller se cacher sous le charriot.
La minute d'après, le charriot avait disparu, déplacé par les deux Taïnos, qui le regardaient avec sympathie.
Il poussa un profond soupir et se retourna vers la pirate, poussé par les sourires encourageant des deux hommes

- Où voulez-vous que j'aille, franchement...?
Je suis pas un très bon chasseur, j'arrive à peine à manger à ma faim et puis...


Il hésita, ce n'était pas rien d'annoncer ça, mais comment expliquer sinon...
D'un autre côté, comment le leur dire? "Je crois que j'étais un homme avant de rencontrer cette magicienne qui..."
Non, il avait trop honte.
Ce n'est pas qu'il ne leur faisait pas confiance, c'est qu'il refusait de reparler de cet épisode de sa vie. ET de tous les précédents.
Ce temps ne reviendrait jamais, inutile de le ressasser, de se bercer d'illusions, de discuter de son passé avec qui que ce soit... Personne ne comprendrait jamais sa frustration, et il préférait la garder pour lui.
Pourtant, elle lui demandait sa confiance, et elle avait prouvé qu'elle la méritait...
Bon!
Il s'assit, se gratta derrière la tête avec sa patte arrière, lissa ses plumes et annonça finalement

- Je te fais confiance, et je ne te mentirai plus, je promets. Mais je veux garder le droit d'avoir un secret, un seul, et de ne jamais en parler.
Personne ne dit jamais absolument toute la vérité, n'est-ce pas?
En échange, je te tiendrais chaud la nuit sans voler toute la place!

Il lui fit ce qui pouvait le plus, avec son bec de rapace, ressembler à un sourire avant de se mettre à... rire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ejmana.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le marche d'Arcadie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le marche d'Arcadie
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le japonais, comment ça marche ?
» Oxygen / Slot-it CA MARCHE
» [AIDE] le Bluetooth ne marche plus!!! de l'aide svpp
» [RESOLU] Reveil qui ne marche pas la nuit
» [AIDE] flash de l appareil photo ne marche plus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Human :: Liberty-Human, un nouveau monde: (RP) :: Arcadia :: Arcadie, capitale d'Arcadia-
Sauter vers: