Forum de RP Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesPortailConnexion

Partagez | 
 

 Terreur sur la ville

Aller en bas 
AuteurMessage
Mhyédabur
Les exilés
Les exilés
avatar

Nombre de messages : 237
Points : 263
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Terreur sur la ville   Lun 28 Mar - 17:24

Ils n'étaient que des illusions, des ombres, dotées pourtant de pouvoirs physiques, plutôt basiques.

Mais qui pouvait résister à un Démon au visage souriant qui ne marquait pas même un signe de regret quand il vous ouvrait le ventre, en sortait la tripaille, et la répandait, ou quand il arrachait des cœurs entiers pour s'asperger du sang frais qu'il contenait encore.


Hommes, mais surtout femmes et enfants, conformément aux ordres, furent leurs cibles principales.


Certains se dressèrent contre eux. Mais qui pouvait vaincre un corps fait de sang et de Mâgie Sombre ? Les épées ne faisaient que percer, et nul ne pouvait savoir que chaque coup les affaiblissait, certes, mais ne pouvait leur enlever la vie.


Les Neuf Illusions infernales, les Neuf Mhyédabur poursuivirent leur moisson de mort et de douleur, le sourire aux lèvres. Et chaque illusion répétait, à ceux qui pouvaient l'entendre et s'enfuir, qu'il était Mhyédabur, le fils du Seigneur Sombre.


Chacune avait prise une direction, telle les neuf directions de la roue du chaos.


Et c'était bien le chaos et le mal qui cette nuit, s'acharnait sur la belle cité d'ordinaire paisible de Belladona.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karayan
Amazones
Amazones
avatar

Nombre de messages : 98
Points : 45
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Terreur sur la ville   Lun 11 Avr - 19:38

<< avant 15.

Les ? Karayan fronça les sourcils, pourtant le regard de la sorcière ne pouvait la tromper, elle disait vrai, il y avait plusieurs ombres noires, mais laquelle était Mhyédabur ? Avait-il levé une armée ? Avait-il ce pouvoir ? Tant de questions auxquelles seul le Sage aurait pu répondre. Alors que devait-elle faire ? Sa mission était de ramener le démon pas d’ouvrir une chasse aux ombres. Était-ce un nouveau jeu tordu que le démon avait inventé pour l’attirer dans un autre piège ? Peut-être cherchait-il seulement à détourner son attention.

Alors elle comprit qu’il ne lui restait qu’une seule chose à faire, ouvrir la chasse, trouver ces ombres comme les appelait la sorcière et peut-être trouverait-elle là un indice pour retrouver, non pour attraper l’infâme.


- C’est lui que je dois retrouver, le fils du seigneur maudit et quand je l’aurai retrouvé, …. Les ombres se disperseront sans doute.

Elle lança un dernier regard à Donatien et à la femme avant de tourner le dos pour regagner la sortie rapidement et s’envoler aussitôt dehors. Elle avait espéré qu’elles l’aideraient à retrouver Mhyédabur, mais en fin de compte, elle ne pourrait compter que sur elle, et sur cet instinct exacerbé par le pouvoir du Sage.

Karayan prit de la hauteur, dominant bientôt toute la ville de Belladona, avant de s’arrêter pour faire du sur place, tous ses sens en alerte.
Alors elle sentit en même temps qu’elle les entendit, les cris, les hurlements et cette aura maléfique qui était désormais la trace de Mhyédabur. Oui, c’était ça, elle avait « senti » sa trace, comme le chasseur piste les empreintes d’un gibier.

Aussitôt, la gardienne arc et flèche en main plongea, prête à intervenir. Il était là, à quelques mètres seulement d’elle, soulevant par le bras une malheureuse gamine qui hurlait de tous ses poumons.
Elle n’hésita pas et décocha un premier trait, figeant le geste du démon, flèche atteignant son bras, elle n’attendit pas pour en décocher une seconde, dans l’autre bras, des flèches qui étaient enduite d’un puissant paralysant, même si elle en ignorait l’effet sur ce démon.

Et pour effet, il ne fut pas des moindres. Mhyédabur se tourna vers elle et rugit de colère, dans une tentative pour la frapper mais le bras se figea pour….. fondre comme se dissolvant au vent, sous les yeux écarquillés de Karayan. Était-ce un nouveau tour de magie ? Puis elle croisa le regard de celui qu’elle avait pris pour Mhyédabur et comprit. Aucun regard ne pouvait lui mentir, elle savait qu’il n’était pas lui, mais qu’une copie, une apparence du démon qui ne possédait pas d’esprit propre. Elle comprenait soudain pourquoi la sorcière avait parlé d’ombres noires.
Elle comprit aussi la nouvelle ruse du démon qui pendant ce temps, devait être occupé à d’autres vilenies. Elle s’envola aussitôt en poussant un hurlement strident de rage, tandis que l’ombre noire continuait de fondre comme neige au soleil, laissant la gamine rejoindre les bras de sa mère. Il y en avait d’autres comme celui-là, il lui faudrait donc tous les trouver avant de mettre la main sur Mhyédabur, sauf … sauf si elle le retrouvait lui avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mhyédabur
Les exilés
Les exilés
avatar

Nombre de messages : 237
Points : 263
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: Terreur sur la ville   Mar 12 Avr - 9:59

Dans les cris d'épouvante, les pleurs et les supplications, Mhyédabur frappe, déchire, arrache... Un orphelinat ! Quel bonheur que de tracer le sillon d'Orkhôn en son sein.

Dans cette chasse morbide, il a gardé dans une pièce trois jeunes filles, les plus belles. Il les violera jusqu'à ce que leurs os craquent et qu'il les déchire dans sa rage de connaître ce que sa qualité d'ombre, d'illusion, ne pourra jamais lui donner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mhyédabur
Les exilés
Les exilés
avatar

Nombre de messages : 237
Points : 263
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: Terreur sur la ville   Mar 12 Avr - 10:02

La place n'est plus garnie que d'une dizaine de gardes, qui brandissent leurs épées et leurs boucliers, l'air résolu, mais surtout, avec cette lueur dans les yeux qui dit qu'ils connaissent leur destinée.

L'être à la barbe flottante, aux yeux rouges, et aux ongles aussi tranchantes comme des épées, a tracé son sillon de mort dans les trois ruelles précédentes. Ils sont les deniers représentant du groupe envoyé pour le tuer, mais aucune arme n'a été efficace contre lui.

Au moins auront-ils orienté la fureur de l'être, la créature ?, vers eux, sauvant sans le savoir des dizaines de femmes et d'enfants.

Mhyédabur s'avança et sa voix résonna dans la place.


Je suis Mhyédabur, le fils du Seigneur Sombre, et vous allez tous mourir, car nul ne s'oppose à la volonté d'Orkhôn !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mhyédabur
Les exilés
Les exilés
avatar

Nombre de messages : 237
Points : 263
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: Terreur sur la ville   Mar 12 Avr - 10:08

Lulu-doigt-de-fée regarda son bras. Enfin, l'espace où aurait du se trouver son bras. Ce dernier était désormais dans les mains de la créature qui l'éleva en l'air, laissant le sang couler sur son visage.

Lulu et une bonne dizaine de voleurs, peut-être d'assassins, avaient essayé d'arrêter l'homme barbu. Il s'était prétendu le fils du Seigneur Sombre et cela les avaient bien faits rire. Mais maintenant... Et bien maintenant, à bien y réfléchir, ils avaient eu bien tort de ne pas le croire et de ne pas s'en méfier. Tous les autres avaient aussi été démembrés, leur cœur arraché d'une seule main de leur cage thoracique, pour être dévoré par celui qui s'annonçait comme étant Mhyédabur. Aucune de leurs attaques, pourtant mortelles pour certaines, n'avaient arrêté le démon.



Là s'arrêtèrent les pensées de Lulu-doigt-de-fée tandis qu'un poing pénétra sans difficulté sa poitrine, lui arrachant un cœur encore battant que Mhyédabur dévora pendant quelques secondes, ne regardant même pas le corps s'affaler au sol.

Puis, avisant une demeure d'où venait de poindre un gémissement de terreur que quelqu'un tenta de faire taire, il défonça le porte d'entrée d'un seul coup de pied.

Je suis Mhyédabur, le fils du Seigneur Sombre, et je viens apporter la Justice d'Orkhôn sur le Continent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mhyédabur
Les exilés
Les exilés
avatar

Nombre de messages : 237
Points : 263
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: Terreur sur la ville   Mar 12 Avr - 10:14

Les hommes avaient barricadé à la hâte les ouvertures de l'auberge : fenêtres et portes. Même les portes quittant la salle principale où ils avaient trouvé refuge avec quelques femmes de basse condition et deux jeunes enfants, furent condamnées prestement.

Certains avaient des armes, et d'autres se hâtèrent de briser des chaises pour avoir des gourdins dans leurs mains. Des gourdins qui leur donnaient un semblant de sentiment de sécurité.

Tu crois qu'il va entrer ?


Non, c'est bien fermé maintenant et on est nombreux. Il va passer son chemin.

Mais que veut-il ? Qu'est-ce que ce monstre ?

Je n'en sais rien ! Mais bon sang, que fait la Guilde des Défroqués ?

Oui, ils avaient fermé toutes les ouvertures. En soit, cela était de toute façon inutile. Mais comme l'eau trouve toujours le chemin le plus facile, et pas forcément le plus court, ainsi fit l'Ombre.


Un hurlement de terreur accueillit son apparition au milieu du feu de la vaste cheminée. Il avait atterri sans bruit, aussi souple et léger qu'une illusion.

Tandis que la terreur se propageait et que les plus courageux dardaient leurs armes dérisoires, un sourire ignoble éclaire le visage de l'apparition.

Je suis Mhyédabur, le Fils du Seigneur Sombre et ce soir, je viens punir ceux qui ont décidé notre enfermement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: Terreur sur la ville   Ven 22 Avr - 21:01

La ville était sans dessus dessous.
Donatien était sorti en catastrophe de l'Hôtel de Joconde et courait vers celui des Alighieri.
Les voleurs connaissaient bien cet endroit, c'était un des rares lieux abandonnés qui n'était pas squatté. Le lieu était réputé hanté et dangereux.
Essoufflé, il se retrouva devant le bâtiment, nimbé de noirceur et une hésitation le saisit.
Il était seul, il avait perdu de vue la gardienne.
Donatien saisit fermement sa dague pour se donner du courage mais alors qu'il allait pénétrer dans la bâtisse, une des ombres surgit sur son flanc et frappa.
Donatien ne dut qu'à ses réflexes de se jeter sur le coté pour éviter la créature maléfique au visage du demi-démon.
Il roula sur le sol et se redressa vivement.

par Anubis, je suis dans la mouise là !
Gaaaaaaardes ?



_________________


Dernière édition par Donatien le Sam 23 Avr - 8:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
Mad Martigan
Vikings
Vikings
avatar

Nombre de messages : 75
emploi irl : Mercenaire
Points : 67
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Affinités:
Occupation, métier:
Localisation:

MessageSujet: Re: Terreur sur la ville   Ven 22 Avr - 23:12

(avant à la Mandragore) 38.

Mad et Rool avançaient dans les rues de Belladona. Mad n’avait eu aucun information supplémentaire sur l’endroit où pouvait bien être partie sa mystérieuse inconnue et Rool lui ne pensait qu’à son ange. En désespoir de cause, ils quittèrent donc la taverne, abandonnant Atropa à ses propres préoccupations.

Et tandis qu’ils marchaient, ils entendirent soudain des hurlements là bas, juste au croisement des deux rues qu’ils venaient de traverser. Echangeant un regard inquiet, Rool secoua aussitôt la tête.


- Non non ! Mad, il est trop dangereux ! N’y vas pas, laisse les…. Il va te…

Mais Mad avait entendu le hurlement d’une femme. Il était chevalier servant avant tout ! Et tant pis pour les peurs de son compagnon de route. Et puis peut-être que son ange leur viendrait en aide ? Mad n’était pas particulièrement croyant mais là il pouvait bien croire en tous les anges de Liberty, si ça pouvait les aider !

Il courut, évitant des fuyards qui allaient dans le sens inverse, il courut encore jusqu’à découvrir une scène terrible. Un homme écartelait d’autres d’un simple geste de la main et là, l’homme se tourna vers Mad. Il leva aussitôt les mains en signe de rédition.


- Écoute, j’te veux pas d’histoire. J’suis pas pour les embrouilles, mais on peut parler non ?

Pour toute réponse l’autre rugit tel un monstre et lui balança sur la tête, le cadavre du malheureux qu’il venait d’assassiner. Adroit, Mad évita la dépouille et sortit son sabre ce qui parut énerver son adversaire. Et le démon se jeta dans une terrible mêlée, désarmant Mad en un rien de temps.
Il allait subir le même sort que le malheureux cadavre à leurs pieds.

Mais Rool qui avait assisté, de loin il faut le dire à toute la scène, ne put rester sans réagir. Il sortit de sa cachette et agita les bras.

- Laisse-le !! Laisse mon ami tranquille, ou dieu te fera payer ton infamie !

Peut-être que… oui… Peut-être que sa bure ferait diversion, face à un tel monstre ? Rool l’espérait, Rool priait à voix basse à présent tandis que l’autre se tenait figé, maintenant Mad à bout de bras, paré à le démembrer d’un seul geste.
Mais aux paroles de Rool, le démon décida de changer de victime et jeta Mad au loin….
Un loin qui ne l’était pas tant que ça, car ils se retrouvaient sur les quais de la ville, aux abords de la rivière une rivière chargée des embruns de la mer toute proche.

On entendit un léger plouff, tandis que Rool fixait de ses grands yeux terrifiés, l’homme, le démon qui se dirigeait à présent vers lui. Voilà sa dernière heure était donc venue…
Le troubadour aurait donné cher pour voir au moins une dernière fois son ange….
Il comprit qu’il serait inutile de discuter, il comprit qu’il n’avait plus aucune chance.
Il ferma les yeux…



- Ne me dis pas que tu es en train de prier ??? héhé… tu peux arrêter, on dirait bien que Dieu t’a entendu, regarde, l’autre s’est barré…. Il m’a vu arriver et il s’est barré.

Rool fronça les sourcils.

- Quoi, comme ça ?
- Ben oui comme ça ! J’ai du lui faire peur je crois, conclut Mad avec un immense sourire et surtout complètement trempé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donatien
Cosmopolitains
Cosmopolitains
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 43
Points : 665
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: La guilde des voleurs
Occupation, métier: Chef des défroqués
Localisation: La Mandragore pendue

MessageSujet: Re: Terreur sur la ville   Dim 24 Avr - 17:11

Mais personne ne répondit à son appel.
C'eut été sans doute trop beau, trop simple !
Piquer un sprint c'est encore ce qu'il savait faire de mieux et c'est ce qu'il fit.
Mais la créature était véloce et Donatien n'osait pas l'emmener vers des lieux publics où elle pourrait s'en prendre à d'autres victimes innocentes.
Non il fallait qu'il tienne et l'occupe jusqu'à ce que les sorcières Joconde les aient éradiquer par leur Magie puissante certes mais lente !!!!
Artiser une œuvre qui leur donneraient assez de pouvoir ne devait pas être chose aisée, Donatien en convenait mais est-ce qu'elles ne pouvaient pas faire un peu plus vite se dit-il en plongeant sur la gauche.
Les griffes, oui des griffes on ne pouvait décemment pas appelés des ongles aussi longs des ongles, déchirèrent sa cape et Donatien s'en défit prestement, gagnant de précieuses secondes de répit en empêtrant la créature de son vêtement.
Il en profita pour d'un vif coup de dague lui lacérer le visage, mais c'est à peine si la chose réagit, ne semblant sentir la douleur.
Donatien regretta cette tentative qui de nouveau tournait l'attention du demi-démon vers lui.
De nouveau une partie d'esquive s'en suivit mais Donatien fatiguait sérieusement. Haletant, il refusa de penser à la fatigue qui l'engourdissait, le rendant moins rapide à chaque esquive et refoula la peur, se concentrant sur le ballet qu'il exécutait avec le monstre.
La créature démoniaque devait être moins stupide qu'il ne pensait car elle feinta et Donatien tomba dans le panneau, payant son erreur d'un coup qui le jeta au sol et faillit l'assommer. Il vit avec une lucidité terrifiante, les griffes acérées fondre sur lui. Seul un ultime réflexe lui permit de rouler et les ongles se plantèrent dans son flanc plutot que dans ses viscères.
L'onde de douleur le submergea, et un voile rouge passa devant ses yeux. Il n'arriverait pas à esquiver la prochaine attaque. Il s'évanouit.
La créature poussa un cri de triomphe et arma son dernier coup mais alors qu'elle allait assouvir sa faim de souffrance et de sang, son cri se transforma en cri de douleur et elle éclata en un vortex noirâtre. La boule de Noirceur fila vers l'autel des Joconde, entra par la fenêtre de la plus haute pièce de la tour et se figea, piégée dans la toile que la Matriarche avait peinte.
Dans la rue, devant l'hôtel Alighieri Donatien, inerte, perdait lentement son sang sur les pavés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epsilon.jdrforum.com/forum.htm
PNJ

avatar

Nombre de messages : 52
Points : 54
Date d'inscription : 20/10/2008

Feuille de personnage
Affinités: tout le monde et personne
Occupation, métier: A votre service
Localisation: Partout et nulle part.

MessageSujet: Re: Terreur sur la ville   Dim 24 Avr - 20:29

La boule noire se tortilla quelques instants avant de céder à la magie plus puissante de la Matriarche. Quand la magie qui l'avait créée fut ainsi anéanti, chaque chose redevint ce qu'il devait être.

Un bon décilitre de sang se répandit au sol, éclaboussant le beau dallage et le bas de la robe des sorcières Joconde. Un léger parfum, à la fois captivant et écœurant emplit la pièce. Ce n'était pas l'odeur du sang, mais une autre odeur que seules les Jocondes et d'autres entités de Liberty pouvaient relever. C'était l'odeur d'Orkhôn, celle du plus profond des noirceurs de l'âme humaine...

Celle qui paraissait la plus jeune, encore que ce fut difficile à dire, laissa pourtant échapper un sourire, indéfinissable. Car cela leur fournissait une précieuse indication sur la nature du sortilège utilisé. Ce qui leur faciliterait l'usage de leurs pouvoirs.

Mais il fallait se remettre à l'ouvrage. D'autres Ombres œuvraient encore dans la belle cité, et il était plus que temps de mettre fin au cortège de mort, de douleur et d'ignominies qui les accompagnaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 52
Points : 54
Date d'inscription : 20/10/2008

Feuille de personnage
Affinités: tout le monde et personne
Occupation, métier: A votre service
Localisation: Partout et nulle part.

MessageSujet: Re: Terreur sur la ville   Dim 24 Avr - 20:55

Sans doute que la vue d'un bateau se glissant à la hâte dans la nuit, chose assez rare chez ces marins peu désireux d'affronter les mers autrement que de jour, ne passa pas inaperçue ( http://liberty-human.meilleurforum.com/t674-au-port#14061 ).



A moins que Mad Martigan et Rool ne soient encore trop sous le coup de la chance énorme qu'ils avaient d'être sans doute les seuls à avoir fait... fuir Mhyédabur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karayan
Amazones
Amazones
avatar

Nombre de messages : 98
Points : 45
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Terreur sur la ville   Lun 25 Avr - 16:16

16.

Karayan sentait le sang pulser dans ses veines, l’angoisse de trouver encore des morts, la colère de se sentir si impuissante face à ce démon qui lui échappait à chaque fois, car à chaque fois qu’elle en apercevait un, elle savait aussitôt n’avoir affaire qu’à une copie de l’infâme.
Et puis le combat était à armes inégales, elle ne pouvait empêcher toutes ces ombres de tuer et massacrer. Elle essaya néanmoins….

Elle réussit à empêcher le massacre de plusieurs habitants, mais ne sut pas arrêter le démon, jusqu’à se trouver face à celui qui sortait de l’orphelinat. Voyant le sang sur ses mains, et la folie meurtrière qui éclairait seule son regard, elle sut qu’elle arrivait trop tard. Dans un élan désespéré de pure rage vengeresse, elle se jeta sur lui, réussissant à lui faire perdre l’équilibre. Il bascula en arrière et elle le vit sombrer dans un puits au milieu de la cour. Il tenta de se raccrocher aux bords du puits, mais elle trancha ses mains d’un coup sec de sa lame, s’évertuant à le repousser à l’intérieur, à lui faire perdre prise…

Jusqu’à ce qu’enfin il lâcha prise et chuta dans le fond du puits. Alors là Karayan laissa sa colère se déchainer sur les pierres du puits, frappant et frappant encore jusqu’à ce que toutes cèdent pour en boucher la sortie, pour le retenir prisonnier, quelques temps du moins, le temps qu’elle le retrouva lui…..

Et la magie des Jocondes agit enfin de concert avec les efforts de Karayan. Un spectre noir s’éleva du puits pour disparaitre dans les airs, revenant jusque vers les fenêtres des sorcières de Vinci. Le souffle court, Karayan observa le phénomène un instant, puis sans plus attendre, s’envola en quête du démon, espérant que le prochain, serait le bon.

C’est là qu’elle la vit, tandis qu’elle avait senti une aura maléfique puissante, plus puissante que les autres, la femme qui se faisait passer pour un homme, en train de perdre son sang dans l’allée devant un bâtiment. La gardienne fit un dernier tour au dessus de la pâle silhouette, puis fondit sur elle pour atterrir souplement à ses côtés, sans aucun bruit.

Karayan réalisa aussitôt que les blessures étaient sérieuses et qu’il lui fallait un soigneur sur le champ. Sans plus perdre de temps, elle s’envola, tenant dans ses bras, la femme au masque masculin. Elle avisa alors les deux hommes qui l’avaient abordé à l’auberge, et atterrit auprès d’eux, déposant avec une grande délicatesse, le corps de la jeune femme à leur pied.


- Elle est blessée, il faut vite la faire soigner. Je ne peux rester, il me faut aller le chercher.

Et sur ces quelques paroles, ignorant l’air surpris de l’un et l’air béat de l’autre, elle s’envola pour revenir vers cet endroit où elle avait ressenti cette impression si étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 52
Points : 54
Date d'inscription : 20/10/2008

Feuille de personnage
Affinités: tout le monde et personne
Occupation, métier: A votre service
Localisation: Partout et nulle part.

MessageSujet: Re: Terreur sur la ville   Lun 25 Avr - 17:48

Leur magie renforcée par la compréhension du sortilège utilisé permit aux Jocondes de rappeler dans leurs rets toutes les illusions, une par une, non sans en sortir de cette longue séance, parfaitement épuisées. Le centre de la pièce n'était plus qu'une vaste mare de sang puante, que les Jocondes se hâtèrent de quitter.

Elles envoyèrent des serviteurs nettoyer les lieux et prirent soin que ces derniers jettent la moindre parcelle d'eau mêlée de sang dans la mer. Les tissus utilisées et les balais furent ensuite brûlés, pour que plus rien ne reste de cette ignominie.

Belladona put enfin respirer.



Mais si la puissance qui avait déchaîné tant d'horreurs avait été vaincue, il n'en restait pas moins que la population entière était sous le choc. Nul doute que les conséquences politiques d'un tel affront à la Guilde des Défroqués, qui s'était retrouvée impuissante, aurait des répercussions profondes. Certains y verraient sans doute un signe de faiblesse. Et dans ce milieu de voleurs et d'assassins, les cœurs étaient prompts à entendre la musique d'Orkhôn.

D'aucuns murmuraient même que le chef de la Guilde avait été tué. D'autres, qu'il était blessé et affaibli. D'autres enfin, qu'il n'avait rien fait pour défendre la cité.

Certains pensèrent que le moment était venu d'envisager un nouvel équilibre des pouvoirs.


Ainsi donc, après la magie maudite, il restait les relents immondes, bien plus difficiles à sentir.


Et l'absence de Donatien n'aidait pas ses lieutenants à essayer de ramener un peu de raison.


Cette nuit, qui allait être connue comme la Nuit des Monstres d'Orkhôn, resterait désormais comme une profonde blessure dans le corps de Belladona... Une atteinte à l'autorité naturelle de la Guilde et de sa chef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mad Martigan
Vikings
Vikings
avatar

Nombre de messages : 75
emploi irl : Mercenaire
Points : 67
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Affinités:
Occupation, métier:
Localisation:

MessageSujet: Re: Terreur sur la ville   Mar 26 Avr - 17:14

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Terreur sur la ville   

Revenir en haut Aller en bas
 
Terreur sur la ville
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis , ville de Mathieu: restauration peinture d'art (...?)
» [REQUETE] Soft pour recherche les contact par code postal, ville...
» [MAW 2.5/2.51] Probleme Ajout ville meteo sous TF3D
» DANS QUEL DEPARTEMENT EST CETTE VILLE ?
» Avis de marché - Ville de Linselles (59) - Lot 2 vitraux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Human :: Liberty-Human, un nouveau monde: (RP) :: Cosme :: Belladona-
Sauter vers: