Forum de RP Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesPortailConnexion

Partagez | 
 

 Un démon chez les indiens

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lady Sparrow
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2763
Age : 47
Localisation irl : Suisse
emploi irl : Femme au foyer
humeur : Pas embêter!!tention
Points : 932
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: alone
Occupation, métier: Pirate!
Localisation: Sur le White Star

MessageSujet: Un démon chez les indiens   Lun 25 Juil - 14:11

<< avant

103.

Jesse bouillait de colère, et ça n’allait pas tarder à ce que tous ces dragons, et autres écailleux s’en prennent plein la tronche, tant ils avaient abusé de leurs pouvoirs. Quoi ? vous pensez qu’elle aurait du être reconnaissante ? Elle ne leur avait rien demandé, et en peu de temps, sa liberté s’était retrouvée sévèrement compromise. Oui parfaitement, sa liberté, on décidait pour elle, on la trimballait malgré elle, l’autre monstre là avait même osé graver un symbole sur le visage du pauvre Parangon qui ne s’en remettait pas du reste.

Sans compter l’autre démon là, mais bon sang de bois, toutes ces créatures et ces démons, ne pouvaient-ils pas se battre entre eux, avec leur magie et leurs sortilèges et la laisser en dehors de tout ça ? Apparemment non, elle avait été jetée au milieu d’un combat à forces trop inégales, et à présent, il était bien sûr hors de question de se défiler mais…
Qu’allait-elle bien pouvoir faire, elle ? une simple mortelle au milieu de ces êtres doués de pouvoir ?

Et tandis que Jesse posait un pied à terre, sur la plage de l’île du crâne, dans la baie même où bien des années plus tôt, elle avait quitté ses amis à bord du vieux galion espagnol. Aujourd’hui elle revenait, pour les prévenir qu’un immense danger les guettait. Eux qui avaient déjà tant souffert des invasions des conquistadors, allaient devoir affronter le mal, un démon odieux et insupportable qui n’hésiterait pas à tous les massacrer.

Le Sage se posa non loin d’elle,
décoiffant la pirate et la forçant à retenir son chapeau face au déplacement d’air. Jesse se tourna vers lui et gronda :

- Il ne doit rien arriver à cette population, j’ai juré de protéger leur secret, et aujourd’hui ils sont en danger par ma faute, par ta faute, dragon !

Soudain un cri se fit entendre, ou plutôt un croassement. Et peu après une flèche rouge, traversait le ciel pour se poser sur l’épaule de Jesse.

- Capitaine, capitaine !!!

La pirate écarquilla les yeux de surprise. Elle l’avait complètement oublié celui-là


- Ruby !! t’es encore vivant toi ?
- Ruby gentil !! Ruby gentil !!

Et soudain elle ressentit un pincement au cœur, tout avant tant changé depuis sa dernière visite, il y avait passé dix ans de ça. Sauf elle, sauf Ruby, pour un perroquet l’âge ne se marquait pas de la même manière, mais en voyant approcher Yichaak bahlam, elle perçut le temps qui avait filé comme l’éclair. Tant de choses s’étaient passées depuis.

Celui qui avait pris désormais la couronne de l’empereur, s’approcha très prudemment, craignant visiblement le Grand Dragon, même si chacun connaissait son rôle sur le monde. Jesse lui épargna les derniers mètres à parcourir en allant l’embrasser sur la joue, avec la spontanéité qui l’avait toujours caractérisée. Puis larme à l’œil, elle se serra dans ses bras, laissant un Ychaak médusé. Il finit par lui rendre son étreinte et s’écarta pour l’admirer.


- Jesse… tu n’as pas changé.

Et ce n’était pas juste un compliment qu’il lui faisait, c’était une constatation évidente, stupéfiante pour lui, et qui amena un léger sourire sur le visage de la pirate.

- Je sais…. le temps n’a plus d’emprise sur moi, lui murmura-t-elle, même si le monde a poursuivit sa course. Mais hélas….nous ne sommes pas venu en pure visite amicale. J’ai une mauvaise nouvelle à t’annoncer à toi et à ton peuple.

Autour d’eux, les indiens de l’île, osaient peu à peu se rapprocher, mais pas de trop à cause du dragon et de MarasKull. Ils murmuraient entre eux, des légendes et des contes qu’ils connaissaient. Mais jamais encore jusque là, ils n’avaient vu de créatures aussi grandes et impressionnantes.

_________________

* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-human.meilleurforum.com
Ades
Orientalis
Orientalis
avatar

Nombre de messages : 343
Age : 48
Localisation irl : Dans le rêve d'une Cancer
emploi irl : guerrier
humeur : en devenir
Points : 253
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: Amanda
Occupation, métier: Roi de Ur
Localisation: Summeria

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Lun 25 Juil - 15:24

Ades se tenait à l'écart de Lady. Il ne voulait pas les perturber plus qu'ils ne m'étaient déjà avec les deux Anciens présents.
Il avait eu le temps de revétir sa cape noir brodée du scorpion rouge et sa couronne car après tout il était un guerrier et un roi !

Il ne comprenait rien à ce qui était dit mais MaraSkull s'en apperçu et lui traduisit tout. Maintenant il allait falloir trouver le rejeton du démon sans savpoir comment il y était arrivé !

En attendant MaraSkull déracina des arbres et commença à les graver de divers symboles comme nous le ferions avec un petit morceau de bois ! Il fabriquait des totems qu'il comptait placer autour de l'île pour y coincer toute forme de Mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Sage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 318
Points : 374
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Lun 25 Juil - 15:30

24.


Le Sage accepta le poids des responsabilités même si elle n’avait pas entièrement raison. Les humains pensaient trop vite les dieux et les gardiens responsables de toutes leurs erreurs, alors qu’eux-seuls guidaient leur destin, même si…. Pour certains, leur destin était suivi de près par les dieux. Et puis elle était vraiment touchée par le sort de ces gens, et il ne pouvait pas y rester indifférent. Mais comment contrôler l’incontrôlable ? Il n’était pas l’anti-démon, il n’était pas le représentant parfait du bien, il était le gardien. Quand est-ce que les humains le comprendraient ?

C’est donc avec un air sombre qu’il interrompit la pirate. Il lui fallait agir avant qu’il ne soit trop tard, il lui fallait intervenir pour accomplir sa mission, mais ce n’était pas en supprimant le démon qu’il réussirait. Il devait trouver d’autres arguments, d’autres atouts….. Et il en avait plusieurs en réserve.


- Lady Sparrow dit juste. Appelez-en à votre dragon, Quetzalcoatl ! Il est votre protecteur, il saura vous aider dans cette lutte contre le démon. Il est ici, Jesse, il est déjà parmi eux. La vision de MaraSkull ne peut tromper. Cherchez les femmes enceintes du pays, réunissez les et Jesse … Je t’ai offert une arme puissante, une arme contre le mal. Tu n’as utilisé que le tiers de son pouvoir. Apprend à maîtriser tout son pouvoir et tu sauras empêcher le démon de recommencer. De plus tu as l’aide de tes amis.
Dit-il en voyant le roi Adès et MaraSkull déjà à l’œuvre.

- Mais je ne suis qu’une simple mortelle, même avec une arme, il est encore plus fort que moi.
- Pas pour le moment Jesse. Il faut profiter qu’il se croit en sécurité…. et Karayan vous aidera ensuite.

Le Sage se tourna vers la gardienne de Thémis qui survolait l’île sans approcher. Sentant son appel, elle atterrit à son tour.

- Dès que vous l’aurez retrouvé, tu le ramèneras en Orkhôn où il sera jugé. Il faut quant à moi que j e parte immédiatement, je dois aller voir une personne qui peut-être saura arrêter tout ça.

Et sans plus attendre, le dragon s’envola, laissant là une pirate et une gardienne sidérées.

>> suite pour le Sage

_________________

Un click sur la bannière et tu en sauras un peu plus à mon sujet.


Dernière édition par Le Sage le Jeu 28 Juil - 12:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mhyédabur
Les exilés
Les exilés
avatar

Nombre de messages : 237
Points : 263
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Lun 25 Juil - 17:22

J'ignorais encore tout de ce qui se tramait.

Mais je passais du bon temps à discuter avec ma jeune protégée. En fait, ce qu'il y a de bien avec un nouveau-né, plus exactement, un non-né encore, c'est qu'il est comme de l'argile fraîche, sans aucune bosse ou cicatrice. La modeler est un véritable plaisir.

Elle a déjà un nom que je lui ai donné durant ces quelques jours passés ensembles, petits pas qui nous méneront dans quelques semaines à la délivrance. Tetzahuitl. C'est ainsi que je l'ai appelée. Et c'est à ce nom qu'elle répond.

Maintenant que je lui ai montré qu'elle n'avait rien à craindre, elle est déjà plus à l'écoute et, surtout, elle me permet de l'aider à prendre le dessus sur la pauvre créature minable qui lui sert de mère. Avec moi, elle tisse ainsi ses premiers liens avec la magie du sang, et ce d'autant plus facilement qu'elle partage ce sang avec sa mère. Et le fait qu'elle manipule pour moi, de façon instinctive encore, fait que je sais ne pouvoir rien émettre. Dépourvu de ma magie du sang, d'une seule once de cette dernière, ma nature humaine qui me rebute usuellement refait surface et me domine, m'effaçant totalement à la vue du monde.

Car tant que je ne goûterai aucun sang, je ne serai que cela, un pauvre être humain.

Et j'ai bien l'intention de le rester pour les 7 mois qui me restent. Quant à elle, elle n'est pas une démone, puisque je n'en suis pas le père, mais elle sera une des rares humaines - si ce n'est la seule - à avoir appris la magie du sang, le pouvoir sombre d'Orkhôn.

Et elle me paraît si douée, si avide de découvrir, que je me demande ce que cela pourra donner dans l'avenir. Car elle sera la seule humaine à naître de ce côté-ci de l'océan avec le savoir et les pouvoirs d'Orkhôn.

Je suis presque impatient de voir le résultat !



En attendant, je me repose et j'attends.


Il faut dire que la jeune mère, poussée par les envies que Tetzahuitl lui transmet, s'isole souvent, nous permettant d'échapper au bruit de leur vie fondamentalement communautaire, qui m'insupporte.


Tiens, elle se réveille. Oui, et déjà elle attend la leçon suivante.

Tetzahuitl, je t'ai parlé d'Orkhôn et de son Seigneur qui ne veut que donner au monde le droit de choisir en toute liberté. Laisse-moi aujourd'hui te parler de ceux qui veulent rendre les peuples esclaves de leur volonté. Je ne te parle pas des peuples humains, ces lâches qui espèrent échapper à la justice du Seigneur Sombre en confiant leur sécurité aux pires des êtres de ce monde, aux esclavagistes aux belles paroles, prompts à asséner leçons et moral, alors même qu'ils bafouent ce qu'ils disent eux-mêmes. Oui, petite Tetzahuitl, je parle des Dragons, ces engeances du véritable Mal, non celui qui, comme moi, donne la mort à ceux trop faibles pour se défendre, mais au pur Mal, celui qui veut dénier à l'humanité sa condition, son tempérament et son unique force. Son droit absolu au choix. Ô bien sûr, ils te diront que tu es libre de choisir, que ce choix, s'il t'oriente vers le Mal, te condamne à l'exil à vie. Dis-moi, petite Tetzahuitl, si tu devais choisir, choisirais-tu l'exil ? As-tu donc finalement le vrai choix, celui où on ne te punit pas par avance, toi et ta descendance, pour l'éternité, te faisant miroiter un rachat, qui, de fait, consiste uniquement à accepter de renier ton choix et à faire celui qu'ils veulent que tu fasses, celui qui les conforte dans leur place de maître des esclaves et des lâches.

Je vois la petite serrer ses poings de colère. Les images que je lui transmets motivent sa colère et sa frustration toute enfantines.

Le pourrais-je, que j'applaudirai des deux mains à voir cette magnifique petite intelligence comprendre et s'imprégner de la vérité que je lui livre, avant que ce monde ne tente de pervertir sa vision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mhyédabur
Les exilés
Les exilés
avatar

Nombre de messages : 237
Points : 263
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Mer 27 Juil - 8:18

Rica était en train de marcher dans les montagnes quand Yolcha était venue lui annoncer l'arrivée de la Merveille des 7 mers, mais aussi lui compter la présence de créatures dignes des légendes.

A quoi fallait-il donc s'attendre avec un tel navire qui avait franchi les océans sans eau qui séparaient les mondes ?

Autant que possible, Rica avait accéléré le pas pour rejoindre le port, moins à cause des créatures, que parce qu'à bord du bateau, il y avait son mari. Ici, les vieilles, qu'elle respectait, la traitait un peu comme une gamine quand elle leur parlait de sa grossesse et de ses inquiétudes. Son mari, lui, comprendrait et la réconforterait. Partager avec lui cet heureux événement serait bienvenu.

Elle finit par parvenir sur la place et dut prendre son courage à deux mains pour oser s'approcher au plus prêt, deux immenses créatures encadrant le bateau. L'une aux écailles bleues et aux grandes ailes ressemblait presque à Quetzalcóatl, sauf qu'elle ne possédait aucune plume. Comment faisait-elle pour voler alors ? L'autre, plus massive, sorte de gros poisson effrayant, restait dans l'eau et semblait bien moins gentil que l'autre, si tant est que l'autre paraisse gentil.

Sur le bateau, Rica put voir la femme capitaine qui était la protégée des Taïnos, la Princesse des Indiens, et celle qui réglait le destin du père de son enfant. Une fois parvenue tout devant, ne prêtant guère attention à ce qui se discutait, elle ne cessa de regarder vers le bateau, espérant apercevoir son époux. Mais elle ne le vit pas, même si, curieusement, il semblait que tout l'équipage était rassemblé là. Peut-être était-il derrière ? Mais il était grand.

Elle aurait du le voir.

Il y a quelques choses de certain en ce monde, un pouvoir qui n'a besoin d'aucune magie pour fonctionner. Le pouvoir qu'ont les femmes de pressentir les choses, de savoir à l'avance ce qui les attend, une sorte de capacité de prémonition, ou d'auto-défense.

En cet instant, Rica sut que quelque chose était arrivé.

Quand le Dragon bleu quitta les lieux, imposant, libérant la place au sol, Rica ne résista pas plus et s'avança vers la femme au milieu.

Elle s'inclina, tremblant légèrement.

Yotalotl, je suis l'épouse de Yotalotl... S'il vous plait, Princesse, où est-il, je ne le vois pas.

Et tandis qu'elle se rapprochait encore, une soudaine douleur la saisit, qu'elle attribuait à ses angoisses et craintes les plus profondes.

Avec un petit cri, Rica tomba à genou, les deux mains sur son ventre.

Il lui est arrivé quelque chose, c'est ça,
parvint-elle à lâcher, entre deux respirations difficiles, la douleur dans son ventre se faisant plus forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mhyédabur
Les exilés
Les exilés
avatar

Nombre de messages : 237
Points : 263
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Mer 27 Juil - 8:27

Tetzahuitl dormait. C'est fou le nombre d'heures qu'elle pouvait perdre à dormir. Mais enfin, il fallait bien que j'admette qu'elle était en train de se former et que cela nécessitait beaucoup d'énergie.

Quelque part, assister à ce miracle de la création de la vie avait quelque chose de magique et puissant qui m'apaisait.

Je profitais de ces moments pour continuer de lui parler, poursuivant ainsi son enseignement, certain que l'oreille écoutait malgré le sommeil et que l'esprit enregistrait toute chose. Si seulement mes précepteurs d'Orkhôn pouvaient me voir, ils seraient bien surpris de découvrir mon talent pour former quelqu'un à l'aulne des repères que j'avais. Cette mission surprenante, que j'avais commencé avec l'idée de m'occuper, avait pris en quelques jours une tournure bien plus profonde. A chaque jour qui passait, en effet, les liens du sang se resserraient entre Tetzahuitl et moi, et quelque chose se transformait en mon esprit.

En fait, je ne pouvais le savoir, ignorant tout de ce que pouvait être le fait d'être père, mais je ressentais ce type de sentiment, même si filtré au regard de ma propre expérience avec mon père, distant et implacable, juste et intransigeant, Seigneur suprême des terres d'Orkhôn, qui œuvrait pour libérer notre peuple de l'exil esclavagiste dans lequel il avait été forcé par les Dragons, les Maîtres de Liberty, les puissances liberticides que nous combattions.


Je sentis l'agitation de notre porteuse, cette femme insignifiante et dont j'avais pu saisir par les paroles que j'entendais la bêtise profonde, ou du moins la naïveté désolante. Mais le pire était à venir quand je ressentis de loin la morsure du feu blanc que je connaissais pour l'avoir expérimenté de la main de cette maudite pirate.

Je me rétractais autant que possible dans le ventre qui m'abritait, sortant mes griffes pour les y planter.

Que se passait-il ? Avais-je été repéré aussi rapidement ? Etaient-ils donc plus puissants que je ne le pensais ? Allaient-ils me chasser de ce lieu, de mon refuge ?


Allaient-ils m'éloigner de ma fille ?

La colère me gagna et déjà j'étais prêt à user de la magie du sang.

Seule la crainte que cela ne puisse attenter à la vie de Tetzahuitl me fit me retenir et patienter, attendant d'entendre ce qui allait être répondu à cette stupide porteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karayan
Amazones
Amazones
avatar

Nombre de messages : 98
Points : 45
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Mer 27 Juil - 18:15

23.

Karayan jeta à peine un regard au roi, elle l’avait reconnu même si ses souvenirs d’avant restaient assez flous, elle avait reconnu cet homme rencontré au hasard de sa quête d’amazone. Mais elle n’était pas là pour lui parler. La gardienne regarda ensuite le Grand Dragon s’élever rapidement dans les airs. Elle serra la mâchoire, car elle ne demandait que ça, arrêter cet infâme démon et le ramener à Orkhôn pour être juger mais ensuite ? Elle espérait bien qu’il paierait le prix fort pour ce qu’il avait fait à Penthésilée. Elle jaugea la femme capitaine avant de se tourner vers cette autre femme qui s’était timidement avancée vers eux, le ventre arrondi (…) pour parler à la pirate. Une princesse ? Karayan dévisagea la femme blonde, les yeux plissés, voyant à travers ses chairs, à travers son cœur et son âme, puis regarda la jeune femme qui lui montrait tant de déférence, devinant aussitôt sa peine mais…

Quelque chose retint le regard de la gardienne qui se rapprocha, tous ses sens en alerte. Quand soudain celle-ci tomba à genou, en proie à une vive douleur…


- Il lui est arrivé quelque chose, c'est ça
- Qui est-tu ?? L’interrompit Karayan

Elle le sentait là, tout proche, et pourtant, il n’était pas là. Quelque chose lui échappait .

La femme lui jeta un regard affolé et Karayan saisit ce regard en plongeant ses yeux jusqu’au plus profond de son âme….


- Qu’est-ce qui s’est passé avec l’enfant ?
- L’enfant ?
- Tu es inquiète, je le sens, les choses ne sont plus comme avant, elle…. Elle a changé….

Et brusquement Karayan brandit son épée.

- Parle, dis-moi ce que tu sais de Mhyédabur !! Parle ou je te tue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Sparrow
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2763
Age : 47
Localisation irl : Suisse
emploi irl : Femme au foyer
humeur : Pas embêter!!tention
Points : 932
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: alone
Occupation, métier: Pirate!
Localisation: Sur le White Star

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Mer 27 Juil - 18:29

104.

- Karayan ?

Mais à peine eut-elle le temps de voir qui était cette Karayan que le dragon s’envola, la plantant là avec l’autre monstre à écaille qui s’était mis à déraciner des arbres pour la plus grande frayeur des indiens. Et à présent, à présent, elle se retrouvait avec une de ces créatures ailées qu’elle avait déjà rencontrées alors qu’elle avait approché les côtes de cette île sombre. Les évènements commençaient un peu trop sérieusement à lui échapper, et en plus, voilà que la veuve venait aux nouvelles. Et qui allait devoir lui annoncer que son mari était mort ?

Seulement avant qu’elle n’ait eu le temps de répondre, il se passa quelque chose qui sur le coup la laissa trop stupéfaite pour bien comprendre de quoi il s’agissait. L’arme à sa ceinture, le fameux sabre de Saladin s’était mis à vibrer contre sa cuisse et à chauffer, changeant de couleur. Au même moment la femme Taïnos tomba à genou, le visage déformé par la douleur, tandis que de son côté la femme ailée se mit en tête de la découper en morceau.

- Bon tout le monde va se calmer là, parce que moi j’arrive plus à suivre !! Mhyédabur oui, justement c’est lui qu’on est venu chercher ! dit-elle à l’intention d’Ychaak qui semblait encore plus stupéfait qu’elle. Pas entendu parler non ? Ben ça ne saurait tarder on dirait à en croire mon sabre…. Hmm….
-Madame,
dit-elle à l’autre femme à plume… Attendez, vous n’allez pas tuer cette pauvre femme qui vient de perdre son mari quand même ?

Et la jeune femme d’éclater en sanglot au grand Dam de Jesse.
Voilà elle était au courant au moins à présent.

- Bon ça au moins, c’est fait……

_________________

* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-human.meilleurforum.com
Ades
Orientalis
Orientalis
avatar

Nombre de messages : 343
Age : 48
Localisation irl : Dans le rêve d'une Cancer
emploi irl : guerrier
humeur : en devenir
Points : 253
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: Amanda
Occupation, métier: Roi de Ur
Localisation: Summeria

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Mer 27 Juil - 18:54

MaraSkull laissa Ades continuer de fabriquer et planter les totem en s'aidant des flots qu'il avait transformé en des bras multiples pour porter les troncs autour de l'ile le plus vite possible.

MaraSkull sentait que le Mal était là parmis eux mais il ne voyait personne la seule chose qui avait chagée était cette femme qui attendait sa progéniture ... Un doute l'assallit et ilhésitait car il n'avait aucune estime pour ces humains mais il devait défendre Liberty !

Toi la femme marin, sors ton sabre et approche lentement de la femme la pointe en avant voyons ce qu'il a à nous dire sur elle ou du moins en elle !

Ades avait tout coupé et sculpté et maintenant il observait la scène. Il savait que seul lui et Lady avaient entendus le Protecteur et il commencait à comprendre se qu'il craignait et pourquoi. Car si le démon était en elle, elle mourait soit du démon soit de l'un d'eux. Mais si il était en elle comment était-il entré ?

Lady je sais que tu ne lui veux pas de mal et il est normal que tu hésites c'est pourquoi je te demande juste d'approcher d'elle mais de rester à un humain d'elle. Tu ne feras rien d'autre sauf si j'ai malheureusement raison et que le démon se montre car nous t'aiderons mais tu as l'arme qui peut le terrasser, nous pouvons le battre mais celà prendrait plus de tremps et risquerait de faire des dégas chez tes amis les indigènes humains.

Ades lui parla aussi en "direct":

Vas-y si il n'est pas en elle alors elle ne craint rien mais celà veut dire qu'il est dans le coin ou qu'elle l'a rencontré. Sinon les dragons, MaraSkull et la femme volante et moi-même nous t'aiderons pour le vaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 52
Points : 54
Date d'inscription : 20/10/2008

Feuille de personnage
Affinités: tout le monde et personne
Occupation, métier: A votre service
Localisation: Partout et nulle part.

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Mer 27 Juil - 19:24

Rica ne comprenait rien. La Princesse Taïnos avait dit que son mari était mort, et les autres voulaient s'en prendre à elle.

Désespérée par la situation, elle se releva et partit en courant vers
Ychaak, cherchant de toute évidence refuge auprès du chef du cacique.

Ce qui signifiait qu'elle était sous la protection du cacique.

S'en prendre à elle, désormais, revenait à se faire des ennemis
impitoyables des indiens qui, sous leur aspect aimable et naïf, n'en
étaient pas moins de rudes combattants.

Je ne comprends pas ce qu'ils me veulent, sanglotait-elle dans sa propre langue. Et mon
mari... Le père de l'enfant... Nous devons... Nous devons savoir, nous
devons faire une cérémonie digne pour son âme...


Deux vieilles indiennes s'empressèrent de venir la prendre dans leurs
bras, autant pour la réconforter que pour dégager leur chef qui avait
besoin de toute sa disponibilité sans doute pour comprendre ce qui se
passait.

Est-ce qu'on peut savoir ce qui se passe, finit par demander le chef, autant impressionné par le débarquement en forme de démonstration de force, qu'irrité par l'irruption impolie, au mépris des coutumes, des ces étrangers. Seule la présence de la bienaimée Princesse Taïnos évitait qu'il ne décide de rejeter tous ces étrangers hors de son île. Et ce gros poisson, que je ne veux pas offenser, pourrait-il arrêter de déposer des objets un peu partout sur notre île, au mépris de la coutume et de celui qui veille sur nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ades
Orientalis
Orientalis
avatar

Nombre de messages : 343
Age : 48
Localisation irl : Dans le rêve d'une Cancer
emploi irl : guerrier
humeur : en devenir
Points : 253
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: Amanda
Occupation, métier: Roi de Ur
Localisation: Summeria

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Mer 27 Juil - 19:58

MaraSkull comprit que rien n'était perdu mais pas gagné non plus ! et où était le Dragon chargé de ce coin de Liberty ? Les Totems étaent tous plantés et le démon était contenu. Mais maintenant il allait falloir faire comprendre à ce roi la situation !

Mara s'adressa à Lady mais fit en sorte que tout le monde entende sauf la femme enceinte.

Lady Sparrow, j'ai lus en toi le bien et toutes tes aventures. Maintenant je te laisse gérer avec ce roi. Il doit comprendre l'urgence de la situation et le sort des ses sujets si le démon décide de semer le trouble ici comme il l'a fait sur le continent !

Roi de Taïnos, je suis MaraSkull, Protecteur de Suméria et plus ancien que ton Dragon protecteur ! Nous ne te voulons aucun mal au contraire mais je vais laisser la Pirate t'expliquer car tu la connais et que je ne suis rien à tes yeux sinon un monstre et au mieux un poisson ! dans d'autre circonstance tu n'aurais pas eu le temps de le penser ... Si tu veux parler avec un homme à l'égal de ton rang ensuite tu pourras t'adresser à cet homme, il désigna Ades, il est le roi d'un grand pays sur Le continent !

Puis se tournant vers le Sage et ne se faisant entendre que de lui et de Karayan:

Sage ne m'en veux pas si je prend de l'avance mais j'ais trop attendu et laissé faire ! Il faut agir et vite, donnons une chance à ades et Lady de mener cette bataille, Et Suméria a besoin de reconnaissance, je sais tu me diras que c'est hypocrite mais que veux tu je protège les intérêts d'Ades, de Suméria et les miens ! Je te l'ai dit je suis ni pour le bien ni pour le mal car ils sont l'équilibre de Liberty ! Le Dragon du Mal le sait et tout ça doit l'avoir mis en colère, je le sens car nous sommes tous liés par les lignes d'énergie !

Au fait, si possible, il me faudrait Mhyédabur vivant. Cela me permettrait de négocier notre paix future ... Je ne voudrais pas qu'une amazone volante ne se venge en ne pensant pas aux conséquences ...
Il dit cette dernière phrase en montrant à Karayan la fin de son amie et une fin probable de liberty si LE Seigneur Noir décidait de venger son fils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 52
Points : 54
Date d'inscription : 20/10/2008

Feuille de personnage
Affinités: tout le monde et personne
Occupation, métier: A votre service
Localisation: Partout et nulle part.

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Mer 27 Juil - 20:19

Maraskull ? Ce nom était aussi imprononçable que le Dragon était affreux. Mais qu'avaient donc tous ces Seigneur de Liberty à se promener sans plumes ?

Toutefois, parce qu'il avait désormais reconnu dans "le poisson" un Seigneur, comme l'était leur Gardien, le serpent à plumes, le chef du cacique s'inclina avec respect.

Je ne comprends toujours pas ce qui se passe, et de quoi vous parlez. Mais je ne suis pas le Roi des Taïnos. Cela n'a pas de sens chez nous. Je suis l'humble chef du cacique que voici. Nous avons un Empereur, mais il vit dans la pyramide qui, depuis le milieu de cette île, lui permet de parler en personne avec notre Gardien. Si quelque chose de grave est en passe d'arriver, c'est lui qui doit être averti.


Il se tourna alors vers Lady Sparrow.

Pour ma part, Princesse Taïnos, je ne suis intéressé que de savoir ce qu'est devenu l'époux de Rica, et pour récupérer son corps, afin de l'honorer conformément à nos rites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ades
Orientalis
Orientalis
avatar

Nombre de messages : 343
Age : 48
Localisation irl : Dans le rêve d'une Cancer
emploi irl : guerrier
humeur : en devenir
Points : 253
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: Amanda
Occupation, métier: Roi de Ur
Localisation: Summeria

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Mer 27 Juil - 21:21

Bon il y a un empereur ! Et il parle au Protecteur de cette ile depuis une pyramide. Cela rapela à MaraSkull une période de sa vie sur Liberty avec le peuple volant...

Il laissa Lady parler avec l'humain et sonda mentalement l’île pour entrer en contacte avec ce jeune Gardien. Finalement ils allaient devoir passer plus de temps que prévus sur cette île ! Les plans de MaraSkull allaient prendre du retard ! Le retour des ses "frères" allait être retardé à cause d'un avorton de démon qui ne savait pas où était sa place !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Sparrow
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2763
Age : 47
Localisation irl : Suisse
emploi irl : Femme au foyer
humeur : Pas embêter!!tention
Points : 932
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: alone
Occupation, métier: Pirate!
Localisation: Sur le White Star

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Mer 27 Juil - 22:07

105.

Et ce qui devait arriver, arriva : Jesse péta son câble. Se moquant bien de la taille du monstre, elle s’approcha, poings sur les hanches et gronda :

- Maraskull, tel est ton nom, tu as veillé sur moi pendant ces dix dernières années, et sur mon navire. Tu as réparé mon navire, et je t’en sais gré même si je n’ai pas apprécié que tu marques mon navire comme s’il n’était qu’un simple bout de bois.. *pardon Parangon* ou comme le fermier marque ses bœufs au fer rouge. Sache que le White Star n’appartient qu’à moi et à moi seule !! Il ne doit donc porter nulle autre marque que celle que je lui aurai choisie et qu’il porte déjà , l’étendard du White Star. Vous autres les créatures de ce monde, vous vous pensez si supérieurs à la race humaine que vous finissez par en oublier que nous ne sommes pas à vos ordres.

ALOOORS, NE ME DONNE PLUS JAMAIS ; PLUS JAMAIS D’ORDRE. PERSONNE NE ME DONNE D’ORDRE ; PERSONNE !! c’est compris ??? Et je commence à en avoir par-dessus la tête de vos histoires de démons et tout ça. Finalement je préférais Liberty sans magie, parce que depuis, tout ça vous est monté à la tête et vous agissez sans plus tenir compte des pauvres êtres humains que nous sommes !! Des gardiens, vous ?? pfeuuh.. laissez-moi rire !!

Jesse s’en retourna auprès de la jeune femme et lui annonça de but en blanc.


- Ton mari est mort, et il n’a pas reparu, l’océan est désormais son tombeau. Et si tu veux demander des comptes à celui qui a fait ça, il s’appelle Mhyédabur, et depuis que j’ai croisé sa route, il me pourrit la vie ! Et à présent, il va venir vous pourrir la vôtre.

Puis se tournant vers MaraSkull, elle explosa une dernière fois.


- Et ce n’est paAAAs ma bataille, ça ne le sera jamais, parce que je ne suis qu’une mortelle et que ce Mhyédatruc à la noix, est un démon. Comment voulez-vous que je lutte contre un démon ?? Maiiiis je vois que vous autres, possédez tous les pouvoirs et toute la magie nécessaire pour le renvoyer en enfer, alors je vous en prie, faites..

ET enfin à Ychaak, elle ajouta, voix soudain beaucoup plus calme, presque lasse.


- J’aurai aimé vous protéger de ce démon qui va venir prendre sans doute beaucoup de vie comme il en a déjà pris ici et ailleurs si j’ai bien compris mais… je l’ai dit, je ne suis ni une princesse, ni une déesse, ni rien.. Je suis juste une pirate, capitaine du White Star, c’est tout. Je n’ai pas le pouvoir de renvoyer cet être chez lui, je n’ai pas le pouvoir de vous protéger envers et contre tout… Je suis désolée Ychaak. Et, … je suis désolée pour ton mari.


Jesse tourna brusquement les talons, plantant tout le monde sur place. Fallait qu’on lui foute un peu la paix, et pour ça, elle connaissait un endroit pas très loin, où elle pourrait réfléchir.

_________________

* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-human.meilleurforum.com
Mhyédabur
Les exilés
Les exilés
avatar

Nombre de messages : 237
Points : 263
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Jeu 28 Juil - 6:25

Je pouvais tout entendre, même si je ne voyais rien.

Je notais les premiers signes de dissensions entre mes poursuiveurs. Ainsi donc, la coupe était pleine : deux Gardiens, pas moins, la Gardienne de Thémis avec ses petites ailes que j'aurai plaisir à briser, tandis que je la maintiendrais avec tout en lui fouillant le derrière pour l'humilier comme sa sœur.

Cette pensée me revigora et je dus faire de gros efforts pour calmer ma montée de libido, car je sentis s'emballer le cœur de l'idiote qui me portait. Ce n'était pas le moment qu'elle attire plus l'attention.

Car les choses étaient loin, cependant, d'être merveilleuses. Je ne doutais pas qu'ils finiraient pas prévenir le Gardien local, ce qui mettrait le compteur à trois. J'allais avoir bien du mal à leur échapper. Mais pour l'instant, l'éloignement de cette Rica du lieu principal de l'action, et le départ de la pirate, avaient apaisé ma souffrance. Ce maudit sabre était un véritable danger pour moi et je devais très rapidement, dès ma sortie, veiller à mieux le connaître et à le détruire.

Mais pour l'instant, je devais devenir invisible à ma façon. Et le seul moyen que je connaissais était d'utiliser ma fille.

Après tout, seule l'innocence pouvait me dissimuler aux regards perçants de tous ces héros du bien et de la lumière. Et quoi de plus beau que de se servir de l'innocence quand on a à peine 2 mois de vie ? Quel bel apprentissage !

A défaut, si je devais quand même être démasqué et arraché à ma prison, je laisserai un héritage terrible. Aurais-je de la compassion que j'en plaindrais presque le Gardien de ce peuple et les Taïnos eux-mêmes. Car je ne doutais pas que ma fille serait une Princesse très... inattendue.

Enfin, pour l'instant, je devais me concentrer sur l'immédiat et ma survie.

Je m'approchais de Tetzahuitl et commençais à lui murmurer à l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karayan
Amazones
Amazones
avatar

Nombre de messages : 98
Points : 45
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Jeu 28 Juil - 11:10

Karayan regarda la femme pirate s’éloigner. Elle secoua la tête, se moquant bien des problèmes de cette femme, car elle n’était pas là pour discuter mais pour agir, et si cette femme enceinte face à elle avait un lien avec Mhyédabur, elle ne la laisserait pas lui échapper. MaraSkull avait parlé de femme enceinte, et elle avait réagi au sabre, c’était trop de coïncidences et elle ne pouvait pas les ignorer, pas en sachant ce que ce peuple risquait si Mhyédabur refaisait son apparition ici.


Elle se dressa face au chef de ce peuple et éleva la voix pour se faire entendre de tous :


- Je suis Karayan, gardienne de Thémis. Un démon s’est échappé d’Orkhôn. Mon devoir est de le ramener chez lui afin qu’il soit jugé. Cette femme a un lien avec le démon, peu importe lequel. Si elle reste chez vous, vous serez en danger. Il faut que je l’emmène.


La gardienne se tourna vers Ades et MaraSkull. Ils pourraient l’aider à raisonner ces gens si jamais ce peuple lui refusait cette requête. Elle n’était de toute façon pas prête à céder devant ces hommes.


- Comprenez que c’est pour votre bien. Si elle reste avec vous, vous serez exposé aux pires dangers, tout votre peuple pourrait être à nouveau exterminé. Nous allons l’emmener dans l’antre des gardiennes à Orkhôn, afin de mieux comprendre quel est son lien avec Mhéydabur. Ainsi vous n’aurez plus à craindre le démon.


Elle fit un pas, saisissant le bras de la jeune femme, mais cette dernière commença à se débattre. Alors Karayan plongea ses yeux bleus dans les siens.


- Ne résiste pas, peut-être qu’il reste une chance de te sauver…. tu sais, tu le sais que tu es en danger n’est-ce pas ? Tu l’as senti, je le sais, je le sens dans ton cœur, tu as senti le danger en toi. Accompagne-moi et tu sauveras ton peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ades
Orientalis
Orientalis
avatar

Nombre de messages : 343
Age : 48
Localisation irl : Dans le rêve d'une Cancer
emploi irl : guerrier
humeur : en devenir
Points : 253
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: Amanda
Occupation, métier: Roi de Ur
Localisation: Summeria

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Jeu 28 Juil - 20:43

Décidément les choses ne s’arrangeaient pas ! Si la femme volante se montrait trop "guerrière" les Taïnos allaient vouloir défendre la femme enceinte !

Ades s'approcha de Karayan:

- Ne sois pas si violente ! Calmes toi MaraSkull ne veut pas avoir à affronter ce peuple car il serait obligé d'en blesser ! Il faut rencontrer leur Dragon protecteur, il nous aidera. MaraSkull veut le voir car il pourat se faire entendre. MaraSkull n'est pas né d'un oeuf, il est ici depuis plus longtemps que le Sage, depuis aussi longtemps que les Dieux du dessus ! Je suis sur que cette femme sait ce qui est le mieux pour elle et son peuple et acceptera de nous suivre !

Suis nous auprès de ton Protecteur lui te dira se que toi et ton peuple devez faire.Dit-il par la pensée à cette femme pour etre compris d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 52
Points : 54
Date d'inscription : 20/10/2008

Feuille de personnage
Affinités: tout le monde et personne
Occupation, métier: A votre service
Localisation: Partout et nulle part.

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Ven 29 Juil - 6:04

Ades avait bien senti que l'attitude de Karayan avait choqué les Taïnos présents. Même ceux à bord du White Star, pourtant habitués au monde extérieur, n'avaient pas été insensibles à son attitude.

Désireux que les choses ne dérapent pas, ni ne lui échappent, le chef du village intervint. Il ôta la main de Karayan du bras de Rica. Il prit la jeune femme et la confia à deux anciennes, dont l'une était la Bohiquès du cacique.

Prenez-soin d'elle. Préparez-là à la longue marche à la Pyramide.

Puis il se tourna vers Karayan.

Femme aux ailes de plume, cette affaire me semble grave, mais il n'est pas du ressort d'une étrangère de décider au nom du peuple Taïno de ce qui doit être fait. Si un Démon est parmi nous et que Rica peut nous en dire plus, c'est de notre responsabilité de réagir. Cependant, il se peut que nous n'ayons pas la mesure du danger qu'il représente, ni même que nous soyons armés contre une telle créature. Aussi, je vous propose de nous accompagner jusqu'à la pyramide d'où règne notre Empereur, et où repose notre Gardien, le fils de Yocahù et Guabancex.

Il se tourna alors vers Adès et le salua.

Je loue ta sagesse, Roi des Hommes extérieurs, toi qui parle au Grand Poisson Gardien des Hommes, et je t'invite à nous suivre aussi à la Pyramide. Ainsi, des réponses pourront être données et des décisions prises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ades
Orientalis
Orientalis
avatar

Nombre de messages : 343
Age : 48
Localisation irl : Dans le rêve d'une Cancer
emploi irl : guerrier
humeur : en devenir
Points : 253
Date d'inscription : 25/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: Amanda
Occupation, métier: Roi de Ur
Localisation: Summeria

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Ven 29 Juil - 6:58

Ades s'adressa au chef du village:

- Et moi je loue ta sagesse, nous te suivrons et sur le chemin tu m'enseignera tes coutumes. Je ne voudrais pas offenser ton empereur. Pour votre protecteur, je laisse MaraSkull s'entretenir avec lui. Je te présente mes excuses pour les agissements de la gardienne mais elle a perdu une amie à cause de ce démon. Les totems posés autour de ton île empêcheront le démon de fuir, MaraSkull s'engage à les enlever dès que le démon sera vaincu.

Ades se tourna vers Karayan:

- Tache de faire preuve de plus de retenue ! Ton statu de gardienne de l'enfer et tes ailes ne te mettent pas au-dessus des hommes et des dieux. Tu devras comme moi suivre le protocole que va nous enseigner ce chef de village.
quand partons nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karayan
Amazones
Amazones
avatar

Nombre de messages : 98
Points : 45
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Ven 29 Juil - 15:13

Karayan montra alors des dents particulièrement aiguisées et siffla un étrange cri strident. La gardienne était en colère, et personne ne se mettrait en travers de son chemin. Elle n’avait qu’un seul objectif à présent, ramener cette femme à Orkhôn, car il y avait un lien, elle ignorait lequel, mais Mhyédabur avait laissé ses traces sur elle, vagues traces, n’était-ce que cette peur qu’elle sentait. Son instinct lui hurlait qu’elle ne devait pas la laisser partir.

- Et toi, roi Scorpion, ton statut de roi ne t’autorise nullement à me donner des ordres. Je suis Karayan, gardienne de Thémis et de Justicia, et je n’obéis à personne d’autre qu’au Sage. J’ai vu ce démon assassiner des enfants, tuer des innocents aussi facilement que tu prodigues des conseils. Ma mission est de veiller à ce que le démon retourne en Orkhôn pour être jugé. Ma mission n’est pas de faire des ronds de jambe et de me plier à des rituels qui me font perdre un temps précieux. Mais toi qui sais si facilement user de ta langue, peut-être sauras-tu mieux que moi comment arrêter le démon quand il viendra assassiner ces gens. Dans ce cas, je te laisse t’amuser avec eux.

Mais si le démon m’échappe encore une fois, c’est toi qui devras me rendre des comptes.


Puis au chef de ce peuple, elle siffla encore :

- En effet, vous ne mesurez pas à quel point vous êtes en danger, j’espère que votre gardien vous ouvrira les yeux, puisque lui seul peut vous faire entendre raison. Mais j’espère surtout pour vous tous qu’il ne sera pas trop tard.


Et Karayan s’envola, prenant de la hauteur et fit des cercles autour de la procession qui se dirigeait vers une pyramide appuyée contre la falaise. Elle ne lâcherait pas la femme des yeux, et s’il le fallait quelque soit ce qu’en dirait le gardien des lieux, elle l’emmènerait de force. Mais une chose était certaine, elle n’irait pas se mêler à ces hommes ridicules qui préféraient procéder à des rituels, alors que le danger menaçait leur peuple. Quelle perte de temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Sage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 318
Points : 374
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Ven 29 Juil - 15:50

Quetzalcoatl ouvrit un œil, alors qu’il s’était endormi tout au sommet de son arbre racine. Il avait entendu l’appel, profond, celui qui ne le réveillait que très rarement, preuve que l’affaire était importante. Un sacrifice ? Il redressa sa tête hérissée de plumes colorées qui se dressèrent légèrement sur son crâne. Voilà qui pourrait être intéressant. Quelle faveur allait-on lui demander cette fois ?

Alors dépliant lentement ses ailes de plumes multicolores, celui qu’on appelait serpent à plume en raison d’un corps particulièrement long et sinueux et de plumes qui garnissaient les ailes, la tête, la ligne du dos et la queue, prit son envol, majestueux, magnifique créature parmi toutes. Même les oiseaux les plus colorés lui enviaient son ramage éblouissant.

Il traversa le ciel au dessus de la procession pour atterrir sur la plateforme devant le sommet de la pyramide. Il agita encore un peu ses ailes, pour montrer à tous sa beauté et sa supériorité, puis les replia lentement, laissant sa queue s’agiter seule, tandis qu’il dressait son long cou pour voir ce qui agitait ce petit monde. Tous n’étaient pas de son monde et pendant un instant, il songea à user de sa flamme sur ces étrangers.


- Qui Ose déranger le sommeil du gardien ? Gronda-t-il avec emphase.

_________________

Un click sur la bannière et tu en sauras un peu plus à mon sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mhyédabur
Les exilés
Les exilés
avatar

Nombre de messages : 237
Points : 263
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Ven 29 Juil - 20:31

Et un gardien de plus ! Décidément, heureusement que je suis dissimulé dans ce ventre ! Sinon, il me serait difficile, en l'état, de les affronter tous. Il n'y a pas assez de sang autour de moi, et je ne suis pas là de pouvoir retrouver une puissance comme celle de cet idiot de templier.

Mais j'ai assez de sang à ma disposition pour tenter mon stratagème.

Avec plus de délicatesse que jamais, j'ouvre les veines de ma fille, ainsi que les miennes et je colle les blessures les unes aux autres.

Pendant de longues minutes, nos sangs ne feront plus qu'un. Au passage, elle prendre de ma puissance et de mon héritage. Mais ce n'est pas un mal : cela la préparera à son règne futur, car je vois déjà en elle la future impératrice de ces lieux qui remplacera ces naïvetés lamentables par la loi inflexible du plus fort et le sacrifice des faibles. Je vois déjà cette pyramide dont on me parle, se transformer en un temple dédié à mon père où le sang des faibles coulerait à flot, le long des marches. Et tout en haut, la fille que j'aurai formé.

Mais pour l'instant, je dois cesser d'imaginer son futur, même si, ainsi, je sais lui en transmettre le désir puissant. En attendant, je laisse le sang circuler, prenant au passage - par la force des choses naturelles - le sang de la mère.

Il devrait donc être difficile de me détecter dans son corps, maintenant que nous ne faisons plus qu'un réseau sanguin, même si avec trois coeurs. Au pire, on croira qu'elle attend des jumeaux, et cela expliquera sa faiblesse et ses douleurs.

Et si cela devait ne pas fonctionner, j'ai déjà ma solution. Elle est extrême, mais elle a le mérite de me faire échapper à ces puissances, tout en laissant la vie à celle qui sera l'exécutrice de ma vengeance contre ce peuple.

Il ne me reste plus qu'à attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Sparrow
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2763
Age : 47
Localisation irl : Suisse
emploi irl : Femme au foyer
humeur : Pas embêter!!tention
Points : 932
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
Affinités: alone
Occupation, métier: Pirate!
Localisation: Sur le White Star

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Sam 30 Juil - 16:39

106.

Il lui fallait faire un peu le tri de tout ça, de tout ce qu’elle avait vécu ces dernier jours, de ce qu’elle savait au sujet de ce démon, de ce qui était arrivé au White Star, à ses amis les Taïnos, à leur peuple et familles ici sur cette île. Tout se bousculait et pour bien arranger le tout, ce monstre marin et son roi l’avaient fait sortir de ses gonds à toujours lui donner des conseils et à lui parler comme à une abrutie. Et Jesse n’était pas abrutie. Non mais !

Seulement quoi ? Allait-elle les laisser se débrouiller avec lui ? Allait-elle les regarder se faire massacrer sans réagir ? Non, ce n’était pas son genre du tout. Mais elle se sentait bien impuissante face à un tel adversaire. Pour une fois elle savait qu’elle n’était pas de taille à lutter…

S’asseyant sur la toute dernière marche de la pyramide, Jesse laissa aller son visage entre ses mains, et soupira, désespérée. Elle ne renonçait jamais à un combat mais là, c’était du suicide, et elle tenait quand même à la vie. Encore une fois, elle fut assaillie par un tas de questions et arguments contradictoires, la laissant dans l’impasse la plus totale.


- C’est une belle arme que tu as là, achcauhtli.


Jesse sursauta et se tourna vivement pour manquer faire une attaque en voyant un épouvantail hérissé de plume penché au dessus d’elle.


- Qu’est-ce que ??!!


Se redressant immédiatement, elle fit un pas de recul en direction des marches.

- Du calme taïna, ce n’est que moi, ton vieil ami.


Oui elle l’avait reconnu à présent qu’elle n’avait plus le soleil en plein visage.


- Qu’est-ce que c’est que …euh… cette tenue ?

- C’est celle des grands empereurs, celle qui est digne d’officier aux côtés du Serpent à plume. Il va arriver car je l’ai appelé. Je vous ai vu arriver, toi, le gardien de Summeria et le Sage.
- Tu sais qui ils sont ?
- Je sais tout ce que Quetzalcoatl sait.

Jesse fit une grimace, pas certaine de comprendre. Une chose était sûre, voilà encore quelque chose qui avait sacrément changé depuis sa dernière visite. Cuzco avait cédé son trône à son fils Ychaak mais de toute évidence, il avait gardé un …certain statut. Encore une fois, Jesse observa les fines et très longues plumes multicolores qui ornaient l’immense coiffe de Cuzco, et les bijoux dont il était paré autour du cou, des bras, et des jambes. Puis un éclat de couleur apparut dans le ciel, immense, rapide, lumineux et Cuzco se tourna vers Jesse.

- Je ne sais pas encore ce que veulent ces étrangers, mais nous allons vite le savoir. Oh et j’oubliais…. Quetzalcoatl déteste les étrangers, mais toi ce n’est pas pareil. Il sait qui tu es, parce que je le lui ai dit.

- Mais il vient d’arriver et…
- Je sais, mais lui et moi, nous sommes comme toi et Parangon,…un seul esprit. Viens, Taïna, cette rencontre te concerne aussi…

Bon voilà, il n’était plus question qu’elle se défile à présent. Entraînée par Cuzco en direction de la plateforme, alors que sur les marches, venaient à eux, Ychaak, la femme enceinte et tous les autres, elle ne pouvait plus se défiler, et puis il y avait la présence de cet étonnant dragon qui tourna brusquement la tête vers elle.
Il hérissa soudain les plumes sur le sommet de son crâne en une attitude que Jesse aurait défini comme agressive et elle se retint de ne pas reculer immédiatement. Derrière elle Cuzco semblait l’encourager à avancer encore.

- Il veut te connaître.
- Mais mais.. je ne sais pas si c’est vraiment le moment de…

Le dragon leva son long cou et en un instant, sa tête se retrouva à quelques centimètres à peine de la pirate. Il la jaugea, inclina la tête de droite et de gauche ce qui anima ses plumes colorées puis souffla un air presque brûlant sur le visage de la pirate.


- Taïna…. Tu portes le sabre de Saladin. Intéressant.


Puis il se désintéressa de la pirate pour se retourner vers le jeune empereur et sa suite.

* guerrier aztèque:
Spoiler:
 


_________________

* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-human.meilleurforum.com
PNJ

avatar

Nombre de messages : 52
Points : 54
Date d'inscription : 20/10/2008

Feuille de personnage
Affinités: tout le monde et personne
Occupation, métier: A votre service
Localisation: Partout et nulle part.

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Dim 31 Juil - 16:05

Le chef du village s'inclina avec beaucoup de respect devant le magnifique Serpent à Plumes, puis il fit de même devant l'Empereur.

Puis, il répondit à la question, avec ce qu'il avait compris de ce qui s'était passé.

Seigneur des Airs, notre cacique a été troublé par l'arrivée de nombreux étrangers, qui accompagnaient notre Princesse Taïnos. Un Gardien Bleu les accompagnait qui a filé dans le ciel tel un éclair, repartant sans doute là d'où il venait. Un autre Gardien, le Grand Poisson, a posé de nombreux objets en bois sur nos rivages, et cet homme, Roi des Humains, qui parle au nom de son Gardien, nous a dit que c'était pour empêcher le Mal de sortir de notre île. Enfin, une femme ailée a prétendu que le Mal avait élu domicile chez nous et qu'il nous menaçait. Ces étrangers pensent que le Mal pourrait avoir un lien avec Rica, Seigneur des Airs, aussi ai-je amené la jeune mère. Cependant, ici, tout le monde connaît Rica et nous savons qu'elle est la plus douce des Taïnos. J'ajoute qu'elle a perdu son mari, marin qui accompagnait notre Princesse, mais de cette perte importante pour elle, pour notre Cacique et pour la Communauté, il a été fait très peu cas. Le corps de son mari a disparu dans les flots et nous ne pourrons lui rendre les rites usuels. La femme ailée a voulu emmener avec elle Rica, prétendant qu'elle devait être surveillée, puisque liée au Démon. Je n'ai pas voulu qu'un membre de notre peuple se retrouve ainsi emmené par une étrangère. Je sais, Puissant Gardien, que je n'ai sans doute pas tout compris, mais ces événements ont été très étranges, sans compter que beaucoup de ce qu'ils disaient ne m'était pas clair. Aussi, j'ai sollicité cet entretien pour laisser à ton immense Sagesse la décision qui devait être prise. Je te demande aussi, humblement, de bien vouloir aider l'esprit du mari de Rica à gagner l'Autre Monde en paix, malgré l'absence de rites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Sage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 318
Points : 374
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   Lun 1 Aoû - 12:23

Quetzalcoatl redressa les plumes de sa tête, puis elles se couchèrent tandis qu’il fermait les yeux, enregistrant les informations d’Ychaak. Quand ce dernier se tut après cette longue tirade, il agita les plumes de sa tête et de son cou. Il n’y avait aucune requête particulière, juste qu’ils ne savaient que faire face à la venue de ces étrangers :

- La loi de ces îles est simple, aucun étranger sauf la princesse Taïna, ne doit fouler le sol de notre terre. Aucun !! Si des étrangers ont un message à nous livrer ou s’ils veulent négocier de nouvelles affaires avec notre peuple, la Taïna est là pour ça, c’est là son rôle auprès de notre peuple. Et quand je dis aucun étranger, cela vaut aussi pour les gardiens, à chacun son royaume et son monde sur lequel veiller. Personne ne marque mon territoire de son empreinte. Cependant si le Sage en personne est venu, c’est que le danger est réel et important. Et que votre présence à vous tous, sera exceptionnellement tolérée, jusqu’à ce que nous résolvions ce problème.

Il se tourna vers Rika, rapprochant sa tête de son empereur :

- Veuve, enceinte et liée au démon…. De quelle manière ? c’est la clef de l’énigme.

Et Cuzco interrogea pour son gardien :
- As-tu rencontré un étranger Kika ?
- Non…non j’attendais avec impatience le retour…. De mon mari.
- Hmmm qui est mort……………
- Son âme repose en paix à présent, avec celle de tous les marins de ce monde, il a quitté la vie comme il a quitté ces terres, libre et pour la mer qui l’a accueilli dans son linceul éternel, ainsi va la vie.
- Comment est-il mort ? Demanda soudain le dragon qui s’était tourné vers la pirate.
- J’ignore les circonstances exactes, nous avons suivi le démon jusqu’au Pic de Dante et..
- Oh le pic de Dante, ce qui explique que tu possèdes le fameux sabre qui est l’arme pure des templiers, la seule digne d’exterminer les démons. Curieux hasard. Tu as donc rencontré le démon, et le mari de cette femme est mort alors qu’il se trouvait avec vous, c’est ça ?
- Oui, en effet.
- C’est une équation plutôt intéressante. Pirate plus démon plus taïnos, sa fiancée et son enfant, résultat, vous vous retrouvez tous ici. Quel est l’objectif de ce démon ?

_________________

Un click sur la bannière et tu en sauras un peu plus à mon sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un démon chez les indiens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un démon chez les indiens
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Non ,pas chez les indiens,
» couteau indiens
» Mon déjeûner chez les indiens Navajos....
» Corentin, de Paul Cuvelier
» [A BJD Tale] Première partie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Human :: Liberty-Human, un nouveau monde: (RP) :: Autres peuples, autres lieux :: Île du Crâne-
Sauter vers: