Forum de RP Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesPortailConnexion

Partagez | 
 

 Une convocation qui ne se refuse pas

Aller en bas 
AuteurMessage
Mhyédabur
Les exilés
Les exilés
avatar

Nombre de messages : 237
Points : 263
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Une convocation qui ne se refuse pas   Mer 27 Juil - 8:37

Il était en colère. Terriblement en colère.


Et quand le Nazgül était en colère, le volcan principal d'Orkhôn, son repère, explosait en gerbes de feu et de fumées toxiques, propulsant des roches en fusion réduisant à néant la vie de ceux qui avaient osé s'approcher trop près de lui, tandis que des nuées ardentes dévalaient les pentes et carbonisaient ceux qui tentaient de fuir.


Et quand le Nazgül était en colère, le Seigneur Sombre en personne ne pouvait pas ne pas le savoir.


Le Nazgül était le seul être auquel il était soumis, même si cette soumission lui était insupportable. Mais on ne déclinait pas une convocation du Dragon, surtout quand elle prenait une forme aussi virulente.

Le Seigneur Sombre s'avança donc dans les entrailles grondantes du volcan pour finir par tomber sur la gueule noire, aux dents jaunes et à l'haleine puante du grand reptile gardien d'Orkhôn.

Quand ton fils a quitté Orkhôn, j'ai trouvé cela amusant. Un tel tour joué au vieux Sage n'était pas pour me déplaire. Tes tentatives pour revenir sur Liberty, jusqu'ici, ne m'ont jamais vraiment perturbé. Quel autre stupide Orkhônien as-tu aussi envoyé ? Sevean ? Crois-tu que cela aussi, je pouvais l'ignorer ? Mais, Duncan Mcleod, je ne suis pas certain que tu ais bien compris les enjeux de Liberty !!

La tête vint darder son regard de lézard dans celui du Seigneur Sombre qui, bien que peu rassuré, ne baissa pas la tête et soutint la colère du Nazgül. Sans doute que le fait que le reptile l'avait appelé de son ancien nom, ayant nourri la propre colère du Seigneur Sombre, lui avait donné cette force.

Mais depuis que ton fils marche sur le continent, quelque chose ne va plus. Je sens des troubles. Quelle mission as-tu donné à Mhyédabur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 52
Points : 54
Date d'inscription : 20/10/2008

Feuille de personnage
Affinités: tout le monde et personne
Occupation, métier: A votre service
Localisation: Partout et nulle part.

MessageSujet: Re: Une convocation qui ne se refuse pas   Mer 27 Juil - 19:30

Le Nazgül était puissant, comme l'étaient les autres Dragons. Lui maniait le pouvoir du feu et de la tyrannie, celle capable de briser les volontés.

Mais celle du Seigneur Sombre s’était aiguisée avec le temps et le Nazgül lui faisait de moins en moins d'effet, même s'il restait impressionnant. Sans doute aurait-il pu le tuer, mais cela aurait été avouer sa propre faiblesses aux autres Dragons et sa fierté - mal placée, mais pour un Dragon du Mal, pouvait-il en être autrement ? - fit qu'il se refusait à faire ce qui, pourtant, aurait pu sauver les choses de façon nette et claire.

Comme le Seigneur Sombre se refusait toujours à lui répondre, il gronda, étendant tout son corps, fracassant les rochers et faisant se jeter hors du volcan de centaines de milliers de mètres cubes de lave et de roches en fusion. Sa colère était telle qu'elle ébranla d'autres volcans, réputés plus calmes, qui entrèrent en éruption à leur tour, semant mort et chaos autour d'eux.

A défaut de s'en prendre au Seigneur Sombre, il pouvait anéantir une grande partie de ses forces. Y compris la forteresse du Maudit.

Je n'aime pas attendre ! Je n'ai aucune patience, Duncan Mcleod !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Seigneur Maudit
Les exilés
Les exilés
avatar

Nombre de messages : 37
Points : 25
Date d'inscription : 15/09/2008

MessageSujet: Re: Une convocation qui ne se refuse pas   Mer 27 Juil - 22:30

La voix grave du Seigneur Maudit se fit enfin entendre. Mais quand elle résonna, le dragon put sentir tout le mépris de l’homme pour le gardien de ce monde dans lequel on l’avait enfermé.


- Ce n’est pas parce que j’ai de la progéniture ici et là que j’ai le contrôle de leur vie, et Mhyédabur encore moins qu’aucun fils de cette terre. Je l’ai renié, et à présent il veut me prouver qu’il est digne d’être mon fils ? ou que sais-je, peut-être est-ce juste mon titre qui l’intéresse ? Peut-être pas, et ça ne m’intéresse pas. Si tu penses qu’il lui faut une babysitter, à ton aise, Nazgûl ! Vole donc à lui, et fais lui part de tes reproches. Pas à moi, dragon, pas à moi, tu choisis le mauvais pion. ET je n’aime pas être manipulé.

Il émit alors un rire étrange, ce rire qui autrefois l’avait fait passer pour un dément et sous ses pieds le sol trembla, mais ce n’était pas le fait de ce maudit dragon.

- Et si ça t’amuse de couler Orkhôn dans la lave, je t’en prie… Ce n’est pas ce qui m’empêchera de survivre au grand dragon et à vous autres, gardiens. J’ai déjà survécu une fois, j’y arriverai encore. Et aujourd’hui ici, personne, même pas toi dragon, ne peux nuire à mon règne, je suis le seul maître des lieux et toi tu es simplement son gardien. Vas donc chercher ta brebis égarée, vas donc et laisse moi à mes propres desseins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 52
Points : 54
Date d'inscription : 20/10/2008

Feuille de personnage
Affinités: tout le monde et personne
Occupation, métier: A votre service
Localisation: Partout et nulle part.

MessageSujet: Re: Une convocation qui ne se refuse pas   Sam 30 Juil - 7:54

Il était parti !

Le misérable avait tourné le dos, sans même s'intéresser au Gardien, dédaignant son rappel. Il était parti pour sa forteresse.

Le Nazgül était hors de lui. Il avait envie de dévaster Orkhôn, mais il ne le pouvait, car cela serait renié son rôle de Gardien. Au départ, il avait aimé venir ici. Le Mal qui y sévissait, les intrigues, les guerres internes, tout cela occupait son temps et son esprit. Il avait l'impression de jouer un vaste jeu d'échec dans une arène dédiée, où les Dieux ne lui tiendraient pas rigueur de la mort des joueurs.

Mais maintenant, le joueur principal, la pièce maîtresse de cet amusement lui avait tourné le dos.

Un geste de défi. La démonstration que de Duncan savait à quoi s'en tenir désormais.

Le seul point positif, qui avait échappé à cette saloperie d'humain, c'est qu'en faisant cela, il avait confirmé les craintes du Nazgül et celle des autres Dragons. Mais le Nazgül se voyait mal appeler au secours les autres Dragons. Cela aurait été reconnaître qu'il venait de perdre prise sur l'humain le plus dangereux de tout Liberty et surtout, qu'il avait failli.

Et cela, il ne pouvait pas le reconnaître devant ses pairs.

Il devait trouver une solution.

Et la seule qui se présentait à lui était de punir le Seigneur Maudit en détruisant l'outil qu'il s'était forgé pour arriver à ses fins.


Armé de sa seule colère, le Nazgül sortit de son volcan, chose qui n'était pas arrivée depuis qu'il s'y était établi, et il vola à toute vitesse en direction des Îles du Crâne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une convocation qui ne se refuse pas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une convocation qui ne se refuse pas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jacques Bouveresse, philosophe français, refuse publiquement la légion d'honneur
» [aide] mon hd2 refuse de l'arrêter et de basculer sur la messagerie.
» Qui a reçu sa convocation pour être bénévole ?
» orange refuse de debloquer mon iphone !
» [TEMOIGNAGE] HTC refuse la garantie suite bootloader deverouillé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Human :: Liberty-Human, un nouveau monde: (RP) :: Orkhon, Terres d'exil-
Sauter vers: