Forum de RP Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesPortailConnexion

Partagez | 
 

 La tour de l'Emrys

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La tour de l'Emrys   Dim 17 Fév - 19:16

Lieu de savoir et d'instruction, les premiers étages sont en libre accès pour tous les druides, tandis que le dernier abrite la salle du conseil des druides, utilisée lorsque les conseils ne peuvent pas se tenir au grand air, et les bureaux de l'Emrys.

Revenir en haut Aller en bas
Meleandra Sassech
Celtes
Celtes
Meleandra Sassech

Nombre de messages : 57
Points : -11
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: La tour de l'Emrys   Mar 19 Fév - 19:58

Encore une fois, les deux conseils d'Ynys Prydein avaient siégé ensemble en la Tour de l'Emrys pour désigner le futur monarque. Une nouvelle fois, ils avaient échoué dans leur mission. Aucun successeur ne paraissait assez bien pour prendre la tête du pays.

Et encore une fois, Meleandra avait servi d'intercesseur entre les différents partis entre deux conseils. Plaidant auprès des uns avant de se rendre aux côtés des autres pour faire de même, tentant d'aplanir les discussions.

Ces jours derniers avaient été épuisant pour la Prime Prêtresse. L'éducation de la prochaine génération de la Communauté avait occupé le reste de son temps, lui en laissant à peine pour voir sa fille.
En effet, elle rentrait chez elles le soir bien tard, pour la trouver déjà endormie et se levait juste à temps pour lui préparer son repas afin de rompre son jeûne et la voir partir vaquer à ses occupations pour reprendre les siennes.

Seulement, cette fois, les conseillers avaient dépassé les bornes, que ce soit ceux du peuple ou encore ces confrères et consœurs druides. Elle commençait à en avoir assez de faire la girouette ! Des coursiers et messagers, ils en avaient chacun une flopée à leur service ... alors pourquoi s'acharnaient ils à la tuer ainsi à petit feu ?

La druidesse avait claqué la porte de la salle haute de l'Emrys avec fracas, provoquant un bruit de foudre dans tout le bâtiment de pierre.
Sa silhouette recouverte de sa longue cape de druide rouge traversa Caer Myrddin pour se rendre aux écuries de la Communauté et enfourcher son étalon habituel. Elle talonna l'animal après lui avoir accorder un instant de calme dans sa tourmente pour le saluer.

Du coin de l'oeil, elle vit sa compagne louve sortir de l'ombre du bâtiment et la suivre dans sa folle chevauchée, chacune connaissait si bien les habitudes de l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La tour de l'Emrys   Mar 26 Fév - 22:16

Vient de…

Ils avaient donc finis par l’attacher à son tour, malgré ses recommandations. Finn secoua la tête d’un air affligé. Il était inutile d’essayer de les raisonner. Lupia cherchait du réconfort dans son regard, mais il n’avait que sa voix rassurante à lui offrir, bien maigre consolation. Il ne cessa pas pour autant de lui parler, et ce malgré les regards noirs que lui lançaient les gardes.

Il se tut cependant lorsqu’ils atteignirent la grande salle du conseil. La pièce était immense, tout de pierres, de grandes colonnes soutenant le haut plafond. Sur les deux murs latéraux, on pouvait y voire de grandes fresques peintes. Elles contaient l’histoire des Celtes et leurs légendes. Mère-Nature trônait en bonne place…et sa gloire émanait des représentations picturales. Au-dessus, de larges ouvertures s’ouvraient sur le ciel étoilé…la cime des plus grands arbres étaient visible également. Finn se souvenait d’y être déjà venu, pour assister à une réunion tenue par tous les Ulaighs des clans, c’était en d’autres circonstances…

A l’opposé des lourdes portes de chêne, un couple était assis sur leur siège respectif, rehaussé par une légère estrade, au dessus des autres personnes présentent, pour bien représenter leur statut respectif. Ollathir et Scatha, les personnes les plus éminentes de la communauté celte, les Grands Druide de l’Emrys, siégeaient.

Le silence se fit à leur entrée, et avant que l’un des gardes ne le lui ordonne, Finn s’agenouilla, en marque de respect. Il inclina la tête sur le coté, soufflant un rapide « Lupia »…il espérait que la jeune femme comprendrait avant qu’un garde le lui impose violement. Il se tut, attendant que l’une des deux sommités veuille bien lui donner la parole. Il n’avait ni vu la Prime Prêtresse, ce qui lui laissé envisageait le pire, ni sa sœur, ce qui l’accommodé, il ne souhaitait pas être vu en cet instant en étant en position de faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Meleandra Sassech
Celtes
Celtes
Meleandra Sassech

Nombre de messages : 57
Points : -11
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: La tour de l'Emrys   Mer 27 Fév - 4:05

->

Alors que Finn adressait un mot à Lupia, des échos de portes et de voix se firent entendre par l'ouverture laissée entre-baillée.

Plus bas, la Prime prêtresse gravissant les marches à toute vitesse, fusillant du regard chaque garde osant seulement songer à s'interposer sur son passage. Les gonds de plusieurs battants manquèrent de céder sous la pression qui leur était imposée à chaque fermeture, retentissant tel un coup de tonnerre, son rebondissant contre les pierres de la Tour.
De souvenir de gardes et de druides qu'elle avait croisé sur son passage, jamais la druidesse n'avait semblé plus habitée par la Déesse, semblant puiser son courroux directement dans les éléments autour d'elle.
Certains auraient juré avoir senti l'air crépiter autour d'elle s'ils n'avaient su qu'on leur rirait au nez de pareille fantaisie.

Lorsque Mélia arriva devant les deux lourds battants de la salle du conseil de l'Emrys, elle se planta sur ses deux pieds, puisant de la force pour l'affrontement à venir dans sa rage, sans limite et sans nom, contre ses parents. Le regard qu'elle jeta aux deux gardes suffit pour les faire ouvrir la porte après une révérence appliqué.
Redressant les épaules et lissant le voile écarlate de son habit, la Prime Prêtresse posa un baiser sur son index et son majeur lier pour les porter au croissant de lune sur son front avant de prendre une attitude altière, devenant alors l'incarnation de sa fonction et de ses choix qu'elle présentait à chaque apparition publique. La tête haute, elle entra dans la salle, le regard au loin, posé sur les deux puissants assis sur leurs trônes majestueux.
Elle s'avança sans un mot, défiant ses parents du regard, s'approchant des deux êtres liés , agenouillés sur le tapis. Lentement, elle se tourna face à eux, s'agenouillant tout d'abord devant Finn, dans une posture humble. Mélia sortit un fin poignard d'un étui dissimulé dans les pli de sa robe, attaché par une sangle à sa cuisse. Elle n'avait eu que peu d'occasion de se servir de cette fine lame d'argent mais la façon dont elle le maniait ne laissait aucun doute sur son agilité à son utilisation.
Toujours aussi lentement, un léger sourire se dessina sur ses lèvres, quelques instants, ses yeux prirent leur couleur habituelle, une étincelle de regret au fond de ceux ci lorsqu'elle se pencha pour trancher d'un coup sec les liens du guerrier. En se relevant, elle approcha ses lèvres de son oreille pour lui murmurer, afin que lui seul entende.


Restez tranquille et ne bougez pas, je règle cela. Tentez de calmer notre amie je vous prie, je n'ose imaginer sa réaction.

Elle se redressa pour poser une infime seconde sa bouche sur celle de l'homme d'arme, provoquant un sursaut outragé autour d'elle. C'était ainsi que les prêtresses de son rang saluaient ceux qu'elles considéraient comme leurs égaux depuis l'avènement des coutumes encore en vigueur aujourd'hui.

Elle se redressa pour se remettre en génuflexion devant la sauvageonne. Un léger sursaut la figea lorsqu'une douleur dans sa hanche la traversa, provoquant un léger gémissement qu'elle contint de son mieux.
Elle posa une main douce sur la joue de Lupia avant de s'adresser à elle dans un chuchotement.


Lupia. Excuse moi de tout cela. Même si tu ne comprends pas mes mots, j'espère que tu comprendras mon ton et que tu ne me tiendras pas rigueur de tout cela.

Elle posa une main sur son coeur avant de l'avancer vers la poitrine de la jeune femme, à l'emplacement de son propre coeur et murmura "Amies", avant de se pencher pour déposer le même baiser rapide sur ses lèvres que sur celles de Finn. Continuant son geste, elle défit à son tour les liens de l'"enfant louve", espérant sincèrement que celle ci voudrait bien un jour oublier tout ceci et lui pardonner.

Aussitôt cela finit, son attitude se modifia, sa stature hautaine reprit, ses yeux retrouvèrent leur teinte sombre, son visage se figea en une expression de rage profonde, glaciale. Un courant d'air fit voler ses cheveux autour de son visage, reflétant les premières lueurs du soleil couchant filtrant à travers les vitres, lorsqu'elle s'adressa à l'un des gardes derrière les deux prisonniers, apparemment le plus haut gradés des hommes d'armes de la pièce.


Ose porter la main à nouveau sur l'un de mes invités et la dernière vision que tu auras de ce monde sera celle de mon stylet brillant au soleil avant de s'enfoncer dans tes chairs. Jamais tu ne seras pardonné des outrages à leur encontre, et encore moins envers Alladh !

Si la violence n'était pas ce que Meleandra favorisait, elle ne rechignait pas à s'en servir lorsque les circonstances le demandaient. La Déesse était Mère de toute vie, certes, mais Elle savait donner la mort. A son image, sa Prime Prêtresse avait droit de vie et de mort sur presque toute personne qui foulait du pied la terre d'Ynys Prydein.
Dans un bruissement d'étoffe, elle se retourna pour faire face à ses parents qui semblaient étouffer de colère devant ses actes mais n'avaient pas osé l'interrompre, connaissant le caractère emporté de leur fille.
Ce mouvement brusque fit tourner pendant quelques fractions de seconde la tête de la druidesse, la forçant à chercher appui sur une paroi de pierre froide pour reprendre son équilibre.
Immédiatement, l'un des gardes s'était approché pour lui venir en aide, mais elle le repoussa d'un geste d'impatience passant outre ce moment de faiblesse. Ses pas reprirent, ses pieds foulant le tapis soyeux qui menaient jusqu'aux trônes.
Sa voix était clair, haute et portait dans toute la vaste salle lorsqu'elle s'éleva.


-Mère ! Père ! Depuis quand les nôtres reçoivent ils les représentants des tribus de notre belle terre ainsi ? Il ne serait guère étonnant que le Sieur Mac Faolchain rentre auprès des siens en leur conseillant d'envoyer leurs hommes rompre tout contact avec le conseil des Druides et avec l'Emrys !

-Enfin ! Mélia ! Ces individus t'avaient enlevée et violentée ! Les hommes de la garde nous l'ont confirmé lorsqu'ils sont venus nous rapporter votre arrivée en la cité ! Tu avais disparu depuis bien longtemps et personne ne t'avait vue ! Et te voilà la robe pleine de sang, en compagnie d'un homme en arme, ce qui est formellement interdit aux alentours de la Prime Prêtresse, et d'une femme portant ta cape, ses propres vêtements lardés de traces de sang !

Meleandra inspira lentement pour se calmer avant de répondre à sa mère et à son ton hautain, identique à celui qu'elle utilisait pour la tancer de conseils et d'ordre alors qu'elle était enfant.

-Depuis quand les nôtres font ils parler les armes avant de faire parler leurs esprits ? Depuis quand cautionnez vous la violence gratuite ?
Et depuis quand ne puis je point me retirer où bon me semble, quand bon me semble et revenir avec qui bon me semble ?


-En ces temps troublés, les précautions ne sont pas vaines ! On nous a encore rapporté l'atteinte à la vie d'une des nôtres à l'autre bout du pays ! Et la Déesse sait comme ta position suscitent les aigreurs envers le nouveau front d'opposant demandant le retour au règne comme celui de Meldron ! De plus, tu es notre fille ! Nous avons le droit de nous inquiéter pour toi ! Certains pourraient voir en ta capture le moyen de faire pression sur les hautes instances dirigeantes du pays !

-Il suffit Mère ! Pensez vous que j'aurais accompagnée jusqu'en Caer Myrddin des gens m'ayant capturée, de bonne volonté ? Me prendriez vous pour une de ces petites simplettes d'esprit qui errent dans les bordels que fréquentent les gardes ?
J'ai recueilli cette enfant au Cruinn, alors que j'étais partie me recueillir après la séance des conseils de ce matin. Elle ne semble pas comprendre notre langue, pas plus qu'elle ne semble pouvoir parler. Cependant, son comportement envers Alladh nous laisse à penser que c'est une enfant sauvage, elle a probablement vécue auprès des loups dans la forêt avant d'en sortir pour se perdre vers le grand Cercle !
Je l'ai prise sous ma protection ! Si la Déesse m'a mise sur son chemin, cela ne peut être pour autre chose qu'une raison précise !

Quant à ce fier guerrier, il est le représentant du clan de l'Ours ! Il venait porter offrande des siens pour la Déesse lorsqu'il nous a vu au Cercle, Lupia et moi !
A l'instar de bien peu de gens de guerre, il a su respecter les usages du Cruinn et s'est montré plus qu'intéressant, m'apportant informations et réflexions sur la vie des clans éloignés !

A présent mes chers parents, au nom de votre orgueil, allez y ! Continuez l'outrage envers ces deux êtres ! Mais sachez qu'ils sont sous ma protection et ceux depuis notre rencontre !


La tête recommença à lui tourner, l'obligeant à fermer les yeux et à porter les mains à ses tempes, cherchant à éloigner se bourdonnement qui lui vrillait les oreilles. Sa voix était moins assurée, plus faible que précédemment quand elle parla à nouveau.

-Vous n'avez point agi ici en dirigeants, mais en parents trop protecteurs envers une fille qui n'est plus leur mais appartient tout entière à ses devoirs envers la Déesse !

-Mélia ! Comment oses tu ?

-Scatha ! Elle a raison, nous avons été plus que stupides et nos gardes n'ont fait que suivre nos ordres. La sagesse qui est reconnue en nous et qui a fait de nous l'Emrys doit nous avoir fuit momentanément pour nous être comportés de la sorte.
Sieur, Damoiselle veuillez accepter nos plus plates ....


Ollathir ne put finir sa phrase, la Prime Prêtresse venait juste de s'affaisser au milieu de la salle, sa résistance aux drogues et à l'étourdissement de sa chute avaient eu raison d'elle.


Dernière édition par Meleandra Sassech le Jeu 28 Fév - 2:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La tour de l'Emrys   Mer 27 Fév - 13:11

->

Zarry était devenue comme folle. Tout le long du chemin elle n’avait cessé de se débattre, résistant sans succès à cet homme qui la tirait en avant, l’obligeant à suivre ces torches qui la terrorisaient. Plusieurs fois elle avait trébuché, plusieurs fois il l’avait relevée sans ménagement. A présent qu’ils se trouvaient dans cette grande salle pleine de monde, le garde éprouvait quelques difficultés à la contenir.

Elle entendit Finn l’appeler et voulut aller vers lui, mais le garde l’en empêcha. Il l’obligea à s’agenouiller à l’image du guerrier en appuyant avec force sur ses épaules. C’est à ce moment précis que Meleandra fit son entrée, majestueuse. Elle semblait furieuse, mais son expression se radoucit lorsqu’elle s’approcha d’eux. Elle libéra d’abord Finn avant de s’occuper de Zarry. Sa présence eut pour effet de calmer la jeune fille. Elle se laissa libérer sans broncher, rassurée par la voix douce de son amie.

Aussi lorsque Meleandra s’avança vers le couple assis au bout de la salle, Zarry, que plus personne ne retenait, se releva et marcha dans son sillage, soucieuse de conserver ce sentiment de sécurité. Elle assista à l’échange qui suivit sans en comprendre le moindre mot. Tandis que Meleandra parlait d’une voix devenue autoritaire, Zarry s’assit sur le sol à ses pieds et entreprit de lécher soigneusement les blessures de ses mains.

Elle fut donc la première près de la prêtresse quand celle-ci s’affala sur le sol. A quatre pattes à ses côtés, elle lui donnait de petits coups de langue sur le visage dans l’espoir de la réveiller, sans succès. Considérant Meleandra comme un membre de sa nouvelle meute, elle montrait les dents, menaçante, à quiconque tentait de s’approcher, mordant même la main d’un garde trop téméraire. Seul Finn eut le privilège de ne pas être repoussé.




Dernière édition par Zarryiosiad le Mer 4 Juin - 9:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La tour de l'Emrys   Mer 27 Fév - 13:40

L’entrée de Méleandra avait été étincelante, figeant dans un silence respectueux l’assemblée toute entière. Elle était la digne représentante de la Déesse éternelle. Finn, au plus profond de son cœur, était rassuré de la revoir, elle semblait en bonne santé. Lorsqu’elle s’agenouilla devant lui pour le libérer, il remarqua cependant sa blessure au front. La cicatrice était fine, et même si elle était encore légèrement rouge et bouffi, dans quelques temps il n’y paraîtrait plus rien.

A l’aide d’une fine dague, elle trancha ses liens et lui parla calmement, même si sa colère bouillonnée en elle…elle était palpable. Mais Finn fut surprit du geste suivant…la Prime Prêtresse déposa le baiser de l’acceptation. Le frais parfum de la bouche de la jeune femme encore sur ses lèvres lui donna de l’assurance…il se redressa de toute sa stature et suivit la jeune femme. Il se posta derrière Lupia alors que Méleandra la libérait à son tour. La première réaction de Lupia avait été de fuir ces hommes, retrouver sa liberté, mais elle avait finalement décider de rester au près de la Prime Prêtresse. Finn posa doucement ses mains sur ses épaules, en signe de protection et de réconfort.

Puis Méleandra se retourna pour faire face à ses parents, les deux représentants de l’Emrys. Son discours était loin d’être élogieux et sa fureur de déversait dans ses mots. Comme l’avait supposé Finn, il s’agissait d’un mal entendu…rien de plus…mais leurs attitudes dénotaient quelques choses de plus graves…ils parlaient d’agressions et de temps troubles…Finn fronçait les sourcils…il n’aimait pas cela. Son attention se reporta sur la Prime Prêtresse…elle avait déjà émis un signe évident de faiblesse, mais avait repoussée l’aide apporté par un garde. Sa voix, comme ses propos perdaient en intensité et en véhémence…qu’avait-elle.

Au moment où son père, le Grand Druide Ollathir, prenait parole pour présenter des excuses au nom de la communauté, il fut interrompu par la chute de la jeune femme. En deux bonds, Finn fut à ses cotés, la rattrapant d’extrême justesse dans ses bras…des perles de sueur naissaient à la lisière de sa chevelure flamboyante, et sa peau avait pris une pâleur inhabituelle. L’assemblée poussa un cri de surprise, et du coin de l’œil, Finn pouvait voir les deux puissants souverains se redressaient sur leur sièges. Lupia ne cessait pas de la gêner tant elle désirer lui lécher le visage pour la réveiller. Elle grogna même à l’approche des gens de sa maison, mordant la main d’un garde jusqu’au sang.


Finn ajusta sa prise et se redressa, le corps inanimé de la prêtresse entre ses bras, il se retourna en direction de ses parents. Un druide sortit de la masse des personnes présentes et s’approcha de la jeune femme, avec méfiance vis-à-vis de Lupia. Finn acquiesça de la tête à leur intention, comme pour donner son accord, Lupia l’observa avec inquiétude. Le vieil homme l’ausculta d’un œil bienveillant et parla à voix haute.
-Une fois de plus notre Prime Prêtresse n’a pas sut écouté la voix de la sagesse…j’avais préconisé du repos…je m’étonne encore de l’avoir vu debout devant nous ce soir. Le breuvage que je lui ai administré aurait du la maintenir dans un sommeil réparateur encore durant de longues heures…il faut croire que la Déesse en avait décidé autrement…

L’homme avait employé l’ironie, alors que l’assemblée était suspendue à ses lèvres…malgré la gravité de la situation, le druide en avait eut cure. Il se retourna vers le couple.

-Il lui faut de repos à cette brave petite, faites là raccompagner en sa demeure…

-Je m’en charge, indiquez moi le chemin, vieil homme…

En c’est temps là, employer le mot vieil était une marque de respect envers ceux qui détenait l’expérience et le savoir, à défaut de la force et de la vivacité. C’est dans ce sens là que Finn l’avait employé…et dans ce sens là que le druide l’avait entendu.

Il allait pour le suivre lorsque le Grand Druide reprit la parole.


-Finn Mac Faolchain…je vous tiens pour responsable de sa protection jusqu’à son réveille…nous aurons l’occasion de nous revoir…et j’honorerai personnel le Don de votre clan…Que leurs affaires leurs soient rendus dans l’heure…

Finn regarda le grand homme dans les yeux, soutenant son regard…puis il inclina la tête. Il se retourna de nouveau et entreprit de suivre le vieillard, Lupia, qui n’entendait rien à cette mascarade et trop inquiète de la santé de sa nouvelle amie, sur ses talons…

Va à…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La tour de l'Emrys   

Revenir en haut Aller en bas
 
La tour de l'Emrys
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tour du monde en voilier
» Tour 2 ; bataille elfes noirs vs nains
» [Jeu vidéo] Drawn 1 - La Tour d'Isis
» Sport Chic, dessin Plateau, tour d'horizon
» Tour Argentée de zeentch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Human :: Archives :: Archives SAISON 1 :: Archives S1 RP :: Ynys+Orkhon+île du moine-
Sauter vers: